Retours de prisonniers

1944 Réalisé par : Bernard Loison En ligne le 05 Oct 2020
Les Hermites (37)
Dans la gare de Pont de Braye (commune de Lavenay), des personnes avec leurs valises attendent sur le quai, un train arrive au loin, ils se reculent avec leurs valises à son arrivée. Rue Marray aux Hermites, un prisonnier au milieu de personnes reçoit des bouquets de fleurs de jeunes filles qu'il embrasse tour à tour. Gros plan sur le soldat. Rue Marray, vers la caméra, des hommes avec des drapeaux entourés d'enfants et d'adultes avancent d'un pas décidé. Gros plan sur les drapeaux. En premier plan le chef de la fanfare dirige les musiciens, à droite la grosse caisse, ensuite les porte-drapeaux, puis des personnes et des enfants les regardent. Gros plan sur les cuivres de la fanfare. Dans la rue, le prisonnier de retour, un bouquet de fleurs dans une main, la main d'un enfant dans l'autre marche accompagné des habitants. Les porte-drapeaux avancent dans la rue des Déportés, suivis par la fanfare, les pompiers et les gens du village. Blanc. Devant la mairie, porte ouverte, tout le monde est face caméra, les drapeaux en haut de l'escalier de la porte d'entrée, puis des personnes dont le soldats et des enfants. La fanfare joue. Le chef de fanfare les dirige, un petit garçon à côté de lui qui le regarde faire. Gros plan sur la fanfare. Le soldat rentre dans le bâtiment suivi de nombreuses personnes. Un autre soldat, reçoit un bouquet d'une jeune fille qu'il embrasse. Ils sont entourés par beaucoup de personnes, dans la rue. Sur une route, un homme sort d'une voiture et embrasse les personnes, femmes et enfants, qui sont venues vers lui. Près de la voiture, deux soldats reçoivent des bouquets de fleurs et embrassent les femmes venues les voir. Tous les deux les mains chargées de fleurs marchent dans la rue suivis par la foule. Un troisième porte également une petite fille. Gros plan sur les drapeaux qui flottent au vent. Dessus sont brodées des inscriptions : "Indre et Loire, Sapeurs Pompiers, Amicale des Pompiers, et Républicaine". Les soldats avec des fleurs et la foule avancent, les drapeaux devant. Plongée sur la place de la Mairie, où de nombreuses personnes marchent derrière et à côté des soldats. Plusieurs plans. La fanfare s'installe pour jouer. La foule discute. La fanfare joue ; sur le côté gauche au premier plan, un bout du mur ou fenêtre derrière lequel est le caméraman. Rue de l'Ermitage, à l'entrée du village, des enfants et des femmes avec des fleurs marchent, semblent attendre quelque chose, la foule plus loin derrière eux. Sur la route une voiture arrive, un petit drapeau français accroché dessus. Une femme et deux enfants avec des fleurs viennent vers le soldat, la femme l'embrasse, un homme l'accompagne. Le soldat embrasse plusieurs personnes regroupées autour de lui. Dans la rue il marche entouré de la foule. Une petite fille passe au premier plan et regarde l'objectif. Dans la rue la fanfare est installée et joue, des hommes et des pompiers prêt d'elle. Les personnes sont prêt du soldat qui se passe la main sur le visage. Gros plan sur les drapeaux. La foule et le soldat reparte dans la rue, accompagnés par la fanfare et les drapeaux. Plan général de la foule qui s'éloigne dans la rue. Gros plan sur cette foule qui quitte la place de la Mairie par la rue des Déportés, les pompiers encadrent un groupe d'enfants. Devant le monument aux morts, dans le cimetière, un homme lit un discours devant la foule, les drapeaux, le soldat avec ses fleurs. A la fin les personnes applaudissent. Rue de l'Ermitage, les porte-drapeaux suivis par la fanfare avancent au pas, puis suivent les pompiers et le groupe d'enfants, puis les habitants, des femmes et leurs poussettes, des jeunes filles se tenant en groupe par les bras, et à la fin du convoi, des personnes en canne ou discutant moins pressées.

Commentaires

0:08 à 0:19 Devant le 22 de la  « Rue Marray » (probablement le domicile du prisonnier) 47.663810, 0.750968
Puis de 0:20 à 0:25 les personnes avec les drapeaux qui avancent vers la caméra en descendant cette Rue Marray (le coin a bien changé mais reste l’angle du toit au fond en ardoises et tuiles)
En 0:26 la corniche sous le toit est exactement celle du 22 de cette rue ce qui confirme la vue de 0:08 à 0:19
De 0:27 à 0:43 la fanfare joue devant cette maison et ensuite jusqu’à 1:15 la fanfare , les drapeaux, la foule remontent cette Rue de Marray en accompagnant le prisonnier.
1:15 à 1:19 Rue des Déportés 47.664875, 0.752317 (le bâtiment avec les grandes portes est toujours là)
1:20 à 1:37 la cérémonie se déroule devant la Mairie des Hermites (sur la place et ensuite les gens entrent à l’intérieur)

2:11 à 2:35 Toujours « Rue des Déportés » et Place de la Mairie.

2:36 à 3:30 les différentes séquences se déroulent sur la « Rue de l'Ermitage » en (2:49) au fond le mur du cimetière, (3:00) 47.662870, 0.753165 la maison au toit plat et derrière la grande maison, (3:28) 47.663349, 0.753276 la maison avec le chien-assis et derrière la maison (cachée par un arbre) au toit 4 pentes avec la grande cheminée.
3:30 à 3:50 Départ de la Place de la Mairie par la Rue des Déportés , l’œil de bœuf visible sur le mur près d’un pont est toujours là en 47.664774, 0.751625, a remarqué sur cette séquence la présence d’une bascule qui se trouvait donc sur cette place.

3:51 à 4:01 La cérémonie au Monument aux Morts se déroule dans le cimetière où est érigé ce Monument http://monumentsmorts.univ-lille3.fr/monument/42437/leshermites-cimetierecommunal/

4:02 à la fin Après cette cérémonie, les drapeaux, la fanfare, les gens reviennent par la Rue de l'Ermitage

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Votre message sera envoyé aux équipes de ciclic et ne sera alors pas publié sur le site
- +
Insérer
Ajouter un timecode