Orléans détruit

1940 (environ) Réalisé par : Emile Lauquin En ligne le 14 Oct 2021
Orléans (45)
[Droits exclusifs à Lobster Films]

Titre : "Ce jour-là...le 16 Juin 1940". Vue aérienne de la ville d'Orléans.

Titre : "Orléans en flammes tombait pour 50 mois sous la botte nazie". Images télévisées d'un bombardier B52, et incorporation de coupure de presse montrant Henrich Himmler, le plus haut dignitaire du IIIè Reich, chef des polices puis ministre de l'intérieur du Reich. Vues d'Orléans juste après les bombardements de la mi-juin 1940. Ils touchent la rue Royale, le quartier de l'église Saint-Paul, le bas de la rue Bannier, l'ouest de la place du Martroi, la maison de Jeanne-d'Arc et les archives départementales rue d'Illiers. Vues des destructions sur le pont Georges V puis le pont Joffre. Deux soldats allemands dans une rue. Les décombres, amoncellements de gravats. La statue de Jeanne-d'Arc sur la place du Martroi. Les façades complètement détruites. Un char sur chenilles. Emile Lauquin filme de manière illégale car dès le début de l’occupation, une ordonnance interdit de « photographier et filmer en plein air » (ordonnance de 1941).

Longue séquence sur Orléans quelques temps plus tard, après mars 1941, alors que les déblaiements sont intervenus : on peut voir de grandes étendues vides et déblayées (notamment autour des ruines de l'église Saint-Paul, de l'ancien hôtel des postes détruit au début des années 1960 et de l'Hôtel Cabu (ou maison dite de Diane de Poitiers).

Commentaires

Ce sont les archives départementales qui sont détruites rue d'Illiers, même si, de fait, les archives anciennes de la Ville d'Orléans qui y étaient déposées ont également disparu dans l'incendie qui a fait suite aux bombardements de juin 1940.

Ces images datent d'après mars 1941, date souvent citée dans les archives ou les magazines de l'époque ("Urbanisme" par exemple) comme étant celle à laquelle les opérations de déblaiement du centre-ville ont pris fin à Orléans.

Ruines de l'église St-Paul

Ancien hôtel des postes détruit au début des années 1960.

Hôtel Cabu (ou de Diane de Poitiers)

Portrait de Olivier Fourel

Nous vous remercions pour cette correction concernant les archives et ces précisions, notamment de date, qui nous permettront d'enrichir la description de ce film.

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Votre message sera envoyé aux équipes de ciclic et ne sera alors pas publié sur le site
- +
Insérer
Ajouter un timecode