Mémoire, la petite et la grande histoire de votre région sur ciclic.fr Toutes les nouveautés de la chaine Mémoire Tue, 04 Aug 2020 20:24:09 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/ Vacances du Gard au Cher <p><img src="https://medias.ciclic.fr/22676/thumbs/155/thum-012.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Dans le jardin du domaine de Sainte-Colombe à Saint-Gilles, passage d'une femme et d'une religieuse suivies par deux enfants puis de deux femmes avec un ecclésiastique. À l'entrée de la maison, une petite fille, une femme et une religieuse. Les religieux, les femmes et des enfants réunis devant la chapelle du domaine puis sortant de l'édifice. Panoramique sur la façade de la chapelle. Portrait de trois femmes sur un bateau. Panoramique sur une montagne boisée, la rivière et un garçon assis près d'une valise [regard caméra]. Sur le bac, un homme avec un grand bâton, quatre femmes et un homme près d'une voiture sur le toit de laquelle est assis le garçon près de la valise. À Carcassonne, la façade de la Porte Narbonnaise puis une ruelle et quatre personnes y marchant. Un groupe devant une boutique de souvenirs. Une porte dans un rempart. Les fortifications de la vieille ville [très sombre]. Le paysage autour des remparts puis une tour. Le groupe sur les remparts. Un ensemble de tours. Au bord de la Méditerranée, des adultes et des enfants se baignant et réunis sur la plage. Des adultes et des enfants installés sur des couvertures devant une maison en bois. Des personnes, dont des soldats, sur un point panoramique donnant sur la mer puis à son entrée. Un garçon assis sur un panneau "Douane française". Des personnes se baignant près d'un petit port. Dans un jardin, un homme cueillant des légumes puis des femmes et des enfants [flou]. Séquence sur des adultes et des enfants sur des rochers près d'une petite cascade et d'une grande bâtisse [flou]. Un garçon avec un ballon près d'arbres [surexposé]. Près d'une tente de plage, un bébé passe de bras en bras. Séquence sur des enfants jouant dans une cour à Issoudun [flou]. À Genouilly, deux adultes et des enfants attablés dans la cour d'une ferme, puis arrivée d'un homme en vélo qui s'attable à son tour. Séquence sur les convives mangeant en extérieur. Séquence sur un groupe d'enfants installés dans l'herbe.</p><p> Réalisateur(s): Marcelin Ragot | Format: Film 9,5 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 14:11</p> Thu, 30 Jul 2020 07:56:21 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12804-vacances-du-gard-au-cher Explorer Football à Châteauroux <p><img src="https://medias.ciclic.fr/5448/thumbs/155/thum-012.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Des joueurs de football en tenue de La Berrichonne de Châteauroux se passent la balle sur un terrain de basket pour échauffement. Un groupe de femmes en bord de terrain. Séquences alternées sur le terrain de foot, les gradins, les joueurs qui rentrent sur le terrain (équipes de Saint-Jean, Saint-Maur et la Berrichonne de Châteauroux). Le public dans les tribunes de l?ancien Stade de la Berrichonne (entre la rue Pierre et Marie Curie et l?avenue de la Châtre le long de la rue Henri Dunant) puis entrée sur le stade de deux équipes, dont La Berrichonne, alignement des joueurs et salutations officielles.</p><p> Réalisateur(s): Émile Bouet | Format: Film 8 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 4:00</p> Wed, 29 Jul 2020 17:05:19 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12803-football-a-chateauroux Explorer Aéroport d'Orly <p><img src="https://medias.ciclic.fr/6431/thumbs/155/thum-003.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Vue sur une barre d'immeuble très large, un parking grillagé au premier plan. Un couple se tenant par les épaules avance sur un parking, sur lequel on distingue les panneaux de direction vers Paris et Fontainebleau, ainsi que le signe de la compagnie pétrolière Caltex. Les personnes se retrouvent devant l'entrée de l'aéroport d'Orly (il est inscrit en façade : "Aéroport de Paris"). A travers la porte vitrée on aperçoit un comptoir. La porte se referme. Plongée sur un avion de la compagnie Air France posé sur le tarmac.</p><p> Réalisateur(s): Descamps | Format: Film 9,5 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 0:47</p> Wed, 29 Jul 2020 07:35:35 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12802-aeroport-d-orly Explorer Festival de folklore à Montoire <p><img src="https://medias.ciclic.fr/6054/thumbs/155/thum-010.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Place du Maréchal Foch à Montoire-sur-le-Loir remplie de spectateurs, passage d'un défilé avec : une troupe de musique et de danse africaine, un char décoré autour de la chasse, une troupe de danseurs et de musiciens portugais, un char décoré sur le thème des "Trois petits cochons", une fanfare, un char décoré sur le thème de la lune, une troupe basque, un char décoré arborant un grand oiseau, une troupe de musiciens et danseurs tchécoslovaques, un char sur le thème du "Chat botté", une fanfare, un char autour de la musique, des danseurs et musiciens canadiens et ukrainiens, un char sur le thème du "Petit Poucet", des gens costumés, un char "Gulliver", une troupe folklorique, un char décoré et des musiciens bretons.</p><p> Réalisateur(s): René Préteseille | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 9:36</p> Wed, 29 Jul 2020 06:34:35 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12801-festival-de-folklore-a-montoire Explorer Manifestation dans le parc du Grand-Chavanon <p><img src="https://medias.ciclic.fr/6521_2/thumbs/155/thum-011.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Une foule réunie dans le parc du Château du Grand-Chavanon (Château de Saint-Hubert) à Neuvy-sur-Barangeon pour assister à un concours hippique. Un groupe de gymnastes vêtus de blanc vient faire une démonstration de mouvements et figures acrobatiques. </p><p> Réalisateur(s): Jack Sautereau | Format: Film 8 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 4:15</p> Tue, 28 Jul 2020 07:22:05 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12799-manifestation-dans-le-parc-du-grand-chavanon Explorer Voltige aérienne à Bailleau-Armenonville <p><img src="https://medias.ciclic.fr/6230_2/thumbs/155/thum-002.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>À l'aérodrome de Bailleau-Armenonville, quelques spectateurs regardant un homme et une pilote près d'un avion Cap 21. La pilote, Catherine Maunoury (championne de voltige aérienne), s'installe aux commandes de l'appareil. L'avion roule sur l'herbe. Séquence sur l'avion enchaînant des acrobaties aériennes. </p><p> Réalisateur(s): Michel Langlois | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 3:01</p> Tue, 28 Jul 2020 07:21:17 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12800-voltige-aerienne-a-bailleau-armenonville Explorer Atelier de peinture-décoration à Orléans <p><img src="https://medias.ciclic.fr/6039_2/thumbs/155/thum-009.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Panoramique sur l'intérieur d'un atelier de peinture-décoration à Orléans. Dans l'atelier, un homme peignant un présentoir. Dans la rue, vues de cinq hommes en blouse blanche posant devant l'entrée de l'atelier (présence d'une 4L au nom de la société Dubois Fils). Dans l'atelier, vues d'un homme peignant le mot "Stromnoli". Carton : "Fin".</p><p> Réalisateur(s): Michel Dubois | Format: Film 9,5 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 1:37</p> Mon, 27 Jul 2020 15:23:06 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12796-atelier-de-peinture-decoration-a-orleans Explorer Martinique <p><img src="https://medias.ciclic.fr/6039_1/thumbs/155/thum-002.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>La couverture d'un livre consacré à la Martinique. Gros plan sur une femme avec l'océan en arrière-plan. Plongée sur un homme manipulant un appareil photographique. Plans rapides : les mains d'un homme tenant un oursin, un bord de route en direction de Fort de France et la Montagne Pelée. Vues sur un agave. Un enfant sur une plage. Sur un bateau : le littoral, un homme conduisant le bateau et des gens plongeant dans l'océan. Une vague sur un rocher. Un agave. La barre du bateau. Deux nageurs avec tubas dans l'océan. Des vagues s'abattant sur les rochers. Un coquillage. </p><p> Réalisateur(s): Michel Dubois | Format: Film 9,5 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 3:18</p> Mon, 27 Jul 2020 15:23:06 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12795-martinique Explorer Ski nautique à Chouzé-sur-Loire <p><img src="https://medias.ciclic.fr/5918/thumbs/155/thum-007.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Une jeune femme chausse ses skis nautiques, assise sur un bateau gonflable. Les membres de la famille se relaient pour skier, il arrive que certains ratent : la caméra est embarquée sur le bateau et les suit depuis le départ de la berge. Ces plans offrent une vue diversifiée sur les bords de Loire, sa végétation et ses plages de sable ; on aperçoit Chouzé-sur-Loire. Puis séquence vue de la berge sur la séance qui continue.</p><p> Réalisateur(s): Jean-Claude Bonnefond | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 3:44</p> Mon, 27 Jul 2020 07:36:24 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12797-ski-nautique-a-chouze-sur-loire Explorer Fête à Diors <p><img src="https://medias.ciclic.fr/5410/thumbs/155/thum-015.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Des hommes regardent une vieille batteuse en fonctionnement. Des enfants font de la motocyclette sur un petit circuit délimité de bottes de paille. Des couples en tenue ancienne effectuent des danses traditionnelles sur un parquet abrité.</p><p> Réalisateur(s): Raymonde Samain | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 3:21</p> Mon, 27 Jul 2020 07:35:01 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12798-fete-a-diors Explorer 24 heures du Mans <p><img src="https://medias.ciclic.fr/5268/thumbs/155/thum-121.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Montage sur les 24 heures du Mans montrant plusieurs éditions de la course (notamment celles de 1957 et 1958). Panoramique sur le parking rempli. Vues de stands puis des tribunes. Des pilotes près au départ, courant jusqu'à leurs voitures puis départ de la course. Passages de voitures sous la passerelle Dunlop. Les tribunes. Passages de voitures au niveau de la passerelle Dunlop. Vues de spectateurs et d'un manège. Passages de la course filmés en différents endroits. Devant des spectateurs, passages de vieilles automobiles dans une rue délimitée. Passage de voitures de course sous la passerelle Dunlop. En différents endroits, vues de la course à la tombée de la nuit et en nocturne. De nuit, illuminations publicitaires et vues des bras éclairés d'un manège. Des gens s'installant dans les tribunes au petit matin. Une voiture de course arrêtée au stand puis repartant. Carcasses de voitures sur le bas-côté. Arrêt au stand d'une voiture. Un hélicoptère volant bas. Spectateurs dans les tribunes. Une voiture quittant son stand. De vieilles automobiles sur un parking. Passages de la course en différents endroits, notamment sous la passerelle Dunlop. Un homme poussant une voiture sur le bas-côté du circuit. Un spectateur avec une petite ombrelle. Passage de voitures. Vues de voiture au stand [une femme et un enfant sur une plage en surimpression]. A l'arrivée de la course, les tribunes et le passage de voitures parmi de nombreuses personnes.</p><p> Réalisateur(s): Jean Pournin | Format: Film 8 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 28:39</p> Fri, 24 Jul 2020 14:23:25 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12793-24-heures-du-mans Explorer Rencontres de judo <p><img src="https://medias.ciclic.fr/5894_2/thumbs/155/thum-068.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Au printemps 1986 à La Source, séquence sur des enfants lors d'un tournoi de judo. Séquence sur un rassemblement de 1000 judokas au Palais des Sports d'Orléans, avec démonstration d'arts martiaux.</p><p> Réalisateur(s): Johel Ducasse | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: n/d | Durée: 20:39</p> Fri, 24 Jul 2020 07:57:50 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12763-rencontres-de-judo Explorer Fauchage à Diors <p><img src="https://medias.ciclic.fr/5408_2/thumbs/155/thum-004.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>En juillet 1985 à Diors, des agriculteurs fauchent un champ puis regroupent les gerbes de paille.</p><p> Réalisateur(s): Raymonde Samain | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 1:13</p> Fri, 24 Jul 2020 07:34:51 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12792-fauchage-a-diors Explorer Eté 1990 à Noirlac <p><img src="https://medias.ciclic.fr/5672/thumbs/155/thum-034.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Le film présente les différentes activités estivales se déroulant à l'abbaye de Noirlac en 1990 : Messe religieuse pour le 900e anniversaire de la naissance de Saint Bernard, fondateur de l'ordre cistercien ; concerts (Ensemble vocal et instrumental de Lausanne, Ensemble Organum, Ensemble Venance Fortunat et Chur et orchestre de Cracovie) ; expositions et concours hippique. Le film alterne entre des images de ces activités culturelles et des images de l'abbaye.</p><p> Format: VHS | Coloration: Couleur | Sonorisation: n/d | Durée: 11:33</p> Fri, 24 Jul 2020 07:32:42 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12794-ete-1990-a-noirlac Explorer Fêtes johanniques à Orléans <p><img src="https://medias.ciclic.fr/22733_2/thumbs/155/thum-040.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>[film accompagné de musique et d'un commentaire] Carton : "1 mai Jehanne aux Tourelles". Sur une image de vitraux : "Le 542e anniversaire de la victoire de Jeanne d'Arc". La statue "Jeanne d'Arc Guerrière" entre la rue des Tourlles et le quai du Fort-des-Tourelles, puis arrivée sur le quai d'un défilé avec notamment la Jeanne 1971 (Blandine Desbois) et une troupe de cavaliers. Levéed 'un étendard portant la mention "Jhesus Maria". Jeanne et ses cavaliers s'engageant sur le pont George V, puis suivi de la troupe sur le pont et rue Royale. Deux photos et un texte : "Hommage international à l'étendard de Jeanne". La façade l'Hôtel Groslot (mairie) richement décorée de fleurs, de drapeaux et d'une grand tissu où est écrit "Jehanne". Arrivées d'officiels et d'une fanfare militaire dans la cour de l'hôtel. Arrivant de la rue Jeanne d'Arc et venant de la place sainte-Croix par la place de l'Église, différents groupes viennent s'aligner devant la mairie (enfants costumés, troupes traditionnelles, groupes en costume militaire ancien, majorettes et fanfare). Les officiels au balcon de l'hôtel Groslot, tous les groupes alignés devant puis les officiels les passant en revue. Départ un par un des groupes en défilé. Caron : "8 mai Jour de Fête". La statue équestre de Jeanne d'Arc place du Martroi. Quatre photos de groupes sur la place et un texte : "L'hommage des provinces française à la jeune lorraine". Séquence sur l'arrivée et le défilé de groupes près de la statue place du Martroi (troupe écossaise, enfants costumés, groupes traditionnels, majorettes, fanfares et groupe en costume militaire ancien). Le public dans une grande tribune et la façade la maison de la Chancellerie. Un hélicoptère dans le ciel. Un groupe traditionnel et des personnes costumés sur la place. parmi de nombreuses photos d'un grand cortège : "Le cortège traditionnel". Sur la place du Martroi, passant devant le Crédit Lyonnais, défilé de scouts autour de la statue de Jeanne d'Arc. Rue de la République, au niveau de la rue de la Cerche, passage du défilé avec scouts, majorettes, fanfare, gymnastes et groupes traditionnels. Passage rue Royale de Jeanne et des cavaliers l'accompagnant. Place du Martroi, la statue équestre puis arrivée du cortège accompagnant Jeanne. Rue de la République, au niveau de la rue de la Cerche, passage de groupes traditionnels, de fanfares (dont celle d'Ingré), de membres de la Croix-Rouge, d'anciens combattants, d'un groupe d'officiels (dont Alain Poher, alors président du Sénat, et le maire de la ville jumelée de Trévise), d'une troupe militaire, de représentants de la magistrature, de jeunes femmes costumées et d'ecclésiastiques. Trois photos de la cérémonie et un texte : "L'hommage militaire à la Pucelle". Défilé d'une fanfare militaire sur la place du Martroi. Passage de motards et de véhicules militaires rue de la République , ensuite survolée par des avions. Décorations au-dessus de la rue. Un cortège officiels (DS et motards) quitte la place du Martroi, La statue équestre de Jeanne d'Arc.</p><p> Réalisateur(s): Pierre Pelois | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: n/d | Durée: 15:44</p> Tue, 21 Jul 2020 16:06:26 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12751-fetes-johanniques-a-orleans Explorer Portrait d'Orléans <p><img src="https://medias.ciclic.fr/22733_1/thumbs/155/thum-009.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>[film accompagné de musique, Symphonie n°6 de Beethoven "La Pastorale", et d'un commentaire extrait d'un livre de Roger Secrétain, ancien maire et député d'Orléans] Du pont René Thinat à Orléans, panoramiques sur le pont George V enjambant la Loire et sur la ville avec la cathédrale Sainte-Croix et la chapelle de la collégiale Saint-Aignan. Le pont George V puis son entrée côté sud filmée de l'avenue Dauphine. Panoramiqu es rapides sur la ville et la Loire (pont Joffre, église Notre-Dame-de-Recouvrance, église Saint-Donatien, chapelle Saint-Aignan et cathédrale). La rue Royale et le pont George V en arrière-plan. L'entrée de la rue du Tabour et statue "La Baigneuse" de Paul Belmondo au carrefour avec la rue Royale. Panoramique sur la place du Général de Gaulle avec la maison Jeanne d'Arc à pans de bois et l'immeuble de La Poste. La rue Jeanne d'Arc avec la façade de la cathédrale en arrière-plan. Depuis un toit, panoramique sur la ville et plongées sur des rues. Vues de la cathédrale, d'une des deux fontaines sur la place Sainte-Croix et de la rue Jeanne d'Arc depuis l'entrée de l'édifice. Vitraux de la cathédrale filmés de l'intérieur. Rue Robert de Courtenay, la synagogue Georges Levy (ancienne chapelle de l'Evêché devenue synagogue en 1970) et le portail d'entrée du Jardin de l'Evêché. L'arrière de la cathédrale puis le Jardin de l'Evêché. Place de la République, le Monument à la République d'Hubert Yencesse puis la tour de l'Hôtel des Créneaux. rue Charles Sanglier, l'Hôtel Cabu, qui abrite le Musée historique et archéologique de l'Orléanais. Les rues Ducerceau et des Hôtelleries (avec les anciennes Halles en cours de destruction) et l'église Saint-Marceau au loin en arrière-plan. Le temple protestant place Saint-Pierre-Empont. Des rues dans la vieille ville. La statue "Jeanne d'Arc en prière" dans la cour de l'Hôtel Groslot puis panoramique sur la façade du bâtiment. Plaque commémorative : "Le 16 août 1944 la ville d'Orléans a été libérée par l'armée du Général Patton (3ème armée U.SA.)". L'Hôtel Groslot et son jardin. La rue d'Escures avec la statue de Jeanne d'Arc sur la place du Martroi en arrière-plan. Façade du bâtiment de la Caisse d?Épargne et de Prévoyance Loire-Centret au n°7 de la rue d'Escures. Le Palais de Justice et la rue de la Bretonnerie. La rue Sainte-Anne et le haut de l'église Saint-Pierre-du-Martroi en arrière-plan. Place du Martroi, vues de la statue équestre de Jeanne d'Arc. de l'entrée de la rue Royale, de la façade de la Maison de la Chancellerie, des entrées des rue Bannier et de la République. Vues dans la rue de la République. la rue de la Bretonnerie et la rue Bannier. Vues de la place Gambetta, de sa fontaine, de l'église Saint-Paterne, de la gare et du boulevard de Verdun. La rue de la République. Vues du boulevard Alexandre Martin et de rues adjacentes. Rue Neuve Saint-Aignan, l'arrière de la chapelle Saint-Aignan, puis l'édifice vu de la rue Coligny. La Loire depuis le quai du Châtelet. La rue du Bourg Neuf (côté boulevard Briand). Panoramique sur la place entourée par le boulevard Aristide Briand (actuel emplacement de la Scène Nationale). Le boulevard Aristide Briand avec présence de l'église Saint-Euverte. Travellings sur des boulevards, dans la rue du Faubourg St-Vincent, sur l'église Saint-Vincent et dans des rues entourant le parc Pasteur. Entrée du jardin public rue Jules Lemaître, puis séquence dans le parc avec végétation et parterres de fleurs, enfants promenés dans une charrette, La Sculpture de Léon Fagel, jeux d'enfants, promeneurs, la Porte de l'ancienne église Saint-Samson, passages du petit train Wichita, la fontaine la Source Humaine de Félix Charpentier et manège.Portail du parc côté rue Pierre 1er de Serbie avec vue sur la rue Albert Laville. Travelling dans cette rue en direction de la rue de la Claye. La rue Laville avec les tours de la cathédrale en arrière-plan. Façades rue de la Claye, face à la rue Laville, puis travelling dans cette rue en direction de la rue du Faubourg St-Vincent. Travellings dans une rue (?) traversant la voie ferrée puis rue de Bellebat jusqu'à l'avenue Jean Zay. Cloître Saint-Pierre-le-Puellier, panoramique sur une façade latérale de l'église collégiale Saint-Pierre-le-Puellier, puis, de la rue de la Tour, vue partielle de son toit. La Loire vue de la rue la Tour Neuve. Panoramique sur le fleuve. Vues sur le quai du Fort Alleaume et sur la piscine en bord de Loire. Au soleil couchant, la silhouette de la cathédrale Sainte-Croix, celle de la chapelle Saint-Aignan puis panoramique sur la Loire. Cartons de générique. </p><p> Réalisateur(s): Pierre Pelois | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: n/d | Durée: 16:39</p> Tue, 21 Jul 2020 16:06:26 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12750-portrait-d-orleans Explorer Au château de Chenonceau <p><img src="https://medias.ciclic.fr/22682_1/thumbs/155/thum-002.