Vacances à la mer

1946 Réalisé par : Aristide Bonnard En ligne le 05 Oct 2020
La Baule-Escoublac (44), Le Pouliguen (44), Saint-Nazaire (44)
Sur un terrain sablonneux, une jeune femme et un jeune homme tentent d'allumer un feu. Sur une serviette de papier posée au sol, la future grillade. Une famille pique-niquant assise par terre et la jeune fille soufflant pour attiser le feu qui chauffe une gamelle. Dans un coin du terrain boisé, deux voitures sont garées, une femme fouillant dans l'une d'elles. Retour sur l'installation du pique nique ; une veste est accrochée dans un arbre.

La famille joue sur la plage de La Baule, les pieds dans l'eau. Les adultes restent habillés, tandis que les plus jeunes sont en maillot de bain. Panoramique sur la promenade en haut de la plage, avec ses maisons qui y font face, et les tentes de plage posées sur le sable. Séquence de baignade, de jeux sur la plage, les adultes restant assis près d'un parasol tandis les enfants courent ou construisent des tunnels dans le sable. Les femmes tricotent. Sur une partie de la plage recouverte de rochers plein d'algues, certains ramassent des coquillages. Plus loin de la ville, une autre plage où poussent des herbes hautes et des cabanons assortis de tentes de plage à rayures. Plan sur une voiture, le toit chargé et les portières ouvertes, dans laquelle sont assises deux personnes. Un jeune homme vient y chercher une paire de jumelles avant de s'éloigner pour observer le paysage.

Retour sur la plage de La Baule, où l'on aperçoit des bâtiments en fond. La plage est moins déserte ; un autre type de tentes de plage l'occupent, blanches et pointues. Séquence de baignade et de vue sur les vagues qui viennent s'échouer sur la grève.

La famille se promène cette fois sur des rochers. Les plus jeunes courent, une jeune fille arrivant sur le haut de la plage où est juché un groupe de quelques maisons. Tout le monde court vers la voiture qui est garée en bord de route.

Au Pouliguen, la famille au bord de la plage, penchée au-dessus d'une balustrade sur un chenal formé par la mer qui s'est retirée. Sur une petite plage en contrebas, les enfants font un château de sable. Vues panoramiques sur le chenal arrivant au Pouliguen. La famille accroupie au bord de l'eau à fouiller le sable.

Au camping, un garçon est assis devant une tente marabout et appelle du doigt un énorme crabe qui vient à ses pieds, puis le garçon l'attrape. Un autre garçon sort de la tente, une jeune fille les rejoint. les deux garçons attisent ensemble un petit feu qui chauffe deux gamelles, puis s'en vont fièrement accrocher le linge d'une lessive sur un fil accroché près de la tente. Plans sur tous les membres de la famille sous la tente. Le plus jeune des garçons pose ensuite près de la voiture, tenant bien droit un filet de pêche. Les garçons font les fanfarons devant la tente. A l'intérieur, une femme lit et se trouve ennuyée par la présence de la caméra. Un homme, cigarette à la bouche, fanfaronne à son tour en saluant la caméra et signifiant qu'il va entrer dans la tente.

Plan fixe sur une station radar Würzburg Riese, FuSE 65 allemande [//insolite], vestige de l'occupation et du système de défense du mûr de l'Atlantique.

Plans sur la mer qui vient s'écraser sur le rivage fait de rochers. Un blockhaus camouflé en maison, que les flots atteignent presque, vestige du poste de direction de tir, camouflé en villa par l'adjonction de peintures en trompe-l'oeil, fausses fenêtres. Plans sur le blockhaus de béton, installé sur la promontoire de la Dilane pour défendre St Nazaire.

Du bac quittant le port de Saint-Nazaire pour traverser la Loire : les quais, les grues de déchargement, l'entrée du port fortifié et de la base sous-marine allemande. Des passagers sont à l'avant du bateau, des véhicules sont garés en son milieu. Le bac arrive à destination, on retrouve la famille sur le quai, apprêtant la voiture : un jeune homme la démarre à coup de manivelle [//insolite]. Derrière, la marée est basse, de petits bateaux de pêche sont échoués sur la plage au pied d'un pilier.

Séquence de jeu en famille sur la plage de La Baule. Derrière le groupe, des immeubles de bord de mer, des tentes de plage. Les adultes sont encore une fois habillés tandis que les plus jeunes sont en maillot de bain. Panoramique sur la plage. la famille se retrouve sur la rampe en pierre qui permet de mettre les bateaux à l'eau.

Commentaires

Ce que vous prenez pour une parabole satellite est une station radar allemande installée sur la côte sauvage du côté de Batz sur Mer. Ce que vous prenez pour une maison en béton est un blockhaus allemand, au même endroit, camouflé en maison. Tout cela était destiné à protéger l'embouchure de la LOire contre un débarquement allié. Le blockhaus est devenu un musée : http://www.grand-blockhaus.com/grandblockhaus.asp#chap01

Portrait de Olivier Fourel

Nous vous remercions beaucoup pour ces précisions permettant d'intégrer pleinement ce film dans son contexte historique.

Une berline Peugeot (type: 202?) avec une immatriculation de 1939 dans le département de l'Indre "....HA 2" ?

démarrage à la manivelle de la Peugeot !

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Votre message sera envoyé aux équipes de ciclic et ne sera alors pas publié sur le site
- +
Insérer
Ajouter un timecode