Mémoire, la petite et la grande histoire de votre région sur ciclic.fr Toutes les nouveautés de la chaine Mémoire Sat, 24 Feb 2018 06:34:27 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/ Centres d'apprentissage dans le Loiret sous l'Occupation <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19596/thumbs/155/thum-093.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>A Saint-Jean-de-Braye, le grand portail du château de Bionne est ouvert (rue des Aubraies). Une plaque à l'entrée indique "Centre régional d'accueil de Bionne". Un chien attaché aboie face caméra. Vue sur la façade de la propriété. Arrivée d'un groupe de jeunes garçons en uniforme, en rang, qui semblent chanter. Il s'agit d'un Centre de Jeunesse accueillant les jeunes en difficulté et installé dans ce château de l'automne 1940 à novembre 1942. Vue sur une façade d'une dépendance du château de Saint-Loup, toujours à Saint-Jean-de-Braye, non loin du canal d'Orléans. Ce château a été réquisitionné par les allemands en 1940, puis mis à disposition du Commissariat régional au Travail des Jeunes (qui dépendait du secrétariat Général de la Jeunesse, donc de l'Etat) en septembre 1941, pour y installer un "Centre Urbain de Jeunesse", destiné à la formation des jeunes d'Orléans. Au fond d'une allée arborée, des jeunes garçons travaillent du sable à la pelle. Un responsable marche dans le parc (peut-être un professeur) et rejoint un homme, probablement un délégué régional à la jeunesse, qui semble en visite. Portrait d'un homme portant uniforme et béret. Vue sur la chapelle du château cachée derrière des cèdres. Les élèves en uniforme se placent en ligne dans le parc, face à quatre encadrants et une femme qui leur donne des consignes. Cérémonie de levée des couleurs sur le mât (comme dans une cérémonie scout). Vue sur des murs en construction. Une illustration accompagnée d'un message : "C'est au pied du mur que l'on voit le maçon". Les apprentis mélangent le ciment. Gros plans sur le montage des briques. Joli portrait d'un jeune qui sourit. Un apprenti monte un mur sous la surveillance d'un encadrant. Portrait de l'encadrant. Différentes vues sur les travaux de maçonnerie. Les jeunes (certains portent des sabots) montent un échafaudage et étalent le crépis. Plan d'ensemble sur la bâtiment en cours de finition. En intérieur, un élève étale un enduit. Puis travail sur la charpente. Taille des poutres (gros plan). Un élève regarde attentivement le travail de son professeur, puis c'est lui qui découpe le bois. De même, deux professeurs montrent comment scier la poutre puis leurs élèves les imitent. Restauration d'une charpente puis d'un toit. Travail de binage au potager (en arrière-plan, le bâtiment et ses échafaudages) puis pulvérisation d'un traitement avec un pulvérisateur à dos. Récolte des haricots. Peut-être s'agit-il de jeunes gens effectuant leur Service Civique Rural (certains garçons des centres de jeunesse étaient placés chez des cultivateurs des environs de leur centre). Dans la cuisine, un chef et un apprenti [sombre]. Les enfants et l'équipe encadrante se mettent à table au réfectoire [sombre]. Puis vue sur la Loire derrière les cèdres, depuis le parc du château. LE VIEUX LOGIS, TAVERS Titres : "Tavers", "Le vieux logis". Portrait d'un responsable en uniforme. Gros plan sur son écusson portant le nom "Le Vieux Logis" et une broderie représentant la francisque de Pétain sur une enclume. "Le Vieux Logis" est un groupe de jeunesse. Ces locaux, à Tavers, ont été réquisitionnés par le gouvernement de Vichy en 1939 pour y installer un centre d'apprentissage en métallerie et chaudronnerie. Portrait de deux éducateurs qui discutent et sourient. Rassemblement des élèves dans la cour et levée du drapeau sur le mât. Gros plan sur le drapeau qui flotte : drapeau de l'Etat Français sous Pétain, avec la francisque surmontée de sa devise "Travail Famille Patrie". Vue d'ensemble sur la cérémonie. Aux quatre coins du drapeau, les lettres "S.G.J", pour "Secrétariat Général de la Jeunesse". Après un recueillement solennel, les apprentis entrent dans les ateliers. Sur un tableau noir, des figures géométriques. Gros plan sur le mécanisme d'un tour à métaux [sombre]. Vue d'ensemble sur l'atelier : les jeunes élèves sont alignés sur des postes de travail. Gros plan sur l'un d'eux qui tape au marteau sur un burin ou travaille avec une lime. Vue sur des foyers de feu [sombre]. Dehors, les apprentis sont attablés à des bureaux et travaillent la géométrie. Gros plans sur les cahiers, compas, équerres. Portrait de deux élèves souriants. Vue d'ensemble sur la classe écoutant le professeur qui leur lit un livre. Deux portraits d'élèves attentifs puis portrait du professeur qui lit. Sur une plaque en métal, est représenté un chaudron et le mot : "Cheux nous". Vue sur des professeurs assis à l'intérieur [très sombre].</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 16:21</p> Thu, 22 Feb 2018 14:25:03 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11380-centres-d-apprentissage-dans-le-loiret-sous-l-occupation Explorer Magazine départemental du Loiret <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19752/thumbs/155/thum-058.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>[film accompagné de musique et d'un commentaire] Les pages d'un calendrier défilent une à une de janvier à décembre. Titre : "D'un mois à l'autre dans notre département". Titre : "La vie économique dans notre département". Cathédrale d'Orléans puis Hôtel de ville (Hôtel Groslot). Le commentaire en voix-off est dithyrambique concernant la renaissance de la ville d'Orléans après la guerre. Séquence sur la Foire-Exposition d'Orléans. Le député du Loiret, Roger Secrétain, visite les nombreux stands (il sera maire d'Orléans de 1959 à 1971). Vues sur les différents exposants, surtout du matériel agricole. Le maire René Dhiver (ancien bras droit de Pierre Chevallier), sert la main à un exposant, en compagnie du député Pierre Gabelle. Puis la visite continue. René Dhiver et Roger Secrétain boivent une coupe de champagne. Juste derrière eux, on aperçoit Pierre Ségelle, également député du Loiret et futur maire d'Orléans. Sur cette image, apparaissent donc côte à côte les trois maires successifs d'Orléans. La visite officielle se poursuit dans les différents stands. Titre : "Jeux et traditions dans notre département". Portrait de "Jeanne d'Arc", incarnée cette année-là par Thérèse Soulas, avec son armure, son cheval, son étendard et ses deux pages qui l'accompagnent. Vue sur le cortège partant de la cathédrale Saint-Croix : les enfants des écoles et des sections scout. Le commentaire en voix-off annonce que la cérémonie civile est présidée par Edouard Bonnefous (ministre d'Etat). Vues sur le défilé : fanfare, municipalité (René Dhiver le maire, avec ses adjoints), puis Edouard Bonnefous avec à sa droite un préfet, et à sa gauche Roger Secrétain. A droite du préfet, le député Pierre Gabelle. Derrière eux, le député Pierre Ségelle. Puis passage du cortège de la magistrature, et le cortège religieux : avec Mgr Picard de la Vacquerie, évêque d'Orléans, qui salue la foule. A sa gauche, Mgr Giuseppe Roncalli, nonce apostolique (et futur pape Jean XXIII). Arrivée place du Martroi et défilé militaire.