• 0
  • 0 vote
Publié le 1 Septembre 2021

Visite d'Albert Lebrun à Bourges

Le 18 juin 1938, le président de la République française, Albert Lebrun, est en visite officielle à Bourges. André Aubrun, petit-fils du fondateur des magasins Aubrun, en profite pour sortir sa Ciné-Kodak acquise en 1936.

Portrait officiel d'Albert Lebrun (1932)Entré au Sénat en 1920, Albert Lebrun devient le président de la chambre haute en 1931. Suite à l'assassinat de Paul Doumer le 7 mai 1932, il est élu à la présidence de la République pour un mandat de 7 ans (qui sera reconduit en avril 1939 jusqu'à l'instauration du régime de Vichy).
Henri Laudier, maire de Bourges de 1919 à 1943, le sollicite pour lui présenter les réalisations de sa municipalité depuis son élection et ses projets pour la ville pour les années à venir.

Une de Paris-Centre du 19 juin 1938Le 18 juin 1938 à 10 heures 45, Albert Lebrun arrive donc en gare de Bourges où il est accueilli par Henri Laudier. Le président de la République est accompagné de Jean Zay, ministre de l'Éducation nationale, et de Fernand Gentin, ministre du Commerce.
Après un dépôt de gerbe au monument aux morts, il rejoint l'hôtel de ville en passant par la rue Moyenne et en s'arrêtant quelques instants devant la cathédrale Saint-Étienne. Il commence ensuite un programme chargé : inaugurer de la XIXè foire exposition, assister à un banquet organisé en son honneur, poser la première pierre de l'Hôtel-Dieu, visiter le palais Jacques Coeur, se rendre sur la place Séraucourt puis visiter des établissements militaires avant de passer au jardin des Prés-Fichaux et de repartir à Paris par le train à 18 heures 45.

Albert Lebrun sous l'oeil d'André Aubrun

Lors de cette journée de visite officielle à Bourges, le président de la République croise par deux fois la caméra d'André Aubrun, et deux fois en lien avec les magasins fondés par le grand-père de celui-ci.

Façade du magasin AubrunDans la matinée, le réalisateur filme le passage du long cortège officiel d'automobiles depuis le toit du grand magasin familial. Fleuron de la rue Moyenne, cet établissement, dessiné en 1928 par l'architecte Sylvère Laville, est né de la décision de Paul Aubrun, père du cinéaste, de transformer les locaux disparates de l'enseigne en une seule entité, composée d'un hall de plusieurs étages couronné d'une grande verrière et comparable aux grands magasins parisiens.

La caméra d'André Aubrun rencontre à nouveau la délégation officielle lors de sa visite à la XIXè foire exposition de Bourges. Il la filme notamment lors de sa traversée du hall où se trouve le stand des magasins familiaux avant de capturer sur pellicule 8mm les discours du maire de Bourges, Henri Laudier, et du ministre de l'Économie, Fernand Gentin.

Mémoire vous invite donc dans le cortège officiel de la visite d'Albert Lebrun à Bourges à travers le regard d'un membre d'une grande famille de commerçants de la ville.