• 0
  • 0 vote
Publié le 24 Février 2021

Trois cents américains fêtent le maréchal Rochambeau à Vendôme

En août 1983 la ville de Vendôme dans le Loir-et-Cher organise des festivités à l'occasion du bicentenaire de l'indépendance américaine. Le cinéaste amateur Michel Grospart en a gardé un souvenir en images. 

Le 3 septembre 1783, le traité de Versailles officialise la naissance des États-Unis d'Amérique. Le texte est signé par le comte de Vergennes et le comte de Manchester au nom des rois Louis XVI et George III et en présence des représentants de l'Espagne. Ce traité met fin à la guerre d'indépendance des 13 colonies anglaises d'Amérique du Nord, mais il faudra attendre 1789 pour que le premier président de la nouvelle République Georges Washington prenne ses fonctions.

Parmi les prestigieux militaires qui se sont illustrés durant cette guerre se trouve Jean-Baptiste-Donatien de Rochambeau, né le 1er juillet 1725 à Vendôme et mort le 10 mai 1807 à Thoré-la-Rochette. C'est en effet, lors de la bataille de Yorktown en Virginie que le comte de Rochambeau allié aux insurgés américains fait plier les britanniques commandés par Lord Cornwallis. Ce dernier enverra un de ses subordonnés remettre son épée aux vainqueurs le 19 octobre 1781.

En son honneur Vendôme, sa ville natale, fera ériger une statue en bronze à l'extrémité de la place Saint-Martin. Une réplique exacte de cette statue se trouve à Newport, dans l’état de Rhode Island à l'emplacement où le maréchal Rochambeau a débarqué avec sa troupe. Pour les américains ce nom de Rochambeau sonne comme le symbole de la libération d'une domination anglaise. Voilà pourquoi le 29 août 1983, la petite ville du Loir-et-Cher a vu débarquer en costumes et armes d'époque quelques 300 américains venus spécialement rendre hommage à leur héros national et libérateur "Rochambô" avec l'accent !  

Le défilé démarre en fin de matinée à travers les rues de la ville avec un premier arrêt rue de la Poterie, devant la maison natale du maréchal où un petit groupe de soldats tirent en l'air un coup de fusil baïonnette. Véritable reconstitution historique, dans le strict respect des tenues militaires françaises, les américains impressionnent la population avec notamment les ordres donnés en français par les capitaines et les prières entonnées par deux prêtres. D'élégantes femmes en robes longues ferment le défilé. Et c'est un genou à terre et chapeau bas que les 300 soldats rendent un émouvant hommage à la statue du maréchal Rochambeau place Saint-Martin. 

La fête sera suivie d'un vin d'honneur et d'une remise de médailles puis les américains, reçus par les propriétaires du château de Rochambeau, termineront cette journée commémorative en se recueillant sur la tombe du maréchal dans le cimetière de Thoré-la-Rochette. 

Le cinéaste amateur Michel Grospart, éducateur spécialisé suit cet évènement dans les rues de sa ville, caméra super 8 à la main et au rythme des soldats dont les pas sont scandés par la musique. Les scènes privées au château et au cimetière ne seront pas filmées. Grâce à ces images, replongez-vous 200 ans en arrière dans cette atmosphère de fête et d'émotion autour du petit Vendômois devenu un des symbole de la conquête américaine.

Voir le film original