Reconstruction du pont de chemin de fer à Chinon

1945 Réalisé par : Jean Malezy En ligne le 29 Oct 2021
Chinon (37)
À Chinon, vues du pont de chemin de fer sur la Vienne détruit (ville en arrière-plan) et de deux personnes marchant autour. Sur le chantier de reconstruction, un groupe d'ouvriers pose devant une pancarte "Établissement Bordeaux-Sud Constructions métalliques". Panoramiques sur le pont dont les deux parties écroulées tiennent chacune sur un échafaudage. Depuis la voie ferrée, vues du pont rempli de matériel de travaux. Depuis la RD8, panoramique sur le pont en travaux. Un groupe d'ouvriers pousse un wagon plateau à ridelles (wagon de marchandise avec guérite servant à abriter l'agent "serre-freins") puis en décharge des poutres métalliques rangées sur son arrière. Déplacement d'un élément par de nombreux ouvriers. Deux hommes manipulent un treuil à la main. Les ouvriers autour de l'élément métallique fixé au treuil et qu'ils déplacent doucement sur des rondins de bois. Fixation de l'élément faisant la jonction entre deux parties du pont. Depuis la voie ferrée, vue du pont sur lequel s'affairent de nombreux ouvriers. Deux hommes près d'une machine. Vues d'ouvriers posant des rivets à chaud. Deux hommes tiennent une perceuse pneumatique. Sur le pont, un homme chauffe des rivets métalliques dans un petit four et un autre les fixer. Panoramique sur la longueur du pont. Un homme fixe un rivet chauffé. Un flexigraphe posé sur le pont (appareil pour mesurer la déformation du tablier entre deux piles supportant ce pont). Approche en douceur d'une locomotive à vapeur. Un homme près de l'appareil. Les roues d'une locomotive lors de son avancée sur le pont. Passage d'une locomotive près d'un ouvrier prenant des notes. Les mécanos de la locomotive. Un homme près d'un appareil fixé sur une barre métallique du pont. Le pont vu d'un wagon empli de gravats. Les mécanos dans la cabine de la locomotive. Le dessus du train puis la cabine. Une main de mécano sur une commande puis la voie traversant le pont vue depuis la petite fenêtre de la cabine. Les mécanos posent pour la caméra. Traversée du pont filmée depuis l'arrière de la cabine. Un mécano aux commandes.

Commentaires

Cet appareil que surveille l’homme au passage de la locomotive pourrait être un flexigraphe servant à mesurer la déformation du tablier du pont sous le poids de la machine.

Portrait de Olivier Fourel

Il pourrait en effet s'agir de ce type d'appareil utilisé pour tester le nouveau pont.

Il s'agit bien d'un appareil mesurant la flexibilité du tablier du pont au passage de la loco, test toujours effectué avant la mise en circulation d'un nouvel ouvrage.
Ce pont ne sert malheureusement plus à rien. La ligne, qui allait autrefois jusqu'aux Sables d'Olonne, est coupée en gare de Chinon. Le tronçon touristique TVT (Train à Vapeur de Touraine ) Chinon, Champigny-sur-Veude, Richelieu a été déféré voilà quelques années et remplacé par une voie verte de randonnée.
La ligne se divisait en deux après le passage sur la Vienne. La voie qui allait vers Loudun est aussi abandonnée. Les petites lignes SNCF se meurent les unes après les autres !

Merci a.lelu pour votre confirmation du flexigraphe, dommage effectivement que toutes ces petites lignes ferment et toutes ces gares le long des grandes lignes où le train passe encore mais sans s’arrêter comme sur Paris-Toulouse. Bonne soirée.

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Votre message sera envoyé aux équipes de ciclic et ne sera alors pas publié sur le site
- +
Insérer
Ajouter un timecode