Jour de match à Saint-Étienne

Ce 4 mars 1981, à Saint-Étienne, c'est l'engouement autour du stade Geoffroy-Guichard. Les gros moyens sont sortis, télévisuels et policiers, et les supporters affluent pour ce nouveau rendez-vous européen du club ligérien.

Depuis les années 1970, et notamment son épopée européenne de 1976 jusqu'à la finale, perdue, de la Coupe des Clubs Champions, l'équipe de l'ASSE (Association Sportive de Saint-Étienne, appelée "Les Verts", comme la couleur de son maillot) représente la locomotive du football français.
Elle l'est sur le terrain où, sous l'égide de son entraîneur depuis 1972, Robert Herbin, elle développe un football plus physique et inspiré des principes du football total crée à l'Ajax d'Amsterdam.
Au stade Geoffroy-Guichard à Saint-Étienne, enseigne de la boutique des Verts.Elle l'est aussi en dehors du stade. Sous l'impulsion de son président depuis 1961, Roger Rocher, le club est à l'origine de nombreuses innovations au sein du football français et européen : première boutique officielle en France en 1977, premiers centres de formation, supervision des équipes adverses ou premier club à se doter d’un staff médical étoffé.

Entrée du stade Geoffroy-Guichard à Saint-Étienne.La rencontre du 4 mars a lieu au stade Geoffroy-Guichard, l'antre des Verts portant le nom du fondateur du groupe Casino et dont le fils, Pierre Guichard, est à l'initiative de la création du club et du stade dans les années 1930. L'ASSE doit affronter le club anglais d'Ipswitch Town pour un match aller en quart de finale de la coupe de l'UEFA.

La caméra de Christian Deroche, même si elle s'arrête sur Roger Rocher à une fenêtre du stade ou sur la boutique des Verts, s'attache avant tout à suivre "le peuple vert", les supporters stéphanois, venus de la ville et de plus loin (ici quelques-uns de Cannes ou de Vitrolles). Il a même un petit échange avec un responsable de la billeterie et de l'accueil des supporters au bel accent gaga (stéphanois).

Un stade et surtout... des supporters

Des supporters de football près du stade Geoffroy-Guichard à Saint-Étienne.À Saint-Étienne, comme dans bon nombre de villes ouvrières en ce début des années 1980, la situation économique continue de s'assombrir. La population trouve un peu de réconfort dans le parcours de son club alors au sommet du football. L’enthousiasme provoqué par les exploits de l’ASSE dans les années 1970 est à son comble, d'autant que des stars telles que Michel Platini ou Johnny Repp ont désormais rejoint l'équipe.