Châteaux de la Loire

1950 Réalisé par : René Deroche En ligne le 29 Jun 2020
Amboise (37), Château, Chambord (41), Chaumont-sur-Loire (41), Chenonceaux (37), Céré-la-Ronde (37), Loches (37)
Visite des châteaux de la Loire : vues générales sur le château de Montpoupon. Une femme se promène près d'un étang. Vues sur le château d'Amboise. Vue sur la château de Chenonceaux, avec notamment une femme faisant abaisser le pont-levis et un passage sou le château. Châteaux de Chaumont, de Blois (statue équestre de Louis XII à l'entrée du château) puis de Chambord. Près du château, portraits de visiteurs dont un homme filmant avec une caméra 16 mm sur pied [regard caméra] puis avec une sucette. La pagode de Chanteloup. Vues sur le logis royal de Loches, la tour Saint Antoine et le donjon.

Commentaires

S'agit-il pas de la Pagode de Chanteloup ? C'est sûr, on la voit que l'espace d'un court instant !

Portrait de Olivier Fourel

Nous vous remercions pour cette juste remarque. Il semblerait effectivement que lors de l'indexation ce plan nous ait échappé. Nous corrigerons évidemment rapidement cet oubli.

Le cinesate est Colin Courderc celui possedait "les Cars Couderc", la personne qu'il filme est Ginette Couturier sa soeur qui fut pharmacienne à Loches, sa fille Catherine a pris la suite. Ouis avec Ginette mangeant une sucette il y a son marie Jacques Couturier également pharmacien

La maison avec des tourelles appartint à M. et Mme Guiot. Cette maison fut louée à partir de 1937 par Jean Oppenheim et son épouse. Ses deux filles y ont vécu. Il y avait Michele qui devient Michele Le Garrec épouse du Docteur Yves Le Garrec médecin à Loches dont il devint Conseiller Général et Maire de 1976 à 1983. Ils eurent trois enfants: Alain, Sylvine, Jean-Yves. Francine épousa René Fourno, professeur au Lycée, qui devint commercial chez Monpiou puis monta sa propre entreprise de caoutchouc à coté de Tours qui existe toujours. Ils eurent 4 enfants: Chatal, Anne-Lyse (née le même jour que sa cousine Sylvine Le Garrec) Odile et François.Aprés le décés de Jean Oppenheim en 1942, son épouse , ma grand mère, épousa Marcel Guiot marchand de tableaux à Paris (Président de la chambre syndicale). Ils achetérent cette maison en 1960. début des années 2000 elle est devenue une maison d'hôte...autre histoire.

je regrette les fautes de frappe...et d'orthographe.

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Votre message sera envoyé aux équipes de ciclic et ne sera alors pas publié sur le site
- +
Insérer
Ajouter un timecode