Fais pas joujou dans mon cosmos

1960 (environ) Produit par : Pierre De Montvallon Réalisé par : Pierre De Montvallon En ligne le 23 Feb 2022
Notre-Dame-d'Oé (37)
Le film s'ouvre sur un homme de dos composant un numéro sur le cadran rotatif du téléphone, il s'agit du “confesseur” que l'on reconnaît à sa pipe. (Le son est très mauvais) Il semble conclure une transaction, puis entre une femme d'une trentaine d'année, volontaire, robe pull en laine, près du corps, collant noir et ballerines, casquette vinyle clair (très mode dans les années 60) référence au James Bond girls et au swinging London. L'homme, pull à col roulé, pipe à la main (pipe forme "Calabash", l'une des formes les plus sophistiquées et raffinées), lui expose son problème. Un gouvernement étranger se prépare à envoyer dans l'espace, une fusée porteuse d'un satellite. L'espion envoyé là-bas précédemment s'est révélé incapable. Elle accepte la mission, entre un grand gaillard habillé en veneur de chasse à courre. Un agent efficace et sûr qui l'accompagnera. Elle résume la mission : nn, empêcher le départ de la fusée Zebullon, deux, abattre le Maréchal Carlos au besoin, trois, le présidium suprême peut compter sur nous, salut! Les deux agents partent en tandem, c'est bien sûr elle qui pédale devant. Le couple grimpe sur le mur d'une propriété et attend la nuit. Extérieur nuit ; Le cylindre blanc de la fusée, un scientifique, crâne dégarni, lunettes, blouse blanche, passe de gauche à droite en se frottant les mains ; un gardien, fort embonpoint, chapeau mou, fusil (carabine à plombs) et chien de chasse (setter irlandais), passe de droite à gauche. Tout cela dans un rayon de projecteur qui ne manque pas de bien éclairer les deux agents cachés derrière leur tandem. Le « savant » pousse la porte-fenêtre du manoir et rejoint le « Maréchal » qui joue au billard, cigare au bec. « L'évêque » joue de l'orgue au piano, le maréchal concentre son attention sur la boule, (gag) retire son cigare, en y laissant sa paire de moustache) et éteint le tout sur la bordure de la table de jeu. La boule voltige, le maréchal reproche au prélat, monseigneur La Roquette, récemment sorti de prison (gag), son manque de motivation. Celui-ci le rassure, « le seigneur favorise vos entreprises, il a toujours protégé la Galapatie, notre patrie bien aimée ». Extérieur jour : En premier plan, les espions cachés par un buisson, en second plan le « savant » et la fusée, à côté d'un nichoir pour les pigeons. Compte à rebours lancé, le « savant » fait les 100 pas en décomptant (gag) devant le gardien, en polo blanc, perplexe. Tentative d'approche de l'espionne, décompte interrompu, le "savant" s'arrête pisser derrière un arbre, que se passe-t-il?, reprise du décompte, 5, 4, 3, 2, 1, 0 le savant s'arrête devant le fuselage avec une sorte de clé mécanique et repart à zéro, 1, 2 , 3, 4... Le maréchal fait un malaise, on doit l'allonger sur le billard, on le déshabille pour l’aérer, sous ses médailles, d'autres médailles tatouées sur son torse (gag), "comptez 33!", le compte à rebours repart... 10, 9, 8, 7... l'espionne s'approche du gardien prêt de la fusée et... frêle silhouette, le retourne sur son dos d'un Ippon-Seoi-Nage, s'ensuit une explosion. Enthousiasme du maréchal, du prélat et du savant. Atterrissage du gardien, enfumé et carbonisé (gag). « Vous, si vous n'êtes pas foutu de me faire partir cette fusée, je vous nomme Ministre de l'éducation nationale » ; le Maréchal au savant. Les deux espions dans un fourré, la femme « ...il faut avoir Carlos ! ». Ce dernier s'en vient jouer à la pétanque avec le prélat. Une boule explosive rejoint les autres pendant que le Maréchal dispute le point avec le prélat, fâché celui-ci s'en va. La boule explose au pied de l'espion au cor de chasse. Sonné et étalé par terre, l'espionne doit l'évacuer en le tirant par les bottes (gag). Le savant reprend sa tentative en remontant le ressort de la fusée, le ressort lâche. (gag). L'espionne, décidément très costaud, fini d'évacuer son compère. Tandis qu'elle se recoiffe. Envoi d'un pneumatique au chef, un pigeon dans un conduit de poêle. L'antre du savant occupé à la préparation d'un quelconque breuvage, les choses semble se précipiter dans la plus grande confusion, le prélat décompte avec un boulier, le gardien s'essaie au négro spiritual, un agent de la circulation met une contravention à la fusée. Alors que le pilote sort de l'habitacle, on entend une explosion. Le facteur livre un pigeon aux deux espions (gag) , nuée de plume. Congratulation du maréchal au savant, « Le cosmonaute est bien parti, mais la fusée est restée au sol », on peut écouter ses messages sur France-Culture et France-Musique uniquement. Le cosmonaute, allongé sur une branche, dans un arbre "La terre est ronde, c'est merveilleux!". C'est pas le tout, il faut faire partir cette fusée. Les deux espions, dans la grange, sont eux, en heures supplémentaires (gag). Nouvelle tentative d'approche ratée, l'espionne, en costume de plongée, saute de la barque dans le bassin, le gardien essaie de l’attraper avec une canne et un appât... Course poursuite, avec palmes, dans la propriété au son du corps de chasse (gag). Changement de lieu, intérieur salon, un journaliste introduit la séquence : allocution du maréchal Carlos devant une assistance nombreuse, enfants, femmes et photographes (gag), le maréchal-président a décidé d'être le premier homme dans l'espace. Explosion de confettis et d'applaudissements. Extérieur nuit. Plongée sur la fusée. Le quatuor approche dans les vapeurs de la fusée, le maréchal monte à bord, la fusée décolle alors que le prélat prie. La fusée s'élève. Passe de rugby avec la casquette du maréchal (gag); Hommage à l'Angélus de Millet (gag). Extérieur jour, plan descendant sur la pente de la toiture d'une église. Une pancarte : Conseil des Ministres Le facteur, le prélat, le savant et le gardien se partagent le poste de Dauphin aux cartes main ne tirent que des valets. Arrive majestueusement Jean d'Arc et son page (gag) pour les départagés. Elle tire la reine et prend les requêtes, plus de téléphones pour le facteur, plus de salaires pour le savant, plus de flics pour le gardien, plus d'écoles libres pour le prélat. Le SMIC est relevé de 0,09%. Sur le chemin du retour, l'espionne assise sur une barrière les attend avec un joli ballon sur lequel on peut lire Dynamite. Elle le leur donne, explosion et fumée, générique en animation (les noms arrivent par le haut de l'écran). Michel Carré Jean-Jacques Lefebvre Pierre Saint-Blanca Elisabeth de Montvallon Félix Borgella Alain Chevrier Henri Bellaunay Serge Forestier L'espion-chasseur et son cor de chasse, tire et s'enfuit poursuivi par l'ogive de la fusée. "fin/piemfilm".

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Votre message sera envoyé aux équipes de ciclic et ne sera alors pas publié sur le site
- +
Insérer
Ajouter un timecode