Cinémalgie

1964 Produit par : Pierre De Montvallon Réalisé par : Pierre De Montvallon En ligne le 23 Feb 2022
Paris (75)
[Droits exclusifs au Forum des Images] Générique : Ce film a été primé au concours général officiel de la Fédération Française des Clubs de Cinéma d'Amateurs. Ouverture sur les mains d'un homme tenant le n°128 des Cahiers du Cinéma (couverture du numéro de février 1962 avec Glenn Ford et Dina Merrill dans ”Il faut marier papa” de Vincente Minnelli). Recul de la caméra, l'homme, un cinéphile, concentré sur l'épluchage de la revue, fait soudain volte face pour se diriger vers le cinéma Napoléon qui présente "The Devil at 4 O'Clock". (Le cinéma "Napoléon" 1934/1988, 4 avenue de la Grande-Armée Paris 17ème ). Il prend son billet au guichet et se dirige vers la salle (on voit dans le reflet de la porte vitrée, l'équipe du film et les badauds attentifs). Entrée dans la salle obscure. Sur l'écran : Piem Film Cinémalgie. L'homme de dos va s’installer, sur l'écran, un couple de profil, lui très grand la dépassant de deux têtes, elle blonde et en talon haut. La caméra descend le long des corps, l'homme est sur un petit escabeau. Le spectateur se lève et interpelle les deux acteurs sur l'écran. Étonnés, ils se tournent vers le spectateur courroucé qui veut entrer dans l'écran. « N'approchez pas malheureux ». Ouverture du plan suivant, en premier plan le spectateur allongé sur la table d'opération, les deux acteurs précédents, chirurgien et infirmière, le regardent. « Vous l'avez voulu... ». L'opération commence, incision du bas ventre, le chirurgien en retire des mètres de pellicule 16mm. « Oui, docteur, ces images ratées c'est moi... Mon père était flou, mon grand-père était flou, moi-même de deviens flou, le monde devient flou ! ». S'ensuivent des jeux de mots sur la synchro, la surimpression avec en écho les phénomènes apparaissant à l'image. Jeux de couples d’amoureux dédoublés. Retour à la salle d'opération, sur une interrogation de l'infirmière « C'est quoi ce noir », le film part en négatif et repart sur le thème négatif-positif, négation-affirmation. Carton type cinéma muet : Toc-Toc. « Vous avez entendu docteur ? ». Carton type cinéma muet : Toc-Toc-Toc. Entre un personnage de cinéma muet qui ne s'exprime que par cartons. L'homme raconte sa chute dans un escalier à l'époque du cinéma muet. Et depuis plus de son. Le docteur en déduit un traumatisme, lui donne un coup de marteau sur la tête, l'homme recouvre la parole. Le docteur en perd la parole, « Attention ! C'est contagieux ! ». Le patient sur la table interpelle le praticien. Celui-ci poursuit l'opération et en retire une boucle de pellicule. L’image : un amoureux transi et déçu se suicide au revolver devant sa belle qui tricote, il s'écroule et recommence sans fin. L'infirmière se baisse, ramasse et examine un bout de pellicule que le médecin vient de jeter. On se retrouve sur le plan de début du film et la lecture attentive du cinéphile. « Arrêtez malheureuse, vous allez nous coller un flash-back purulent ! », il prend un autre bout de film, un homme plutôt grand près d'une cheminée dans un appartement bourgeois, il coupe la pellicule, l'homme se retrouve cul-de-jatte, se traînant dans une boîte en bois ayant contenu des crustacés vivants (Maison Louis Autrou) de Camaret-sur-Mer Finistère. « J'ai coupé trop court... Erreur de cadrage ». Le chirurgien prépare une colleuse de films amateurs, de la colle, enlève un organe (sorte de boyaux de poulet), on entend les commentaires des critiques. Le chirurgien craque et somme le patient de sortir de son film. On le retrouve dans la salle regardant sur l'écran le couple qui s'étreint. « Alors, tout çà c'est du cinéma ? ».

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Votre message sera envoyé aux équipes de ciclic et ne sera alors pas publié sur le site
- +
Insérer
Ajouter un timecode