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>À Chenonceaux, un groupe de personnes sort de la grande allée boisée puis s'approche du château de Chenonceau. Un garçon et une fille sur le pont menant à l'édifice, sur son parvis et devant sa porte d'entrée (panoramique sur la façade nord). Les deux enfants sortant du château en passant la porte. L'angle nord-est de l'édifice puis les enfants passant sur le pont. Panoramique sur une tour d'angle. Un homme et la fille devant l'entrée de la Tour des Marques. Les deux enfants essayant d'attraper les anneaux du pont-levis. </p><p> Réalisateur(s): Marcelin Ragot | Format: Film 9,5 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 1:15</p> Tue, 21 Jul 2020 15:58:25 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12758-au-chateau-de-chenonceau Explorer Chambord, Cheverny et Chaumont <p><img src="https://medias.ciclic.fr/22682_3/thumbs/155/thum-004.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Panoramique sur une façade du château de Chambord puis une femme et deux enfants au pied de l'édifice. Les enfants et la femme s'approchant du château de Cheverny puis devant sa porte d'entrée. Les enfants passant sur le pont du château de Chaumont-sur-Loire puis panoramique sur l'édifice. </p><p> Réalisateur(s): Marcelin Ragot | Format: Film 9,5 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 0:53</p> Tue, 21 Jul 2020 15:58:25 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12760-chambord-cheverny-et-chaumont Explorer Dans le Sud-Ouest <p><img src="https://medias.ciclic.fr/22682_4/thumbs/155/thum-016.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>À Limoges, des enfants et des adultes sortent du musée Adrien-Dubouché . Nouvelle sortie des enfants. Place de la Guierle, à Brive-la-Gaillarde, un policier fait la circulation pour laisser passer une course cycliste. Deux femmes et deux enfants sur l?ancien pont suspendu sur la Dordogne à Meyronne (46). Panneau sur la N673 : "Padirac". Un garçon devant un grand panneau "Gouffre de Padirac". Trois enfants et une femme au bord du gouffre. Bouche du gouffre filmée depuis son intérieur. Des enfants et des adultes sur la terrasse du Belvédère de l'Hospitalet donnant sur le village de Rocamadour. Ils arrivent ensuite sur la terrasse d'un restaurant. À Périgueux, le groupe posant devant la cathédrale Saint-Front. Panoramique sur le clocher de l'édifice. panoramique sur les enfants dans la rue et les toits de la cathédrale. Façades place de la Clautre puis un homme et une femme y discutant. Plaque de rue : "Rue du Calvaire". Un homme sortant de cette rue et panoramique sur la maison faisant l'angle avec la place de la Clautre. une femme à sa fenêtre. </p><p> Réalisateur(s): Marcelin Ragot | Format: Film 9,5 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 2:57</p> Tue, 21 Jul 2020 15:58:25 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12761-dans-le-sud-ouest Explorer Au château de Blois <p><img src="https://medias.ciclic.fr/22682_2/thumbs/155/thum-004.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>À Blois ,un homme sort de l'église Saint-Vincent-de-Paul puis le fronton sculpté au-dessus de l'entrée et deux enfants et une femme sortant de l'édifice. Façade de l'aile Louis XII du château de Blois avec la statue équestre de Louis XII. Gros plan sur la statue. Panoramique haut-bas sur l'escalier monumental de type vis hors-?uvre de l'aile François 1er. Sur la terrasse du château, un garçon pose assis sur une statue au sol puis regarde vers la Loire avec une fille et une femme (flèches de l'église Saint-Nicolas en arrière-plan dont une entourée d'échafaudages). Panoramique sur les toits de a ville, l'église Saint-Nicolas, les enfants et la femme puis la Loire. La petite fille et le garçon près de pierres au sol. </p><p> Réalisateur(s): Marcelin Ragot | Format: Film 9,5 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 1:29</p> Tue, 21 Jul 2020 15:58:25 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12759-au-chateau-de-blois Explorer Voltige à l'aérodrome d'Issoudun <p><img src="https://medias.ciclic.fr/22681_2/thumbs/155/thum-021.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Sur le site de l'aérodrome d'Issoudun-le-Fay, à Saint-Aubin, un groupe de personnes arrive parmi de nombreux autres spectateurs. Un avion dans le ciel. Un Morane Saulnier MS 502 roulant sur l'herbe et passant près d'un planeur. Un avion dans le ciel. Des petits avions et deux grands Amiot AAC-1 Toucan militaires stationnés. Décollage d'un avion tractant un planeur. Dans le ciel, un avion fait deux loopings puis il virevolte au-dessus des avions stationnés et à ras du sol. Un SFCA Lignel 44 en vol puis roulant sur l'herbe. Un planeur survolant le public puis roulant sur l'herbe. Son pilote près de l'appareil rejoint par un homme en uniforme puis revenant vers le planeur en portant un essieu avec deux roues. Deux pilotes regardent vers le ciel. Un avion au loin dans le ciel. Un SFCA Lignel 44, piloté par Louis Clément, virevolte au-dessus du sol. Passage d'un avion retourné. [image inversée] Départ du Morane Saulnier MS 502. Deux femmes près du public. Des parachutistes alignés près d'appareils, montant dans un Amiot AAC-1 Toucan puis l'avion roulant sur l'herbe. Un SNCAC Martinet puis le Morane Saulnier roulent sur l'herbe. Passages de l'avion SNAC SN702. </p><p> Réalisateur(s): Marcelin Ragot | Format: Film 9,5 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 4:03</p> Mon, 20 Jul 2020 08:24:11 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12755-voltige-a-l-aerodrome-d-issoudun Explorer Saint-Aignan... autrefois <p><img src="https://medias.ciclic.fr/11460_2/thumbs/155/thum-054.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Titres "Pierre Jephos et Maurice Métivier", "proposent", "Saint-Aignan... autrefois". Documentaire sur la ville de Saint-Aignan avec un commentaire en voix off. Vue sur la ville en arrivant de Blois, avec au fond la collégiale et le château. Vue sur le panneau des monuments historiques. Traversée du pont route de Blois, au-dessus du Cher. Quelques vues sur la circulation dense. Vues sur quelques commerces du centre-ville. Montage de cartes postales anciennes avec en voix off quelques mots sur l'histoire de la ville, notamment sur la guerre, la prise de la ville par l'armée allemande le 20 juin 1940 et l'occupation. Vue sur les étagères des archives municipales, remplies de livres et de documents, puis sur une livre de René Guyonnet "Saint-Aignan, mille ans d'histoire". Titre "Avec la voix de Claude Barrue". </p><p> Réalisateur(s): Pierre Jephos | Format: Hi 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: n/d | Durée: 9:28</p> Mon, 20 Jul 2020 07:23:51 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12757-saint-aignan-autrefois Explorer Artisanat à Saint-Aignan-sur-Cher <p><img src="https://medias.ciclic.fr/11460_1/thumbs/155/thum-110.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Titres "Video Archives Municipales", "VAM", "présente", "Ces étranges métiers". Une affiche annonce le 8ème Salon de l'artisanat. Interviews des exposants. Un ébéniste nous montre ses outils. Interview d'un horloger. Démonstration de gravure sur paille. Interview d'un créateur de vase. Un vannier nous montre la fabrication d'une corbeille. Une artiste crée des masques décoratifs de style vénitiens en cuir de mouton. Vue sur un stand de batik sur soie, procédé de peinture sur tissu. Interview d'un sculpteur et peintre sur tuile. Un tapissier qui restaure des tapisseries anciennes nous parle de son travail. Vues sur différentes objets d'artisanat exposés. Titres "Images M. Metivier", "Montage réalisation P. Jéphos", "Fin". </p><p> Réalisateur(s): Pierre Jephos | Format: Hi 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: n/d | Durée: 29:50</p> Mon, 20 Jul 2020 07:23:51 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12756-artisanat-a-saint-aignan-sur-cher Explorer Vie à Vichy (La) <p><img src="https://medias.ciclic.fr/22182/thumbs/155/thum-026.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Un carton annonce en lettres capitales blanches sur fond sombre: "LES FILMS CINEMAC". Un second carton annonce en lettres capitales blanches sur fond noir: "LA VIE A VICHY", les lettres du mot "VICHY" s'affichant progressivement une par une. Un troisième carton annonce en lettres capitales blanches sur fond sombre: "LE VERNET". Depuis une parcelle maraîchère, vue d'une colline parsemée d'arbres et divisée en parcelles bocagères. On aperçoit au premier plan des plants de tournesol. Le plan se termine sur une roulotte en bois coiffée d'une cheminée métallique. Un petit garçon blond en culotte courte marche le long d'une route bordée de champs où l'on aperçoit en arrière-plan de hauts arbres taillés en trognes. La route est bordée par une maison des années 1930 ainsi qu'une grande meule de foin au bord du champ. Le même petit garçon descend en courant vers la route à travers la parcelle maraichère aperçue précédemment avec la petite roulotte de bois en arrière-plan. Vue de la route en contrebas de cette même parcelle. Sur la route passe un camion Peugeot 402 DK5 J dont la remorque est bâchée et qui porte, inscrit au centre de son déflecteur, le mot "NIEVRE" en lettres capitales blanches. La caméra suit la progression du camion jusqu'à ce qu'il sorte du champ. Toujours depuis le même bord de route, panoramique sur les champs et la colline. On aperçoit le petit garçon blond en culotte courte aperçu précédemment. Il semble joyeux et fait des moulinets avec les bras. Le panoramique s'arrête sur la roulotte de bois dotée d'une cheminée de poêle métallique et située au milieu de la parcelle maraichère aperçue précédemment. Plan rapproché de la roulotte de bois avec en arrière-plan un petit cabanon, peut-être les toilettes. Le petit garçon blond en culotte courte range des gants blancs dans un sac à main de cuir noir. Un carton annonce en lettres capitales blanches sur fond sombre "L'ERMITE". Au plan suivant, on retrouve le petit garçon blond en culotte courte accompagné d'une femme d'âge mûr en robe noire dont l'encolure carrée est soulignée de deux rangées verticales de trois boutons dorés. La femme porte un tablier de toile claire dont les motifs semblent représenter des silhouettes humaines. A ses pieds, un chapeau de paille de couleur sombre semble être tombé de sa tête. La femme et le petit garçon se tiennent au bord d'un champ de céréales à hautes tiges, peut-être du blé, dont les épis culminent à hauteur d'homme. La dame et le petit garçon semblent danser en rythme avec les blés. Le petit garçon porte le sac à main noir au bras droit et agite les gants blancs puis les lance devant lui. Une femme brune frisée portant une robe à motifs fleuris accourt alors pour les ramasser pendant que la dame plus âgée en robe noire continue à danser devant les blés. Toujours au bord du champ de blé, la vieille dame caresse les feuilles d'un jeune poirier tandis que la femme brune en robe à motifs fleuris qui tient les gants blancs aperçus précédemment dans sa main gauche regarde les épis, tournant le dos à la caméra. Elle discute avec la femme d'âge mûr tandis que le petit garçon semble faire des farces hors du cadre. Plan serré sur le visage de la femme d'âge mûr et le haut du visage de la femme brune. Vue d'ensemble de la roulotte près de laquelle se tiennent les deux femmes et le petit garçon. La femme plus âgée porte le chapeau de paille couleur sombre à large bord aperçu précédemment. Plan rapproché des deux femmes discutant toujours près de la roulotte tandis que le petit garçon se tient debout appuyé contre une ganivelle en arrière-plan. Plan serré sur la femme âgée. Regard caméra. Elle semble s'adresser au réalisateur puis hoche la tête. Panoramique sur la roulotte, les deux femmes et le petit garçon se tenant tout près au pied d'un grand arbre qui surplombe la roulotte. La femme âgée, la femme brune en robe à motifs fleuris portant désormais des lunettes de soleil et le petit garçon marchent sur un chemin au milieu des champs cultivés. Un carton annonce en lettres capitales blanches sur fond sombre: "DU BOULOT". La femme âgée penchée en avant bine un champ de haricots alors que la femme brune en robe à motifs fleuris se tient debout à ses côtés. Le petit garçon blond en culotte courte aperçu précédemment aide la vieille dame à biner avec sa propre binette puis fait un pied de nez à la caméra. Un carton annonce en lettres capitales blanches sur fond sombre: "OUF !". La dame qui vient de biner s'essuie le visage avec le bas de son tablier tandis que la femme brune en robe à motifs fleuris et lunettes de soleil se tient à l'arrière-plan. Les deux femmes se déplacent entre les parcelles de blé et de légumes, suivies du petit garçon qui a coiffé le chapeau de paille de couleur sombre à large bord de la vieille dame. [film surexposé] Alternance de vues décadrées de vergers de plein vent, de vues de la roulotte de bois aperçue précédemment et de vues des deux femmes et du petit garçon évoluant parmi les parcelles agricoles. Vue du petit garçon aperçu précédemment marchant sur une route de campagne vêtu d'un complet-veston à culotte courte agrémenté d'une cravate à motif prince-de-galles, de lunettes de soleil et d'une boutonnière représentant une francisque tricolore, emblème du régime de Vichy. Dans un champ, la vieille dame aperçue précédemment, toute de noir vêtue et coiffée d'un béret, montre le feuillage d'un jeune arbre fruitier en espalier à la femme brune désormais vêtue d'un ensemble à carreaux de couleur sombre sur fond blanc à manches gigot et jupe plissée. Les deux femmes et le petit garçon cheminent à travers champ, examinant les plantations au passage. Gros plan sur un jeune chou de Bruxelles. Vue panoramique d'un méandre de l'Allier depuis une colline du Vernet à travers un rideau d'arbres colonnaires, sans doute des arbres taillés en trognes. La vieille dame aperçue précédemment s'avance vers la caméra s'adressant au réalisateur, suivie de la femme brune en ensemble à carreaux qui marche bras dessus, bras dessous avec le petit garçon. La femme brune et le petit garçon marchent bras dessus, bras dessous sur une route de campagne. Le petit garçon fait le pitre, met une linge blanc sur sa tête et pousse sa mère vers le talus pour la taquiner. Ils rient puis prennent à nouveau la pose aux côtés de la vieille dame toujours coiffée de son béret. Par-delà une vaste prairie et un méandre de l'Allier, vues panoramiques de la ville de Vichy. Devant la grille d'entrée du pavillon situé au n°26 rue Loisel d'Aranges à Vichy se tient un groupe de personnes. On remarque notamment un homme d'âge mûr portant un manteau noir et coiffé d'un feutre noir, trois femmes dont l'une est coiffée d'un béret et trois petits garçons. Le plus grand des garçons tient une maquette d'avion et porte un béret. Un plus petit porte un manteau sombre et un pantalon de golfe, tandis que le dernier est le même petit garçon blond déjà aperçu auparavant, cette fois-ci vêtu d'une manteau. Très souriant, ce dernier tient à la main une écharpe et accompagne l'homme d'âge mur au chapeau et manteau noir ainsi que le plus grand des garçons dans la rue Loisel d'Aranges. On aperçoit en arrière-plan un vaste bâtiment industriel portant au-dessus d'une grande porte coulissante l'inscription en lettres capitales sombres sur fond blanc: "BLANCHISSERIE du TROUSSEAU". Plan poitrine de l'homme d'âge mûr avec regard caméra. Le même homme discute avec une femme brune en gilet de laine de couleur sombre devant le pavillon du n°26 rue Loisel d'Aranges. La femme rit. L'homme lui touche le menton pour la taquiner. Elle rit à nouveau. L'homme prend à nouveau la pose pour le réalisateur devant le même pavillon. Toujours rue Loisel d'Aranges, le plus grand des garçons aperçus précédemment court avec sa maquette d'avion portée à bout de bras au-dessus de sa tête, puis la lance, la faisant planer un moment au-dessus de la chaussée. En arrière-plan, une passante portant un cabas longe la blanchisserie dans la rue du Pré fleuri et regarde la scène de loin. L'homme d'âge mûr passe à nouveau devant le même pavillon. Il est accompagné du grand garçon avec son avion et du petit garçon blond aperçu précédemment. Plan taille avec regard caméra d'un homme moustachu vêtu d'un manteau sombre et coiffé d'un feutre orné d'un large ruban. Vue d'ensemble du pavillon du n°26 rue Loisel d'Aranges. L'homme moustachu se tient à califourchon sur une bicyclette devant le pavillon et discute avec deux femmes brunes qui se tiennent devant l'entrée. Le petit garçon blond aperçu précédemment arrive depuis le trottoir vers le portillon d'entrée. Gros plan en légère contre-plongée de l'homme moustachu. Une femme sort du pavillon du n°28 rue Loisel d'Aranges et descend les marches du perron en boutonnant son gilet noir à doubles rayures fines blanches. Elle regarde l'homme moustachu qui se tient toujours dans la rue, puis la caméra, puis le pavillon voisin, puis s'avance vers la caméra qu'elle regarde en souriant puis en riant. Le plus grand des garçons aperçus précédemment vient lui faire une bise, puis s'approche de la caméra en souriant. Pour le réalisateur, le cycliste à moustache remonte la rue Loisel d'Aranges à vélo depuis la blanchisserie du Trousseau en direction de la caméra. Un carton sombre orné d'un motif de coeur transpercé par une flèche et entouré des initiales "R" et "F" annonce sur une carte blanche entourée d'un bandeau noir et ornée d'un timbre sur son bord supérieur droit "Messieurs les ...(dessinateurs?) de la ...