Fêtes johanniques à Orléans avec Michel Debré

05/1960 - 1960 Réalisé par : Pierre Villiaume En ligne le 04 Dec 2020
Orléans (45)
Titre illustré par un vitrail représentant Jeanne d'Arc : "Fêtes de Jeanne d'Arc civiles, militaires et religieuse, 7 et 8 mai". Puis une illustration du jumelage entre Trévise et Orléans.

A l'hôtel de ville, le maire Roger Secrétain donne un discours pour ses homologues italiens venant de Trévise, à l'occasion de l'anniversaire du jumelage des deux villes, qui s'est officialisé en 1959. Ils sont invités aux traditionnelles fêtes johanniques. (on aperçoit à peine le maire de Trévise, Luigi Chiereghin, au bord du cadre à la droite de Roger Secrétain). Vues sur les conseillers des deux maires [surexposé].

Un spectacle de danse baroque est donné sur une scène.

Dans la cathédrale Sainte-Croix, arrivée de l'archevêque de Bourges Mgr Joseph-Charles Lefèbvre, tout juste nommé cardinal. Vue d'ensemble sur les fidèles (les hommes ont la tête découverte mais toutes les femmes portent un chapeau ou un foulard). On aperçoit le premier ministre Michel Debré.

Défilé militaire dans la rue Sainte-Croix. Après la fanfare, passage du maire Roger Secrétain aux côtés du maire de Trévise Luigi Chiereghin : tous deux saluent le public. Puis une autre fanfare militaire, et les magistrats et préfets. Une fanfare écossaise puis les élèves d'une école de filles. Puis défilé des prélats et des scouts.

Vues sur les spectateurs qui se protègent du soleil avec des journaux pliés sur la tête. Certains regardent le défilé grâce à des périscopes en carton (qui se vendaient pendant les fêtes johanniques). Puis portrait de Jacqueline Boussion, qui incarne Jeanne d'Arc cette année-là, avec son armure et son étendard. Le journaliste Francis Cover lui tend un micro.

Défilé place du Martroi, autour de la statue équestre de Jeanne d'Arc : des jeunes filles en tenue régionale traditionnelle, et les filles d'une école religieuse. Puis les enfants des écoles et collèges. L'Union bretonne du Loiret. Des fanfares militaires. De nouveau, les maires d'Orléans et de Trévise, Roger Secrétain et Luigi Chiereghin, puis les magistrats. La fanfare écossaise.

Plan serré sur une femme achetant une boisson à un vendeur ambulant.

De nouveau, une fanfare militaire. Jeanne d'Arc saluée par un homme.

Puis sur la place, cérémonie solennelle en présence du corps religieux. Passage des fanfares militaires.

Titre avec logo "Eclair Journal".

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Votre message sera envoyé aux équipes de ciclic et ne sera alors pas publié sur le site
- +
Insérer
Ajouter un timecode