</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: n/d | Durée: 10:28</p> Thu, 22 Feb 2018 13:23:50 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11401-magazine-departemental-du-loiret Explorer Sainte-Croix d'Orléans <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19825/thumbs/155/thum-004.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Titre : "Sainte-Croix d'Orléans", puis photographie de la cathédrale avec titre : "Sainte-Croix d'Orléans". Titre : "La dernière des cathédrales gothiques". Nombreuses vues sur la cathédrale sous des angles différents.</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 8 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 10:01</p> Thu, 22 Feb 2018 08:13:25 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11403-sainte-croix-d-orleans Explorer Tout premiers pas de bébé (Les) <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19822/thumbs/155/thum-027.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Une petite fille d'environ 12 mois se tient debout dans la cour d'une maison à Olivet. Son parrain l'aide à se lancer et sa maman se tient en face. La petite fille passe des bras de l'un aux bras de l'autre. Puis elle marche en poussant une poussette. D'autres membres de la famille aident le bébé qui marche de bras en bras.</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 8 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 4:35</p> Thu, 22 Feb 2018 08:12:30 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11404-tout-premiers-pas-de-bebe-les Explorer Bébés et enfants au jardin <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19802/thumbs/155/thum-007.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Dans un jardin, une fillette se tient près d'un bébé dans son landau. Portrait du bébé assis. Un homme allongé dans une petite carriole fume une cigarette et fait le pitre. Une femme court en riant aux éclats et en arrosant ses amis avec une poire à eau. Puis les deux lurons se bagarrent en riant. Deux fillettes prennent la pose à côté du landau. Trois femmes sont assises dans le jardin et tiennent chacune un nouveau-né dans les bras pour les allaiter (baby-boom). Joli plan serré sur deux femmes donnant le sein à leurs nourrissons. Une femme pose avec un petit garçon. Certains mangent des pommes puis s'amusent avec une chèvre tenue en laisse. En intérieur, un couple de grands-parents pose avec un bébé dans les bras [sombre].</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 8 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 4:30</p> Thu, 22 Feb 2018 08:11:23 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11405-bebes-et-enfants-au-jardin Explorer Après-midi familial au jardin <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19799/thumbs/155/thum-020.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>A La Chapelle-Saint-Mesmin, les membres d'une famille sortent un à un d'une maison puis s'installent dans le jardin pour prendre le thé. Portrait d'une fillette tenant sa poupée dans ses bras. Plusieurs vues sur la fillette sortant de la maison, apparaissant à la fenêtre, courant dans le jardin. Portrait du papa s'avançant devant la caméra : il s'agit de Pierre Villiaume le réalisateur. Son épouse, leur fille et la grand-mère posent pour la caméra. La petite fille court avec un panier, sa maman y fait tomber des pommes qu'elle avait recueillies dans sa robe. Puis la petite fille, avec sa poupée dans les bras, prend sa petite soeur par la main et l'aide à marcher.</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 8 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 4:16</p> Thu, 22 Feb 2018 08:10:45 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11406-apres-midi-familial-au-jardin Explorer Visite officielle à Orléans <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19725/thumbs/155/thum-021.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Film composé presque essentiellement de plans serrés sur un groupe de personnalités officielles en visite à Orléans (des politiques ? des investisseurs ? des journalistes ?). Peut-être pour une conférence de presse. La délégation descend d'un train, (cigarette à la main) et sort de la gare. Puis elle monte dans un car conduit par un militaire de l'armée de l'air. Puis visite des Nouvelles Galeries : après passage dans les bureaux, le groupe monte sur le toit, entouré d'un parapet. Cathédrale Sainte-Croix en arrière-plan. La visite se poursuit dans le grand magasin. Visite également d'une salle technique en sous-sol, et présentation du transformateur électrique. Puis réunion/conférence dans une salle au dernier étage. Présence de gradés de l'Armée de l'Air. On présente une télécommande à un visiteur, puis gros plan sur le plafonnier qui s'allume. Disussion animée. Le groupe repart en car. Les femmes montent en voiture. Vin d'honneur/sandwich dans une salle de l'Hôtel du Martroi. Vue sur la place du Martroi depuis le balcon de l'hôtel, avec la statue équestre de Jeanne d'Arc. Puis conférence dans une salle de la base aérienne de Bricy. Un gradé de l'Armée de l'air, peut-être le commandant de la base, s'exprime. Une opératrice enregistre son discours sur un magnétophone. Un autre militaire gradé expose un schéma représentant un plan de vol, qui démarre à Bricy, passe par Chateaudun, Le Mans, Mayenne, Saint-Hilaire, Ducey, Mont-Saint-Michel, puis revient jusqu'à Orléans en passant par Laval. Le groupe sort sur la piste et on leur présente un Noratlas 2501. Un pilote discute sur la piste. Un groupe monte dans un avion, dont les femmes journalistes avec leur matériel d'enregistrement. Gros plan sur les commandes de pilotage dans le cockpit. Alternance de vues aériennes et de portraits de passagers. A travers le hublot on peut voir le Noratlas en vol. Vue aérienne sur le Mont-Saint-Michel puis sur le château de Chenonceau. Devant l'avion, la délégation officielle prend la pose puis revient dans les salles de réunion de la base.</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 17:26</p> Wed, 21 Feb 2018 13:10:29 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11395-visite-officielle-a-orleans Explorer Congrès des clubs de cinéastes amateurs <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19744/thumbs/155/thum-021.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Titre : "Visite des Présidents de Clubs de Cinéastes Amateurs de France à l'occasion du Congrès organisé par la Fédération Française des Clubs de Cinéma d'Amateurs - Paris 7-10 Avril 1946". Titre : "Après la réception des Présidents par la Fédération dans la salle du C.A.C.F". La salle du C.A.C.F., "Club des Amateurs Cinéastes de France", est située au 9 bis, avenue de Montespan, Paris XVIème. Les membres du club sortent de l?