(propagande?) Hotel de la Cloche Vichy ". Au plan suivant, sur le même fond de coeurs transpercés de flèches et entourés des initiales "R" et "F": un encart blanc encadré d'un épais bandeau noir, dont l'en-tête est ornée d'un coeur transpercé d'une flèche et entouré des lettres "R" et "F", remonte depuis le bas de l'écran. On peut y lire en lettres capitales noires sur fond blanc: "VOUS ETES PRIES D'ASSISTER AU MARIAGE DE NENETTE ET PAUL HOTEL DE VILLE DE VICHY LE 16 OCTOBRE 1943". Cette inscription est suivie d'une autre, humoristique, en plus petites lettres capitales noires en bas à droite de l'encart: "NI FLEURS NI COURONNES". Panoramique vertical ascendant depuis les marches de l'hôtel de ville de Vichy sur lesquelles se trouve un photographe vêtu d'un imperméable de couleur claire tournant le dos à la caméra, dans l'attente de la sortie des mariés. Les mariés entourés d'un groupe de personnes - témoins, familles et amis, sortent par la porte principale de l'hôtel de ville et prennent la pose pour le photographe en haut des marches du perron. Les mariés descendent les marches, suivis des convives. Un carton décoré du même motif de coeurs transpercés entourés d'initiales que le carton précédent annonce en lettres capitales blanches: "LES MARIES". Vue des mariés bras dessus, bras dessous sur la place de l'hôtel de ville de Vichy. Le marié fume une cigarette tandis que la mariée tient à la main un bouquet de fleurs blanches. Le couple se tourne vers la caméra. Un nouveau carton orné du même motif de coeurs aperçu sur les deux précédents cartons annonce en lettres capitales blanches: "LES INVITES". Avec l'école Sévigné-Lafaye en arrière-plan, vue d'un groupe de personnes au centre desquelles se trouvent une femme de petite taille vêtue d'un manteau noir à col cheminée et coiffée d'un feutre noir orné d'un bouquet de plumes noires ainsi qu'un homme de grande taille à la barbe poivre et sel vêtu d'un costume croisé et coiffé d'un feutre de couleur sombre. L'homme et la femme plaisantent au milieu des autres convives, puis l'homme s'approche de la caméra. D'autres invités, deux hommes en costumes élégants et une femme portant une veste d'astrakan et une toque en feutre noir de forme excentrique passent devant la caméra qui s'arrête sur l'"HOTEL DE LA JEUNE FRANCE". Un carton orné du motif de coeurs transpercés entourés d'initiales déjà aperçu précédemment annonce en lettres capitales blanches: "LES...EVITES". Avec l'"HOTEL DE LA FRANCE" en arrière-plan, un jeune couple souriant s'avance en direction de la caméra. Avec en arrière-plan l'école Sévigné-Lafaye, plan poitrine de deux hommes jeunes en costume-cravate et imperméable, puis de deux autre jeunes hommes en costume cravate qui les accompagnent. Toujours dans le même axe, plan américain du même groupe souriant. La femme du dernier couple aperçu prend la cigarette de la bouche d'un des hommes pour tirer une bouffée. A plan suivant, toujours avec l'école Sévigné-Lafaye en arrière-plan, le dernier couple précédemment aperçu prend la pose pour la caméra en imitant les mariés, la femme tenant dans ses mains jointes un petit bouquet et l'homme lui donnant le bras. Ils avancent en direction de la caméra et l'homme dégrafe le bouton de son pantalon qui tombe à ses pieds pendant qu'il marche, puis remonte son pantalon. Toujours dans l'axe de l'école Sévigné-Lafaye, l'un des hommes en imperméable aperçus précédemment donne le bras à une jeune femme en veste de fourrure portant un turban. Ils avancent en direction de la caméra en souriant. Avec l'"HOTEL DE LA JEUNE FRANCE" en arrière-plan, vue du même groupe de jeunes gens. Le faux marié continue à reboutonner son pantalon sous le regard amusé de ses amis qui sourient ou fument des cigarettes, puis il tente d'empoigner l'une des deux bicyclettes posées en équilibre l'une contre l'autre au premier plan. Les bicyclettes tombent. La fausse mariée et plusieurs des jeunes hommes en costume tentent alors de démêler les bicyclettes et de les relever. Mais le faux marié préfère continuer à faire le pitre et n'attend pas que les bicyclettes soient démêlées pour en enfourcher une, s'appuyant au passage sur la tête de deux des jeunes hommes qui tentent encore de relever les bicyclettes. Le faux marié finit par réussir à s'extirper et à enfourcher une bicyclette pour s'éloigner. Les deux jeunes hommes encore présents aident alors la fausse mariée à se mettre en selle alors que le faux marié revient sur sa bicyclette après avoir roulé en arc de cercle sur la place. Un carton toujours orné du motif de coeur transpercé entouré d'initiales précédemment aperçu annonce en lettres capitales blanches "APRES L'APERO". Un second carton exactement sur le même modèle annonce quant à lui, toujours en lettres capitales blanches: "NENETTE-PAUL". On découvre alors un gros plan des jeunes mariés souriants devant la devanture du café-restaurant situé 1, avenue de Russie à Vichy. Le marié parle à l'oreille de la mariée en lui montrant la caméra, puis le couple s'approche de la caméra. Un nouveau carton présentant le même motif que les précédents annonce en lettres capitales blanches "LES BEAUX-PARENTS". Plan poitrine d'un couple élégant: l'homme en costume trois pièces sombre à fines rayures porte une boutonnière de fleurs blanches et sa compagne à qui il donne le bras, une jeune femme brune, porte un manteau et une robe de couleur sombre et des boucles d'oreilles en forme de fleurs blanches. Le couple avance jusqu'à la caméra, puis prend la pose pour le réalisateur. Au plan suivant apparait le couple déjà aperçu précédemment sur la place de l'hôtel de ville composé d'un grand homme âgé barbu et d'une femme de petite taille également âgée, vêtue de noir et coiffée d'un feutre de couleur sombre orné d'un bouquet de plumes noires. L'homme est très enjoué et fait rire sa compagne. Un nouveau carton au motif comparable aux précédents annonce en lettres capitales blanches: "LA FOULE". Toujours à la terrasse ensoleillée du même café-restaurant, la femme élégante en veste d'astrakan et chapeau excentrique aperçue précédemment et son compagnon en costume trois pièces de couleur sombre s'avancent vers la caméra. Ils sont accompagnés d'une petite fille brune en robe blanche dont les cheveux, partagés par le milieu et tressés, forment une couronne maintenue au sommet du crâne par des rubans de couleur sombre. La même famille prend à nouveau la pose devant la porte d'entrée du café-restaurant. La petite fille en robe blanche est brièvement taquinée par une dame en manteau clair coiffée d'un turban. Puis la petite fille court vers la mariée qui entre dans le champ de la caméra accompagné du marié et du reste des invités qui continuent de chahuter alors que le grand homme barbu d'âge mûr aperçu précédemment admoneste la foule avec sa canne et que le faux marié aperçu précédemment baisse à nouveau son pantalon, puis le reboutonne. Un couple danse brièvement parmi les invités présents devant le café-restaurant. Un nouveau carton présentant le même motif de coeur transpercé entouré d'initiales que les précédents cartons annonce en lettres capitales blanches: "LA CHALEUR MONTE". Toujours à la terrasse du même café-restaurant, à l'angle de l'avenue Albert Ier (actuelle avenue Aristide Briand) et du boulevard de Russie, avec la pharmacie Sévigné en arrière-plan, les invités discutent, plaisantent et chahutent, puis se mettent en mouvement, tous très souriants et agitant les bras en l'air pour faire signe à la caméra. Plan large de l'avenue Albert Ier (actuelle avenue Aristide Briand). Les invités qui se tenaient devant le café-restaurant se lancent dans une course en direction de la caméra. Le grand homme âgé barbu aperçu précédemment fait le pitre pour la caméra avec sa canne dans une main et son chapeau de feutre dans l'autre. Les mêmes invités repartent du même endroit sous l'oeil de la caméra, marchant à pas normal et s'essuyant le visage avec des mouchoirs de poche, visiblement épuisés par la course. Un nouveau carton sur le même modèle que les précédents annonce en lettres capitales blanches: "HOLLYWOOD". Gros plan sur les mariés qui se tiennent face à face devant la boutique d'un coiffeur dont l'enseigne qui apparait en arrière-plan entre leurs deux têtes indique "COIFFEUR DAMES MESSIEURS". Les mariés s'embrassent comme dans un film hollywoodien. Puis, le marié s'essuie la bouche pour taquiner son épouse que cela fait beaucoup rire. Le groupe des invités au mariage rebrousse chemin dans l'avenue Aristide Briand. Un carton orné de motifs de coeurs transpercés entourés d'initiales comparable aux cartons aperçus précédemment mais orné d'un grand coeur transpercé en son centre annonce en grandes lettres capitales blanches: "FIN". </p><p> Réalisateur(s): Maurice Chenechot | Format: Film 9,5 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 14:13</p> Fri, 17 Jul 2020 08:08:07 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12752-vie-a-vichy-la Explorer Rue d'Alsace <p><img src="https://medias.ciclic.fr/22164/thumbs/155/thum-073.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Le film s'ouvre sur un carton où est écrit en majuscules blanches "RUE D'ALSACE". Dans une maison portant au-dessus de sa porte grande ouverte le numéro 66 (Vichy ?), une femme se tient à une fenêtre du rez-de-chaussée près de laquelle un petit garçon en culotte courte et chemisette blanche vient prendre la pause. Le petit garçon se dirige ensuite vers l'embrasure de la porte d'entrée où un homme d'âge mûr à lunettes vient d'apparaitre en chemise blanche cravate sombre et bretelles. L'homme donne un oeuf à l'enfant puis regarde la caméra. Nouveau carton où apparait en lettres capitales blanches sur fond sombre le mot "FATMA". Au plan suivant, un beau cheval noir portant une tache blanche sur le front est sorti d'une écurie par un homme aux chevaux blanc que l'on aperçoit furtivement. Un carton en lettres capitales blanches sur fond sombre annonce "M. SARRAZIN". La caméra suit alors le cheval noir aperçu précédemment et l'homme aux cheveux blancs en gilet, pantalon sombre et chemise blanche qui le tire par la bride pour le faire avancer dans la cour d'un immeuble tout en fumant une cigarette. En arrière-plan, on découvre la façade sur cour de l'immeuble dont la porte d'accès à la cour depuis les partie communes débouche du coté gauche de la façade sous une sorte de préau dont on aperçoit l'ombre sur l'imposte en haut de cette porte. L'homme fait tourner le cheval à la robe brillante sur lui-même et prend la pose à côté de l'animal face à la caméra. Cigarette au coin de la bouche, il porte une cravate sombre et son gilet est taillé dans un lainage à fines rayures. Deux chainettes partent du bouton supérieur de son gilet pour se terminer dans les poches latérales de celui-ci, sans doute attachées d'un côté à une montre à gousset et de l'autre à la clé de remontage de la montre comme le veut la tradition. Du haut d'une fenêtre du premier étage donnant sur la cour, une voisine regarde la caméra. Au plan suivant, la voisine est descendue dans la cour et regarde la caméra vers laquelle elle se dirige en souriant, vêtue d'une blouse sombre mouchetée de blanc. Nouveau carton annonçant en lettres capitales blanches sur fond sombre: "EN ROUTE". Apparait alors à l'écran une voiture hippomobile de type "victoria" couverte d'un dais à franges de couleur claire. Le cheval noir attelé est sans doute "Fatma", le cheval aperçu précédemment. Le cocher est sans doute "M. Sarrazin" également aperçu précédemment. Le cheval porte un bonnet blanc tricoté au crochet qui lui recouvre les oreilles et dont les franges retombent sur son front. Le cocher a la tête couverte d'un canotier de paille orné d'un bandeau noir. La voiture s'éloigne dans la rue en passant devant un bistro dont la banne est baissée et dont la terrasse est délimitée par un alignement de buissons plantés dans des baquets de bois. Alors que la voiture hippomobile arrive à un croisement, un camion-benne débouche de la rue perpendiculaire à droite et s'engage en direction de la caméra, la benne chargée de caisses de bois. Un carton annonce en lettres capitales blanches sur fond sombre: "FAMILLE MORLAT". Dans une cour, un homme portant un casquette plate, une chemise blanche et un pantalon de velours serré à la taille par une cordelette avance face à la caméra. Les manches de sa chemise sont roulées et son col est boutonné. On aperçoit derrière lui des bûches de bois entassées près d'un billot et de bassines de fer blanc empilées sur des caisses en bois. Au plan suivant, l'homme pose au fond de la courette devant les bassines en fer blanc. Une femme d'âge mur aux cheveux frisés poivre et sel vêtue d'une longue blouse de couleur sombre se tient à ses cotés, puis avance à son tour vers la caméra en souriant. Un carton annonce en lettres capitales blanches sur fond sombre: "SENTIMENT". L'homme et la femme se tiennent ensuite côte à côte. La femme regarde l'homme puis la caméra tandis que l'homme ôte puis repositionne sa casquette. L'homme et la femme semblent plaisanter, puis l'homme passe le bras autour des épaules de la femme pour l'attirer contre lui et lui faire deux petits baisers sur la joue avant que chacun sorte du champs d'un côté différent de la caméra. Un carton annonce en lettres capitales blanches sur fond sombre: "CACHE CACHE". Dans la même cour d'immeuble aperçue dans la séquence précédente, une jeune femme brune en robe d'été à manches courtes à carreaux de couleur claire et un petit garçon en blouse à carreau également de couleur claire tournent le dos à la caméra dans la partie gauche du cadre. La femme tient à la main une édition du journal "LE PROGRES". La jeune femme et l'enfant regardent en direction d'une vieille dame qui apparait dans la pénombre entre les volets entrebâillés d'une fenêtre du rez-de-chaussée au fond de la cour. La dame s'adresse à l'enfant, souriante, puis ferme puis rouvre le volet comme par jeu. Au plan suivant, l'homme et la femme de la séquence précédente ont rejoint la femme et le petit garçon qui porte en réalité non pas une blouse, mais une robe longue à carreaux ornée d'un noeud sur la poitrine avec les plis de laquelle il joue. La caméra est toujours pointée vers la fenêtre du rez-de-chaussée au fond de la cour dont la vieille dame qui jouait avec les volets au plan précédent est à présent absente. L'homme en chemise blanche aperçu précédemment tient coincé sous son bras droit une cagette de fruits ronde en bois vide. Le couple se dirige vers la caméra, puis rebrousse chemin. Un carton annonce en lettres capitales blanches sur fond sombre "UN IMPATIENT". Toujours dans la même cour, l'homme présent aux plans précédents maintient désormais un beau lapin plaqué sur la terre battue du sol de la courette. Le lapin cherchant à s'échapper est attrapé par les oreilles par l'homme qui le repositionne entre ses pieds dans l'axe de la caméra. L'homme tente de maintenir le lapin en place entre ses jambes en le tenant par les oreilles. Mais l'animal se débat et l'homme, courbé en avant pour maintenir le lapin, perd sa casquette qui tombe au sol. Le lapin reste un instant posé sur le pied droit de l'homme qui se redresse. Au plan suivant, il le ramène néanmoins dans le champ de la caméra en le tenant toujours par les oreilles tandis que les autres protagonistes assistent à la scène dans le bord supérieur gauche du cadre et que la vieille dame est reparue à la fenêtre du rez-de-chaussée au fond de la courette. Un carton annonce en lettres capitales blanches sur fond sombre: "LESSIVE". [film surexposé] Une femme marche sur un trottoir bordé d'un muret surmonté d'une grille de fer forgé. Elle semble être allée puiser de l'eau avec un broc en fer blanc à une petite fontaine en fonte qui se dresse sur le bord extérieur du trottoir. La femme fait quelques pas sur le trottoir et regarde la caméra en souriant avant de traverser la rue et de se diriger vers la caméra. On voit qu'elle porte un long tablier sous un gilet de laine. Toujours souriante, la même femme traverse la courette de terre battue déjà aperçue dans les séquences précédentes avec une planche de bois sous le bras. Elle pose la planche en porte-à-faux dans une grande bassine de fer blanc posée sur une caisse de bois dans le caniveau pavé au centre de la courette de terre battue. On aperçoit en arrière-plan le bas de caisse d'une automobile Renault Prima4 dont manque la roue arrière gauche. La femme est penchée au dessus de la bassine en train de frotter du linge sur la planche à laver. Regardant toujours la caméra avec le sourire, elle savonne le linge et le brosse. Un carton annonce en lettres capitales blanches sur fond sombre "DU NERF". La jeune femme continue sa lessive, mais l'image est accélérée, puis revient à une vitesse normale. Elle frotte le linge à la main, puis l'étend à un fil pendu en travers de la courette avant de se raviser. Un carton annonce en lettres capitales blanches sur fond sombre "CA PRESSE". Le petit garçon aperçu précédemment, cette fois vêtu d'une blouse d'écolier et d'une culotte courte court dans un recoin de la cour en terre battue aperçue précédemment, sans doute pour aller soulager une besoin pressant. Un carton annonce en lettres capitales blanches sur fond sombre "CHACUN SON TOUR". La jeune femme brune aperçue précédemment à plusieurs reprises, cette fois vêtue d'une blouse à poids sous un gilet, se dirige vers le même recoin de la courette. Regard caméra. Elle s'engouffre derrière le mur. Un carton annonce en lettre capitales blanches sur fond sombre: "CA VA MIEUX !". La jeune femme ressort du recoin où elle se trouvait et s'avance en direction de la caméra en souriant, puis tire la langue, alors que des poules passent dans la courette en arrière-plan. Elle continue à avancer jusqu'au niveau de la voiture stationnée au fond de la courette. On aperçoit derrière elle le petit garçon aperçu précédemment. Plan serré sur le petit garçon en blouse d'écolier qui s'avance en souriant face à la caméra. Sa frange est retenue sur le sommet de sa tête par une petite barrette métallique. La jeune femme et le petit garçon qui porte de grandes chaussettes blanches et est chaussé de pantoufles se tiennent toujours dans la courette. Ils observent un chat et trois poules blanches qui picorent des restes alimentaires que la jeune femme leur jette par petites poignées. Le petit garçon caresse le chat. On aperçoit en arrière-plan un bac maçonné semblant contenir du fumier. La jeune femme continue à jeter de la nourriture aux animaux. Au plan suivant, le petit garçon, désormais chaussé de bottines lacées, fait de la bicyclette dans la courette. Une fois pied à terre, toujours à califourchon sur son vélo, il semble taquiner la jeune femme. Celle-ci ressort cette fois sans gilet, accompagnée du même petit garçon en chemisette blanche et culotte courte, les cheveux parfaitement peignés et enduits de brillantine. Il marche à nouveau en direction de la caméra. On distingue en arrière-plan un porche sombre donnant sans doute accès à la rue. Une charrette à cheval et une calèche bâchée y sont entreposées tandis que cinq grands poussins et une poule blanche picorent dans la cour. Fondu au noir. Vue de la porte donnant accès aux partie communes de l'immeuble, de l'embrasure sombre de laquelle émerge le petit garçon précédemment aperçu. Toujours en culotte courte, il porte désormais un manteau noir croisé et un béret noir. Il tient dans la main gauche un grand parapluie noir à poignée en col de cygne et, posé sur son bras droit, un grand bouquet de fleurs composé de lupins, de camomille romaine, de roses et de marguerites de différentes couleurs emballées dans un papier blanc. Le petit garçon avance souriant en direction de la caméra. Au plan suivant, la jeune femme brune aperçue précédemment se tient debout dans la cour, au débouché du porche donnant accès à la rue et près d'un grand amoncellement de bûches de bois de chauffage. Vêtue d'une blouse à carreaux de couleur claire couvrant un chandail de laine à manches courtes gris dont le bouton de col semble orné d'une broche, elle esquisse quelques pas en direction de la caméra tandis que le petit garçon fait son entrée dans le champ de la caméra par la gauche, toujours muni de son parapluie et de son bouquet de fleurs et regardant la caméra en souriant. Le petit garçon refait son entrée dans la cour par la porte venant des parties communes de l'immeuble. La caméra le suit tandis qu'il passe, très souriant, devant le tas de bois en direction de la jeune femme aperçue précédemment pour lui remettre le bouquet de fleurs et son parapluie et lui faire la bise. Comme il tourne le dos à la caméra, le réalisateur lui demande de recommencer la séquence du baiser. Le petit garçons s'exécute, toujours avec le sourire. Vue de la jeune femme brune tenant le bouquet. Nouveau baiser. Le petit garçon mange un grain de raisin. La femme tient le bouquet devant la caméra puis suit le petit garçon dans les parties communes de l'immeuble. Plan serré sur le visage du petit garçon toujours souriant et coiffé de son béret. Il mange des grains de raisin. [film flou] Un carton annonce en lettre capitales blanches sur fond sombre: "SON PREMIER VESTON" ainsi qu'une date dont on devine l'année "43". Panoramique de bas en haut sur le petit garçon se tenant debout au bord d'une route longeant un talus. Il est chaussé de chaussures Derby sans doute en cuir marron portées sur des socquettes blanches roulées. Il porte un complet veston composé d'une culotte courte en tweed à chevron gris maintenue par des bretelles et d'un veston assorti à boutonnage droit et poches plaquées porté sur une chemise blanche fermée par une cravate de couleur sombre à petits motifs blancs maintenue par une pince métallique. Toujours souriant pour la caméra, l'enfant fait mine de boutonner son veston puis le rouvre et en repousse les pans en arrière mettant les poings sur les hanches. Il finit tout de même par le boutonner. Un carton annonce en lettres capitales blanches sur fond sombre: "LA CRAVATE FAIT L'HOMME..". Souriant largement, le petit garçon fait mine d'ajuster son noeud de cravate et hoche la tête avec malice en montrant sa cravate. Au plan suivant, le petit garçon se tient toujours debout au bord de la route. Visiblement lassé de prendre la pose, il ne sourit plus et fronce les sourcils faisant la moue comme pour bouder. Il met ses pouces dans les poches de sa veste. Un carton annonce en lettres