• 0
  • 0 vote
Publié le 12 Février 2020

Amour... Toujours ...

Le 14 février nous tend les bras, nous vous proposons de découvrir une histoire d'amour pleine de simplicité entre Jacqueline et Jean Sevin, filmée et racontée par ce couple d'amoureux, cinéastes amateurs. 

Jean Sevin présente son film comme un album de photos souvenir, en égrainant la narration avec de petites phrases qui introduisent les scènes. Tout commence par un baiser entre Jacqueline et Jean en avril 1944 du côté de Saint-Cloud et se poursuit avec une demande en mariage, faite comme il se doit à l'époque, auprès des parents de mademoiselle, à Bû en Eure-et-Loir. 

Puis la vie s’accélère, fiançailles, chamailleries, connivences et impatience des jeunes futurs époux, avec Jacqueline qui pose devant l'objectif de Jean en minaudant, et enfin le mariage tant attendu à Saint-Cloud. Le passage obligé chez monsieur le maire, puis à l'église où, comme si elle avait voulu préserver l'intimité de la cérémonie, la caméra s'est enrayée. Ne resteront donc, qu'au fond des cœurs, les images de cette union sacrée. La journée se poursuit avec le défilé du cortège des mariés suivi des invités endimanchés, des rires, la présentation de belle-maman génée devant l'objectif et une fin en suspens :                                                                                      " Pour l'instant c'est terminé. Mais... Il y aura certainement des suites ..."

Le cours de la vie reprend l'année suivante, le 11 juin 1945, avec l'arrivée de leur premier enfant Jean-Jacques, à la maison de santé du Parc à Saint-Cloud. Pour la première sortie, c'est madame qui est en poussette, son nouveau né dans les bras. Puis l'enfant prend des forces, se fait baptiser, du moins c'est ce que l'on imagine, car aucune image ne le prouve, si ce n'est une scène du couple portant l'enfant emmailloté dans un linge de fête, suivi d'un groupe de personnes chapeautées. Le film se termine par un gros plan sur bébé qui démarre sa vie sur les chapeaux de roues ...

Jean Sevin est né 1920 à Saint-Cloud (92) de parents maraîchers. Après une formation d’ingénieur en mécanique, il exerce le métier de commerçant en tenant une poissonnerie à Saint-Prix, dans le Val-d'Oise. Il va faire du cinéma amateur, une des passions de sa vie, jusqu'à sa mort en 2012. En 1973, il devient membre du Ciné- Club 9.5mm et participe à de nombreux festivals. Il assure les projections tant à Paris qu'à Boulogne, transportant lui-même son matériel. Il anime au Ciné-Club de Deuil-la-Barre des séances de cinéma le samedi après midi, en proposant ses propres films ou ceux d'autres participants. Jean Sevin a réalisé un projecteur avec des pièces de mécano. Cette réalisation a fait l'objet de la couverture du N° 269 de la revue Ciné-Club 9.5mm, de 2001. Retrouvez, tous ses très beaux films ainsi qu'un petit portrait de lui dans : " Le cinéma familial, nous sommes pour ", sur notre site mémoire.ciclic.fr.

Voir le film original