Fêtes Attractions dans la République Libre d'Auron

09/1946 Réalisé par : Guy Magdelein En ligne le 29 Oct 2021
Bourges (18)
Titres : logo du réalisateur "GM Film", "présente", "Fêtes Attractions dans la République Libre d'Auron". Une femme lit un programme annonçant les festivités du 19 au 21 septembre, avec notamment les "Journées commerciales d'Auron". Le film est ponctué de cartons précisant le déroulement des évènements. Les organisateurs attendent avec la Reine des fêtes (avec son bonnet phrygien, Mlle Jacqueline Durand) et ses demoiselles d'honneur : Mlle Ghislaine Orial et Pierrette Estandié. Ils attendent le maire et le préfet, sous un porche. Un homme vend le journal "La Nouvelle République" dans la rue. Un groupe de six hommes attend, dont le maire Charles Cochet (face à la caméra, une cravate, et un chapeau dans la main) et le préfet Maxime Roux (deuxième en partant de la droite). Un vieil homme portant képi et grosse chaîne avec médaille, fait le salut militaire, puis ouvre le cortège. Puis visite de la rue d'Auron, vin d'honneur à la Taverne de l'Europe, discours de Maxime Roux (« Cette République libre d'Auron, termine M. Roux, est un symbole, un exemple que nous offrons à la France tout entière ! »), puis un autre vin d'honneur "chez madame Dagois". Portrait du maire puis portrait du préfet. Portrait de M. René Ménard (lunettes rondes, chapeau et cigarette à la bouche), président du Comité des Fêtes. Vues d'ensemble sur la foule dans la rue d'Auron, les boutiques décorées, les guirlandes. Course des garçons de café : (article dans le Berry Républicain de 1946) « Voici les concurrents, tout blancs, la serviette sur le bras, le plateau chargé de bouteilles et de verres plein de cassis ». ils n'étaient que six, ces fiers athlètes (…) ils partirent comme des bouteilles de limonades vers les hauteurs de la rue d'Auron (…) » « A la fin de la course, il y avait plus de … liqueur sur le plateau que dans les verres : mais comment faire ? Quand on est pas des anges, on n'a pas d'ailes, il faut marcher sur ses pieds ». Premier du classement : Paul Joly (Rally-Auron). « Le sixième, hélas, sombra en route. On ne retrouva plus qu'un plateau renversé et une bouteille de Martini vide ; les recherches continuent ». Concert de la Musique municipale. Vue d'ensemble sur le magasin de Guy Magdelein, "la Corbeille de Mariage".

Vues sur une course à la valise qui a eu lieu le dimanche dont le principe est de courir avec une valise remplie d'habits qu'il faut revêtir au fur et à mesure de sa course. (Berry Républicain de 1946) : « A l'issu de cette course, les concurrents participèrent à la course aux oeufs. Une cuiller à la bouche et un oeuf dans la cuiller, ils firent par quatre fois le tour de la place de la Nation ».

Un programme annonce la Fête nautique du dimanche 22 septembre sur le Canal de Berry : course de canoës monoplaces et biplaces, course contre la montre... (Berry Républicain du lundi 23 septembre 1946 « Une foule considérable s'était donné rendez-vous « au grand large » entre le pont de l'Industrie et l'écluse du Pont d'Auron, pour assister à la course de canots ». Nombreuses vues sur les courses de canoë et de bateaux à moteur. La foule entoure un manège. Vues sur les illuminations de la rue d'Auron à la nuit tombée, et le manège qui tourne.

Titre : "fin". Logo du réalisateur : "GM Film".

Commentaires

Cet homme avec la grande chaîne (de la 1ére énigme) se retrouve 2 ans plus tard dans le film « Inauguration des journées commerciales de la rue d'Auron (10392) en 0:50 » toujours dans la même tenue. Cette tenue est celle d’un Huissier Communal ou Maître de cérémonie comme sur le film « Mariage dans le Berry (9475) en 4:02 »

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Votre message sera envoyé aux équipes de ciclic et ne sera alors pas publié sur le site
- +
Insérer
Ajouter un timecode