capitales blanches sur fond sombre: "SPRINT". Le petit garçon aperçu précédemment se tient accroupi, nu dans un grand baquet de fer blanc rempli d'eau posée dans la courette aperçue précédemment devant ce qui semble être la carcasse d'une automobile Renault Prima4 stationnée là et déjà aperçue également dans les séquences précédentes. L'enfant joue avec l'eau de son bain et saute dans la bassine de fer blanc éclaboussant les alentours. La jeune femme brune aperçue précédemment sèche le petit garçon avec une serviette tandis qu'il se tient toujours debout dans la bassine de fer blanc, puis tandis qu'il est assis sur une chaise de bois dans la cour. Le petit garçon finit par rentrer à l'intérieur de l'immeuble, les épaules couvertes d'une serviette de bain blanche à franges. Au plan suivant, la jeune femme brune aperçue précédemment sourit en secouant un torchon par-dessus le garde-corps d'une fenêtre située au rez-de-chaussée sur rue d'un immeuble. Elle est vêtue d'une robe blanche à petits carreaux à manches ballon. Un agent de police se tient debout dans la rue devant une porte cochère puis avance sur le trottoir vers la caméra jusqu'à la jeune femme brune qui continue à secouer son torchon par la même fenêtre en souriant largement. Au plan suivant, le gendarme semble dresser un procès verbal pour avoir secoué son torchon dans la rue à la jeune femme brune qui se tient désormais debout sur le pas de la porte de l'immeuble, son torchon toujours à la main. Le gendarme griffonne sur son calepin avec un grand crayon. Plan poitrine du gendarme de profile qui discute et semble plaisanter avec la jeune femme. La jeune femme est descendue dans la rue et rit aux éclats aux plaisanteries du gendarme qui fait de grands gestes avec les mains et fait mine d'asticoter la jeune femme avec son grand crayon. Celle-ci continue à rire. Au plan suivant elle s'essuie les yeux faisant mine de pleurer de rire. Regard caméra du gendarme. Le gendarme fait mine de regarder ailleurs pour la caméra. Le gendarme s'éloigne dans la rue, passant devant des maisons délabrées. Fondu au blanc. La jeune femme brune aperçue précédemment, cette fois vêtue d'une robe à manches ballons à motifs fleuris, sort du jardin ombragé de tilleuls et clos d'un muret surmonté de grilles d'un pavillon. Elle porte un bébé en barboteuse dans les bras et s'avance jusqu'à la caméra tandis qu'on aperçoit en arrière-plan un landau. Une très jeune femme brune portant un tablier à imprimé fleuri et un chemisier blanc à manches bouffantes orné d'une broche sort à son tour du même jardinet avec le même bébé dans les bras et avance en direction la caméra. En arrière-plan, la jeune femme brune et le petit garçon blond aperçus précédemment se tiennent dans l'embrasure du portail du jardinet et regardent en direction de la caméra. Au plan suivant, la très jeune femme confie le bébé au petit garçon qui le tient dans ses bras. Il est vêtu d'une chemisette blanche et d'une culotte courte de couleur sombre et se tourne pour présenter le bébé à la caméra en souriant, puis embrasse le bébé à deux reprises sur la joue droite. Le très jeune femme installe le bébé dans son landau resté sur le trottoir devant le jardinet, puis se retourne pour regarder la caméra en souriant. Elle maintient le bébé qui tient dans sa main droite une hochet assis dans le landau où se trouve également un jouet en bois à roulettes en forme de chien. Debout devant un vieux mur de pierre et de briques, une femme âgée vêtue d'une blouse grise couverte d'un long tablier blanc à fines rayures semble attendre les instructions du réalisateur. La femme avance jusqu'à la caméra et regarde le réalisateur avec une certaine inquiétude dans le regard. Son visage est très buriné. Au plan suivant, la même femme se tient devant le même mur en compagnie de la jeune femme brune aperçue précédemment à plusieurs reprises. De profile, la femme âgée a porté sa main gauche à son visage. Elle la baisse et se tourne avec la jeune femme brune vers la caméra, puis toutes deux s'avancent en direction de la caméra qui reste en plan serré sur le visage tanné de la vieille dame au cou de laquelle on aperçoit une foulard de couleur sombre. La vieille dame se retourne vers la plus jeune avec qui elle semble échanger une plaisanterie et un regard complice. Retour dans la rue d'Alsace. Une jeune femme brune en jupe grise rayée et gilet de laine à manches courtes et un très jeune homme brun en costume et chandail de laine sombres et chemise blanche se tiennent debout devant l'immeuble aperçu précédemment, tenant chacun dans ses bras un bébé aux cheveux brun. Les deux bébés de même gabarit se ressemblent beaucoup et pourraient être des jumeaux. Celui qui est tenu par la femme tient un bout de pain à la main qu'il grignote. La caméra panote vers le jeune homme. Les deux bébés se tournent au même moment dans la même direction ce qui accentue encore leur ressemblance. Fondu au blanc. Toujours rue d'Alsace, deux petits garçons bruns se ressemblant beaucoup, l'un vêtu d'une blouse de couleur claire boutonnée jusqu'au col et l'autre vêtu d'une chemisette polo de couleur claire sous un débardeur en laine de couleur sombre, et une petite fille blonde en robe à col Claudine en tissu imprimé de petites fleurs se tiennent sagement face à la caméra. Au plan suivant les enfants sont plus nombreux et posent toujours au milieu de la rue d'Alsace. Rejoints par le petit garçon blond aperçu précédemment à plusieurs reprises, ils sont également accompagnés d'un autre petit garçon brun vêtu d'une blouse claire à carreaux et de deux petites filles brunes en robes courtes à cols Claudine. L'une d'entre elles porte les cheveux frisés en anglaises maintenus par une ruban blanc formant un noeud au sommet du crâne. Panoramique lent sur le groupe d'enfants qui prend la pose. Toujours au milieu de la rue d'Alsace, plan italien de la plus grande des petites filles qui porte une robe blanche à petit motifs fleuris dont le col Claudine est fermé par une lavallière de couleur sombre assortie à sa ceinture. Ses cheveux coupés à hauteur des épaules et crantés sont peignés avec une raie sur le côté droit et une partie de ses cheveux est remontée et roulée au sommet du crâne en rouleau suivant le modèle d'une coiffure typique des années 1940. La petite fille avance, très souriante et jetant un regard oblique vers la caméra. Toujours au milieu de la rue d'Alsace, plan large du petit garçon brun en blouse claire à carreaux qui s'avance vers la caméra en souriant. Le même petit garçon et les deux plus petites filles les plus grandes s'éloignent en courant dans la rue d'Alsace; Ce trio est bientôt suivi des deux petits garçons bruns précédemment aperçus...puis de la plus petite fille blonde. Gros plan de la petite fille au ruban blanc dans les cheveux qui sourit à la caméra pour montrer que ses incisives supérieures sont tombées. Toujours au centre de la rue d'Alsace, la plus petite fille blonde court vers la caméra. Les petites filles taquinent le petit garçon au débardeur en laine. </p><p> Réalisateur(s): Maurice Chenechot | Format: Film 9,5 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 12:56</p> Fri, 17 Jul 2020 08:07:22 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12753-rue-d-alsace Explorer Scènes de chasse <p><img src="https://medias.ciclic.fr/5133/thumbs/155/thum-052.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>De nombreux canards sur un plan d'eau. Une perdrix dans l'herbe. Atterrissages de canards sur le plan d'eau. De petits oiseaux sur le sol près desquels se trouve un homme. Des lièvres dans l'herbe puis se sauvant. (?). De nombreux perdreaux dans une clairière. Des chasseurs se retrouvant près de grandes meules de foin et d'un hangar agricole, puis longue séquence avec des vues d'hommes chassant, de leurs chiens et de gibier passant. Un chasseur se changeant près d'une voiture. Une femme avec une blouse blanche près d'un tas de gibier. Des hommes avec leurs chiens réunis près de voitures à l'orée d'un bois. Des chasseurs près d'une grande demeure, puis sur un chemin de forêt. Un homme près d'une voiture. Un groupe marchant sur un chemin. Un champ. un animal caché dans l'herbe puis un chasseur avec son fusil. Des canards sur un plan d'eau. Un chasseur sur un chemin enneigé.</p><p> Réalisateur(s): Bernard Paroissin | Format: Film 16 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 9:19</p> Fri, 17 Jul 2020 08:06:00 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12754-scenes-de-chasse Explorer Un départ en vacances mouvementé ! <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/Nouhaud valises .jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120"/><p class="textChapo">"Bon Dieu ! ça va pas mieux " c'est le titre comique d'un film super 8, réalisé en 1978 sur les préparatifs de départ de la famille Dieu, ou comment rester en plan sur son parking, un poisson rouge en suspension dans l'air !&nbsp;</p><p>La précipitation n'est pas bonne conseillère, alors surtout ne prenez pas exemple sur le personnage principal de ce petit film, monsieur Jean Dieu, filmé par son ami du Caméra Photo Club du Lochois, Jacques Nouhaud, sur un parking devant les immeubles de la rue Godet à <strong>Loches, en Indre-et-Loire</strong>.</p><p>Nos deux compères se sont amusés à imaginer le scénario catastrophe du départ de monsieur Dieu, tenant à tout prix à caser un barda hétéroclite dans sa Renault 16, dont la portière ne s'ouvre désespérément pas. Entre autres péripéties vous verrez, des clés tomber dans un pot de chambre, des allers-retours frénétiques par l'escalier de l'immeuble empli de pièges, ou encore l'envol d'un poisson rouge hors de son bocal. Tout cela joué au rythme d'une musique trépidante tandis que Jacqueline Dieu imperturbable, termine d'accumuler les valises dans l'appartement.</p><p>&nbsp;Bonnes vacances à tous ..... dans le calme et sans frénésie !</p><p class="textFrame"><strong>Jacques Nouhaud </strong>est né en 1923, après une période difficile durant la Seconde Guerre mondiale, il s'installe en tant que commerçant en fruits et légumes Grande Rue à Loches. Sa joie de vivre et son bagou lui permettent d'organiser et d'animer de nombreux événements commerciaux dans sa ville et sa région. Il se passionne pour le cinéma amateur et fonde avec son ami René Deroche le Caméra Photo Club du Lochois. Découvrez sur le site mémoire ses nombreuses créations avec notamment de petits bijoux de fantaisie comme Le lion et le moucheron sur l'opposition entre le format film 8mm et 16mm, ou Arrête ton cinéma sur les relations entre un avocat et sa nouvelle secrétaire.&nbsp;</p> Thu, 16 Jul 2020 12:40:14 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/decouvrir/article/instantanes/un-depart-en-vacances-mouvemente Découvrir Une fête de la jeunesse à Gien en 1952 <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/21888.mov_snapshot_01.46_[2020.07.16_11.08.51].jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120"/><p class="textChapo">Été 1952 à Gien, la fin de l'année scolaire approche. Les écoles publiques du canton sont rassemblées. La fête de la jeunesse, son impressionnant défilé à travers les rues de la ville, son grand rassemblement et ses exercices synchronisés sur le stade de la commune, va pouvoir battre son plein, sous l'oeil attentif de la caméra 9,5 mm de Maurice Brassier, directeur du Collège d’Enseignement Général de Gien.</p><p class="textRightFrame"><strong>Maurice Brassier est né en 1899 à Corquilleroy dans le Gâtinais</strong>, dans une famille paysanne et décédé en 1964 à Briare. Il fait l'école Normale à Orléans. Il est successivement instituteur à Courtenay, chargé d'école à Marsainvilliers, directeur à Nogent-sur-Vernissson, puis à Briare pour terminer à <strong>la direction du Collège d'Enseignement Général de Gien</strong>. Il tient une rubrique socio économique dans l'hebdomadaire "<strong>L'Éclaireur du Gâtinais</strong>", sous le pseudonyme de Jean de Cordiroy. D'un contact facile il s'investit dans la vie sociale en tant que <strong>président du syndicat d'initiative de Briare et élu syndical des instituteurs</strong>. <strong>Il filme</strong> des événements locaux à Gien et Briare, de même que ses voyages en Europe et en Afrique du Nord <strong>avec sa caméra Beaulieu en 9,5 mm de 1950 à 1964</strong>.</p><p><strong>Les fêtes de la jeunesse</strong> sont des évènements propres à l'école publique. <strong>Organisées à la fin de l'année scolaire</strong>, elles rassemblent les élèves (du primaire ou du secondaire) d'un canton ou d'un département afin de célébrer les valeurs républicaines, de favoriser la socialisation des enfants et de mettre en valeur l'enseignement public.</p><p><strong>Comme nous le montre le film de Maurice Brassier,</strong> <strong>ces fêtes suivent généralement le même déroulé</strong>. Tout d'abord, c’est <strong>le défilé des élèves dans les rues de la ville</strong>. Nous découvrons ici les différentes écoles participantes : <strong>Bonny-sur-Loire, Beaulieu-sur-Loire, Férolles, Coullons, Courtenay et Gien</strong> (entre autres).</p><p>Les élèves sont accompagnés/précédés par les fanfares ou les cliques musicales de leur commune et aborent à quelque chose près la même tenue.</p><p>Vient ensuite <strong>le temps du rassemblement des élèves avec des démonstrations gymniques et des spectacles déguisés</strong> (ici au stade de Gien).</p><p>Enfin, <strong>vient le moment où les élèves effectuent de grands mouvement d’ensemble synchronisés et en musique</strong> (généralement sous la direction d'un instructeur/trice sportif/ive ou d'un instituteur/trice). Il s'agit du "lendit[1] scolaire", le temps fort de la fête de la jeunesse.</p><p><strong>Ces fêtes de la jeunesse étaient chapotées par l'USEP</strong> (Union Sportive de l'Enseignement du Premier Degré), notamment pour les enfants âgés de 9 à 14 ans. L'USEP était elle-même rattachée à <strong>la Ligue de l'Enseignement, tout comme les Fédérations Départementales des Œuvres Laïques</strong>.</p><p><strong>Ce type d'évènement d'un point de vue symbolique est très intéressant</strong> : l'école républicaine et laïque affirme sa puissance, sa capacité et sa force à fédérer autant d'élèves au même endroit au même moment.</p><p>Mais au-delà de l'aspect symbolique, <strong>ces évènements étaient des moments populaires qui fédéraient énormément de monde</strong> : les autorités politiques locales, cantonales (voire départementales), les responsables des établissements scolaires et du sport scolaire, les parents d'élèves et leurs&nbsp; familles.</p><p>_______________________________________________________________________________________________________________________</p><p class="MsoFootnoteText" style="text-align: justify;">[1] Le&nbsp; mot&nbsp; "lendit"&nbsp; était&nbsp; utilisé&nbsp; au&nbsp; Moyen&nbsp; Âge pour désigner la Foire du Lendit de Saint-Denis, au nord de Paris, où&nbsp; les écoliers se rendaient&nbsp; en&nbsp; juin pour&nbsp; faire provision de parchemin et se livrer à des jeux. Le&nbsp; Dr&nbsp; Tissié,&nbsp; président&nbsp; de&nbsp; la&nbsp; Ligue&nbsp; girondine&nbsp; de&nbsp; l'éducation physique,&nbsp; repris&nbsp; ensuite&nbsp; ce&nbsp; mot&nbsp; vers&nbsp; 1880&nbsp; pour&nbsp; l'appliquer&nbsp; à des&nbsp; joutes&nbsp; scolaires&nbsp; où&nbsp; se&nbsp; mesuraient&nbsp; les&nbsp; équipes&nbsp; des&nbsp; lycées et&nbsp; collèges&nbsp; de&nbsp; l'académie&nbsp; de&nbsp; Bordeaux.</p> Thu, 16 Jul 2020 08:00:46 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/decouvrir/article/instantanes/une-fete-de-la-jeunesse-gien-en-1952 Découvrir Foire médiévale de Chinon <p><img src="https://medias.ciclic.fr/4238/thumbs/155/thum-017.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Un oiseau dans l'herbe puis sur une branche. Oriflammes et pancartes suspendues dans des rues de Chinon. Un stand. Un violoniste à l'entrée d'une maison. Deux femmes filant de la laine dont une avec un rouet. Façades de maisons. Membres d'une confrérie dans une rue. Différentes personnes en costume d'époque médiévale. Une tourelle d'angle sur une maison. Un homme faisant un spectacle de force devant des spectateurs. Spectacle au milieu d'une rue d'un groupe de danse traditionnelle. Une femme avec une coiffe médiévale. Une rue parée d'oriflammes. Le pont sur la Vienne et une barque de pêcheurs.</p><p> Réalisateur(s): Henri Robard | Format: Film 8 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 4:27</p> Thu, 16 Jul 2020 07:27:51 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12748-foire-medievale-de-chinon Explorer Mariage à Issoudun <p><img src="https://medias.ciclic.fr/22717_2/thumbs/155/thum-034.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Sur une feuille de calendrier : "Samedi 2 janvier 1960". Sous la pluie à Issoudun, de nombreuses personnes devant l'église Saint-Cyr puis une mariée sortant d'une Peugeot 403 et se dirigeant vers l'édifice accompagné par un homme lui tenant un parapluie. Dans l'église, la mariée et son père, précédés d'enfants et suivants par les convives en rang, se dirigent vers l'autel. La mariée se tient debout devant son siège et est rejointe par son futur époux. Séquence sur l'office célébré par le père Henri Noir. La mariée se dirige vers l'entrée de l'église. Signature des registres. Des convives venant saluer les mariés. Sortie d'église des époux, précédés d'enfants, avec jet de riz. devant l'église, les mariés, leurs convives les suivant et de nombreuses personnes sur la place. La mariée monte à l'arrière de la 403. Une 4CV passant place du 10 juin puis de nombreuses personnes autour de voitures devant l'église et à l'entrée de la rue de la République (présence d'un jeune livreur en vélo). Filmé de l'intérieur, les époux à l'arrière de la 403. En intérieur au Cottage, avenue de Chinault, séquence sur les convives lors du repas de mariage. Une nouvelle feuille du calendrier, "Dimanche 3 janvier 1960" sur la quelle est écrit "Fin".</p><p> Réalisateur(s): Alain Guyard, Danièle Guyard | Format: Film 8 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 10:45</p> Thu, 16 Jul 2020 07:27:00 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12749-mariage-a-issoudun Explorer 9e Olympiades intercantonales à Reugny <p><img src="https://medias.ciclic.fr/3859/thumbs/155/thum-137.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>[film accompagné de sons en prise directe] Rue Bretonneau à Reugny, départ d'une fanfare suivie de chars décorés. Panneau de signalisation "Olympiades". L'animateur déclare l'ouverture des nouvelles olympiades. Concours de chants des représentants des communes participantes. Parcours à obstacles. Camping cross. Quiz culturel. Retours aux jeux d'obstacles. Mise à jour du panneau de classement et distribution des récompenses. L'animateur clôture les festivités.</p><p> Réalisateur(s): Paul Gourdon | Format: VHS | Coloration: Couleur | Sonorisation: n/d | Durée: 40:12</p> Wed, 15 Jul 2020 13:29:11 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12733-9e-olympiades-intercantonales-a-reugny Explorer Au Tchad <p><img src="https://medias.ciclic.fr/22716/thumbs/155/thum-006.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Les réalisateurs sont frère et soeur, nés à Issoudun, et ont vécu dans la capitale tchadienne Fort Lamy (devenue N'Djamena en 1973) à partir de 1961. Au Tchad, un dromadaire, les yeux masqués, fait tourner un moulin à mil près duquel se trouve se trouve un homme. Guidé par des hommes à cheval ou à pied, un troupeau de nombreux zébus traverse un village. Un cavalier sur son cheval puis s'éloignant. Une jeune femme sur le pas d'une porte de cour. Une femme dans une prairie. Deux Peugeot près d'un hutte puis panoramique sur la savane. Panoramique sur un café (?) en forme de hutte et sa terrasse [surexposé]. Un homme arrivant sur la terrasse puis panoramique sur le paysage environnant. Un éléphant dans la brousse.</p><p> Réalisateur(s): Alain Guyard, Danièle Guyard | Format: Film 16 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 2:35</p> Wed, 15 Jul 2020 07:40:19 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12743-au-tchad Explorer Portraits de femmes <p><img src="https://medias.ciclic.fr/22679_1/thumbs/155/thum-010.