établissement par petits groupes, puis le responsable ferme la porte à clef. Plans serrés sur le groupe ; la plaque du club est bien visible sur le mur. Titre : "La visite à l'Exposition de la Photographie et du Cinéma d'Amateurs". Vue sur l'entrée du Parc des expositions de la Porte de Versailles, qui accueille le "Congrès National de la C.G.T.", en même temps que la "XVIIè Exposition de la Photo et du Cinéma du 30 mars au 8 avril". De nombreux visiteurs montent les marches du centre de congrès. Vue d'ensemble sur le Parc des Expositions. Titre : "Réunion chez "Kodak-Pathé" en vue de la visite des Ateliers de développement des films Ciné-Kodak à Sevran". Au 17 rue François 1er à Paris VIIIè, vue sur l'immense enseigne métallique Art Déco "Société anonyme française Kodak Pathé au capital de 105.000.000.00 Frs". Portrait d'un cinéaste se tenant devant le car, qui nous filme avec sa caméra. Vue d'ensemble sur le groupe réunit devant les bureaux Kodak-Pathé. Puis vues serrées et portraits des cinéastes amateurs, qui discutent sur le trottoir, et se montrent leur caméra (ce sont uniquement des hommes), notamment une Paillard Bolex, équipée d'une sorte de cadran en demi-cercle, peut-être système de mesure ? Puis tout le monde monte dans le car, peut-être un Berliet. Titre : "En route pour Sevran". Sur l'autocar est indiqué la ligne "Raincy Gare Clichy-sous-Bois" et " Gagny Montfermeil" (Non loin de Sevran). Vue sur l'enseigne Kodak-Pathé à l'entrée des usines de Sevran. Titre : "L'arrivée aux Ateliers "Kodak-Pathé". Le bus arrive et franchit le portail. La délégation arrive devant des gradins de photographe. Titre : "Ne bougeons plus !". Les cinéastes s'installent. Le photographe installe et règle son appareil. Succession de beaux portraits des convives. Puis le groupe part ensuite faire sa visite.</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 10:20</p> Wed, 21 Feb 2018 11:34:54 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11402-congres-des-clubs-de-cineastes-amateurs Explorer Réunion d'une assemblée <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19593_1/thumbs/155/thum-004.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>À la base aérienne d'Orléans-Bricy, une assemblée (dont des militaires gradés), est attablée dans salle de réunion, écoutant le discours d'un intervenant s'exprimant devant un micro. A droite de cet intervenant, peut-être le commandant de la base. Puis une opératrice semble enregistrer des interviews sur un magnétophone [sombre]. Gros plan sur une poignée de main. Les membres de la réunion font une pause dehors. Plan serré sur le commandant qui discute. Probablement tourné à Orléans.. </p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 1:38</p> Wed, 21 Feb 2018 10:20:58 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11381-reunion-d-une-assemblee Explorer Fêtes johanniques à Orléans <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19593_2/thumbs/155/thum-002.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>A l'occasion des traditionnelles fêtes de Jeanne d'Arc à Orléans, fanfares et enfants des écoles défilent dans la rue Jeanne d'Arc (cathédrale Sainte-Croix en arrière-plan). Puis passent des groupes représentant les différentes régions de France, des associations sportives, et les personnalités officielles dont le maire Pierre Ségelle.</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 1:11</p> Wed, 21 Feb 2018 10:20:58 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11382-fetes-johanniques-a-orleans Explorer Vingt-quatre heures chez les scouts <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19758/thumbs/155/thum-102.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Titres : "Les Scouts de France", "présentent", "Un film de Roger Foucault et Pierre Villiaume", "Mise en scène par Pierre Sellier et André Turbat", "24 heures chez les Scouts", "Avec le concours des Scouts de la province de l'Orléanais Touraine". Carton déroulant : "Vie scoute, Vie de camp, Vie dans la nature, Vie de plein air, Vie d'observation, d'énergie, d'astuce et de cran de joie aussi, de belle humeur et de détente. Vie spirituelle où le contact permanent de la beauté créée emporte l'âme invinciblement vers le Dieu créateur. Cette vie dans la nature, belle ou austère, dure ou accueillante, c'est la plus passionnante des écoles. Elle enchante les garçons et les plie sans qu'ils s'en doutent à sa ferme discipline. Ils y forment une société de jeunes dont l'élément essentiel est la Patrouille. Jeu d'enfants ? Le fondateur du scoutisme qui eut cette idée simple, mais géniale, le général Baden-Powel n'a pas hésité à consacré sa vie à la réalisation de ce jeu. Oui, jeu d'enfants ; Mais qui, bien joué et bien compris, fait des Hommes". Sur un chemin de terre, des scouts poussent une charrette qui transporte du matériel de camping. Les garçons sont attachés les uns aux autres en cordée. Ils portent leur uniforme, chapeau et gros sac à dos. Joli plan où le groupe s'éloigne au coucher du soleil. Établissement du camp : on répond à l'appel des chefs (les commissaires ?) à la corne (ou trompe). On plante les tentes. Réveil, prière, puis séance de sport (saute-mouton). Toilette à la rivière, puis les garçons s'entraident pour s'habiller, se coiffer, enfiler les chaussures à crampons. Séquence comique où un scout n'arrive pas à enfiler sa chaussure. Puis cérémonie de levée des couleurs sur le mât. Les scouts sont au garde-à-vous et font le salut scout. Ils ôtent leur chapeaux et hissent le drapeau français. Puis arrivée d'un aumônier accompagné de deux enfants de choeur. Gros plan sur un scout qui lit ce qu'on devine être un "Manuel de prière en camp scout". Gros plan sur une grenouille agrippée à une branche. La cérémonie se termine par le signe de croix. Les deux commissaires marchent côte à côte. Les enfants rangent leurs affaires en ligne puis se postent en rang et font le signe scout à l'arrivée des deux chefs. Ceux-là passent en revue les tenues des scouts et leurs affaires rangées au sol. Avec quelques outils, les scouts coupent des arbres, percent, taillent et assemblent des branches. Puis ils marchent sur des cordes tendues au-dessus de la rivière, enchaînent de nombreux exercices physiques et courses. Puis c'est le moment du repas : ils cuisent des saucisses sur le feu, dépouillent un lapin, épluchent des pommes de terre (scène comique où un scout fait rouler les patates le long d'une branche pour qu'elles tombent dans la casserole). Un scout vient dire un mot à un des chefs. Vue sur le petit lieu de repas, délimité par des cordes tendues le long de piquets. Chacun prend sa place. Signe de croix et chant. Un des garçons coupe le pain et distribue les morceaux. Un autre sert à ses camarades de la viande puis de la purée. De nouveau, ils se lèvent et chantent. Puis moment de repos. Écriture, bavardage, sieste, harmonica. Les deux commissaires prennent des notes et discutent. Puis les scouts sont rassemblés en demi-cercle et écoutent les consignes. Deux équipes se forment et partent en forêt pour une chasse au trésor. Les uns épient et traquent les autres. Puis ils s'affrontent et tentent de se voler le foulard que chacun porte dans le dos. Un des garçons dérobe la carte aux trésor et s'enfuie en courant, poursuivi par un des groupes. Il l'amène à l'autre équipe et vont dans le fort où est caché le trésor. Nouveaux affrontements. Les vainqueurs attachent les perdants aux arbres grâce à des cordes puis montent en haut de la tour, où ils secouent leurs foulards. A la tombée de la nuit, les enfants dansent en ronde autour du feu avec le foulard sur la tête (joli plan de silhouettes découpées à contre-jour). Puis ils chantent en faisant des mimes (peut-être la chanson "Bonhomme, sais-tu jouer"). Puis deux garçons s'affrontent en montant sur les épaules d'un camarade. Puis cérémonie religieuse devant le feu (toujours à contre-jour).