Grand Angle
Des dossiers pour mieux comprendre.
Dans Grand Angle, les films d’archives sont enrichis d’articles, de reportages, de témoignages...
Page 9 sur 11
  • Publié le 28 Juin 2017

    Philippe Bodin, l'art de la parcheminerie

    Conservé par le Centre de la Mémoire de la ville d'Issoudun et par Ciclic, le fonds Joseph Foret recèle de nombreux trésors en partie dévoilés lors de précédentes publications. Intéressons-nous aujourd'hui à ce qui le lie de très près au patrimoine artisanal et industriel de la région Centre-Val de Loire : les parchemineries et mégisseries du Berry. Rencontre passionnante avec Philippe Bodin, principal acteur des images inédites tournées par Joseph Foret en 1961 à Levroux.

     La valorisation d'un savoir-faire ancestralDans la famille Bodin, on travaille la peau depuis 300 ans. De mégissiers en parcheminiers, en passant par les tanneurs, six générations séparent[...]

  • Publié le 31 Août 2017

    C'est la rentrée à l'école Jean Macé

    Les vacances et l'été sont finis... Les élèves ont rejoint les bancs de l'école. C'est à une "rentrée des classes" en forme de voyage dans le temps que nous vous invitons: retour vers les années 1950 à l'école Jean Macé de Chinon !

    L’école Jean Macé ouvre ses portes en 1892. Ecole laïque et publique, elle reste réservée aux jeunes filles jusqu'en 1970, avant de devenir une école mixte. L'école est alors adossée au coteau de la[...]

  • Publié le 27 Septembre 2017

    BALMA, le roi des produits à détacher !

    En épousant le 26 avril 1933 Germaine Biard, fille des droguistes de la rue Victor Hugo à Châteauroux, Joseph Limousin entre dans le domaine de la droguerie et de la chimie.

    La Droguerie Centrale E. Biard est une grande entreprise qui commercialise les produits chimiques, couleurs et vernis, le verre, les fournitures électriques, les produits cinématographiques et[...]

  • Publié le 16 Octobre 2017

    Culture du chanvre, les Rouissons d'Bréhémont

    Si l’Indre ne s’est pas décidée à rejoindre la Loire sur le territoire de Bréhémont, mais plutôt à quelques kilomètres plus bas, elle en a bien laissé quelques hésitations en baignant le village de ses maigres bras. En se mêlant à ceux du Cher (qui lui se jette dans le fleuve quelques kilomètres plus haut), ils créent les "rouissons", petits cours d’eau parfaits pour "rouir" le chanvre.

    C’est ainsi que les anciens causaient, à Bréhémont, depuis que le chanvre faisait vivre ses habitants, peut-être depuis toujours. C’est ainsi que se nomme l’association de Serge Brosseau,[...]

  • Publié le 21 Novembre 2017

    Les veillées d'autrefois

    Avec l’automne et les premiers frimas, on ressent le besoin de retrouver les vertus d’un bon feu de bois.

    Autrefois… Dans les campagnes françaises, les paysans ou habitants d’un hameau avaient l'habitude de se réunir à la tombée de la nuit pour passer le temps en compagnie. Des textes du début du XVIe[...]