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>À Bourges, le portail du Jugement dernier sur la façade occidentale de la cathédrale Saint-Étienne. Dans un jardin à Genouilly, deux femmes attablées mangent des cerises puis un homme arrive, leur en propose à nouveau et en mange avec elles. Débarrassage de la table. Portrait d'une des femmes souriant. À la piscine du Cottage à Issoudun, portrait de la même femme assise sur le bord du bassin. Elle se lève, va dans l'eau, nage et en sort. Sur une route de campagne, arrivée d'une femme en vélo. Assise sur le siège conducteur d'une Panhard Dyna X, elle pose en tenant la portière ouverte. Portraits de la femme devant une forêt. </p><p> Réalisateur(s): Marcelin Ragot | Format: Film 9,5 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 4:15</p> Wed, 15 Jul 2020 07:31:33 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12744-portraits-de-femmes Explorer Moisson à Theillay <p><img src="https://medias.ciclic.fr/22679_3/thumbs/155/thum-004.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Dans un champ de la ferme de Beauzy, à Theillay, séquence sur des personnes ramassant et entassant des gerbes de paille. </p><p> Réalisateur(s): Marcelin Ragot | Format: Film 9,5 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 1:54</p> Wed, 15 Jul 2020 07:31:33 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12745-moisson-a-theillay Explorer Détente sous les arbres <p><img src="https://medias.ciclic.fr/22679_4/thumbs/155/thum-007.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Près de la ferme de Beauzy, à Theillay, une jeune femme assise dans l'herbe [regard caméra]. Vue rapide d'une mare et de bâtiments de la ferme en arrière-plan. Sous des arbres, un garçon avec un chien tenu en laisse puis assis dans l'herbe près d'une jeune femme caressant le chien. Deux jeunes femmes grimpent dans un arbre. le garçon avec le chien en laisse [regard caméra]. Plongée sur une des femmes dans l'arbre puis sur un homme allongé dans l'herbe, un garçon assis et un autre homme (vacher) se tenant debout près d'eux. Plongée sur le garçon assis avec le chien.</p><p> Réalisateur(s): Marcelin Ragot | Format: Film 9,5 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 1:50</p> Wed, 15 Jul 2020 07:31:33 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12746-detente-sous-les-arbres Explorer Des planeurs et des hommes <p><img src="https://medias.ciclic.fr/22707/thumbs/155/thum-052.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>[film accompagné de musique et de commentaires] Carton : "Camera Club Angevin". À Angers, travelling suivant une grande remorque, tractée par une Renault 16, passant sur la place André Leroy et s'engageant dans la rue Paul Bert. Avenue Pierre Mendès-France à Avrillé, l'attelage entre sur le terrain d'aviation d'Angers-Avrillé ("Équipe de vol à voile Angers" et logo sur la remorque). Carton : "g.agrapart a filmé". Travelling sur le tarmac de l'aérodrome, où se trouvent de nombreux avions Socata Rallye MS 893-A et des planeurs, sur un parking et un camping : Carton : "Des Planeurs et Des Hommes". Dans le camping, des concurrents de la compétition internationale de vol à voile "Les 8 Jours d'Angers" près de leurs tentes. Sur le terrain près du tarmac, séquence sur des personnes préparant leurs planeurs. De nombreuses personnes réunies dans un hangar pour un briefing du matin sur les conditions météorologiques et le parcours à accomplir (consultation de cartes). Mise en piste des planeurs manuellement ou aidée d'une voiture. Un garçon nettoie une gouverne de direction à l'éponge. Autour d'un planeur, des personnes sous un parasol, puis passage d'un avion Socata Rallye en arrière-plan. Des concurrents attendant assis dans leur appareil près duquel se trouve leur entourage familial ou amical. Deux mises en place de verrières sur des postes de pilotage. Un garçon fixe un câble de traction à l'arrière d'un avion Socata Rallye près duquel se tient un homme avec un grand drapeau rouge. Séquence sur le décollage de plusieurs planeurs, avec vues de personnes courant et les poussant par une aile, et leur passage dans le ciel tractés par des avions. Passage d'avions lâchant leur câble de traction que des hommes ramassent au sol. Atterrissage d'avions remorqueurs. Des aérodynes planant dans le ciel. Un homme, puis deux autres avec des jumelles, les observant depuis le sol. Séquence alternant des vues de planeurs en vol et de personnes jugeant leurs capacités à maîtriser les conditions aérologiques ou écoutant au camping les fréquences privées des pilotes. Le soleil au milieu de nuages. Séquence sur des spectateurs et l'atterrissage de planeurs. Un pilote et des proches près de son appareil. Devant un tableau, un garçon donne des indications à un autre les notant assis sur un vélo, puis les deux près d'un homme lisant ces notes. Une pancarte : "Journal & Presse". Dans un hangar, des personnes tournent autour de tables en prenant des documents. De nombreuses personnes devant le bâtiment, un planeur au premier-plan. Travelling suivant un planeur roulant sur l'herbe puis décollant. Décollage de l'appareil filmé de l'arrière de l'avion remorqueur. En vol au-dessus de la campagne, un avion et le câble de traction filmés d'un planeur , puis un planeur et le câble filmés d'un avion. Plongée depuis un appareil sur des planeurs stationnés sur le terrain d'aviation. Séquence sur différents planeurs en vol avec les paysages environnants en arrière-plan. Un aérodyne passant en rase-motte sur le terrain d'aviation. Un groupe de personnes rangeant sur une remorque un planeur qui s'est écrasé dans un champ. groupes d'observateurs au bord du terrain et atterrissages de planeurs. Un homme devant un tableau "Classement provisoire". Spectateurs et atterrissages d'appareils. Assis dans l'herbe, un groupe de personnes avec des tables de prise de notes. De nombreuses personnes à l'entrée d'un hangar puis, à l'intérieur, vues des trois meilleurs concurrents sur un podium devant un grand tableau et des spectateurs. Le ciel avec quelques nuages. Deux oiseaux en vol. Un planeur volant au-dessus d'un paysage. La main d'un pilote sur une manche. Un homme et un garçon mettent une protection sur l'avant d'un appareil puis le rentrent dans un hangar aidés par une femme. Filmé de l'extérieur, une femme dans une caravane puis , à l'intérieur, deux enfants dormant. Le soleil masqué par un nuage. Travelling sur un planeur en début de décollage puis vues de l'appareil en vol. Passage d'un planeur roulant dans l'herbe. Sur une image d'oiseau : "Fin".</p><p> Réalisateur(s): G. Agrapart | Format: Film 16 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: n/d | Durée: 13:46</p> Wed, 15 Jul 2020 07:28:13 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12747-des-planeurs-et-des-hommes Explorer Au Mont-Saint-Michel <p><img src="https://medias.ciclic.fr/22678_2/thumbs/155/thum-005.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Le Mont-Saint-Michel et sa baie. L'ilot rocheux avec, au premier plan, des personnes au bord de la route y menant (passage de cyclistes). Sur le site, un garçon et une fille sur un petit balcon et un petit groupe près d'une porte. La flèche puis le clocher de l'église abbatiale. Rempart et porte. Panoramique sur la baie du Mont-Saint-Michel et sur de nombreux véhicules stationnés à son pied. La flèche et le clocher de l'église abbatiale. Sur une esplanade, la fille parmi de nombreux visiteurs. De nombreuses personnes dans le cloître de l'abbaye. Une façade puis la foule dans le cloître. Le garçon et la fille se promènent sur les remparts. Contre-plongée sur la façade arrière de l'abbaye. Panneau indicateur "Mont St Michel" sur la N776. </p><p> Réalisateur(s): Marcelin Ragot | Format: Film 9,5 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 3:33</p> Mon, 13 Jul 2020 06:44:10 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12741-au-mont-saint-michel Explorer À la piscine du Cottage à Issoudun <p><img src="https://medias.ciclic.fr/22678_1/thumbs/155/thum-006.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>À la piscine du Cottage à Issoudun, une petite fille arrive sur le bord du bassin, entre doucement dans l'eau en discutant avec d'autres filles puis y entre franchement de l'autre côté. Quelques personnes au bord de la piscine. Des enfants nageant. Un garçon, serviette sur les épaules, passe près de la petite buvette. Des enfants nageant, des personnes près du bassin et un garçon se faisant tirer vers l'eau. La fille sort de l'eau et va plonger depuis un petit promontoire. Des enfants dans la piscine. </p><p> Réalisateur(s): Marcelin Ragot | Format: Film 9,5 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 2:00</p> Mon, 13 Jul 2020 06:44:10 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12740-a-la-piscine-du-cottage-a-issoudun Explorer Château d'Amboise <p><img src="https://medias.ciclic.fr/4229_2/thumbs/155/thum-007.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Panoramique sur Amboise et son château pris de l'autre rive de la Loire, le château, des arbres dans le parc, intérieur et extérieur de la chapelle Saint-Hubert, le château, la pointe de la chapelle, panoramique sur le paysage et la Loire depuis le site du château, le château et des arbres aux couleurs automnales.</p><p> Réalisateur(s): Henri Robard | Format: Film 8 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 2:01</p> Mon, 13 Jul 2020 06:42:01 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12742-chateau-d-amboise Explorer Train à vapeur de Touraine (Le) <p><img src="https://medias.ciclic.fr/3853_1/thumbs/155/thum-059.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Inauguration du train à vapeur de Touraine faisant Chinon-Richelieu. Départ d'un train à vapeur de la gare de Richelieu. Caméra à bord du train. Passage à Champigny. Visite de Richelieu : la porte de Chinon et les jardins. Vues depuis le train. Le château de Chinon. Le château de la Pataudière à Champigny-sur-Veude. La fanfare descend du wagon et commence à jouer. Le train passe au-dessus de la Vienne et arrive à Chinon. </p><p> Réalisateur(s): Roland Lebert | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 14:44</p> Thu, 09 Jul 2020 08:07:42 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12731-train-a-vapeur-de-touraine-le Explorer Dernier voyage de l'autorail Tours-Chinon <p><img src="https://medias.ciclic.fr/3853_2/thumbs/155/thum-018.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>[surexposé] Dernier voyage de l'autorail Tours-Chinon. La caméra filme à bord du train. Vue sur le château de Chinon. Arrivée en gare de Chinon. Lors du retour sur Tours, passage à la hauteur du manoir de La Fuye à Chinon.</p><p> Réalisateur(s): Roland Lebert | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 3:14</p> Thu, 09 Jul 2020 08:07:42 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12732-dernier-voyage-de-l-autorail-tours-chinon Explorer Cavalcade à Bléré <p><img src="https://medias.ciclic.fr/3975/thumbs/155/thum-011.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>À Bléré, à la sortie du pont sur le Cher et s'engageant sur quai Bellevue, défilé de majorettes, de chars décorés et d'une fanfare. Deux enfants posent au bord du Cher (pont en arrière-plan).</p><p> Réalisateur(s): Michel Bruyneel | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 3:07</p> Thu, 09 Jul 2020 08:05:25 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12736-cavalcade-a-blere Explorer Descente de la Loire à Orléans <p><img src="https://medias.ciclic.fr/4250/thumbs/155/thum-005.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Le réalisateur, accompagné par un autre homme, filme les bords de Loire à Orléans en nageant à l'aide d'une planche (passage sous le pont de Vierzon (pont ferroviaire à Orléans) et le pont René Thinat, vues des églises Saint-Aignan et Saint-Donatien et du haut de la cathédrale Sainte-Croix, passage sous le pont George V et le pont du Maréchal Joffre).</p><p> Réalisateur(s): Alain Derache | Format: VHS | Coloration: Couleur | Sonorisation: n/d | Durée: 16:02</p> Thu, 09 Jul 2020 08:04:41 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12737-descente-de-la-loire-a-orleans Explorer Dans une usine <p><img src="https://medias.ciclic.fr/4150_1/thumbs/155/thum-013.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>[n&b] Dans une usine (?), un ouvrier tenant la manivelle d'une machine en marche face à lui. Deux ouvriers bricolant sur une machine sous le regard de deux cadres. Un élément de la machine tournant. Des ouvriers faisant passer une pièce près de la machine. Panoramique haut-bas sur la machine dont une partie portant la mention "Hydraulik Duisburg". Des ouvriers près des machines. </p><p> Réalisateur(s): Henri Robard | Format: Film 8 mm | Coloration: NB et Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 2:18</p> Thu, 09 Jul 2020 08:03:21 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12738-dans-une-usine Explorer Usine de Château-Renault après démolition <p><img src="https://medias.ciclic.fr/3896_2/thumbs/155/thum-002.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>À Château-Renault, le site d'une tannerie après sa démolition (seule reste la grande cheminée).</p><p> Réalisateur(s): Maryse Roche | Format: Film 8 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 0:46</p> Thu, 09 Jul 2020 08:01:57 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12739-usine-de-chateau-renault-apres-demolition Explorer Noce à Pierrot (La) <p><img src="https://medias.ciclic.fr/22695/thumbs/155/thum-018.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Générique dans un cercle blanc sur fond noir : "M. Allouis", "presente" puis "le mariage". Dans une ferme près d'Authon, un groupe de personnes près d'automobiles (Simca 1000, Citroën Ami 8 et Renault 4L). Un homme fixant du tulle à la poignée de la portière passager d'une autre voiture, un garçon près de lui puis un autre homme faisant la même chose de l'autre côté [regard caméra]. Un jeune homme descendant d'une automobile puis un groupe de personnes près de véhicules. Au loin, près de la maison de la ferme, un homme fixe du tulle à la poignée d'une Simca 1000 puis panoramique sur le bâtiment et l'homme y entrant. La porte de la maison ouverte sur le haut. Un fer à cheval accroché sur un mur extérieur. Entourée de quelques personnes, la future mariée devant la porte de la maison puis de nombreux convives sortant du bâtiment, les premiers portant des fleurs. À Authon, la future mariée et les convives sur le parking au bord de la rue de l'Église. Au bras de son père, elle s'engage place de la Mairie pour aller à l'hôtel de ville suivie par les invités. Dans l'édifice, la secrétaire de mairie assise devant de nombreux documents puis près du maire lisant un feuillet. Il met son écharpe tricolore autour de la taille et reprend sa lecture, puis panoramique vers les mariés l'écoutant. Rue de l'Église, la procession de mariage entre dans l'édifice religieux. Carton : "Fin".</p><p> Format: Film 8 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 3:48</p> Wed, 08 Jul 2020 07:36:05 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12734-noce-a-pierrot-la Explorer Tie Break (Version 2) <p><img src="https://medias.ciclic.fr/22692/thumbs/155/thum-016.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Film projeté lors d'un spectacle du même nom de la compagnie Golly-Gosh, crée au Théâtre d'Orléans en 1986 et qui a reçu le prix Out du festival Off d'Avignon en 1987. --- [film accompagné de bruitages, de musique et d'un commentaire] Images saccadées du jeu d'arcade Pong, d'un autre jeu vidéo de tennis et d'un jeu d'aviation puis d'un homme apparaissant devant l'écran des jeux. Cartons animés : "Game over", "Insert coin again". Bruits et voix dans le noir. Compte à rebours. Sur un dessin de court de tennis, deux doigts réels passe une balle dessinée d'un côté à l'autre. Carton : "MondioTennis" où la balle fait le O central. Deux joueurs et un arbitre sur un faux court de tennis, petit et aux lignes totalement irrégulières (arrière-plan noir). Séquence sur un échange lors d'un match de tennis, sans balle et tout en chorégraphie, et accompagné d'un commentaire à peine compréhensible. Nouveau compte à rebours. Longue séquence en images saccadées sur les personnages dans différentes positions sur le court de tennis (chorégraphie). Retour au calme sur le court où les deux joueurs vont s'asseoir. Dans un jardin à Orléans, quatre personnes sortent d'un bâtiment et vont sur un court de tennis en piteux état. Sur un service, un joueur est blessé au visage par la balle. Il envoie sa raquette qui se plante dans l'estomac du serveur, qui saigne et s'écroule. Cinq hommes en costume-cravate dans un bureau ancien et l'un d'eux, qui tient un clap, faisant la promotion de la raquette Tie Break. Cartons : "Raquettes" puis "Tie.Break" (dont les lettres sont peu à peu sorties de l'écran par un petit crocodile en plastique). Alternance d'images des joueurs sur le faux court de tennis et de jeux vidéos, puis des joueurs sur le faux court et sur celui en piteux état.</p><p> Réalisateur(s): Maurice Huvelin | Format: Film 16 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: n/d | Durée: 6:51</p> Wed, 08 Jul 2020 07:35:15 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12735-tie-break-version-2 Explorer Oeuvre de mains <p><img src="https://medias.ciclic.fr/22691/thumbs/155/thum-023.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>[film accompagné de musique] Fiction tourné au lycée Pothier d'Orléans dans le cadre d'une option cinéma en Terminale A3. Générique. Un amas de terre sur un plateau de sculpture puis des mains venant le façonner. Les bras façonnant l'amas puis la personne s'écroulant. Fondu enchaîné sur l'amas filmé sous un autre angle puis panoramique sur des décorations murales, un chevalet et un buste sculpté, un homme mort allongé sur un lit, des fleurs et une plaque au pied du lit puis quatre personnes près du lit. Le cadavre allongé tenant un chapelet dans les mains. Des fleurs posées sur un livre. Des peintures sur un chevalet et une blouse accrochée au mur. Les fleurs au pied du lit et la plaque "A notre ami regrets". Panoramique sur les mains gantées d'un convive en manteau, celles dénudées d'un autre en chemise blanche, celles stressée sur un chapeau d'un troisième puis le torse d'une quatrième qui s'en va suivie par les autres. Dézoom des mains du cadavre tenant le chapelet à son corps allongé puis travelling vers la table de nuit et zoom sur une bougie allumée. La bougie sous un autre angle puis, en ombre chinoise sur un drap tendu des mains sculptant l'amas de terre (le plateau sur le côté bougeant de temps en temps). Panoramique des mains de l'homme mort avec des traces de terre au socle au plateau sur lequel repose désormais le portrait sculpté d'une femme. Gros plan sur la sculpture puis sur les mains de l'homme. Le fenêtre en face du lit où git le décédé puis une servante entrant avec une bougie qu'elle pose et allume sur la table de nuit, découvrant la sculpture et partant en courant en voyant les mains du cadavre. Générique.</p><p> Réalisateur(s): Maurice Huvelin | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 4:51</p> Tue, 07 Jul 2020 07:32:09 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12729-oeuvre-de-mains Explorer Voyage en Algérie <p><img src="https://medias.ciclic.fr/22674/thumbs/155/thum-046.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Filmé d'un bateau partant de Marseille, la cathédrale de la Major (ou basilique de Sainte-Marie-Majeure) puis le château d'If [très sombre]. L'inscription "Gouverneur Général Lépine" sur la coque du bateau. Des enfants et une femme sur le balcon du pont puis installés sur des chaises longues. Un homme et les deux enfants posent sur le pont (mer "en arrière-plan) [sombre]. Trois enfants regardent la mer depuis un balcon (côte algérienne en arrière-plan). Des jeunes filles algériennes en tenue traditionnelle, seules puis avec d'autres enfants. Une femme sur la plage de Bône (maintenant Annaba), allant se baigner avec deux enfants puis la famille sur la plage. Deux femmes et les deux enfants déjeunant dans un restaurant de Bône, avec passage d'un jeune serveur [sombre]. Au bord de la plage, une petite fille sur un muret, passage d'une unité militaire puis promenade de la famille dans une charrette. Séquence sur la plage avec baignade. Une femme rentre dans une maison en portant une petite fille. En intérieur, l'enfant seule puis dans les bras d'une fille parmi d'autres enfants. Devant la maison, l'enfant toujours dans les bras de la fille puis un homme la prend dans les siens et lui montre la caméra. Les enfants jouant dans le jardin de la maison. De retour en France, un avion Douglas C54 A-DC des Transports Aériens Intercontinentaux roule sur un tarmac. Un garçon descend d'un avion Bloch 161-P7 puis pose devant l'appareil d'Air France. Sur la plage de Cannes, le garçon court dans l'eau, nage un peu et en ressort [flou]. L'enfant nageant seul puis avec un autre garçon. Il sort de l'eau et rejoint une femme qui lit sur la plage. Panoramique sur une montagne boisée puis le garçon posant devant un paysage du littoral (Mandelieu en arrière-plan). Panoramique sur le paysage.