</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 67:14</p> Wed, 21 Feb 2018 08:07:46 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11399-vingt-quatre-heures-chez-les-scouts Explorer Antoine, chef de bande <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19757/thumbs/155/thum-569.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Titres : "Les Scouts de France", "présentent", "Un film de Roger Foucault et Pierre Villiaume", "Sur une idée de Jean-Louis Foncine", "Production Pierre Sellier", "mise en scène André Turbat". Titre : "Prises de vue et dialogues : Roger Foucault, Son : Pierre Villiaume, Photographie : Guy Charron, Eclairages : Pierre Villain, Régie : Jean Morel et Jacques Chapuis". Titres : "Musique originale de H. Alberto et A. Gaille", "Avec le concours des Scouts de France du district d'Orléans". Titre : "Antoine, chef de bande". Résumé : La Patrouille des Ecureuils prépare une course de radeaux qui doit opposer diverses troupes scoutes à l'occasion d'un jamboree. Or, non loin du pré où campent les Ecureuils, un vieux moulin sert de repaire à une bande de vauriens, pour la plupart mauvais plaisants plus que malfaiteurs endurcis, sauf quelques petites frappes qui cherchent à évincer Antoine, le chef, afin d'entrainer la bande dans la criminalité organisée. Ce voisinage, on s'en doute, ne va pas sans heurts ni menaces. Une confrontation d'homme à homme entre Philippe, chef des Ecureuils, et Antoine, manifeste la similitude des attachements qui les unissent l'un comme l'autre à leur troupe et ces sentiments communs permettent à Philippe de découvrir chez Antoine le chemin des "cinq pour cent de bon qui se trouvent dans le plus mauvais garçon" (Baden Powell)...</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: n/d | Durée: 96:09</p> Wed, 21 Feb 2018 08:05:57 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11400-antoine-chef-de-bande Explorer Fêtes johanniques à Orléans <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19657/thumbs/155/thum-015.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Affiche des fêtes de Jeanne d'Arc avec comme illustration un vitrail représentant l'héroïne, et annonçant les "Fêtes de Jeanne d'Arc civiles, militaires et religieuses, les 7 et 8 mai". Titre en surimpression : "1958". Devant la cathédrale Sainte-Croix, la cavalière incarnant Jeanne d'Arc (Roselyne Ustin), et portant armure et étendard, prend la pose. Accompagnée de deux "pages" qui l'escortent, elle défile dans la rue Jeanne d'Arc. Le cortège se poursuit avec une fanfare, les enfants des écoles, des groupes traditionnels représentant les régions de France, les associations sportives. Place du Martroi, défilé de la municipalité avec le maire Pierre Ségelle aux côté d'un général, puis les magistrats. Arrivée du cortège religieux, avec l'évêque d'Orléans Robert Picard de la Vacquerie, puis un cardinal, et les scouts. Vue sur les élus, préfets et généraux, et de nouveau le cardinal. Vue d'ensemble et en plongée sur la cérémonie devant la statue équestre de Jeanne d'Arc. Les représentants de l'Etat, de l'Armée et de l'Eglise se tiennent solennellement debout face à la statue. Puis défilé militaire sur la place du Martroi. Vue sur la tribune officielle et le cardinal qui discute. Arrivée d'un préfet et d'un général, puis un cardinal. Toutes ces personnalités officielles se retrouvent dans la tribune. Portrait de deux motards encadrant une voiture officielle.</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 7:47</p> Tue, 20 Feb 2018 16:33:49 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11388-fetes-johanniques-a-orleans Explorer Circuit international de vitesse à Orléans <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19633/thumbs/155/thum-026.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Une affiche annonce le "4ème Circuit International de Vitesse Orléans 30 mai 1954". Nombreuses vues sur des courses de voitures de loisir, voitures de sport et de course, sur un circuit balisé et protégé par des bottes de paille, dans les rues de l'île Arrault à Orléans. Course organisée par le ACL, Automobile Club du Loiret. Plan serré sur un pilote qui discute et regarde des voitures exposées. Sur l'avenue du Champ de Mars, une Renault 4CV portant le numéro 91 franchit la ligne d'arrivée. Son pilote en sort, peut-être est-ce Guy Michel. Une femme lui offre des fleurs et il pose pour un photographe. Puis vues sur une course de Formule 1. Puis de nouveau, une course de voitures de loisir passant notamment rue Vieille Levée. Vue sur la tribune officielle avec le maire Pierre Ségelle. Puis voitures de course. Un pilote vainqueur discute avec le commissaire de piste (tenant son drapeau à damiers) et un responsable. Gros plan sur une formule 1 qui arrive et son pilote. Portrait d'un pilote qui ôte son casque et discute avec d'autres.</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 4:56</p> Tue, 20 Feb 2018 08:16:46 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11392-circuit-international-de-vitesse-a-orleans Explorer Jumelage entre Orléans et Wichita (Kansas) <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19715/thumbs/155/thum-078.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Wichita (comté de Sedgwick) est la ville la plus importante du Kansas. Le 16 août 1944, c'est le 137ème régiment d?infanterie du Kansas, composé en grande partie de citoyens de Wichita, qui libère Orléans de l'occupation allemande. Le jumelage entre Wichita et Orléans est officiellement signé en 1949 (et symbolisé par le petit train du parc Pasteur, offert par les habitants de Wichita) lors d'un échange entre le docteur Jean Falaize, premier adjoint au maire d'Orléans, qui se déplace à Wichita, et un représentant de Wichita qui se déplace à Orléans. Plusieurs vues d'ensemble sur la Wichita State University. Vues sur une partie de golf. Les jeunes diplômés en uniforme s'alignent en rang et entrent dans le bâtiment. Vue sur l'université chrétienne Friends University puis le Indian Center Museum. Une avenue puis la rivière Arkansas. Vues sur l'entreprise Beechcraft qui fabrique des avions. L'aéronautique est la principale activité de la ville (qui est aussi la base de l'United States Air Force). Vue sur un forage de pétrole et une compagnie pétrolière "Derby Oil Co.". Une piste d'aéroport : un avion Trans World Airlines vient d?atterrir. Un groupe de quatre hommes prennent la pose en tenant le drapeau du Kansas. L'un d'eux prend ensuite la pose en compagnie de deux hôtesses de l'air. Il s'agit sûrement d'un représentant de la municipalité de Wichita, en partance pour Orléans. Le maire de Wichita, William Salome Jr, lui sert la main avant le départ. Un train arrive en gare de Wichita. Le docteur Jean Falaize descend du train et est accueilli par William Salome. Ce dernier donne un discours lors de la cérémonie de jumelage dans une salle de la mairie. Puis discours de Jean Falaize. Après la cérémonie, la délégation officielle part en Cadillac. Puis inauguration de la rivière et d'une avenue qui deviennent "Orléans Avenue" et "Loire River". La journée se poursuit avec une démonstration de manoeuvre de pompiers. La délégation officielle part en camion. Puis spectacle avec acteurs et danseurs, semblant raconter des épisodes de l'histoire de France et de l'histoire du Kansas.