Parcheminerie Bodin-Joyeux de Levroux (La)

1959 - 1961 Réalisé par : Joseph Foret En ligne le 01 Feb 2022
Levroux (36), Fuveau (13)
[Droits exclusifs à la Ville d'Issoudun] [film accompagné de musique et de voix off] Extraits du long-métrage documentaire de Joseph Forêt, "l'Apocalypse", retraçant les 3 années de réalisation d'un livre-monument, "L'Apocalypse de Saint-Jean", conçu en 1959 par l'éditeur d'art Joseph Forêt avec la collaboration de nombreux artistes et écrivains. Il serait le livre le plus cher et le plus lourd du monde (210 kilos). Ce livre a été réalisé en trois ans, en un seul exemplaire, sur parchemins (150 feuilles de 65 × 75 cm) sous une couverture en bronze (de 150 kilos) avec décoration d’or et de pierres précieuses, réalisée par Salvador Dali. Commentaire écrit et lu par Paul Chaland (journaliste et écrivain). Vue sur les pages de titres du livre, qui font office de générique, citant l'éditeur Joseph Forêt, l'auteur des calligraphies Micheline Nicolas, l'auteur de la couverture Salvador Dali, puis les auteurs des textes Jean Cocteau, Jean Rostand, Daniel-Rops, Jean Giono, Ernst Jünger, Emil Cioran (Jean Guitton fait aussi partie des auteurs mais sa page-titre n'est pas filmée ici). Vue sur un troupeau de moutons dans un pré, à Fuveau (Bouches-du-Rhône), devant Château-l'Arc, propriété de Bernard Buffet. Micheline Nicolas, atteinte de poliomyélite, se promène en béquilles parmi les moutons, ainsi que Joseph Forêt. 300 000 peaux de moutons auraient été vues pour sélectionner au final 200 parchemins qui forment les pages du livre. Visite de la parcheminerie Bodin-Joyeux à Levroux le dimanche 15 novembre 1959. Monsieur Philippe Bodin, alors directeur de l'établissement familial, en blouse blanche, examine des parchemins avec Joseph Forêt, qui en sélectionne et les donne à un artisan chargé de les emballer. Séquence à l'intérieur de l'usine. Vues sur les différentes machines et bains de produits qui participent à ôter la laine, laver la peau, la purifier, la blanchir... Puis de nouveau, images de Joseph Forêt examinant les peaux devenues parchemins, en présence de Philippe Bodin.

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Votre message sera envoyé aux équipes de ciclic et ne sera alors pas publié sur le site
- +
Insérer
Ajouter un timecode