</p><p> Réalisateur(s): Marcelin Ragot | Format: Film 9,5 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 8:45</p> Tue, 07 Jul 2020 07:30:26 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12730-voyage-en-algerie Explorer Un jeune beauceron en Amérique du Nord en 1967 <img src="https://memoire.ciclic.frhttps://medias.ciclic.fr/22715/thumbs/115/thum-313.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120"/><p class="textChapo">En 1967, Denis Pichot, étudiant originaire de Bazoches-en-Dunois, part en Amérique du Nord et traverse ce continent durant un long parcours qui dure près de trois mois. Et bien sûr il n'oublie pas d'emmener avec lui sa caméra 8mm...</p><p>À l'époque, les étudiants français sont encouragés à visiter les États-Unis, sous forme d'une subvention pour le voyage en avion. Denis Pichot, alors étudiant en 3ème année dans une école d'ingénieur en agriculture à Paris, choisit d'en bénéficier avec deux camarades de promotion. Ils partent donc à New York pour débuter <strong>un séjour de trois mois durant l'été 1967</strong>.</p><p>Sur place, ils utilisent une proposition de la compagnie d'autocars Greyhound : un forfait de <strong>99 dollars pour 99 jours de voyage</strong> sur leurs lignes qui couvrent alors la totalité des États-Unis et une grande partie du Canada. Ils parcourent ainsi près de 30000 kilomètres pour traverser le continent nord américain d'est en ouest puis d'ouest en est.</p><p><strong>Présence du Monde à Montréal... et de la France à Québec</strong></p><p>Le périple des trois amis commence à New York avec un atterrissage à Kennedy Airport d'où ils partent rapidement vers le Canada en car Greyhound. C'est au pied des chutes du Niagara que Denis Pichot commence à filmer, avant de continer à faire tourner sa caméra lorsqu'ils visitent Montréal et l'exposition universelle qui s'y déroule.</p><p>Après avoir passé quelques jours dans les montagnes et les forêts des Laurentides, et travailler pendant 1 mois dans des exploitations agricoles, pour financer en partie la suite de leur voyage, les trois étudiants se dirigent vers Québec. Le 23 juillet 1967, ils ne sont pas les seuls à arriver dans la ville. Ils croisent en effet le général De Gaulle qui débarque juste du croiseur Colbert, dans lequel il a remonté le fleuve Saint-Laurent, et se dirige vers Montréal où il prononcera, depuis le balcon de la mairie, son fameux "Vive le Québec libre !".</p><p><strong>De Montréal à Vancouver puis de Seattle à New York</strong></p><p>Après un stage dans une ferme, les étudiants se lancent sur les autoroutes canadiennes pour <strong>deux mois de voyage en car Greyhound</strong>. Ils rejoignent la côte pacifique en passant par Ottawa, les Grands Lacs, Winnipeg, Saskatoon, Edmonton, les montagnes Rocheuses et finalement arriver à Vancouver après 4000 kilomètres de voyage.</p><p>De la ville voisine de Seattle, ils descendent vers le sud des États-Unis avec un passage par le parc de Yellowstone, une baignade dans le Grand Lac Salé, un tour sur le Strip de Las Vegas et une visite du Grand Canyon du Colorado. Puis ils partent pour une nouvelle traversée vers la côte atlantique, beaucoup plus rapide afin de ne pas rater l'avion de retour. Mais ils font tout de même un arrêt à la Nouvelle-Orléans, visitent Washington et se promènent dans New York avant d'embarquer pour le retour en France.</p><p><strong>Autocars Greyhound et nuits à la belle étoile</strong></p><p>Ce périple nord américain se fait principalement grâce au forfait de la compagnie Greyhound. Seules les visites des parcs de Yellowtone et de Sequoia Park font exception. Aucune ligne de car ne les dessert, et leur vaste étendue ne permet pas d'envisager la marche à pied. Alors les trois étudiants se regroupent avec des personnes rencontrées sur place et louent une voiture pour visiter ces grands espaces.</p><p>Durant cette aventure américaine, l'hébergement est assez sommaire. Les voyageurs dorment très rarement dans un hôtel bon marché ou en auberge de jeunesse dans les grandes villes. Ils sont parfois invités par des états-uniens ou des canadiens au hasard des rencontres, mais le plus souvent ils dorment dans des conditions plutôt précaires : dans le car durant les longs trajets et surtout à la belle étoile dans les jardins publics, sur les bords du Colorado ou dans les gares routières (où ils font également leur toilette).</p><p>Mémoire vous propose donc de revivre en images la grande aventure américaine de trois étudiants français durant l'été 1967.</p> Mon, 06 Jul 2020 09:00:10 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/decouvrir/article/instantanes/un-jeune-beauceron-en-amerique-du-nord-en-1967 Découvrir Match de football à Brou <p><img src="https://medias.ciclic.fr/3884_2/thumbs/155/thum-011.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Affiche annonçant le match de football entre East Preston et Brou, puis séquence sur le match au stade municipal. </p><p> Réalisateur(s): Jacques Deshaies | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 1:47</p> Mon, 06 Jul 2020 07:37:21 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12726-match-de-football-a-brou Explorer TGV (Le) <p><img src="https://medias.ciclic.fr/3848/thumbs/155/thum-050.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Long carton : "Train à grande vitesse TGV". Un TGV traverse sur la ligne Paris-Tours : le TGV traverse la campagne, passe sur le pont de Montlouis et arrive en gare de Tours. Détail du train à l'arrêt en gare. La caméra film ensuite depuis le TGV. Intérieur du TGV (entre autre, la cabine de pilotage avec les conducteurs à leurs postes). Le 18 Mai 1990 : un TGV Atlantique sur la nouvelle ligne Paris-Tours lors du record du monde de vitesse (300 km heure). Passage de divers TGV sur la ligne Paris-Tours.</p><p> Réalisateur(s): Roland Lebert | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 13:18</p> Mon, 06 Jul 2020 07:36:07 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12727-tgv-le Explorer Camping à Beaugency <p><img src="https://medias.ciclic.fr/22648_1/thumbs/155/thum-005.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Un homme au sol est tenu par un autre et se fait retirer une botte. Près d'une tente et de chaises longues, l'homme amène un plat à des adultes et des enfants installés autour d'un table. Les enfants regardant la caméra. Près d'une grande tente et d'une voiture, un homme tenant une canne à pêche. Deux tablées différentes dans le camping. Deux hommes avec un chacun un appareil photographique puis l'une des tablées. Un des photographe près d'un garçon avec du matériel de pêche. Deux hommes chahutent sous le regard de femmes et en présence de chiens. Un pêcheur et des enfants à bord d'un canoë sur la Loire (jeux d'enfants sur la plage en arrière-plan). L'homme est porté sur son dos apr un autre pêcheur (pont de Beaugency en arrière-plan). Panoramique sur l'autre pêcheur assis sur du sable au milieu de l'eau puis les enfants et l'homme pêchant au pied du pont (quai de l'Abbaye et tour Saint-Firmin en arrière-plan). Une petite fille pose les pieds dans l'eau puis traverse un passage caillouteux près du pont. Un pêcheur marche dans l'eau basse sous le pont. </p><p> Réalisateur(s): Jean-Marie Bonnamy | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 4:37</p> Mon, 06 Jul 2020 07:34:20 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/12728-camping-a-beaugency Explorer Plein Cadre Sur Madeleine Chaploteau, enfant de Châteauroux <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/188-00.00.55.png" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120"/><p class="textChapo">Madeleine Chaploteau est la première femme cinéaste à intégrer les collections de Ciclic Centre-Val de Loire en décembre 2006. Sa filmographie est teintée de sa bonhomie et de son goût pour la découverte, les voyages, la famille et les amis. Retour en images sur son journal filmé des années 50.</p><p class="textChapo">&nbsp;</p><p class="textChapo">&nbsp;</p><p class="textLeftFrame">Madeleine Chaploteau entre dans la&nbsp;<strong style="box-sizing: border-box; font-family: Arial, Helvetica, sans-serif;">collection "Plein Cadre Sur"</strong>, série de portraits de cinéastes amateurs créée par Ciclic Centre-Val de Loire en juin 2020, diffusée sur Mémoire et sur Facebook-Ciclic-Mémoire&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p>Fille d'Edouard et Lucile Chaploteau (née Perreau), Madeleine est née dans les années 1930 à Châteauroux. Baignée depuis sa plus tendre enfance dans les odeurs enivrantes des gâteaux et autres pâtisseries au 47 rue Victor Hugo, elle fera de sa vie un film sur pellicule.</p><p>Caméra au poing, elle réalise de courts documentaires, toujours en 9,5 mm noir et blanc et couleurs. Sa vie est son plus beau film. Elle tourne ce qu'elle voit, ce qu'elle admire et ce qu'elle aime. La pâtisserie de son père sera l'objet de ses premières bobines. Reporter du quotidien, elle y filme l'un des mets les plus convoités : la bûche de Noël. Comment est-elle fabriquée ? Quels sont les procédés à suivre ? Madeleine nous livre l'ensemble des secrets et sublime de son objectif ses parents à l'ouvrage.&nbsp;&nbsp;</p><p></p><p>On y voit la patience, la précision des gestes et l'amour du métier. La caméra ne loupe rien. À l'image de la fabrication des bûches, le cadre est précis, sans fausses notes. Mais le quotidien en région Centre-Val de Loire ne se résume pas à la pâtisserie. Madeleine posera son regard sur d'autres évènements comme la braderie, les visites de châteaux ou bien encore les évènements sportifs locaux, ici la côte d'Ars. Toujours par souci de réalisme, elle pose sa caméra, prend le temps et réalise des plans larges, ce qui la détâche des autres cinéastes amateurs. Elle garde tout de même certains guimicks du film de famille, la passion pour les repas et le quotidien comme avec ses différents films sur la chasse.</p><p>Madeleine partagera sa vie avec ses parents au-dessus de la pâtisserie puis dans une maison située rue Chanzy toujours à Châteauroux. Se sentant l'âme aventurière, elle laissera la gestion de l'établissement familial à son frère Raymond Chaploteau.&nbsp;</p><p>Jeune cinéaste amatrice, elle perfectionne ses techniques de cinéma en entrant au Caméra Club de l'Indre&nbsp;en compagnie de Jacques Griffon et Hector Gablin. Une fois les différentes prises de vues, le montage et le titrage maîtrisés, elle n'aura de cesse de mettre en action ses capacités au sein des productions du CCI. Nous pouvons ici citer le film&nbsp;&nbsp;Au pays berrichon : la Brenne, Partie de Chasse ou bien encore Portrait d'une vielle femme. Ce dernier témoigne de l'avancée de son apprentissage. Plan fixe, plan large, gros plan, tout est utilisé pour sublimer cette vieille dame.&nbsp;</p><p>Madeleine Chaploteau ne "fait pas mentir le film". Elle pratique ce que l'on appelle le tourné-monté, c'est-à-dire qu'elle n'utilise que très peu le procédé de montage. Elle met bout à bout les séquences filmées, comme si elle ne voulait pas contredire la vérité du moment vécu.</p><p>Elle complètera son journal filmé lors des voyages en famille ou bien entre amis. À Fréjus, en Normandie, en Suisse ou en Italie, tout est prétexte pour sortir la caméra et témoigner toujours un peu plus de son amour pour ses proches. C'est aussi l'occasion parfois de filmer des images inédites comme lors d'une promenade à Crozant où elle est témoin de la vidange du lac en 1954.</p><p>&nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp; &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;</p><p class="textFrame">Madeleine Chaploteau réalisera l'ensemble de ses films dans les années 50. Aujourd'hui Ciclic Centre-Val de Loire conserve dans ses collections l'ensemble de ses créations déposées en 2006 par <strong>Jacques Griffon et Nicolle Perreau</strong>.&nbsp;</p> Wed, 01 Jul 2020 09:00:00 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/decouvrir/article/figures-de-memoire/plein-cadre-sur-madeleine-chaploteau-enfant-de-chateauroux Découvrir Les cavalcades de Bléré-la-Croix <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/21916-03.png" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120"/><p class="textChapo">"De 1949 à 1984, deux communes d'Indre-et-Loire, Bléré et La Croix-en-Touraine, vécurent au rythme de leurs festivités de la mi-carême : les cavalcades de Bléré La Croix". Voici comment débute l'histoire des trentes glorieuses festives qui ont connu jusqu'à 50.000 visiteurs en un week-end.</p><p>Nées au tout début du XXème siècle à La Croix en Touraine, les fêtes connaissent un regain de popularité en 1949, sous l'impulsion de l'<strong>Union des Commerçants, Artisans et Industriels</strong> (U.C.A.I.). La préparation commençait plus de 6 mois avant, et s'organisait autour de nombreuses équipes de bénévoles réparties en quartier, qui élisaient la Reine, confectionnaient les fleurs, les chars et les costumes. Le <strong>week-end suivant la mi-carême</strong>, toute la population était impliquée si bien que le lundi suivant était choisi pour être "la journée du maire" où les enfants étaient dispensés d'école !</p><p>De nombreuses <strong>fanfares régionales</strong> mais aussi des ensembles prestigieux comme la Garde républicaine ou les Pompiers de Paris animaient la cavalcade : un millier de musiciens jouaient ensemble sur la grande place à la fin du défilé. Puis les participants costumés formaient une immense <strong>farandole</strong> et les 500 sacs de <strong>confettis</strong> vendus finissaient en grande bataille. Entre le <strong>grand bal</strong> du samedi soir et du dimanche et la <strong>fête foraine</strong>, chacun pouvait trouver des animations à toute heure. Ces fêtes avaient une telle réputation sur toute la région qu'un train spécial était affrété pour ramener les tourangeaux à 2h du matin.</p><p>En 2015, la ville de Bléré lance le projet d'un film documentaire retraçant l'histoire des grandes cavalcades de Bléré-la-Croix par ceux qui les ont vécues ou filmées. Cette création est le fruit d'un long travail de recherche et d'<strong>enregistrement de témoignages</strong>, de collecte de documents papiers et photographiques, impulsé par la compagnie Le Muscle et réalisé par le cinéaste Jérôme Dupin (association Astronef). Avec la collaboration de Ciclic Centre-Val de Loire pour la <strong>collecte et la numéristion d'une cinquantaine de films amateur</strong>, ce documentaire remarquable "fait revivre ce riche patrimoine culturel et social, gravé dans les mémoires collectives, et qui a bercé la vie de plusieurs générations d'habitants des deux communes".</p><p>&nbsp;</p><p class="textFrame">Le 18 mars 2018, deux projections ont rassemblé plus de 500 personnes. &nbsp;&nbsp;</p><p class="insideList">&nbsp;</p><p>&nbsp; &nbsp;Le DVD est disponible à la mairie de Bléré.&nbsp;</p><p></p> Wed, 24 Jun 2020 07:44:01 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/decouvrir/article/instantanes/les-cavalcades-de-blere-la-croix Découvrir Mémoire chez vous ! <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/lecteur exportable 11.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Grâce à notre lecteur exportable, vous avez la possibilité d'intégrer à votre site web (ou votre blog) les films que nous avons mis en ligne sur le site Mémoire.&nbsp;</p><p>Vous êtes webmaster ? Et vous vous occupez du site web d'une commune de la région Centre ? D'une association dont les activités ont été filmées par un cinéaste amateur ? Vous animez un blog ou un forum de passionnés de vieilles automobiles ou des paysages de Sologne ? <strong>En quelques clics, vous pouvez intégrer un film consultable sur Mémoire à votre propre site</strong> ou à votre propre blog !</p><p class="textRightFrame">Sur votre site, il est impératif de <strong>citer la source du film</strong> que vous faites découvrir à vos visiteurs. Le plus simple est probablement d'écrire : "Source : Site Mémoire de Ciclic.fr". &nbsp;</p>Pour exporter le lecteur de Mémoire, vous devez au préalable <strong style="line-height: 16px;">être abonné au site</strong> et <strong style="line-height: 16px;">avoir déclaré votre nom de domaine</strong> en utilisant la fonction mes sites dans votre compte. Sans cette déclaration et sa validation par le modérateur en conformité avec la charte d'utilisation, vous ne pourrez pas exporter de films.Vous devez ensuite repérer précisément la page du film qui vous intéresse. Sur cette page, il suffit de cliquer sur l'icône "<strong>Exporter le film</strong>", située en troisième place dans la colonne d'icônes sur la droite du lecteur.<p>Une fenêtre s'ouvre. Elle propose un <strong>code HTML </strong>que vous n'avez plus qu'à copier-coller dans le code-source de votre site (ou à travers les fonctionnalités prévues par votre éditeur pour intégrer du HTML).&nbsp;</p><p><strong>Le lecteur Mémoire apparaît désormais sur votre site !&nbsp;</strong></p><p>&nbsp;</p> Wed, 09 Jul 2014 17:29:21 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/actualites/article/memoire-chez-vous Actualités Collecte de films amateurs anciens à Mennetou-sur-Cher <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/13801-1ere-foire-andouillettes-mennetou.JPG" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Dans le cadre de l’opération « Mémoire filmée de Loir-et-Cher », Ciclic et le Conseil général de Loir-et-Cher organisent en partenariat avec la commune de Mennetou-sur-Cher une collecte de films amateurs anciens.</p><p>En vue <strong>des projections qui auront lieu le 4 novembre 2014 à la salle des fêtes de Mennetou-sur-Cher</strong>, Ciclic recherche des films tournés dans la commune de Mennetou, son canton et dans le Loir-et-Cher depuis les débuts du cinéma.</p><p><strong>Vous avez filmé la petite et la grande histoire de Mennetou et ses environs</strong>, les cérémonies, les concours sportifs ou les fêtes d'école, les plaisirs de l'eau à la plage de Mennetou (et ses bals de plein air), le travail des artisans et des commerçants ou la foire de Maray, les comices agricoles, les visites officielles, le travail agricole ou la vie quotidienne des années 1920 à nos jours.</p><p>Que vos films soient tournés en 9,5 mm, 16 mm, 8 mm, en super 8 ou en vidéo (HI-8, video 8, VHS, S-VHS, DV), <strong>vous pouvez en faire le dépôt auprès du pôle patrimoine de Ciclic</strong>. Vous leur offrez des conditions idéales de conservation, vous participez à la constitution du patrimoine cinématographique régional et <strong>vos films viendront enrichir le programme des projections de novembre 2014</strong>. Une copie de vos films (DVD ou fichier numérique), remise gratuitement, vous permettra également de les revoir très facilement.</p><p>&nbsp;</p><p class="textFrame">Pour plus d’informations, vous pouvez contacter : Ciclic, pôle patrimoine, Jean-Benoît Pechberty (02 47 56 08 08) / jean-benoit.pechberty@ciclic.fr</p> Tue, 01 Apr 2014 16:01:04 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/actualites/article/collecte-de-films-amateurs-anciens-mennetou-sur-cher Actualités Archives en chantier : appel à projets 2013 <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/crieuse-dreux.JPG" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Vous développez un projet de réalisation incluant des archives ? Venez-nous le présenter. Ciclic et le cinéma apollo de Châteauroux lancent un appel à projets pour la prochaine édition de ces rencontres en avril 2013.&nbsp;</p><p class="textRightFrame">Depuis 2007, les rencontres cinématographiques <strong>"Retours vers le futur"</strong> sont consacrées à l’histoire et à la mémoire au travers des archives audiovisuelles et cinématographiques : programmes d’archives locales, films contemporains travaillant l’archive, œuvres du patrimoine, films inédits ou rares sur grand écran sont ainsi mis à l’honneur.</p><p>Le jeudi 4 et le vendredi 5 avril 2013 se tiendront les journées professionnelles <strong>"Attention : archives en chantier !" </strong></p><p>En examinant plusieurs projets de films ayant recours à l'archive, ces journées visent à questionner les enjeux esthétiques, narratifs, politiques... d'une telle pratique.&nbsp;</p><p>Pendant deux jours, quatre projets seront présentés par leurs auteurs, analysés et discutés collectivement avec l'équipe des rencontres et le grand public. <strong>Didier Husson, délégué général du festival "Les Écrans documentaires" à Arcueil, mènera l'échange avec les cinéastes présents</strong>, en insistant notamment sur le regard qu'ils portent sur les archives et la manière dont ils se les approprient.