Visite officielle dans des Centres de Jeunesse pendant l'Occupation

27/07/1943 Réalisé par : Pierre Villiaume En ligne le 07 Mar 2022
Orléans (45), Tavers (45), Saint-Jean-de-Braye (45)
Ce film est un montage d'images tournées avec au moins deux caméras. Il s'agit d'un film officiel commandé par l'Etat à des jeunes cinéastes amateurs de la région Centre pour mettre en valeur le travail accompli par les jeunes et par les délégués régionaux à la Jeunesse. Arrivée à la préfecture de région : Des gendarmes et le Commissaire de Police sont postés devant l'entrée de la Préfecture de région à Orléans. Prise depuis la cour de la préfecture et à travers le portail, vue sur l'entrée sud de la cathédrale Sainte-Croix, au bout de la rue Pothier. Arrivée d'une voiture officielle Citroën Traction Avant. En descendent un invité officiel, le Secrétaire Général de la Jeunesse Félix Olivier-Martin, puis le Délégué régional au Secrétariat général de la Jeunesse, Paul Xavier Chodkiewiez, qui entrent dans la préfecture. Visite à monseigneur Courcoux : Vue sur l'entrée de l'évêché d'Orléans, gardée par deux gendarmes. Le jardin de l'évêché. Puis la voiture officielle Traction Avant. Arrivée des deux invités officiels accompagnés du préfet, peut-être René Serre (à noter la casquette avec la francisque brodée, d'usage sous le régime de Vichy). Ils entrent dans l'évêché puis en sortent : discussion sur le perron entre Mgr Courcoux, évêque d'Orléans, et le probable délégué régional à la Jeunesse. Réception officielle dans une salle de la préfecture, où les convives entourent Félix Olivier-Martin, secrétaire à la Jeunesse (plusieurs gros plans). Visite du centre d'apprentissage de Tavers : Déjeuner au centre du "Vieux Logis", rue des Eaux Bleues à Tavers. Ces locaux ont été réquisitionnés par le gouvernement de Vichy pour y installer un centre d'apprentissage. Vue sur la table officielle. Sont également attablés à une autre table des jeunes hommes en uniforme. Ils montrent le menu à la caméra et tiennent des stylos. On peut voir l'écusson sur la manche d'un garçon : "Le vieux logis", avec la représentation d'une enclume et de la francisque tricolore, emblème de l'Etat Français sous Pétain. Au mur, le même blason, représentant une enclume et la francisque. Gros plan sur une illustration représentant une enclume, un rouage, un marteau et un compas. Une grande illustration représente un chef cuisinier. Une autre représente un navire de guerre et le nom de Duquesne "victorieux", pour illustrer certainement Abraham Duquesne (un des chefs de la marine sous Louis XIII et Louis XIV). Puis illustration d'un aviateur et de Jean Bart, célèbre corsaire sous Louis XIV, puis Surcouf, corsaire. Vue sur la table officielle où les convives prennent le café. Puis visite d'un atelier de métallerie, toujours au Centre du Vieux Logis à Tavers. Dans la cour, les adolescents en uniforme chantent avec énergie. Rassemblement devant Félix Olivier-Martin qui reçoit un cadeau. Le jeune qui lui a remis le paquet lui adresse un salut de la main. Panoramique en plongée sur les jeunes gens en rang. L'invité officiel donne un discours puis fait ce même salut. Succession de beaux portraits de garçons souriant. Puis visite des ateliers d'apprentis où chaque élève a son établis et sa fraiseuse, et travaille le métal. Exposition des Centres de Jeunesse : Arrivée à la "Salle "Familia", (peut-être à Saint-Jean-de-la-Ruelle, sinon à Orléans), où les invités sont accueillis par des jeunes filles en uniforme. Une banderole annonce une "Exposition des Centres de Jeunesse". On offre un bouquet de fleurs au visiteur. Puis la séquence se compose d'une illustration représentant un métier (cuisinier, couturière, maçon, menuisier, chaudronnier, électricien, mécanicien), suivie d'un message interpellant le "Jeune !" et l'invitant à se former à ce métier, puis des adresses des Centres d'Apprentissage correspondant (Centre de Saint-Loup à Orléans, Centre d'Arnouville, Centres de Chartres, Pontgouin, ou Bourges, Centre des Bézards à Nogent-sur-Vernisson, Centre de Bois-Briou près de Bourges, Centre de Pontlevoy, Centre de la SNCAC à Bourges, Centre de Tavers, Centre annexé à l'EPS à Orléans, Centre Henri Brisson à Vierzon, Centre de la Compagnie Générale d'Electricité d'Orléans). Vues sur quelques pièces de l'exposition : une construction en briques et une charpente. Portraits de deux apprentis au travail. Visite du centre de Saint-Loup : Baignade de l'invité officiel dans le canal d'Orléans, à Saint-Jean-de-Braye, au niveau du lieu-dit "Saint-Loup", au bout de la rue du Port Saint-Loup, en compagnie de deux hommes (ils sont accompagnés sur le lieu de baignade par un homme en uniforme peut-être un chef du groupe d'apprentis de "Le Vieux Logis"). Des enfants se baignent et sautent du pont. Puis la délégation officielle visite un centre d'apprentissage nommé "Centre Saint-Loup", atelier de maçonnerie, et se promène dans le parc du domaine Saint-Loup. Ce château a été réquisitionné par les allemands en 1940, puis mis à disposition du Commissariat régional au Travail des Jeunes (qui dépendait du secrétariat Général de la Jeunesse, donc de l'Etat) en septembre 1941, pour y installer un "Centre Urbain de Jeunesse", destiné à la formation des jeunes d'Orléans. Plan d'ensemble sur le groupe d'apprentis rassemblés, et derrière eux un mât.

