Dali présente l'ovocipède

7/12/1959 Réalisé par : Joseph Foret En ligne le 30 Nov 2020
Paris (75)
[Droits exclusifs à la Ville d'Issoudun] Ces images sont des rushes du film amateur "l'Apocalypse de Saint-Jean", qui retrace l'histoire de la réalisation de l'oeuvre collective "L'Apocalypse de Saint-Jean", livre-monument unique conçu en 1959 par l'éditeur d'art Joseph Foret avec la collaboration de nombreux artistes et écrivains. Vue sur la façade du Palais de Glace à Paris, en forme de rotonde (ne pas confondre avec l'actuelle salle de spectacle Palais des glaces : le Palais de Glace abritait une patinoire de 1893 à 1980, avant d’accueillir le Théâtre du Rond-Point en 1981). Sur un tapis rouge déroulé sur la piste de glace, Dali, habillé de sa combinaison métallique dorée, prend la pose à côté de l'ovocipède, sous les flashs des photographes, puis s'installe à l'intérieur, à l'aide de Joseph Foret, producteur de l'invention (à la gauche de Dali, avec montre et foulard à poix, se trouve monsieur Laparra, concepteur du ovocipède). L'ovocipède est un engin mobile ayant la forme d'une grosse boule en plexiglas transparent, dans lequel on peut s'installer et avancer en le faisant rouler avec les pieds. Il a été conçu et fabriqué par Monsieur Laparra, des établissements Lumiplex, et servira d'écrin d'exposition au livre l'Apocalypse. Portrait de Dali qui parle aux journalistes. Vue d'ensemble sur la patinoire, où l'on distingue encore les anciennes fresques peintes sur les murs à 360°, à l'époque où le Palais de Glace était un Panorama, de 1860 à 1893. Salvador Dali, accompagné de sa femme Gala et de Joseph Foret (ce dernier est suivi par son assistante Michèle Brouta et sa femme Renée), quitte la glace et observe la danseuse Claudine Allégret, à l'intérieur de l'ovocipède, qui le fait évoluer sur le tapis rouge devant les journalistes. Elle sort et sert la main de Dali, puis essaie un second passage, qui se conclue par les applaudissements de l'artiste, de Joseph Foret et des journalistes présents. Puis Dali parle à un homme (?) et sa femme Gala le rejoint. Une femme (?) vient le féliciter. Puis dans une autre pièce de l'établissement, il vient prendre la pose devant quelques pages de l'Apocalypse. Il montre le résultat de l'écrasement d'une machine à coudre sur une plaque de cuivre. Puis il discute avec un homme. Joseph Foret montre "La Pieta" de Dali, l'une des oeuvres réalisée par Dali sur parchemin, pour l'Apocalypse. Puis vue sur les deux plaques de cuivre marquées par l'écrasement de la machine à coudre. Puis vues sur le départ de Dali : dehors devant le Palais de Glace, il discute un peu puis monte à bord d'une Cadillac.

Commentaires

0:34 L’homme à gauche de l’Ovocipède dont on aperçoit une seconde le visage avec une montre au poignet et un foulard à poix est Monsieur Laparra concepteur de cet Ovocipède. http://www.librairiesignatures.com/photographie-beaux-arts-keystone-107.html

Portrait de Olivier Fourel

Merci beaucoup pour cette identification.

En 3:14 on remarque que l’homme de l’énigme prend des notes sur un calepin ce qui laisse supposer que nous avons affaire à un journaliste.

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Votre message sera envoyé aux équipes de ciclic et ne sera alors pas publié sur le site
- +
Insérer
Ajouter un timecode