</p><p>&nbsp;</p><p class="textFrame"><strong>Vous développez un projet de réalisation</strong> d'une oeuvre cinématographique ou audiovisuelle, courte ou longue, de fiction ou documentaire, incluant des archives ? <strong>Venez nous le présenter !</strong>&nbsp;Vos propositions sont à envoyer, par courrier et par email, <strong>au plus tard le 8 février 2013.</strong></p><p class="textFrame"><strong>Contact : Alba Lombardia -&nbsp;rvf1.apollo@orange.fr</strong></p> Fri, 11 Jan 2013 17:26:34 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/actualites/article/archives-en-chantier-appel-projets-2013 Actualités Sortie du DVD "Du Côté de Chartres" <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/10702_st_andre01.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">"Du Côté de Chartres" est le dernier opus de la collection "Carnets d'images, histoires euréliennes". Le documentaire est disponible en DVD depuis le 20 novembre 2012.&nbsp;</p><p>La collection <strong>"Carnets d’images, histoires euréliennes"</strong> réunit des documentaires réalisés par des professionnels à partir de films amateurs collectés dans le cadre de l'opération <strong>"La Mémoire des images d'Eure-et-Loir"</strong> menée conjointement par Ciclic et le Conseil général d'Eure-et-Loir depuis 2006. Chaque fois, les images sont enrichies de nombreux témoignages.</p> <p>Jusqu’à maintenant,&nbsp;trois films ont déjà été proposés au public eurélien&nbsp;:</p>La Beauce 1930-1980 de Xavier Selva (2008)Quatre preneurs d’images du Drouais, 1927-1982, un ensemble de quatre portraits de cinéastes amateurs du nord du département (2009)Le Perche, images parlées d’Evelyne Wander (2010) <p><strong>Le quatrième opus est désormais achevé</strong>. Il s’agit d’un documentaire sur le développement urbain de l’agglomération chartraine au XXe siècle, intitulé Du Côté de Chartres, réalisé par Benoit Cornuau.&nbsp;</p><p>Le DVD est en vente au prix de <strong>10 euros</strong> à la boutique du COMPA à Chartres.&nbsp;</p><p class="textFrame"><strong>Résumé.</strong> Depuis les années 1920, photographes et cinéastes amateurs ont filmé Chartres. Architecte, universitaires et habitants observent et commentent ces images arrachées au temps en analysant ce qu’elles révèlent des lieux, de la manière dont les chartrains occupent cet espace tout au long du XXe siècle.&nbsp;L’opposition entre la ville haute et la ville basse, entre les abords de la Cathédrale et les rives de l’Eure, la structuration socio-économique des différents quartiers, la proximité de Paris et des grandes régions agricoles, le rôle des places et des grands boulevards périphériques, <strong>les évolutions urbaines et les grands travaux sont abordés par les intervenants à travers les films tournés par les euréliens eux-mêmes</strong>. Aux commentaires des scientifiques répondent parfois ceux des cinéastes amateurs ou de leurs familles qui y mêlent leurs souvenirs : les bombardements d’Illiers en 1940 et l’arrivée des américains dans la commune, la forte impression laissée par les étudiants venus pour le Pèlerinage de la Pentecôte, les fêtes, la Foire de la Saint-André ou encore les débuts des Actualités chartraines en 1978.&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> Wed, 21 Nov 2012 20:54:05 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/actualites/article/sortie-du-dvd-du-cote-de-chartres Actualités Appel à projets : Archives en chantier ! <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/table ronde_0.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Vous dévéloppez un projet de réalisation incluant des archives ? Venez nous le présenter !&nbsp;Ciclic et le cinéma apollo de Châteauroux lancent un appel à projets.&nbsp;</p><p>Les <strong>rencontres cinématographiques</strong> de Châteauroux se consacrent, depuis six ans, à <strong>l’histoire</strong> et à la <strong>mémoire</strong> au travers des archives audiovisuelles et cinématographiques&nbsp;: programmes d’archives locales, films contemporains travaillant l’archive, œuvres du patrimoine, films inédits ou rares sur grand écran sont ainsi mis à l’honneur.</p><p>Le<strong> jeudi 12</strong> et le<strong> vendredi 13 avril 2012</strong> se tiendront les <strong>journées professionnelles</strong> Attention : archives en chantier !&nbsp;Ces journées approchent la diversité des démarches cinématographiques impliquant des archives visuelles ou sonores. Familiales, cinématographiques, télévisuelles… Ces matières préexistantes sont-elles un point de départ ou ont-elles été recherchées par leurs auteurs ?</p><p>Des cinéastes ayant un film en cours d'écriture, de tournage ou de montage exposeront leurs projets et leurs questionnements. Mené par <strong>Didier Husson</strong>, délégué général des Écrans documentaires d’Arcueil, l'échange avec les cinéastes concernera notamment le regard qu'ils portent sur les archives et la manière dont ils se les approprient.</p><p><strong>Vous développez un projet de réalisation d'une oeuvre cinématographique ou audiovisuelle, courte ou longue, de fiction ou documentaire, incluant des archives ? Venez nous le présenter !</strong>&nbsp;</p><p>Vos propositions sont à envoyer, par courrier et par email, au plus tard le <strong>24 février 2012</strong>.</p><p>Contact : Carla Mancini</p><p>Ciclic - Pôle Patrimoine</p><p>Rue Bât le Tan</p><p>36100 Issoudun</p><p>Courriel : rvf1.apollo@orange.fr</p><p>Téléphone : 06 49 98 04 23</p><p>&nbsp;</p><p class="textFrame">A découvrir sur Mémoire deux extraits de la captation de la table ronde professionnelle de l'an dernier, dédiés aux films Avec toi, sans toi de Francesca Ragusa et Le facteur humain de Thibault Letexier.&nbsp;</p> Mon, 30 Jan 2012 10:28:47 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/actualites/article/appel-projets-archives-en-chantier-0 Actualités Ciclic.fr à Ina Expert <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/interface.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Ciclic.fr servira d’étude de cas dans le cadre d’une formation Ina EXPERT, FRAME, destinée aux professionnels européens travaillant dans le domaine des archives audiovisuelles.</p><p>Ina EXPERT, direction de l’enseignement, de la formation et de la recherche de l’Ina, organisera, du 17 au 21 octobre, 5 journées de formation sur l’organisation, le marketing et l’utilisation d’archives numériques à destination de 12 responsables d’archives audiovisuelles de 10 pays européens. Cette formation est soutenue par le programme MEDIA de la Commission européenne et organisée en partenariat avec la FIAT/IFTA et EBU training.</p><p>Une demi-journée, animée par Sophie Philippet du cabinet OUROUK, sera consacrée aux principes de base d’un projet de valorisation d’archives audiovisuelles pour lequel Ciclic.fr sera pris comme illustration. Les stagiaires devront se mettre à la place des responsables d’une initiative similaire et tenter de répondre aux nombreuses questions qui se sont posées tout au long du projet.</p><p><strong>Une bonne façon de se confronter à un exercice « grandeur réelle ».</strong></p><p></p> Tue, 04 Oct 2011 15:28:45 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/actualites/article/ciclicfr-ina-expert-2 Actualités 100 000 visites depuis le lancement de Mémoire ! <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/foule3.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">99 999... 100 000... Le compte est bon ! En quelques mois, Mémoire a accueilli plus de 100 000 visites d'internautes. Merci à eux !</p><p>Chers internautes de la région Centre et d'ailleurs,&nbsp;nous sommes heureux de vous annoncer que Mémoire a franchi le seuil des 100 000 visites au coeur du mois de juillet 2011 ! Un grand MERCI à vous tous, pour votre enthousiasme et votre envie de découvrir&nbsp;les trésors filmés que Mémoire ne cesse de proposer.</p><p><strong>Voilà une bonne occasion pour revoir les films que vous avez le plus appréciés.</strong></p> Fri, 15 Jul 2011 14:19:04 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/actualites/article/100-000-visites-depuis-louverture-de-memoire-3 Actualités Montargois ! A vos films ! <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/BER_03-loing.JPG" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Centre Images recherche des films amateurs anciens tournés dans le Montargois et le Gâtinais depuis les débuts du cinéma.&nbsp;</p><p>Vous avez filmé les cavalcades de Montargis à partir de 1966, les comices agricoles ou les fêtes de la Madeleine, des exploitations agricoles du Gâtinais, des artisans au travail, des chantiers de démolition ou de reconstruction, l'arrivée des Américains ou Mai 68, une balade sur le Loing, des fêtes scolaires, des kermesses, des inaugurations, des spectacles, des compétitions sportives ou simplement la vie quotidienne à Villemandeur, à Châlette-sur-Loing, à Amilly ou jusqu'à Lorris, Châtillon-Coligny ou Châteaurenard.</p><p class="textRightFrame"><strong>Vos films ont peut-être un intérêt patrimonial !&nbsp;</strong>N'hésitez pas à vous renseigner près de chez vous à la Médiathèque de l'AME auprès de Catherine Leclerc ou Charlène Ferrand, à Alticiné ou bien en contactant directement Julie Guillaumot à Centre Images au 02 47 56 08 08 ou par email à julie.guillaumot@centreimages.fr.&nbsp;</p><p>Vous pouvez confier vos films sur pellicule ou vidéo à Centre Images pour qu'ils soient numérisés gratuitement, conservés et redécouverts lors du week-end des 22 et 23 octobre à Montargis.&nbsp;</p><p>A l'occasion de la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel initiée par l'UNESCO, Centre Images prépare&nbsp;un week-end à Montargis dédié aux films amateurs anciens et à leur sauvegarde, en partenariat avec la Mairie de Montargis, la Médiathèque de l’AME et Alticiné.&nbsp;</p><p>Deux projections gratuites sont prévues à Alticiné. Une exposition de matériel ancien et des ateliers seront organisés dans l’espace Thouvenot de la Médiathèque de l’Agglomération montargoise et des rives du Loing.&nbsp;</p><p><strong>En attendant, découvrez la bande annonce !</strong></p><p><strong></strong></p> Wed, 27 Apr 2011 15:47:41 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/actualites/article/montargois-vos-films Actualités Archives en chantier #5 <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/thum-014_0.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Découvrez un projet de documentaire sur la ville du Havre. Ce projet a été présenté l'an dernier à "Archives en chantier", la table ronde professionnelle de "retours vers le futur".</p><p class="textRightFrame">Les archives, visuelles et sonores, feront l'objet d'une table ronde professionnelle lors de "<strong>retours vers le futur</strong>", manifestation organisée par le cinéma apollo en association avec Centre Images, qui propose depuis cinq ans une programmation autour des archives amateurs et professionnelles. Dans le cadre de ces rencontres cinématographiques, le <strong>vendredi 8 avril 2011</strong>, se tiendra une table-ronde professionnelle pour approcher la diversité des démarches cinématographiques impliquant des archives visuelles ou sonores. Familiales, cinématographiques, télévisuelles…, ces matières préexistantes sont-elles un point de départ ou ont-elles été recherchées par les cinéastes ? Des cinéastes ayant un film en cours d'écriture, de tournage ou de montage exposeront leurs projets et leurs questionnements.</p><p>Lors de la précédente édition des rencontres cinématographiques de Châteauroux, cinq projets de documentaire à base d'archives ont été présentés par leurs auteurs devant une assistance de documentalistes, réalisateurs, archivistes, producteurs...</p><p><strong>Mémoire </strong>vous propose de revoir ensemble les présentations de ces projets tout au long des mois qui nous séparent de la prochaine édition de retours vers le futur.</p><p><strong>Françoise Poulin-Jacob</strong> présentait son projet de documentaire<strong> Je vous écris du Havre</strong>.</p><p>Il n'aura suffit que de quelques jours pour que les bombardements de septembre 44 anéantissent le&nbsp;centre du Havre. L’horreur de cette destruction sera signifiée par une seule photo vue de façon fragmentaire&nbsp;tout au long du film et dans son intégralité à la fin. À partir de 48, Auguste Perret reconstruit la ville. Le&nbsp;Progrès et la Modernité se construisent et s'affichent sur un sol surélevé d'un mètre. Un mètre multiplié par&nbsp;150 hectares. Un volume plein des gravats et des ossements qui forment désormais les soubassements de la&nbsp;ville reconstruite. À quoi pense l’architecte devant un champ de ruines ? Qu’est ce qu’une ville idéale ? Que&nbsp;signifiait chez moi quand on était havrais dans les années 5O ? Se fixant la limite de ne jamais tomber dans la&nbsp;nostalgie, Françoise Poulin-Jacob aborde ces questions en explorant sa fascination pour cette ville. Une&nbsp;exploration qui fait se croiser des archives amateurs, des verso de cartes postales, un souvenir d'enfance des&nbsp;années 60, des écrits de Michel Leiris et de Raymond Queneau, son regard actuel sur le béton…</p><p>Redécouvrez sur <strong>Mémoire </strong>la présentation du projet de Lisa Diaz, Regarder un peu ce qui reste à finir..., de Laurence Bazin et Marie-Catherine Delacroix, Ils ont filmé les grands ensembles, d'Elena Valsania et Christian Grappiolo, L'archiviste et de&nbsp;Amaury Brumauld,&nbsp;Prendre son envol.</p> Wed, 30 Mar 2011 09:18:34 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/actualites/article/archives-en-chantier-5-2 Actualités Les étoiles, qu'est-ce que c'est ? <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/3310-chiffres2.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Cinq étoiles ! C'est la note maximale que vous pouvez attribuer à un film qui vous plait. Mode d'emploi d'un système de notation plus poétique qu'objectif et surtout sans barème.&nbsp;</p><p>Sur la chaîne Mémoire, vous pouvez consulter des documentaires ou des fictions réalisés par des cinéastes amateurs avertis, rompus aux exercices de montage ou de sonorisation, des moments de vie collective archivés sur pellicule par les gens qui les ont vécu, des fragments d'histoire familiale aux hésitations plus visibles avec des flous, des bougés, de longs panoramiques....&nbsp;</p><p>Sur la chaîne Mémoire, vous pouvez voir aussi des films réalisés par des cinéastes d'aujourd'hui avec les films des cinéastes amateurs de toute la région.&nbsp;</p><p>Tous ces films peuvent vous toucher, pour des raisons différentes, propres à chaque regard.&nbsp;</p><p><strong>Attribuer une étoile, ce n'est donc pas forcément un choix objectif</strong>. C'est un souvenir qui s'est réveillé, l'attitude d'un enfant qui vous a touché, un documentaire qui vous a appris bien des choses... <strong>C'est un film que vous avez envie de conseiller aux autres internautes</strong>.&nbsp;</p><p>Alors il suffit de vous abonner à la chaîne Mémoire (c'est gratuit) et de passer votre souris sur les étoiles grisées pour qu'elles deviennent vertes. Pour que votre vote soit enregistré, il faut cliquer une fois, quand sont devenues vertes toutes les étoiles que vous souhaitez attribuer au film. Attention aux dérapages de souris !&nbsp;</p><p>Pour vous aider à choisir le nombre d'étoiles que vous souhaitez attribuer, pensez à l'effeuillage des marguerites : un peu, beaucoup, passionnément... Attention ! Cinq étoiles, cela ne veut pas dire "pas du tout" !&nbsp;</p> Tue, 22 Mar 2011 11:05:36 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/actualites/article/les-etoiles-quest-ce-que-cest Actualités Archives en chantier #4 <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/thum-086.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Découvrez un projet de documentaire sur le célèbre cascadeur Rémy Julienne. Ce projet a été présenté l'an dernier à "Archives en chantier", la table ronde professionnelle de "retours vers le futur".</p><p class="textRightFrame">Les archives, visuelles et sonores, feront l'objet d'une table ronde professionnelle lors de <strong>"retours vers le futur"</strong>, manifestation organisée par le cinéma apollo en association avec Centre Images, qui propose depuis cinq ans une programmation autour des archives amateurs et professionnelles. Dans le cadre de ces rencontres cinématographiques, le <strong>vendredi 8 avril 2011</strong>, se tiendra une table-ronde professionnelle pour approcher la diversité des démarches cinématographiques impliquant des archives visuelles ou sonores. Familiales, cinématographiques, télévisuelles…, ces matières préexistantes sont-elles un point de départ ou ont-elles été recherchées par les cinéastes ? Des cinéastes ayant un film en cours d'écriture, de tournage ou de montage exposeront leurs projets et leurs questionnements.</p><p>&nbsp;</p><p>Lors de la précédente édition des rencontres cinématographiques de Châteauroux, cinq projets de documentaire à base d'archives ont été présentés par leurs auteurs devant une assistance de documentalistes, réalisateurs, archivistes, producteurs...</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Mémoire </strong>vous propose de revoir ensemble les présentations de ces projets tout au long des mois qui nous séparent de la prochaine édition de retours vers le futur.</p><p><strong>Amaury Brumauld</strong>&nbsp;présentait son projet de documentaire <strong>Prendre son envol</strong>.</p><p>Dans un vaste atelier, Rémy Julienne et son dessinateur et ami Amaury Brumauld se retrouvent pour&nbsp;travailler sur une ébauche de scénario. Dans ce laboratoire où sont disposés bureau et table de montage de&nbsp;films, les esquisses du dessinateur vont se mêler aux récits du célèbre cascadeur. À partir de là, une lente&nbsp;exploration d'images d’archives va raconter ce que peut être la mise en scène d’une cascade. Un voyage dans&nbsp;la fiction va se construire et révéler les fragilités du vieil homme et du métier qu’il a exercé toute sa vie.</p><p>Prochainement vous pourrez voir sur Mémoire la présentation du projet <strong>Je vous écris du Havre</strong> de Françoise Poulin-Jacob. Redécouvrez, aussi, la présentation du projet de Lisa Diaz, <strong>Regarder un peu ce qui reste à finir...</strong>, de Laurence Bazin et Marie-Catherine Delacroix, <strong>Ils ont filmé les grands ensembles</strong> et d'Elena Valsania et Christian Grappiolo, <strong>L'archiviste</strong>.</p> Fri, 18 Mar 2011 10:31:37 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/actualites/article/archives-en-chantier-4 Actualités Archives en chantier #3 <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/archiviste.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Découvrez un projet de documentaire sur l'archiviste de l'Institut de la résistance au fascisme et au nazisme de Turin. Ce projet a été présenté l'an dernier à "Archives en chantier", la table ronde professionnelle de "retours vers le futur".</p><p class="textRightFrame" style="margin-bottom: 9px; line-height: 16px;">Les archives, visuelles et sonores, feront l'objet d'une table ronde professionnelle lors de <strong>"retours vers le futur"</strong>, manifestation organisée par le cinéma apollo en association avec Centre Images, qui propose depuis cinq ans une programmation autour des archives amateurs et professionnelles. Dans le cadre de ces rencontres cinématographiques, le <strong>vendredi 8 avril 2011</strong>, se tiendra une table-ronde professionnelle pour approcher la diversité des démarches cinématographiques impliquant des archives visuelles ou sonores. Familiales, cinématographiques, télévisuelles…, ces matières préexistantes sont-elles un point de départ ou ont-elles été recherchées par les cinéastes ? Des cinéastes ayant un film en cours d'écriture, de tournage ou de montage exposeront leurs projets et leurs questionnements.</p><p style="margin-bottom: 9px; line-height: 16px;">Lors de la précédente édition des rencontres cinématographiques de Châteauroux, cinq projets de documentaire à base d'archives ont été présentés par leurs auteurs devant une assistance de documentalistes, réalisateurs, archivistes, producteurs...</p><p style="margin-bottom: 9px; line-height: 16px;">&nbsp;</p><p style="margin-bottom: 9px; line-height: 16px;"><strong>Mémoire&nbsp;</strong>vous propose de revoir ensemble les présentations de ces projets tout au long des mois qui nous séparent de la prochaine édition de retours vers le futur.</p><p style="margin-bottom: 9px; line-height: 16px;">Elena Valsania&nbsp;et Christian Grappiolo présentaient leur projet de documentaire&nbsp;<strong>L'archiviste</strong>.