Interlude sur Châteauroux

1977 Réalisé par : Marcel Tritter En ligne le 18 Feb 2021
Châteauroux (36)
[film accompagné de musique et d'un commentaire]

Sur un enregistrement sonore de Valéry Giscard-d'Estaing (président de la République) racontant une "petite histoire" drôle, le générique commence avec en fond des cartes de la ville de Châteauroux. Sur une nappe fleurie, plusieurs éditions du magazine "Châteauroux Informations" sont jetées tour à tour. Panoramique depuis l'avenue des Marins, l'église Notre-Dame en fond. Devant la préfecture de l'Indre (bâtiment de 1965), la circulation des voitures dans l'avenue Charles de Gaulle (percée en 1975 à la place de jardins), puis rue du Pont-Neuf, la rivière de l'Indre depuis le pont. Des pêcheurs, et les bâtiments longeant la rivière, avec notamment le château Raoul. Un petit ruisseau coule dans les ruines d'un ancien lavoir, à proximité du château. Le pont de l'avenue Jacques Chirac, l'Indre coule en dessous. Rue du Château Raoul, qui mène à la porte de la Vieille Prison, puis rue Saint-Martin, où se trouvait un centre d'éducation populaire. Place de la Victoire des Alliés, le cadran solaire de la maison d'Eugène Hubert, le portail de l'hôtel de la préfecture et le monument aux morts. Place Saint-Martin, l'église Notre-Dame et son dôme avec une statue dorée. Le portail, le dôme, le clocher et les façades de l'église. Plaque de la rue de l'Indre, et la rue, anciennement lieu des drapiers et teinturiers. Devant le couvent des Cordeliers, les marches du passage menant au jardin des Cordeliers. Gros plans de fleurs. Rue du Gué aux chevaux, qui longe le jardin public et mène à une petite pièce d'eau, le petit lac de Belle-Isle. Séquence au lac, pêcheurs, promeneurs et anatidés. Au jardin public, les fleurs, les oies et canards. L'image est accélérée pour donner l'illusion de canards "à réaction" (commentaire). Séquence sur les fleurs, les insectes butinant et les oiseaux. Plaque de la petite rue Basse, la rue, puis le couvent des Cordeliers. Rue des Pavillons, puis rue Descente des Cordeliers et le musée Bertrand. Place Sainte-Hélène, la statue du général Bertrand. Rue Lafayette, le monument aux morts. Place Gambetta, un autre monument aux morts. Rue Saint-Luc, l'église Saint-André, son tympan, sa façade, ses gargouilles et les clochers. Place de la gare, la gare et le supermarché Seron. Séquence sur le stade municipal Gaston Petit. Séquence sur un feu d'artifice. Générique.

Commentaires

02:57 : l'autre bâtiment date de 1824 mais celui à l'image de 1965.
03:13 : rue percée en 1975 à la place de jardins.
06:21 : voilà la préfecture de 1824
07:46 : Cadran d'Eugène Hubert
10:02 : CPC comptoirs des pharmaciens du Centre
10:26 : rares images de la restauration
13:47 : dix ans plus tard ces jets d'eau ne fonctionnaient plus
22:20 : fontaine démontée vers 2007, elle ne servait plus que de bac à fleurs
23:07 : style néo-gothique
23:55 : belle transition avec les nuages
24:00 : à droite la gare routière avant modification
24:19 : passerelle démontée en 2011
24:31 : l'extension des réserves du supermarché devait être récente, une porte a été ajoutée par la suite
24:36 : Le début de la rue Galienni. Elle a été coupée en 1994, entre le numéro 2 que l'on voit ici et le 21 plus loin à gauche. Au deuxième plan on voit le Seron meubles ( démoli en 1995 )
24:45 : musiques Sambre-et-Meuse puis le Père la victoire
25:48 : crédit agricole, bâtiment modifié en 2017
25:54 : tribune visiteurs, augmentée en 1997
27:32 : le feu d'artifice était tiré depuis le stade jusqu'au début des années 1990.
La pellicule Kodachrome 40 ne permet pas de bien filmer dans l'obscurité, d'où le fond très obscur

24:31 : mea-culpa en agrandissant l'image l'on devine la porte en question.

Portrait de Olivier Fourel

Merci pour toutes ces indications.

De rien

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Votre message sera envoyé aux équipes de ciclic et ne sera alors pas publié sur le site
- +
Insérer
Ajouter un timecode