• 0
  • 1 vote
Publié le 28 Août 2012

Léonard aurait eu 500 ans... en 1952 !

En 1952, la France organise des célébrations officielles pour le Ve centenaire de la naissance de Léonard de Vinci. En juillet, un cinéaste amateur réalise un film très complet sur le Congrès international organisé à Paris et dans le Val de Loire par l'Association internationale des Historiens de la Renaissance. 

Notre congressiste braque sa caméra 16 mm sur les principales étapes de ces rencontres. Le film commence à Tours le 8 juillet 1952 par les discours d'ouverture du congrès. Dès le lendemain, les visiteurs sont à Amboise où est inaugurée une exposition Léonard au château d'Amboise. En moins de sept jours, des historiens du monde entier visitent les hauts-lieux de la vie de Léonard de Vinci en Touraine et les grands monuments du Val de Loire où ont lieu les différentes conférences. 

Nous ne connaissons pas l'auteur de ce film. Il s'agit certainement d'un congressiste de 1952. Si vous possédez des archives ou des indices pour nous permettre de l'identifier, n'hésitez pas à contacter l'équipe du pôle patrimoine de Ciclic. 

Le congrès est un événement ! Pour achever leur séjour, tous les congressistes sont invités le dimanche 13 juillet 1952 à assister aux festivités organisées par la Ville d'Amboise à l'occasion des célébrations officielles du Ve centenaire. A 10h, une messe solennelle est dite en la Collégiale Saint-Denis d'Amboise. A la sortie, Henri d'Orléans, Comte de Paris et son épouse sont longuement filmés (le Château d'Amboise était l'un des biens historiques de la famille d'Orléans, confié à la Fondation Saint-Louis pour en assurer la pérennité). Après l'inauguration d'une plaque commémorative, un déjeuner officiel est organisé sur la terrasse du château d'Amboise. On reconnait Antoine Pinay, alors Président du Conseil, guidé par le préfet d'Indre-et-Loire qui le présente aux différentes personnalités.  

La journée se poursuit avec à 14h30, un cortège historique sillonnant la ville jusqu'au stade de l'Île d'Or. Les cavaliers rejoignent ainsi le site où a lieu une grande fête équestre à 16h. De nombreux Amboisiens sont présents pour assister au spectacle. Les cavaliers du Cercle de l'Éperon de Tours et du groupe historique de joute d'armes reconstituent des tournois et notamment les « jeux de têtes et des anneaux ». Un ballet à cheval,  « Le quadrille des lanciers »  est présenté au public à 17h par le Cercle de l'Étrier. Pour finir, les cavaliers de l'école du Cadre Noir de Saumur exécutent « La reprise des sauteurs » .

Le soir, un spectacle est donné sur la terrasse du château d'Amboise pour un public plus restreint. Les personnalités et les historiens du congrès découvrent «Quatre gestes pour un génie » mis en scène par Maurice Cazeneuve, chorégraphié par Janine Charrat, avec les costumes de Fernand Léger, les décors de Pierre Soulages et la musique de Maurice Jarre...

Pour en savoir plus sur l'itinéraire des congressistes, vous pouvez télécharger une copie de leur programme de juillet 1952 (grâce aux Archives municipales d'Amboise). En comparant la chronologie des événements et celle du film, vous verrez que le cinéaste amateur s'est livré à un savant travail de montage !