• 0
  • 0 vote
Publié le 5 Février 2020

Le motocross de Huismes

A l'évocation de la commune de Huismes, vous pensez peut-être aux personnalités emblématiques telles que le roi Louis XI, le parlementaire Léon Joubert ou l'artiste Max Ernst. Mais l'autre emblème (sportif) moins connu de cette commune du Val de Loire proche de Chinon, c'est son épreuve de motocross d'envergure nationale, européenne et même internationale !

Guy Coiquil est né le 13 janvier 1921 à Rigny-Ussé. Charpentier couvreur à Huismes, il commence à filmer en Super 8 dès 1972 de manière autodidacte. Il est le fondateur du Moto Club de Huismes en 1966 et président du club, dont il possède le terrain de motocross "Les Perrés" à Huismes. Son fils Philippe Coiquil a repris la présidence du club, toujours en activité en 2019. Le Moto Club de Huismes compte 60 licenciés et 200 bénévoles.

Le motoclub de Huismes a été fondé en 1966, par Guy Coiquil et Yves Hégron (patron d’une entreprise de travaux publics à Chinon). Installé au lieu-dit "Les Perrés" et construit sur une ancienne carrière de pierre ayant été exploitée par les troupes américaines stationnées à Saint-Benoit-la-Forêt au Camp du Ruchard, le circuit a accueilli sa première compétion en 1966.

Si au tout départ le tracé du circuit est relativement court (c'est-à-dire au moment où ont été tournées les images en 1975), il a évolué au cours du temps pour atteindre une longueur de 1 550 mètres à l'heure actuelle.

Les épreuves filmées en 1975 par Guy Coiquil sont celles du championnat de la Ligue du Centre où concouraient deux catégories de moto : les 250 CC et les 500 CC. Ces courses se déroulaient sur une seule et même journée. Les motos concouraient par cylindrée en 3 manches. Les entrainements avaient lieu le matin.

Chose intéressante et assez rare en 1975 dans un sport essentiellement concouru par des hommes, c'est la présence d’une femme, Nicole Couerre, habitante de Saint-Benoit-la-Forêt. Ce fut d’ailleurs la seule femme à concourir en 1975

Si en 1975, le motocross de Huismes est disputé entre mai et juin, aujourd'hui il se déroule plutôt entre juin et septembre.

Année après année des courses nationales, européennes puis internationales de motocross ont été organisées. En 1998, le motoclub de Huismes organise même le championnat de France de sidecar cross. Enfin, en juin 2019, le motoclub de Huismes a été retenu pour organiser une nouvelle épreuve de ce championnat de France.