</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 22:25</p> Tue, 20 Feb 2018 08:09:38 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11396-jumelage-entre-orleans-et-wichita-kansas Explorer Jeunesse scolaire et fête sportive à Orléans <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19710/thumbs/155/thum-041.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Titres : "La ville d'Orléans présente", "Un reportage de Pierre Villiaume sur", "La jeunesse scolaire et", "la Fête sportive du 14 juillet 1948 au Stade Municipal de la Vallée.", "Avec la participation des élèves des écoles publiques, des collèges modernes et techniques de garçons et de filles et des lycées". Gros plans sur la plaque fixée sur un mur près du stade, où est gravé "La Vallée". En hiver 1948, se déroulent des courses d'endurance entre les enfants des écoles. Plans serrés sur les organisateurs qui discutent puis l'un d'eux qui prend des notes sur un papier. De nouveau, course des collégiens, puis des lycéens. Plans serrés sur des invités, peut-être des élus... Puis défilé dans la rue de la République à Orléans : une fanfare avance en tête de cortège, suivie par les élèves de chaque école de filles, en tenue de sport. Puis ce sont les garçons qui défilent. Arrivée à la gare d'Orléans. Vue sur le logo "SNCF", créé en 1937 lors de la création de la Société Nationale des Chemins de Fer, et dont les lettres entrelacées symbolisaient l'union de plusieurs compagnies. Depuis le quai, vues sur les enfants et leurs accompagnateurs à la fenêtre du train [regard camera], on installe des pancartes pour identifier chaque école. Jolis portraits de groupe. Les musiciens des fanfares montent en train. Filmés depuis le train en marche : la gare et les passagers qui passent leurs têtes par les fenêtres. Puis, filmés depuis un quai : la locomotive, deux cheminots et un notable. La train est arrêté en pleine campagne dans le nord de la ville, au niveau du stade de la Vallée. Tous les enfants et accompagnateurs descendent. Vue d'ensemble sur le stade : les différentes écoles défilent devant une foule de spectateurs. Puis arrivée d'un invité officiel qui semble s'arrêter pour des photographes, puis que l'on place dans la tribune officielle. Vue d'ensemble sur la tribune et le député Pierre Gabelle. Puis nombreuses vues sur les épreuves sportives et les différentes disciplines représentées (saut de cheval, handball, danse) ponctuées d'annonces au micro par les organisateurs, et les félicitations de l'invité officiel. Plans serrés sur la tribune officielle, probablement la municipalité d'Orléans et des parlementaires. Les démonstrations se poursuivent avec des mouvements d'ensemble chorégraphiés, et des démonstrations de gymnastes de haut niveau (aux barres parallèles, au saut de cheval, à la barre fixe). Vues d'ensemble sur les défilés et les mouvements chorégraphiés. Puis discours d'un élu, et plan serré sur un chef de choeur. Les enfants chantent en groupe.</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 29:26</p> Tue, 20 Feb 2018 08:09:00 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11397-jeunesse-scolaire-et-fete-sportive-a-orleans Explorer Fêtes johanniques à Orléans <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19698/thumbs/155/thum-010.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Vue sur l'orgue de la cathédrale Sainte-Croix d'Orléans puis sur la statue équestre de Jeanne d'Arc, place du Martroi. A l'occasion des fêtes de Jeanne d'Arc, des groupes de scouts défilent (garçons et filles), puis les associations sportives. Ils sont suivis par un groupe traditionnel polonais, puis une fanfare militaire, et Jeanne d'Arc sur son cheval, cette année-là incarnée par Odile Gien, et accompagnée par ses deux pages. Elle est questionnée par un journaliste. Puis défilent des enfants en habit traditionnel, suivis du cortège religieux, puis une fanfare. Vue sur les évêques, dont Mgr de la Vacquerie, évêque d'Orléans. Puis de nouveau, portrait de "Jeanne d'Arc". Défilé des élus, dont Pierre Ségelle, maire d'Orléans. Cérémonie solennelle devant la statue équestre. Défilé militaire.</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 4:22</p> Tue, 20 Feb 2018 08:00:19 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11398-fetes-johanniques-a-orleans Explorer Fêtes johanniques à Orléans <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19663/thumbs/155/thum-067.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Vue en plongée sur une voiture officielle déposant des invités dans la cour de l'Hôtel Groslot (Hôtel de ville). Cérémonie de remise de l'étendard à Jeanne d'Arc (le soir du 7 mai). Le lendemain, le cortège officiel part de l'hôtel de ville, avec le maire Pierre Chevallier et à sa gauche, René Pleven (alors vice-président du Conseil des ministres). Ils sont accueillis à la cathédrale Sainte-Croix par un évêque. Vue sur la statue de Jeanne d'Arc dans la cathédrale. Différentes vues sur la cérémonie. Prêche d'un évêque dans la chaire. Sortie de la messe : portrait d'un évêque. Quelques prélats discutent, dont Mgr Courcoux, évêque d'Orléans. Puis c'est le défilé traditionnel dans la rue Jeanne d'Arc : les associations sportives, les groupes traditionnels régionaux, un groupe de femmes en uniforme (la Croix Rouge ?), les Anciens Combattants, une fanfare venant de Verdun. Puis arrivée de Jeanne d'Arc sur son cheval, incarnée par Françoise Labidoire et encadrée par deux pages. Passage de René Pleven entouré de généraux et préfets. Fanfares. Cortège religieux et scouts. Vue d'ensemble sur la place du Martroi avec la façade de la chancellerie pas encore reconstruite (bombardée en 1940) et arrivée du cortège. Nombreuses vues sur le défilé (on y voit le maire Pierre Chevallier entouré de ses adjoints René Dhiver et Jean Falaize, puis derrière eux, le Président du Conseil René Pleven entouré de deux généraux et du préfet, puis les députés Pierre Ségelle et Pierre Gabelle). Puis le cortège de magistrats. Arrivée d'une voiture officielle Traction Avant. René Pléven en descend. Cérémonie. Vue sur la tribune officielle, avec notamment René Pléven aux côtés de Pierre Chevallier, puis le général Marie-Pierre Koenig et le préfet André Trémeaud côte à côte. Puis défilé militaire avec la présence de cavaliers Spahis. Des chars d'assaut portant les noms de régions françaises (Bretagne, Bourgogne, Berry, Alsace, Anjou, Artois, Limousin), un autre portant le nom de Jeanne d'Arc, Puis passage en revue des troupes par René Pleven, Pierre Chevallier, un préfet et un général non identifiés. Ils viennent saluer les Anciens Combattants décorés puis repartent dans les voitures officielles. Vue sur la statue équestre de Jeanne d'Arc.</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 14:25</p> Mon, 19 Feb 2018 16:46:37 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11387-fetes-johanniques-a-orleans Explorer Fêtes johanniques à Orléans, avec André Malraux <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19634/thumbs/155/thum-047.