Mai 68 à Tours

1968 Réalisé par : Jean Burmann En ligne le 16 May 2022
Avenue Grammont, Bibliothèque municpale, Boulevard Béranger, Boulevard Heurteloup, Boulevard Preuilly, Gare ferroviaire, Place Anatole France, Place Jean Jaurès, Place Thiers, Quartier Sanitas, Rue de Bordeaux, Rue Nationale

Depuis le boulevard Preuilly, l'imprimerie Mame avec des banderoles sur les grilles "usine occupée grève illimitée", "grève illimitée avec occupation"... Groupe d'hommes du service nettoiement posant devant un bâtiment où sont garés des camions bennes, puis gros plan sur une pancarte "grève illimitée". Arrières de voitures sur le boulevard Béranger. Pancartes de grève sur la vitrine d'un magasin. L'entrée de la Perception fermée avec une grille. Dans un coin de fenêtre une pancarte "entrée place J. Jaurès". De nombreuses personnes sortant de la mairie côté place Jean Jaurès. L'entrée du bureau des postes fermée. Entre deux pompes de station-service, une ardoise avec l'inscription "10f seulement par client". Tract de la CGT appelant à un rassemblement le 24 mai. Sous la pluie, de nombreuses personnes avec pancartes et banderoles réunies devant la gare de Tours. Pancartes indiquant la grève à l'entrée de plusieurs bâtiments, dont les établissements Schmid. Graffitis et affiches sur les murs du lycée Paul-Louis Courier ("place du 13 mai 1968, "plus de ghettos culturels ou sexuels"...). Travelling sur le mur d'une usine. Tract annonçant une manifestation le 29 mai. Dans le quartier du Sanitas, sur l'ancienne place du Palis des Sports, de nombreuses personnes réunies autour d'un camion sono, puis départ en manifestation avec passage rue de Bordeaux et arrivée devant la gare. Pancartes tenues dans la manifestation puis passage du défilé sur le boulevard Heurteloup avec quelques saluts au réalisateur (présence en arrière-plan de l'hôtel d'Amor, aujourd'hui remplacé par le palais des congrès Vinci), et regroupement devant la gare avec discours et photographes (présence dans la foule de Marcel Longuet, conseiller général PCF du canton de Tours-Est de 1964 à 1973). Une manifestation partant de la gare, passant sur le boulevard Heurteloup, la place Jean Jaurès, la rue Nationale puis se terminant par un rassemblement devant la bibliothèque municipale. Manifestants se dispersant sur la place Anatole France. Tract annonçant une manifestation le 1er juin. Passage d'une manifestation, avec vues de banderoles et de pancartes, dans le quartier du Sanitas. Manifestants près de grandes banderoles aux abords la place Thiers, puis plongée sur l'ensemble des manifestants. Discours et porteurs de pancartes. Passage de la manifestation sur l'avenue Grammont, la place Jean Jaurès, le boulevard Heurteloup puis arrivée devant la gare. Sur la grille d'un bureau de la SNCF, une affiche annonçant un spectacle au profit du Comité de Solidarité. Dans le quartier du Sanitas, une station-service bloquée par trois pancartes dont une manuscrite indiquant "poste réservé aux prioritaires". Passages d'avions militaires dans le ciel.

Commentaires

En vues 8:01 et 12:2, au micro Jean Gardéres, le secrétaire départemental du syndicat CGT d'Indre-et-Loire à l'époque.

La guérite de l'agent de police, à 12'04" s'appelait 'la cocotte-minute" parce que les automobilistes disaient : "il y a un poulet dedans, et quand ça siffle, c'est cuit".

L'entrée des établissements Schmid au n°168 rue du Général Renault face à la rue Félix Faure. L'usine a maintenant disparu mais l'entrée a été conservée ainsi qu'un bâtiment.
http://www.37degres-mag.fr/actualites/histloire-les-etablissements-schmid-a-tours/

L'Hôtel d'Armor qui était situé à l'angle du Bd Heurteloup et de la rue Bernard Palissy, face à la Place de la Gare, a été détruit pour faire place au Palais des Congrès Le Vinci.
https://structurae.info/ouvrages/centre-des-congres-vinci

Portrait de Olivier Fourel

Nous vous remercions pour ces deux identifications.

Le lycée occupé est le lycée Paul-Louis Courier de Tours.
Le lycéen assis à droite avec un brassard rouge était le responsable du service d'ordre des occupants : c'était MOI !

Portrait de Olivier Fourel

Nous vous remercions pour l'identification de ce lycée et nous sommes ravis que, grâce à Mémoire, vous ayez pu ainsi vous revoir lors de ces évènements.

A gauche, derrière l'homme au pull vert foncé et sous le poteau d'éclairage, je reconnais Marcel Longuet, qui fut conseiller général PCF du canton de Tours-Est de 1964 à 1973. Décédé en 1992.
http://journaux-collection.com/phototag1.php?ref=918273-1.jpg&no_watermark=1

Derrière Jean Gardères, tous ces immeubles situés rue de Nantes en bordure de la gare ont laissé maintenant la place à la station de tram.

Portrait de Olivier Fourel

Merci pour cette identification et cette notification de l'évolution du quartier de la gare à Tours.

Le camion-sono se trouve sur l'ancienne place du Palais des Sports, où ont été construites plus tard la patinoire et la piscine, vers ce point 47.383427, 0.694657
Derrière le camion à droite, vue sur l'immeuble du n°34 de la rue de l'Elysée. En 4:32, vue vers la maison du n°37 rue Danton.

Portrait de Olivier Fourel

Nous vous remercions pour cette précision de localisation dans le quartier.

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Votre message sera envoyé aux équipes de ciclic et ne sera alors pas publié sur le site
- +
Insérer
Ajouter un timecode