Grand Angle
Des dossiers pour mieux comprendre.
Dans Grand Angle, les films d’archives sont enrichis d’articles, de reportages, de témoignages...
Page 3 sur 11
  • Publié le 24 Décembre 2012

    Les années folles du Pathé Baby

    Le Pathé-Baby ? C'est le nom donné par la société Pathé Cinéma à un projecteur miniature, commercialisé pour la première fois en décembre 1922, pour les fêtes de Noël.

    Un petit projecteur Ce petit cinématographe mesure 32 centimètres et permet de regarder chez soi des films longs de 9 mètres (entre 1 min et 1 min 30 de projection). Simple d'utilisation, il est[...]

  • Publié le 14 Janvier 2013

    De l'Indre à l'Inde

    Dans les années 1960, Pierre Comte, graphiste et photographe, vivant un pied dans le Berry, l'autre à Paris, s'envole sur la route des Indes pour y tourner deux films. Embarquement immédiat pour un voyage en images vers les terres mystiques de l'Inde !

    Paris, 1960. Pierre Comte travaille comme photographe pour des agences de voyages afin de réaliser des prises de vues qui illustreront leurs catalogues. L'un de ses clients lui propose, à prix[...]

  • Publié le 16 Septembre 2013

    Les 3 heures de Contres

    De 1960 à 1984, l'Éveil de Contres a organisé les "3 heures de Contres", une course automobile parodiant les 24 heures du Mans en remettant en piste des "grand-mères" restaurées par des collectionneurs.

    L'Éveil de Contres est une association sportive fondée le 20 décembre 1910 à l'initiative du curé du bourg et qui compte près de 400 adhérents. Elle est aujourd'hui un club omnisports comprenant six[...]

  • Publié le 12 Octobre 2013

    Sous l'Occupation en région Centre-Val de Loire

    Malgré l'interdiction en zone nord, la pénurie qui rendait bien rare la pellicule pendant les années de guerre, certains cinéastes amateurs ont fixé des moments de leur quotidien sous l'Occupation ou tourné des images dans le but de témoigner. 

    Comme en temps de paix, certains continuent à filmer la fête. Ainsi Bernard Loison réalise en 1942 un petit film à l'occasion d'une kermesse dans le village des Hermites, organisée pour collecter de[...]

  • Publié le 9 Décembre 2013

    Un cinéaste amateur au coeur de Mennetou

    Foire aux andouillettes, groupe folklorique, maison des jeunes... Lucien Laurent était au coeur de la vie du canton de Mennetou-sur-Cher. Il en fut non seulement un élément moteur mais également un témoin privilégié, grâce à sa caméra Super 8.

    Militaire de carrière, Lucien Laurent s'est familiarisé avec la pratique du 8 mm dès 1964 lors de son cantonnement dans le Pacifique. A son retour à Mennetou-sur-Cher, en 1966, il s'implique dans la[...]