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Titre illustré par un vitrail représentant Jeanne d'Arc : "Fêtes de Jeanne d'Arc civiles, militaires et religieuse, 7 et 8 mai". Défilé dans la rue Jeanne d'Arc, au départ de la cathédrale Sainte-Croix : Jeanne d'Arc (interprétée par une jeune orléanaise) et son escorte, à cheval, et portant son étendard. Puis les enfants des écoles, les différentes délégations de scouts, des fanfares, la municipalité le maire Roger Secrétain), les représentants du gouvernement (André Malraux et le préfet Pierre Dupuch), de la justice, les prélats (peut-être la Cardinal Roques ?). Un journaliste tend un micro à "Jeanne", sur la place du Martroi. Portrait de la jeune femme. Puis défilé des écoles, du maire Roger Secrétain et son équipe municipale, une fanfare, les guides (scouts fille), et de nouveau la municipalité et la fanfare en plan plus serré. Passage de André Malraux, alors ministre des affaires culturelles, qui salue la foule. vue en plongée sur une cérémonie entre la municipalité et un cardinal, en présence d'André Malraux. Puis une autre cérémonie sur la place du Martroi. Défilé militaire. Motards puis blindés. André Malraux vient saluer les porte-drapeaux des Anciens Combattants. Discours de Roger Secrétain. Puis discours d'André Malraux. Titre : "Fin".</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 8:06</p> Mon, 19 Feb 2018 12:08:36 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11391-fetes-johanniques-a-orleans-avec-andre-malraux Explorer Fêtes johanniques à Orléans <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19650/thumbs/155/thum-017.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Le maire Pierre Chevallier et ses conseillers entrent dans la cathédrale Sainte-Croix. Vue sur les évêques pendant la messe, lisant leur missel. Un évêque prêche depuis la chaire. Dans la rue Jeanne d'Arc, un journaliste attend avec son micro à la main, tandis que les jeunes filles d'une section de gymnastique défilent. Puis passage d'une fanfare. Arrivée de Jeanne d'Arc sur son cheval et portant son étendard, incarnée par Brigitte Bollée. La fanfare puis la municipalité. Défilé du corps ecclésiastique dont l?évêque d'Orléans, Mgr de La Vacquerie. De nouveau une fanfare, et en arrière-plan, la Chancellerie en reconstruction (suite aux bombardements de 1944). Puis "Jeanne d'Arc", la municipalité sous les parapluies, les généraux, les magistrats.</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 4:08</p> Mon, 19 Feb 2018 08:13:45 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11389-fetes-johanniques-a-orleans Explorer Obsèques de Mgr Courcoux à Orléans (Les) <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19637/thumbs/155/thum-027.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Titres : "Famille et Culture", "Section cinéma Orléans", "Présente", "Un reportage sur", "Les obsèques de Mgr Courcoux", "Orléans Avril MDCCCCD". Nombre de prélats sont présents, devant le presbytère Saint-Aignan, dont Mgr Lefèbvre (archevêque de Bourges, futur Cardinal). Le cercueil est porté jusqu'à la voiture funéraire hippomobile et commence la procession. Présence des scouts d'Orléans. Dans le cortège, le maire d'Orléans Pierre Chevallier. Derrière lui, on reconnaît Pierre Ségelle, député du Loiret et futur maire de la ville. Vues de la procession dans la rue de Bourgogne, gros plan sur le corbillard. Vue d'ensemble et en plongée sur la place du Martroi où un cortège très ordonné arrive : scouts, personnalités officielles, de très nombreuses religieuses, puis enfants de choeur et prêtres, puis les évêques et cardinaux, escortés par des responsables scouts, et enfin le corbillard. Plans serrés sur les généraux, gendarmes et préfet. Arrivée du cortège et entrée dans la cathédrale Sainte-Croix (par le portail Sud). Vue sur la municipalité, puis vue sur le Nonce apostolique Mgr Roncalli (futur pape Jean XXIII). Nombreuses vues sur la messe avec Mgr Maurice Feltin, archevêque de Paris et futur cardinal [flou], et vue sur l'orgue. Sortie du Nonce Roncalli. Un des prélats monte dans la voiture officielle "Panhard et Levassor". Retour sur des images de l'évêque Courcoux pendant des cérémonies officielles : en 1947, entrant dans la cathédrale avec Vincent Auriol pendant les fêtes johanniques ou bien aux côtés du cardinal Roques ; en 1949 pendant la cérémonie des fêtes johanniques dans la cour de l'Hôtel de ville avec le maire Pierre Chavallier ; ou encore pendant la "cérémonie de l'étendard" des fêtes johanniques où la cathédrale est "en flammes", le 7 mai 1950. Enfin, Mgr Courcoux qui descend de sa voiture officielle, une "Panhard et Levassor". Titres : "Fin", "C'est un reportage de Pierre Villiaume".</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 11:55</p> Mon, 19 Feb 2018 08:11:41 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11390-obseques-de-mgr-courcoux-a-orleans-les Explorer Fêtes johanniques à Orléans : Jeanne et les scouts <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19630/thumbs/155/thum-034.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Des groupes de guides et de scouts sont en rang sur la place du Martroi à Orléans. Autour d'eux, de nombreux bâtiments en ruine. Arrivée du maire Pierre Chevallier accompagnée de deux scouts (chef de district et le commissaire général des scouts de France Pierre Delsuc). Puis vue sur Pierre Chevallier entouré d'un militaire gradé et d'un curé. Arrivée de Jeanne d'Arc sur son cheval (incarnée par Annick Lucet-Dupont) et escortée par des scouts. Pierre Delsuc et Pierre Chevallier lui remettent l'étendard de Jeanne d'Arc. Cérémonie avec discours et fanfare. Plan d'ensemble et en plongée sur la place entourée de tous les scouts qui lèvent leur chapeau. Puis défilé de Jeanne d'Arc. Traversée de la Loire à bord d'une toue (longue barque à fond plat). Arrivée sur l'autre rive, "Jeanne" remonte à cheval et défile avec les scouts. Prise depuis l'étage d'un immeuble, brève vue d'ensemble sur le défilé avec le pont de Vierzon en arrière-plan, dont la moitié détruite par les bombardements. Vues sur le défilé. Les scouts chantent. Puis le cortège traverse le pont Georges V (lui aussi, détruit de moitié, passage possible grâce à une passerelle provisoire). Arrivée du cortège dans la rue Jeanne Arc, face à la cathédrale Sainte-Croix. Plans serrés sur le corps ecclésiastique, dont Mgr Courcoux, évêque d'Orléans. Vue sur les tours de la cathédrale endommagées. Cérémonie animée par les scouts. Plan serré sur Pierre Delsuc qui s'adresse à un aumônier.</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 8:49</p> Mon, 19 Feb 2018 08:08:14 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11393-fetes-johanniques-a-orleans-jeanne-et-les-scouts Explorer Fêtes de la Victoire à Orléans <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19628/thumbs/155/thum-038.