Lyon et Grenoble

1945 Réalisé par : Aristide Bonnard En ligne le 05 Oct 2020
Grenoble (38), Lyon (69)
Dans Lyon, panoramique entre deux ponts sur le Rhône : le pont Wilson, pont de pierre surmonté en son milieu d'une structure métallique, et le pont de la Guillotière, en fer, écroulé en son centre ; le plan permet de voir les berges, surmontées d'un haut mur de pierre : quelques barges y sont amarrées, on y voit également une petite grue. Sur le plan d'eau du Parc de la Tête d'Or, quelques barques naviguent au milieu de l'eau. Séquence détaillant le pont métallique de la Mulatière endommagé (présence d'une pancarte : "Constructions métalliques H. Dunoyer & Cie - Lyon"). Un tramway dans une rue et des passagers y embarquant.

A Grenoble, panoramique sur le pont Marius Goutard puis sur les berges de l'Isère et le quai Perrière (colline de la Bastille et le Raboten arrière plan). Sur la rive gauche de l'Isère, plans sur une famille se promenant : on voit la rue, des rails plantées en son bord et les maisons attenantes. Une pancarte peinte sur un bâtiment indique : "Téléférique de la Bastille" (situé à Grenoble) : un plan très court sur la ville, au-dessus de l'Isère, pris depuis le téléphérique, avec au premier plan le pont Marius Gontard et au second plan le pont de la porte de France (pont Eiffel métallique détruit en 1956). La famille visite le jardin botanique et zoologique de Lyon : lama, sanglier, daim... Une rue filmée d'une fenêtre en champ-contre-champ : un camion, suivi d'une voiture, descendent la rue (présence de rails de tramway et vue d'immeubles alentours). Panoramique sur le plan d'eau du Parc de la Tête d'Or sur lequel naviguent des barques. Des badauds au bord du plan d'eau. Un dromadaire dans le jardin zoologique.

Grenoble vue de la Bastille : ce point de vue offre un large panorama sur la ville, ses bâtiments, son tracé et les montagnes alentours, les berges de l'Isère. On voit les filins du téléphérique qui descendent une cabine ; deux personnes se penchant au dessus d'un parapet pour admirer le paysage ; un garçon intimidé par la caméra [regard caméra]. Plans sur le téléphérique, puis sur la famille dans les bois de la Bastille, redescente en Teléphérique, gros plan sur la gare, en arrière-plan le jardin de ville.

Le reste du film est une ballade en voiture dans les environs, qui alterne les plans sur le paysage et les plans sur la famille qui se promène près des grottes de Mandrin. On y voit plusieurs vues de vallées, de montagnes ; la famille dans des rochers ou au contraire dans l'herbe dans les hauteurs.

Carton : "Fin".

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Votre message sera envoyé aux équipes de ciclic et ne sera alors pas publié sur le site
- +
Insérer
Ajouter un timecode