</p><p style="margin-bottom: 9px; line-height: 16px;">Ce film raconte le métier de Luciano à un moment de sa vie où il doit le transmettre. Il a passé ses trente dernières années à l'Institut de la résistance au fascisme et au nazisme de Turin. Il y a analysé, classé et trié des documents qui racontent des histoires d'arrogance, de violence et de résistance. À chacun il a assigné un code pour pouvoir les retrouver et les faire à nouveau parler. Son travail lui permet de déceler aujourd'hui les signes de nouvelles arrogances et de nouvelles résistances, celles des archives du futur. En instaurant un dialogue entre la vie de Luciano et les archives qu'il collecte, Elena Valsania prend la mesure de ce qu’elles nous rapportent du passé.</p><p class="textFrame" style="margin-bottom: 9px; line-height: 16px;">Prochainement vous pourrez voir sur <strong>Mémoire </strong>les présentations des projets suivants : <strong>Prendre son envol</strong> de Amaury Brumauld et<strong>&nbsp;Je vous écris du Havre</strong> de Françoise Poulin-Jacob. Redécouvrez, aussi, la présentation du projet de Lisa Diaz, <strong>Regarder un peu ce qui reste à finir...&nbsp;</strong>et celui de&nbsp;Laurence Bazin et Marie-Catherine Delacroix,&nbsp;<strong>Ils ont filmé les grands ensembles.</strong></p><p>&nbsp;</p> Tue, 01 Mar 2011 08:53:02 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/actualites/article/archives-en-chantier-3 Actualités Archives en chantier #2 <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/thum-032.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Découvrez un projet de documentaire sur les grands ensembles du département de l'Essonne, filmés par des cinéastes amateurs à partir des années 1950. Ce projet a été présenté l'an dernier à "Archives en chantier", la table ronde professionnelle de "retours vers le futur".</p><p class="textRightFrame">Les archives, visuelles et sonores, feront l'objet d'une <strong>table ronde professionnelle </strong>lors de "retours vers le futur", manifestation organisée par le cinéma apollo en association avec Centre Images, qui propose depuis cinq ans une programmation autour des archives amateurs et professionnelles. Dans le cadre de ces rencontres cinématographiques, le <strong>vendredi 8 avril 2011</strong>, se tiendra une table-ronde professionnelle pour approcher la diversité des démarches cinématographiques impliquant des archives visuelles ou sonores. Familiales, cinématographiques, télévisuelles…, ces matières préexistantes sont-elles un point de départ ou ont-elles été recherchées par les cinéastes ? Des cinéastes ayant un film en cours d'écriture, de tournage ou de montage exposeront leurs projets et leurs questionnements.</p><p>Lors de la précédente édition des rencontres cinématographiques de Châteauroux, cinq projets de documentaire à base d'archives ont été présentés par leurs auteurs devant une assistance de documentalistes, réalisateurs, archivistes, producteurs...</p><p><strong>Mémoire </strong>vous propose de revoir ensemble les présentations de ces projets tout au long des mois qui nous séparent de la prochaine édition de retours vers le futur.</p><p>Laurence Bazin et Marie-Catherine Delacroix,&nbsp;respectivement monteuse et fondatrice de Cinéam, présentaient leur projet de documentaire&nbsp;<strong>Ils ont filmé les grands ensembles</strong>.</p><p>Des images tournées par des amateurs dans les grands ensembles au cours des années 50 à 80&nbsp;défilent. Parfois celui qui était derrière la caméra les décrit, se souvient. Puis des observateurs avertis les&nbsp;commentent : le cinéaste Laurent Roth, le philosophe Thierry Paquot et l'historienne Danièle Voldman. Les&nbsp;images amateurs sont à l'origine de ce film, la découverte et le dévoilement de leur portée sont leur intention.&nbsp;Les observant, les fouillant, elles font advenir ce qu'elles disent de leur époque, de cet urbanisme, de la&nbsp;famille, de la pratique du film amateur… Se dessine ainsi une histoire intime de ces grands ensembles.&nbsp;</p><p class="textFrame">Prochainement vous pourrez voir sur <strong>Mémoire </strong>les présentations des projets suivants : <strong>Prendre son envol</strong> de Amaury Brumauld, <strong>Je vous écris du Havre</strong> de Françoise Poulin-Jacob et <strong>L'Archiviste </strong>d'Elena Valsania et Christian Grappiolo. Redécouvrez, aussi, la présentation du projet de Lisa Diaz, <strong>Regarder un peu ce qui reste à finir</strong>...</p> Tue, 15 Feb 2011 10:38:58 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/actualites/article/archives-en-chantier-2 Actualités Archives en chantier #1 <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/regarder un peu006.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Les archives, visuelles et sonores, feront l'objet d'une table ronde professionnelle à "retours vers le futur", les rencontres cinématographiques de Châteauroux.&nbsp;</p><p>Organisées par le <strong>cinéma l'Apollo</strong> en association avec <strong>Ciclic</strong>, ces&nbsp;rencontres cinématographiques&nbsp;proposent depuis cinq ans une programmation autour des archives amateurs et professionnelles.</p><p>Dans le cadre de ces rencontres, le <strong>vendredi 8 avril 2011</strong>, se tiendra une <strong>table-ronde professionnelle</strong> pour approcher la diversité des démarches cinématographiques impliquant des archives visuelles ou sonores. Familiales, cinématographiques, télévisuelles…, ces matières préexistantes sont-elles un point de départ ou ont-elles été recherchées par les cinéastes ? Des cinéastes ayant un film en cours d'écriture, de tournage ou de montage exposeront leurs projets et leurs questionnements. Mené par <strong>Didier Husson</strong>, délégué général des Écrans documentaires d’Arcueil, l'échange avec les cinéastes concernera notamment le regard qu'ils portent sur les archives et la manière dont ils se les approprient.</p><p>Lors de la précédente édition, cinq projets ont été présentés par leurs auteurs devant une assistance de documentalistes, réalisateurs, archivistes, producteurs...&nbsp;<strong>Mémoire vous propose de revoir ensemble les présentations de ces projets tout au long des mois qui nous séparent de la prochaine édition de retours vers le futur.&nbsp;</strong></p><p><strong>Lisa Diaz</strong>, réalisatrice, présentait son projet de documentaire <strong>Regarder un peu ce qui reste à finir</strong>...&nbsp;</p><p>En 1983, au crépuscule de leurs années d’utopie, les parents de la réalisatrice et leurs copains tournèrent un film qui ne fut jamais achevé : Le trésor des Rutas Bagos. Sur le parcours où se reconstitue leur histoire, elle essaie de comprendre ce qu’ils cherchaient et pourquoi ils ont cessé de chercher. Elle interroge l'utopie, les désirs qui les ont animés et ceux qui les animent encore. Par allers-retours entre leur mémoire et leur présent, elle s'essaie à comprendre son héritage et mène un combat contre cette philosophie de l’inachèvement jusqu'à proposer au sein de son film des prolongements à ce tournage resté inachevé.</p><p class="textFrame">Prochainement&nbsp;vous pourrez voir sur Mémoire les présentations des projets suivants :&nbsp;<strong>Ils ont filmé les grands ensembles</strong> de Laurence Bazin et Marie-Catherine Delacroix, <strong>Prendre son envol </strong>de Amaury Brumauld, <strong>Je vous écris du Havre</strong> de Françoise Poulin-Jacob et&nbsp;<strong>L'Archiviste </strong>d'Elena Valsania et Christian Grappiolo.</p> Mon, 31 Jan 2011 16:28:17 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/actualites/article/archives-en-chantier-1 Actualités Un Sherlock dépasse les 100 énigmes résolues <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/sherlocks-1.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Le 22 janvier dernier, un des Sherlocks du site Mémoire a atteint la barre des 100 énigmes résolues, son pseudo : A.lelu</p><p>Afin de marquer le coup et de fêter ce petit évènement pour notre jeune site, l'équipe de Mémoire a décidé de remercier les trois internautes les plus participatifs en leur offrant chacun un DVD issu des productions du Pôle Patrimoine de Centre Images.</p><p>Nous leur disons bravo et encore merci pour leur participation !</p><p class="textFrame">Qu'est-ce qu'un Sherlock ? Les <strong>Sherlocks</strong> récompensent les meilleurs enquêteurs&nbsp;: fins limiers des films d’archives en région Centre. Ces derniers ont réussi à identifier un monument ou un bâtiment mystérieux, reconnaître un village ou une rue sans nom… bref, à résoudre ce qui restait une énigme pour les documentalistes de Mémoire.</p> Wed, 26 Jan 2011 11:27:53 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/actualites/article/un-sherlock-depasse-les-100-enigmes-resolues Actualités Meilleurs voeux pour 2011 ! <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/2276-danseurs.JPG" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">L'équipe de la chaîne Mémoire vous souhaite une douce et belle année 2011 à la découverte des films de notre région !</p><p>Et pour commencer l'année, vous pourrez bientôt découvrir des images inédites de Jean Moulin, les péripéties d'une statue entre 1942 et 2011, une fête de tous les diables dans les années 1950 ou de folles pirouettes sur la glace. A très bientôt sur la chaîne Mémoire.</p> Wed, 12 Jan 2011 17:09:52 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/actualites/article/meilleurs-voeux-pour-2011 Actualités Appel à projets : Archives en chantier ! <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/table ronde.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Les rencontres cinématographiques de Châteauroux, retours vers le futur, organisées par le cinéma apollo en association avec Centre Images proposent depuis cinq ans une programmation autour des archives amateurs et professionnelles. Chaque édition est l'occasion de montrer des programmes d'archives brutes, des essais, fictions ou documentaires réalisés avec des archives.</p><p>Le <strong>vendredi 8 avril</strong> se tiendra une table-ronde professionnelle pour approcher la diversité des démarches cinématographiques impliquant des archives visuelles ou sonores. Familiales, cinématographiques, télévisuelles…, ces matières préexistantes sont-elles un point de départ ou ont-elles été recherchées par les cinéastes ? Des cinéastes ayant un film en cours d'écriture, de tournage ou de montage exposeront leurs projets et leurs questionnements. Mené par <strong>Didier Husson</strong>, délégué général des Écrans documentaires d’Arcueil, l'échange avec les cinéastes concernera notamment le regard qu'ils portent sur les archives et la manière dont ils se les approprient.</p><p>Lors de cette journée, cinq projets seront présentés par leurs auteurs devant une assistance de documentalistes, réalisateurs, archivistes, producteurs... pendant environ trois-quarts d'heure. Cette présentation s'articulera autour d'un ou plusieurs temps de projection (archives brutes, films annonces, rushes ou séquences en cours de montage) et de moments d'échange avec le public.</p><p>Vous pouvez nous envoyer les éléments de votre choix pour nous présenter votre projet : note d'intention (écrite ou filmée), film-annonce, synopsis, extraits de carnets de bord de travail... La présence d'archives (quelles qu'elles soient) et le fait que le film soit en cours de fabrication (écriture, tournage ou montage) sont les deux seuls critères. Vos propositions sont à nous envoyer par courrier et en deux exemplaires au plus tard le <strong>22 janvier</strong> (cachet de la poste faisant foi).</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Contact : Damien Monnier&nbsp;</strong></p><p><strong>19 rue Jacques-Marie Rougé</strong></p><p><strong>37 000 Tours </strong></p><p><strong>Courriel : rvf1.apollo@orange.fr </strong></p><p><strong>Téléphone : 02.47.34.07.15</strong></p><p><strong></strong></p><p class="textFrame">A découvrir sur Mémoire un extrait de la captation de la table ronde professionnelle de l'an dernier, ainsi qu'un extrait du film de Françoise Poulin-Jacob "Je vous écris du Havre", achevé fin 2010.</p> Wed, 12 Jan 2011 14:12:55 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/actualites/article/appel-projets-archives-en-chantier Actualités 10 000e visiteur sur Mémoire <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/Masson.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Depuis le lancement de Mémoire, plus de 10 000 internautes sont venus y découvrir des films.&nbsp;</p><p>Nous avons une pensée pour tous les cinéastes et les vidéastes amateurs ou professionnels qui construisent encore aujourd'hui notre mémoire audiovisuelle régionale.&nbsp;</p><p><strong>Longue vie à leurs films !&nbsp;</strong></p><p>Pour rendre hommage à ces filmeurs du quotidien, une photographie nous montre ici <strong>Paul Masson</strong>, cinéaste amateur drouais, et l'un de ses amis en plein tournage. C'est dans ces conditions qu'il réalise de nombreux films, dont voici deux exemples : <strong>une partie de pêche en Eure-et-Loir</strong> et <strong>une course cycliste à Dreux</strong>.&nbsp;</p> Fri, 17 Dec 2010 11:38:48 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/actualites/article/10-000e-visiteur-sur-memoire Actualités Un nouvel outil de chapitrage sur Mémoire ! <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/outilchapitrage.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Baladez-vous en un clic à travers les films !</p><p>Depuis l’ouverture du site, pour chaque film, les internautes ont accès à l’onglet «&nbsp;miniatures&nbsp;». Derrière ce terme se cache une fonctionnalité qui permet d’extraire de chaque film une imagette toutes les dix secondes. Cette suite de miniatures permet à l’internaute de se faire très rapidement une idée du contenu du film.</p> <p><strong>Il est maintenant possible de se servir des miniatures comme d’un outil de chapitrage</strong>. Au-dessus de chaque imagette, une indication de temps a été ajoutée. <strong>En cliquant sur cette référence temporelle, vous pouvez désormais accéder au film à différents endroits</strong>.</p> <p>Par exemple, pour découvrir le film tourné dans le village de Meslay-le-Vidame en 1938, vous pouvez voir le film dans son intégralité (il dure plus de 45 minutes) ou bien vous servir du chapitrage. Grâce aux miniatures, il est possible de commencer le visionnage du film par la séquence à la ferme (5:00), par celle sur les métiers du village (20:00), par celle sur la chasse (27:30) ou encore d’aller directement à la séquence sur l’école (29:30).</p> <p>Bonne balade sur la Chaîne Mémoire&nbsp;!</p> Tue, 14 Dec 2010 15:03:40 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/actualites/article/un-nouvel-outil-de-chapitrage-sur-memoire Actualités La Loire, 10 ans au patrimoine mondial <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/loire.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Le patrimoine audiovisuel de la Région Centre rejoint le patrimoine mondial de l’Unesco à l’occasion des 10 ans de l’inscription du Val de Loire à la liste mondiale du patrimoine culturel et naturel.</p><p>La Région Centre et Centre Images vous offrent, dans le cadre de cet anniversaire, <strong>«&nbsp;Images et Mémoire du Val de Loire&nbsp;</strong>», un montage de films d’archives montrant le Val de Loire, son fleuve, ses villes et ses vignes, d’Orléans jusqu’à Tours.</p><p>Ce film sera montré à différentes occasions, notamment sur les stands de la Région Centre au&nbsp;Centre international de conférences&nbsp;Vinci, à Tours, toujours dans le cadre des 10 ans de l’inscription à l’Unesco.&nbsp;</p><p></p> Tue, 16 Nov 2010 23:43:20 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/actualites/article/la-loire-10-ans-au-patrimoine-mondial Actualités Patrimoine au Festival de Vendôme <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/VisuelVendome2010-RVB.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Le prochain Festival du Film de Vendôme se tient du 3 au 8 décembre prochain et le pôle Patrimoine de Centre Images s’y révèle ... protéiforme.</p><p>En effet, la présentation dans le hall du Minotaure de la toute nouvelle chaîne Mémoire sur&nbsp;ciclic.fr&nbsp;y côtoiera celle de la fameuse ciné-valise inventée par le réalisateur Gérard Sergent, un dispositif poétique, artisanal et simple pour présenter des films en tout lieu et en toute circonstance.</p><p>Dans la grande salle, les festivaliers pourront aussi découvrir quatre courts métrages imaginés par des réalisateurs d’aujourd’hui à partir des films tournés par des cinéastes amateurs en Pays Loire Touraine à partir de 1939.</p><p>Enfin, les professionnels présents lors du festival pourront se pencher lors d’une rencontre sur la question de la diffusion des œuvres orphelines et des films en rupture de droits. &nbsp;</p><p>Tous les détails sur le site du festival&nbsp;:&nbsp;http://www.vendome-filmfest.com/&nbsp;&nbsp;</p><p>&nbsp;</p> Tue, 16 Nov 2010 23:38:46 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/actualites/article/patrimoine-au-festival-de-vendome Actualités Mémoire, un site relayé par une campagne de communication sur toute la région Centre. <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/Aff-Mémoire.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Une grande campagne de com' pour ne pas oublier "Mémoire"</p> <p>Au delà des articles de <strong>presse</strong>, sujets <strong>radio</strong>, émissions sur les <strong>télévisions locales</strong> (TV Tours, BIP TV…), vous croiserez, sans aucun doute, le visuel générique de la campagne (des films numérisés sortis d'un tiroir d'archives), dans toute la région Centre.</p> <p>Des <strong>affiches</strong> (en vitrine de nombreux commerces des principales villes), des <strong>bannières</strong> (sur les sites de la Nouvelle République et de l'Echo Républicain), des <strong>insertions</strong> (dans plusieurs éditions du p'tit Zappeur), des <strong>spots radio</strong> (sur toutes les stations de France Bleu en région centre), des <strong>flyers</strong> disponibles dans les <strong>présentoirs</strong> prévus dans une centaine de mairies, toutes les salles de cinéma, les musées, les conseils généraux, les centres culturels, les châteaux, les bibliothèques et médiathèques de la région Centre.</p><p>Toutes les séances du <strong>pôle Patrimoine</strong> mais aussi de <strong>Cinémobile</strong> seront également accompagnées de leur présentoir grand format et&nbsp; flyers à disposition.</p> <p>Le site Mémoire présentant également un très grand intérêt pédagogique, une information auprès de l'ensemble des<strong> lycées et collèges de la Région Centre</strong> sera envoyée.</p> <p class="textChapo"><strong>Bref, jusqu'à la fin de l'année, vous n’oublierez pas "Mémoire"!</strong></p> Tue, 16 Nov 2010 13:06:58 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/actualites/article/memoire-un-site-relaye-par-une-campagne-de-communication-sur-toute-la-region-cent Actualités En Pays Loire Touraine : Films d’hier, gens d’ici <img src="https://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/plt.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Depuis septembre 2007, le Pays Loire Touraine s’est associé à Centre Images pour organiser une collecte de films amateurs dans les 58 communes de son territoire.</p><p>Amboise, Athée-sur-Cher, Autrèche, Auzouer-en-Touraine, Azay-sur-Cher, Bléré, Cangey, Céré-la-Ronde, Chançay, Chanceaux-sur-Choisille, Chargé, Château-Renault, Chenonceaux, Chisseaux, Cigogné, Civray-de-Touraine, Courçay, Crotelles, Dame-Marie-les-Bois, Dierre, Epeigné-les-Bois, Francueil, La Croix-en-Touraine, La Ferrière, La Ville-aux-Dames, Le Boulay, Les Hermites, Larçay, Limeray, Lussault-sur-Loire, Luzillé, Monnaie, Monthodon, Montlouis-sur-Loire, Montreuil-en-Touraine, Morand, Mosnes, Nazelles-Négron, Neuillé-le-Lierre, Neuville-sur-Brenne, Noizay, Nouzilly, Parçay-Meslay, Pocé-sur-Cisse, Reugny, Rochecorbon, Saint-Laurent-en-Gâtines, Saint-Martin-le-Beau, Saint-Nicolas-des-Motets, Saint-Ouen-les-Vignes, Saint-Règle, Saunay, Souvigny-de-Touraine, Sublaines, Véretz, Vernou-sur-Brenne, Villedômer et Vouvray. De nombreux films ont été collectés. Des projections intitulées «&nbsp;<strong>Films d’hier, gens d’ici&nbsp;</strong>» permettent de voir chaque année gratuitement les films collectés, tournés en Pays Loire Touraine à partir des années 1930… en attendant d’en découvrir de plus anciens encore. Pour mieux connaître l’opération, vous pouvez contacter&nbsp;le pôle Patrimoine de Centre Images au 02 47 56 08 08. </p> Thu, 21 Oct 2010 13:21:14 +0000 GMT https://memoire.ciclic.fr/actualites/article/en-pays-loire-touraine-films-d’hier-gens-d’ici Actualités