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Le 8 mai 1945, la fin de la guerre et la Victoire des Alliés sont officiellement annoncés. Orléans, libérée depuis août 1944, est en ruines. Ils n'y a pas eu de Fêtes johanniques depuis 1940. Arrivée de voitures officielles sur la place du Martroi, dont la voiture "Panhard Levassor" de Monseigneur Giuseppe Roncalli, nonce apostolique (et futur pape Jean XXIII), qui en descend. Vue d'ensemble et en plongée sur la place où les participants aux fêtes johanniques (tous les corps représentant de la ville, écoles, scouts, militaires, église, municipalité...) sont alignés. Mgr Courcoux (évèque d'Orléans) et Mgr Roncalli rejoignent la municipalité. Juste derrière à gauche de Roncalli, c'est René Dhiver (moustache et lunettes) adjoint au maire d'Orléans (il sera maire à la mort de Chevallier en 1951). Arrivée d'un préfet, peut-être le préfet Marcel Lanquetin ?, accompagné du Commissaire de la République André Mars. Travelling sur les personnalités officielles dans la tribune. Le maire Pierre Chevallier discute avec le général américain Georges Marshall qui se tient à sa droite. André Mars est à la gauche de Mgr Roncalli. A sa gauche, devant, un militaire gradé (un colonel ? un général ?). Plan serré sur un gendarme gradé portant un cache-oeil, discutant avec un officier gradé de l'armée américaine. Vue en plongée de la cérémonie sur la place, devant la statue équestre de Jeanne d'Arc, en présence du militaire gradé, garde-à-vous et salut militaire. Vues d'ensemble : de nombreux bâtiments sont en ruines ou complètement rasés. Gros plan sur le bas du mémorial de Jeanne d'Arc, avec un portrait du général de Gaulle, un grand V comme Victoire et une croix de Lorraine. Des avions américains passent très bas au-dessus de la place. Défilé de l'armée américaine : fanfare et militaires, nombreux plans selon différents angles de vue. Puis fanfare militaire française. Légion étrangère. Différentes formations militaires, les FFI. Puis les blindés.</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 7:38</p> Mon, 19 Feb 2018 08:07:07 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11394-fetes-de-la-victoire-a-orleans Explorer Fêtes johanniques à Orléans avec le général Eisenhower <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19609/thumbs/155/thum-073.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>A l'occasion des traditionnelles fêtes de Jeanne d'Arc à Orléans, de nombreuses délégations représentant les activités des jeunes orléanais défilent dans la rue Jeanne d'Arc (cathédrale Sainte-Croix en arrière-plan) : éducation, études, scoutisme, sport... Puis défilé de la Croix Rouge, les groupes régionaux, les anciens combattants, la "Musique de la Sureté Nationale", la légion américaine, et enfin une cavalière interprétant Jeanne (Pauline Dupont), en armure et portant son étendard, menée par ses deux escortes. En fin de cortège, le maire Pierre Chevallier et la municipalité (dont le premier adjoint le docteur Jean Falaize), puis d'autres élus ou personnalités politiques : un haut magistrat avec sa robe, à sa droite, le préfet, et à la droite du préfet, le général américain Eisenhower, qui se retourne pour parler avec le général Leclerc. Puis défilé religieux. Vue d'ensemble en plongée sur le pont Georges V où défilent les écoles et les différentes fédérations de scoutisme. Puis fanfare, anciens combattants, équipe municipale, élus, hauts fonctionnaires, magistrats, députés... A la gauche du député Pierre Ségelle, plan serré sur Eisenhower qui fait le V de la Victoire face caméra. Puis vues sur les magistrats. Puis le corps ecclésiastique dont le nonce Mgr Roncalli, futur Jean XXIII nommé en France le 30 décembre 1944, et les nombreux scouts. Portrait de Jeanne (incarnée cette année-là par Paule Dupont) et beau portrait de l'un de ses pages qui l'escorte. Plan en plongée sur la cérémonie officielle dans la cour de l'hôtel Groslot [flou]. Puis reconstitution de la mort de Jeanne d'Arc : de nuit, elle apparait sur un bûcher et de nombreux jeunes chantent autour.</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 16:22</p> Fri, 16 Feb 2018 10:36:35 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11386-fetes-johanniques-a-orleans-avec-le-general-eisenhower Explorer Scouts de France aux fêtes johanniques d'Orléans (Les) <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19615/thumbs/155/thum-029.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Panoramique sur la grille du jardin de l'évêché, où des groupes scouts sont réunis. Travelling sur les porte-drapeaux des différentes sections, puis sur les groupes réunis. Gros plans sur quelques drapeaux : "Toujours prêts à servir de notre mieux", et "Scouts de France, district d'Orléans". Pierre Sellier, commissaire du district d'Orléans, salue le chef par le salut scout. Les scouts se mettent en ligne et chantent. Quelques jolis portraits. Vue d'ensemble sur la cérémonie. Puis c'est la sortie : les groupes se mettent en rang et se préparent à rejoindre le défilé traditionnel des fêtes de Jeanne d'Arc. Vue sur la cathédrale. Quelques portraits de scouts. Nombreuses vues sur le défilé, alternance entre plans serrés sur les drapeaux, sur les pieds, les visages, et des vues d'ensemble, dans la rue Jeanne d'Arc puis la place du Martroi et le pont Georges V tout juste reconstruit. Gros plan sur l'une des rosaces de la cathédrale Sainte-Croix, avec l'expression "Nec Pluribus Impar" et la date 1679 et l'effigie de Louis XIV. Cérémonie religieuse sous la rosace avec de nombreux évêques et tous les scouts réunis. Vue sue une bannière qui flotte, aux couleurs du drapeau français.</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 10:28</p> Fri, 16 Feb 2018 10:35:24 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11385-scouts-de-france-aux-fetes-johanniques-d-orleans-les Explorer Grande braderie à Orléans <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19627/thumbs/155/thum-023.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Titres : "L'Union des intérêts commerciaux orléanais présente", "Un reportage de Pierre Villiaume", "La braderie du dimanche 12 juin 1949". Carton faisant le bilan de la quinzaine commerciale. Gros plans sur des hauts-parleurs portant la publicité des établissements "Vacher et Cie". Un orchestre joue sur une petite scène. Un forain ou peut-être un clown (il semble maquillé) s'adresse à la foule, devant une affiche annonçant la baisse des prix pour ce dimanche 12 juin. Un animateur porte sur le dos une pancarte annonçant une tombola. Un musicien joue de l'accordéon (l'instrument vient de Maugein Frères). Nombreuses vues sur les vitrines des magasins et les stands annonçant la braderie. Des comédiens jouent une scène de vente aux enchères dans la rue. Un vendeur d'articles de cuisine tape sur des casseroles pour appeler le client. Une femme écrit sur un bureau, des visiteurs attendent avec des billets dans les mains (peut-être vend-elle des tickets de tombola ou des tickets-repas). Un petit garçon coiffé d'une toque vend des petits pains. Nombreuses vues sur les stands et les commerçants. Nombre d'entre eux portent des coiffes drôles (bonnets de nuit, passoires...) et semblent parler fort et faire les pitres pour appeler les clients. Vue sur un magasin de radios, la rue Jeanne d'Arc, la "Librairie du lycée". Un commerce de linge et les vendeuses avec des meubles