• 0
  • 0 vote
Publié le 1 Avril 2020

Marie Dupont, deuxième saison

Ciclic Centre-Val de Loire poursuit la publication de sa création "Marie Dupont", destinée en premier lieu à des posts mensuels sur Facebook. Découvrons maintenant les six derniers épisodes de cette storytelling...

Dans la première saison de "Marie Dupont", série créée par Ciclic Centre-Val de Loire, l'héroïne faite en images d'archives nous racontait son enfance en Beauce pendant les moissons, sa jeunesse insouciante à Tours, sa rencontre avec un médecin américain à Châteauroux, son installation à Issoudun, et le souvenir de la mort tragique de sa soeur à la Libération... 

Pour ouvrir ce second volet, Marie choisit la légèreté avec un épisode entièrement en couleurs, "Bougies", où, lors de l'anniversaire de son fils Edouard, elle repense avec humour et ironie à ce moment où elle a dû se séparer de lui pour la première fois, et elle imagine toutes ces étapes où il prendra son indépendance... Elle racontera ensuite son amour du cinéma dans "Lumière", de la naissance du cinéma amateur dans les années 20 à son envie de transmettre sa passion à son fils.

Pour cette création, Ciclic a fait appel aux jeunes talents de la région : le monteur issoldunois Benjamin Theurier et le compositeur tourangeau Amin Goudarzi.

Nous découvrirons dans l'épisode "Terre" comment la rupture familiale qu'elle connait dans son enfance est liée à l'histoire de l'agriculture, puis, avec "Générations", les nombreuses transformations sociétales qui traversent le XXème siècle à travers un dialogue entre Marie, devenue grand-mère, et sa petite-fille. Nous quitterons ensuite la région Centre-Val de Loire pour voguer en alexandrins sur la Loire, de sa source jusqu'à son embouchure. Enfin, de cet appel au voyage, nous parcourrons les continents à travers des cartes postales dans lesquelles Marie nous envoie ses "Bons Baisers" et nous demande de prendre soin de ses bobines qui voyageront désormais à travers le monde... 

Si la première saison raconte la vie intime de Marie dans ses sensations, ses sentiments, ses désirs et ses douleurs, dans la deuxième partie, son regard est davantage tourné vers la grande Histoire, l'universel, la transmission de la mémoire, l'avenir, le pouvoir des images et l'infini du temps et de l'espace. A travers ces bobines, nous tentons de trouver des formes musicales et littéraires différentes, afin d'expérimenter le travail de création sur les archives et montrer que leur valorisation n'a de limites que notre imagination... 

 "Avec mes films d'hier, nous entrons toujours vers demain."

Les images d'archives offrent des possibilités de création et de diffusion infinies. Les aventures de Marie Dupont se déclinent dans une version télévisée qui a été diffusée en février 2020 sur Bip TV (Berry Issoudun Première) et continueront le chemin pour trouver en fin d'année la scène sous forme de ciné-concert avec le concours du conservatoire de Châteauroux et de la scène nationale Equinoxe , lors des rencontres Retours Vers le Futur