Commentaires

Bonjour, si des personnes ont connu "le vieux Logis" filmé dans ce document, je serai fort intéressé d'en savoir plus sur ce lieu dont je suis le propriétaire aujourd'hui. Cordialement. FT

Aux coordonnées 47.899778, 1.916177 ( 14 Impasse St-Aignan ) , on constate que les portes de bois du porche n'ont pas changé plus de 70 ans après ce film.

On reconnaît bien ici au centre, Félix Olivier-Martin, Secrétaire à la Jeunesse (1943-1944) :
https://www.picclickimg.com/d/l400/pict/192986507570_/PHOTO-PRESSE-1942-Felix-Olivier-MARTIN-secr%C3%A9taire-%C3%A0.jpg

Portrait de Olivier Fourel

Nous vous remercions pour ces indications.

Sauf erreur, cet établissement réquisitionné à l'époque par le régime de Vichy, devenu un hôtel, est situé au 12 rue des Eaux Bleues 45190 Tavers.
https://www.latonnelleriehotel.com/service/lhistoire-du-logis/

Portrait de Olivier Fourel

Nous vous remercions pour cette indication que nous mentionnerons dans le résumé. Et peut-être que François45, propriétaire actuel des lieux, pourra nous confirmer votre supposition.

Merci de ces réactions rapides. En effet, je suis le propriétaire de l'hôtel la Tonnellerie installé dans ce lieu chargé d'Histoire. Ce film me donne de nouvelles indications fort intéressantes sur les bâtiments à l'époque, j'aimerai beaucoup en apprendre davantage encore en rencontrant des anciens ayant connu les lieux ou ayant en leur possession des photos ou documents de l'époque. Cordialement. FT

Merci pour votre formidable travail.
Je suis bouleversée. Le "Délégué régional au Secrétariat général de la Jeunesse"
qui apparaît à de nombreuses reprises dans ce film est mon grand-père (décédé en décembre 1956, avant ma naissance). Son nom est Paul Xavier Chodkiewiez.
Il a été avant et après avoir occupé les fonctions de « Délégué », juge de paix à La Guerche dans le Cher (a partir de 1938) et plus tard à Bourges (jusqu’en 1950). Il a terminé sa carrière comme juge de paix à Versailles. Un an environ avant sa mort, il a été décoré de la Légion d’Honneur. Il a eu 8 enfants. Toutes informations le concernant sont les bienvenues. Mon père, Marc Chodkiewiez, a fait partie des scouts. En fouillant votre site, je vais peut-être découvrir des images de lui. Je vais peut-être enfin comprendre des secrets familiaux bien gardés…Et pour cause!

Portrait de Olivier Fourel

Nous vous remercions pour cette identification et ces précisions.

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Votre message sera envoyé aux équipes de ciclic et ne sera alors pas publié sur le site
- +
Insérer
Ajouter un timecode