• 0
  • 0 vote
Publié le 17 Juin 2020

Les Fêtes médiévales de Sully-sur-Loire (24 juillet 1949)

En juillet 1949, la ville de Sully-sur-Loire célèbre un évènement important de son histoire : "l'entrée solennelle, le 24 juillet 1606, de M. le Duc de Sully en sa bonne ville de Sully-sur-Loire"[1]. Organisée par le Comité des Fêtes de Sully-sur-Loire, c'est une grande reconstitution historique au milieu des fanfares et des acclamations auxquels les spectateurs, venus nombreux, ont assisté le dimanche 24 juillet 1949.

Au sujet de Pierre Villiaume (1916-1976), auteur du film : né à Orléans, architecte amoureux de l'art et de l'image, enseignant à l'école des Beaux-Arts d'Orléans, il était membre du Photo-Ciné-Club Orléanais (PCCO). Il filmait les actualités de sa ville en 16mm. Il a également co-réalisé, en 1948, une fiction de 90 minutes pour les Scouts de France, "Antoine, chef de bande".

Comme trois siècles auparavant, Sully-sur-Loire est en fête : Maximilien de Bethune, Duc de Sully, entre dans sa "bonne" ville. Il faut préciser que c’est exactement le 12 février 1606 qu’Henri IV, roi de France, le nomma Duc de Sullly et Pair de France.

Pour le plus grand bonheur des spectateurs, le Comité des fêtes de Sully a travaillé d'arrache-pied de longs mois à l'avance pour que ces fêtes et cette reconstitution historique soient à la hauteur. En effet, pas moins de 150 personnages costumés ont été engagés afin de prendre part au défilé historique.

A 15h , c'est le départ du cortège historique, route de Gien. Il est précédé du héraut d’armes qui fait la lecture des Lettres-patentes d’Henri IV, nommant Maximilien de Béthune, Duc de Sully et Pair de France. En tête du cortège, se trouvent l’Harmonie de Sully, les archers, les hommes d’armes, les gardes du château, les artisans, paysans, maraichers, chanoines… suivis par le carrosse attelé de quatre chevaux du Duc de Sully.

Après avoir sillonné les rues de la ville, le cortège arrive au château vers 17h afin de présenter "le spectacle d'art et d'histoire" dans le jardin du château comme le rapporte le Journal de Gien. Ce spectacle se veut fidèle à la réalité historique et aux évènements du 24 juillet 1606.

Ainsi, le Duc de Sully, Maximilien de Béthune et son épouse, Rachel de Cochefilet (interprétés respectivement par M. Dard et Mme Derouet) sont reçus par les notabilités de la Duchée Pairie[2]. Installés sur une estrade dans la cour du château, ils reçoivent les clés de la ville. Le Duc reçoit ensuite différentes délégations qui lui rendent hommage : chanoines, paysans, jardiniers du château, artisans et imprimeurs.

François de Malherbe (poète officiel d'Henri IV) fait la lecture d'un poème écrit en 1605 pour le Roi de France, intitulé "Prière pour le roi Henri le Grand, allant en Limousin".  Un spectacle de danse est ensuite exécuté par les paysans et les jardiniers au son de la musique jouée par l’Harmonie de Sully-sur-Loire.

Conformément au déroulé (historique) de cette journée du 24 juillet 1606, un courrier royal est apporté au Duc de Sully lui demandant de se rendre à Fontainebleau auprès du Roi. C'est ainsi que ce grand "spectacle d'art et d'histoire" se termine dans le parc du château. Mais les festivités ne sont pas terminées pour autant ! En effet, ce que ne nous montre pas le film de Pierre Villiaume, ce sont la grande fête de nuit, le spectacle de variétés, la soirée de music-hall et le bal dans le parc du château qui ont conclu en beauté cette grande reconstitution historique.

Enfin, il est important de préciser que cet évènement a été très important et a eu beaucoup de succès. Selon la presse de l'époque 10 000 personnes ont fait le déplacement pour assister à ces festivités, venant d’Orléans, des communes du Val de Loire, du Berry et de la Sologne.

[1] Le Journal de Gien, édition du 21 juillet 1949.

[2] Article Pairie de France (Ancien Régime) de Wikipédia en français https://fr.wikipedia.org/wiki/Pairie_de_France_(Ancien_Régime).

Voir le film original