Terre beauceronne

1950 Réalisé par : Jean Guilbert En ligne le 29 Oct 2021
Césarville-Dossainville (45)
Ce film a été tourné à la ferme du réalisateur, à Folleville (commune de Dossainville), et peut-être chez d'autres propriétaires dans les alentours.

Logo "CCAM" (Caméra Club de Malesherbes). Titre : "présente...". Sur la photographie d'un agriculteur sur un tracteur, le titre : "Terre beauceronne, un film de J. Guilbert". Dans un champ, un paysan mène quatre boeufs tractant une charrue Brabant double. Les bêtes s'avancent face à la caméra jusqu'au gros plan : elles portent une muselière grillagée (pour les empêcher de manger pendant le labour) et sont liées par un joug.

A l'extrémité d'un champ, une petite dizaine d'hommes porte du fumier dans des charrettes, à l'aide de fourches.

Dans un enclos, un cheval paraissant sauvage ne cesse de courir. Un attelage formé de trois chevaux tracte une charrette chargée de foin.

On accroche la charrette de fumier à un tracteur à chenilles Caterpillar. Un homme décharge le fumier sur le champ labouré, à la fourche : il forme des petits tas puis fait cinq grands pas sur une ligne pour marquer cinq mètres et décharger un autre tas de fumier. Dans un autre champ, un tombereau de fumier est attelé à un cheval et quatre boeufs. Le paysan renverse le tombereau et décharge le fumier par petits tas. Vue sur les nombreux tas répartis dans le champ (en arrière-plan on apperçoit des meules de foin élevées près des bâtiments de la ferme).

Le tracteur à chenilles tire une grande charrue à bascule qui laboure un champ. Arrivé au bout de la ligne, le tracteur fait demi-tour sans déplacer la charrue qui bascule simplement sur son axe. Gros plan sur les versoirs qui retournent la terre.

Un tracteur à chenille et à gazogène tire une déchaumeuse et un autre tracteur à chenilles le suit en tirant une charrue [/sombre]. Un petit garçon s'assoit sur la charrue.

A la ferme, deux hommes préparent les semis : l'un verse une mesure de semences (à l'aide d'une mesure à grain) dans un entonnoir, à laquelle il ajoute une dose de produit en poudre (probablement un engrais ou un pesticide), pendant que son collègue fait tourner une toupie qui les mélange et qui remplit un sac. Puis les sacs sont apportés au champ et vidés dans les réservoirs (ou trémies) d'un semoir en ligne (type Gougis ou Nodet). Un tracteur Case tire le semoir sur lequel se tient debout un homme qui surveille. Plans d'ensemble et gros plans.

Puis le tracteur à chenilles Caterpillar laboure avec une charrue derrière laquelle est attachée une herse métallique qui casse les mottes de terre. Un autre tracteur à chenilles Caterpillar, avec cette fois le semoir en ligne, derrière lequel est attachée la herse. Vue d'ensemble sur les deux groupes travaillant simultanément.

Puis vue sur le tracteur passant une charrue à disques dentelés, probablement pour broyer les mottes et ameublir le sol.

Vue d'ensemble sur un champ aux rangs bien dessinés et une planteuse à pommes de terre attelée au tracteur chenilles. Probablement une planteuse créée en 1956 par la marque Teagle, permettant de planter trois rangs simultanément : trois hommes assis derrière la trémie posent des pommes de terre une à une dans les compartiments d'un disque qui tourne et fait tomber chaque tubercule en terre, alors que des disques passant de chaque côté d'un rang le recouvre de terre.

A la ferme, vue sur de nombreux canetons (ou oisons ?). Ils tournent autour de boîtes de sardines vides.

Retour aux champs : une faucheuse attelée à deux chevaux coupe les herbes hautes. Puis l'on procède à l'andainage : une andaineuse rassemble le fourrage en ligne pour faciliter le ramassage. Un poulain court autour de l'engin en marche. Des femmes montent une meule en entassant le foin à la fourche sur trois grands bâtons de bois montés à la verticale.

Vue sur les blés mûrs qui bougent dans le vent. Le tracteur à chenilles tire une moissonneuse-batteuse. Différents plans larges et gros plans sur la coupe du blé, les grains qui tombent dans la trémie, la paille qui ressort à l'arrière. Puis on passe la presse (ou botteleuse), de marque Case, attelée au tracteur, qui ramasse les rangs de paille et la presse pour créer des bottes rectangulaires.

Trois chevaux tractent une benne en bois qui s'arrête sous la trémie remplie de grains de blé qui s'y déversent. Puis la benne est ramenée à la ferme, où un tube est placé au milieu du blé, de façon à l'aspirer puis le projeter dans un silo (gros plan sur le moteur de l'aspirateur puis plan /sombre du blé ressortant du tuyau).

Vue sur de très nombreuses poules sortant d'un grand poulailler.

Puis différentes vues sur une arracheuse à pommes de terre tirée par un tracteur Case : gros plan sur la machine qui arrache les racines et sépare les tubercules des fanes. Un homme vient ensuite à pied et ramasse les pommes de terre à la main. Puis à la ferme, de nombreux ouvriers agricoles et des enfants s'occupent du tri des pommes de terre (en arrière-plan on voit un homme passant des pommes de terre dans un crible cylindrique qui tourne) et de leur conditionnement dans de gros sacs qui sont empilés dans une charrette.

Dans la cour d'une ferme, vue sur une batteuse Société Française, actionnée par un moteur. Puis vue sur trois chevaux tractant une charrette remplie de sacs.

Les membres de la famille, en habit du dimanche, discutent dans la cour. Puis il montent un à un dans un camion-bâche.

Un tracteur tire une remorque chargée de sacs. Dans la cour, on apperçoit un crible rectangulaire qui tamise la terre (au premier plan à gauche).

Une charrette transportant des bûches de bois entre dans l'enceinte de la ferme. Un tracteur à vapeur tire deux bennes chargées de sacs.

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Votre message sera envoyé aux équipes de ciclic et ne sera alors pas publié sur le site
- +
Insérer
Ajouter un timecode