Séjour à La Baule

06/1931 Réalisé par : Emile Lauquin En ligne le 27 Jun 2017
La Baule-Escoublac (44), Préfailles (44)
[Droits exclusifs à Lobster Films]

Titre : "LA BAULE JUIN 1931" puis "Départ pour la plage". A la Baule, une famille quitte l'hôtel Albatros à l'angle de l'avenue de la Pierre Percée et du boulevard de la mer..

Titre : "Achat du goûter". Un panier contenant un goûter, avec une petite fille prenant une sucette.

Titre : "Le bain". La famille joue dans l'eau.

Titre : "Retour de la plage". La famille remonte sur le boulevard de l'océan (tour de la villa El Cid en arrière-plan).

Titre : "Une partie de tricycle mouvementée". Une jeune fille faisant du tricycle dans l'avenue de la Pierre Percée puis en famille sur l'avenue de la Gare.

Titre : "Le dessert". Une jeune fille sur un banc.

Titre : "Des bons amis". La jeune fille joue avec des chiens.

Titre : "Fête de la Sainte-Enfance". Une foule sort de la chapelle Sainte-Anne et défile en procession avenue de la Pierre Percée. La famille est sur le port du Croisic.

Titre : "Recherche des épaves du Saint-Philibert" (bateau de croisière entre Nantes et Noirmoutier qui naufrage le 14 juin 1931). A Préfailles, une famille vers la pointe Saint-Gildas, face à la mer. Un avion biplan survole la côte.

Titre : "Fin".

Commentaires

C'est tout-à-fait cela et ce n'était pas facile ! A l'arrière-plan, à droite de la femme, on reconnait les 2 piliers du portillon et leurs extrèmités supérieures qui, apparemment, supportaient à l'époque de petites vasques. On reconnait aussi le pavillon gauche de la villa "Les Eglantiers" qui est maintenant accolé à un grand immeuble. La partie centrale de ce pavillon a maintenant été dotée d'une petite construction en avancée.
Félicitatons à 1943, car la Baule est maintenant méconnaissable. De Pornichet au Pouliguen, il ne reste en effet que peu de vieilles villas de la "Belle Epoque" sur le front de mer.

Portrait de Olivier Fourel

Nous vous remercions pour cette confirmation.

La famille est logée à l'hotel L'Albatos, situé à l'angle de l'avenue de la pierre percée et du boulevard de mer.

En arrière plan, on voit la tour de la villa El Cid.

La petite fille fait du vélo dans l'avenue de la pierre percée, devant son hôtel. La villa au fond avec une avancée sur pilotis c'est Marie-Eugène, elle sera largement modifiée pour accueillir la pension Mariza, maintenant, c'est un immeuble.

Là, on est avenue de la gare (actuelle avenue de Gaulle) devant le magasin André-Henri.

Sortie de messe, place de la Chapelle avec l'abbé Chochon

Nous sommes avenue de la pierre percée, à droite on reconnait le portillon très travaillé de la villa Pen Arc Hoat

La famille est sur le port du Croisic, on voit le bâtiment de la criée.

La famille est sur le port du Croisic, on voit le bâtiment de la criée.

Le Saint-Phiibert est un bateau de croisière entre Nantes et Noirmoutier. Il fit naufrage le 14 juin 1931 sur les 500 passagers, il n'y eut que 8 survivants.

Intemporelle Grande-Cote entre Le Croisic et le Pouliguen

Portrait de Olivier Fourel

Nous vous remercions pour toutes ces informations.

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Votre message sera envoyé aux équipes de ciclic et ne sera alors pas publié sur le site
- +
Insérer
Ajouter un timecode