• 6
  • 4 votes
Publié le 13 Juillet 2021

Lambretta et Vespa soufflent un air d'Italie dans nos campagnes

Dans les années 1950/60 un air d'Italie arrive en France, sous la forme d'un moyen de locomotion aux lignes originales et féminines : le scooter. Deux grandes marques  se disputent le marché, la Vespa sortie en 1946 de l'usine Piaggo près de Pise et la Lambretta un an plus tard qui tire son nom de Lambrate près de Milan. Leur rassemblement lors de démonstrations acrobatiques est toujours un évènement qui a fait le bonheur des cinéastes amateurs. 

En 1955 environ Jacqueline Desbarres secrétaire de direction originaire de Menetou-Salon filme l'arrivée par la rue de République sur la place du 10 Juin à Issoudun d'une trentaine de Lambretta en étant elle-même à l'arrière de l'une d'elles. S'ensuit un gymkhana avec passage en équilibre sur des planches en bois et contournement de ballots de paille. Le marchand de cycles de Châteauroux, Jean-Baptiste Drevet filme le même évènement dans une longue séquence de 8 minutes en couleur et une plus courte en N&B.

Toujours dans les mêmes années, un rassemblement de motos à Malesherbes filmé par Guy Hot photograveur et passionné de cinéma amateur, réunit de nombreux scooters qui défilent dans les rues avant d'effectuer un parcours d'habileté sur la place Mazagran. 

Promenade en scooter " de Jean Rémia agent pour la Mutuelle de l'Indre, démarre à Châteauroux pour une folle virée à travers le Berry sur des vespas conduites par de jeunes passionnés du Vespa Club. Ce même club organise le 15 avril 1955 un gymkhana place Voltaire à Châteauroux.

En 1965 à Jouy en Eure-et-Loir, Jean-Claude Calais technicien de cinéma, organise et pilote des rallyes de jeunes gens sans casque et portant le costard cravate au volant de vespas et petite cilindrées. Une scène du film "Jeunes gens à Jouy" nous les montrent cheveux au vent sur les routes de campagne. 

Ces films nourrissent l'image populaire des scooters, symboles de la douceur de vivre, mais aussi d'une prise de liberté de la part de la jeunesse qui s’émancipe du carcan familial et social en filant à vive allure sans pouvoir être rattrapé. C'est ainsi que nos deux jeunes filles de "Promenade en scooter" semblent presque voler à un mètre du sol sans entraves ni contraintes sur un air de liberté, aujourd'hui oublié. 

Retrouvez toutes ces ballades sur le site memoire.ciclic.fr et à vous de différenciez la Vespa de la Lambretta !