• 0
  • 0 vote
Publié le 14 Mai 2020

Nouvelle équipe municipale à Vierzon

Après un report du au coronavirus, le processus républicain reprend son cours dans environ 30000 communes avec cette semaine l'élection par les conseils municipaux des maires et des adjoints des listes élues dès le premier tour du 15 mars. Mémoire vous propose de vivre en image ce processus lors des élections municipales de 1965 à Vierzon.

À l'issue des deux tours du scrutin, les 14 et 21 mars 1965, le nouveau conseil municipal se réunit dans la Salle des Actes de l'hôtel de ville pour élire le maire et ses adjoints. Selon l'article L.2121-7 du code général des collectivités territoriales, ce renouvellement des conseils municipaux doit se dérouler au plus tôt le vendredi et au plus tard le dimanche suivant le tour de scrutin à l'issue duquel le conseil a été élu.

Nous sommes donc entre le 26 et le 28 mars 1965 lorsque le doyen des élus ouvre la séance.
Après un rappel des procédures, un premier tour de scrutin est organisé pour élire le maire. Sans surprise, Léo Mérigot est élu et prend la place de président de séance. Il est déjà maire depuis 1959 et vient de mener à la victoire la "Liste d’union de la gauche et des démocrates pour une gestion sociale, démocratique et humaine de la ville".
Ensuite un nouveau vote est organisé pour choisir les différents adjoints de la nouvelle municipalité.

Conseil municipal de Vierzon en mars 1965Après le dépôt d'une gerbe de fleurs au pied de la plaque commémorative située dans le hall de la mairie, au bas de l'escalier menant à la Salle des Actes, tous les nouveaux élus se rendent dans le square Lucien Beaufrère pour la traditionnelle photographie de groupe devant l'Auditorium Albert-Collet (réalisé par l'architecte statuaire angevin Eugène-Henry Karcher).
Durant cette séance, le réalisateur filme notamment un homme semblant vouloir quitter le groupe trop vite. Il s'agit de Fernand Micouraud, fraîchement élu premier adjoint. Il succédera en 1977 à Léo Mérigot au poste de maire de Vierzon, et le restera jusqu'à sa démission en 1990, un an après sa réélection lors du scrutin de 1989.

Puisque dans les conditions actuelles vous n'avez pas pu, ou ne pourrez pas, assister à ce vote des conseillers municipaux dans votre commune, Mémoire vous propose donc d'en profiter à Vierzon en 1965.

Le réalisateur de ce film, déposé par un vierzonnais auprès de CICLIC Centre-Val-de-Loire, est inconnu. Si vous avez la moindre information ou le moindre indice nous permettant de l'identifier, n'hésitez pas à nous contacter : memoire@ciclic.fr.

Voir le film original