de maison de poupée sur la tête, une femme tenant une pancarte en riant "semence de poupée à vendre", des fillettes sur un stand de parfumerie, une boutique de chaussures, puis un magasin de vêtements aux vendeurs très sérieux, et beaucoup d'autres étals... Une affiche annonce "Les surprises de la rue Royale". Un couple en costume 1900 prend la pose. Un chanteur sur scène avec l'accordéoniste. Vue en plongée sur la foule. Puis de nouveau, nombreuses vues sur les étals, les clients, les commerçants. Le groupe imitant une séance de ventes aux enchères se trouve devant les "Galeries orléanaises". Les étals et les clients. Un homme vient chanter sur scène. Des femmes choisissent des aquarelles. Une cliente s'amuse avec un vaporisateur de parfum. De nouveau, des étals de vêtements. Vue rapide sur le cinéaste amateur Emile Lauquin, pâtissier, sur le stand de sa pâtisserie (on devine les lettres "Lauquin" derrière lui). Nombreuses vues sur les étals, clients et commerçants qui marchandent. Une fanfare passe dans la rue. Les femmes s'arrachent des chaussures sur un stand. Une fillette essaie une paire de chaussures. Un stand de pâtisseries, une librairie, un café.... Titres : "Fin", "C'est un film du Ciné-Photo-Club Orléanais".</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume, Photo Ciné Club Orléanais | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 13:18</p> Fri, 16 Feb 2018 08:07:00 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11383-grande-braderie-a-orleans Explorer Fêtes johanniques à Orléans <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19621/thumbs/155/thum-023.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Titre illustré par un vitrail représentant Jeanne d'Arc : "Fêtes de Jeanne d'Arc civiles, militaires et religieuse, 7 et 8 mai". Puis une illustration du jumelage entre Trévise et Orléans. A l'hôtel de ville, le maire Roger Secrétain donne un discours pour ses homologues italiens venant de Trévise, à l'occasion de l'anniversaire du jumelage des deux villes, qui s'est officialisé en 1959. Ils sont invités aux traditionnelles fêtes johanniques. (on aperçoit à peine le maire de Trévise, Luigi Chiereghin, au bord du cadre à la droite de Roger Secrétain). Vues sur les conseillers des deux maires [surexposé]. Un spectacle de danse baroque est donné sur une scène. Dans la cathédrale Sainte-Croix, arrivée de l'archevêque de Bourges Mgr Joseph-Charles Lefèbvre, tout juste nommé cardinal. Vue d'ensemble sur les fidèles (les hommes ont la tête découverte mais toutes les femmes portent un chapeau ou un foulard). On aperçoit le premier ministre Michel Debré. Défilé militaire dans la rue Sainte-Croix. Après la fanfare, passage du maire Roger Secrétain aux côtés du maire de Trévise Luigi Chiereghin : tous deux saluent le public. Puis une autre fanfare militaire, et les magistrats et préfets. Une fanfare écossaise puis les élèves d'une école de filles. Puis défilé des prélats et des scouts. Vues sur les spectateurs qui se protègent du soleil avec des journaux pliés sur la tête. Certains regardent le défilé grâce à des périscopes en carton (qui se vendaient pendant les fêtes johanniques). Puis portrait de Jacqueline Boussion, qui incarne Jeanne d'Arc cette année-là, avec son armure et son étendard. Un journaliste lui tend un micro. Défilé place du Martroi, autour de la statue équestre de Jeanne d'Arc : des jeunes filles en tenue régionale traditionnelle, et les filles d'une école religieuse. Puis les enfants des écoles et collèges. L'Union bretonne du Loiret. Des fanfares militaires. De nouveau, les maires d'Orléans et de Trévise, Roger Secrétain et Luigi Chiereghin, puis les magistrats. La fanfare écossaise. Plan serré sur une femme achetant une boisson à un vendeur ambulant. De nouveau, une fanfare militaire. Jeanne d'Arc saluée par un homme. Puis sur la place, cérémonie solennelle en présence du corps religieux. Passage des fanfares militaires. Titre avec logo "Eclair Journal".</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 8:01</p> Fri, 16 Feb 2018 08:06:09 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11384-fetes-johanniques-a-orleans Explorer Fêtes johanniques à Orléans <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19567_1/thumbs/155/thum-013.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Titre animé : "Les films Bauchet". Place du Martroi, une fanfare défile devant la statue équestre de Jeanne d'Arc. Puis défilé du corps ecclésiastique, avec peut-être Robert Picard de La Vacquerie (nommé évêque d'Orléans en 1951 après la mort de son prédécesseur Jules-Marie-Victor Courcoux le 28 mars 1951). En arrière-plan, les bâtiments de la place qui ont été bombardés et dont il ne reste que la façade, en reconstruction. Puis interview d'une personnalité (peut-être faisant partie des organisateurs de la fête) par un journaliste lui tenant un micro (probablement pour la radio). Puis passage du personnage de Jeanne d'Arc sur son cheval, incarnée par Brigitte Bollée, avec son armure et son étendard. Puis défilé des militaires et des représentants de la magistrature. Cérémonie entre le maire Pierre Chevallier (donc 3 mois avant son assassinat), et l'évêque (peut-être Mgr de La Vacquerie, comme au début du film). Portrait de la jeune cavalière incarnant Jeanne. Le défilé reprend sur la place du Martroi avec les chars blindés. Portrait d'un préfet (peut-être le préfet André Trémeaud ?) et derrière lui le maire Pierre Chevallier [sombre], qui viennent saluer les Anciens Combattants. </p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 2:34</p> Thu, 15 Feb 2018 08:21:41 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11376-fetes-johanniques-a-orleans Explorer Obsèques du maire d'Orléans Pierre Chevallier (1/2) <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19567_2/thumbs/155/thum-008.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>La foule se tient sur les escaliers et la terrasse de l'actuel hôtel de ville. Les invités officiels entrent dans la cour de l'hôtel Groslot (qui était l'hôtel de ville à cette époque). René Dhiver, maire d'Orléans depuis la mort de Chevallier et jusqu'en 1954, les accueille, bras droit de Pierre Chevallier, que l'on retrouve à ses côtés lors de tous les discours et toutes les manifestations. Puis passage de plusieurs personnalités devant la caméra. Puis arrivée du Président du Conseil, René Pléven. Puis vue en plongée sur le début de la cérémonie où le cercueil est porté au centre de la cour. Titre animé avec le logo des Films Bauchet et "Fin".</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 1:33</p> Thu, 15 Feb 2018 08:21:41 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11377-obseques-du-maire-d-orleans-pierre-chevallier-1-2 Explorer Fêtes johanniques à Orléans <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19602/thumbs/155/thum-056.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>A la gare d'Orléans, arrivée du Président de la République Vincent Auriol, accueilli par le maire d'Orléans, Pierre Chevallier. Puis vue sur Pierre Chevallier entouré par ses deux conseillers, qui attendent dans la cour de l'Hôtel Groslot. Vincent Auriol, arrivé au niveau de l'hôtel de ville, descend de voiture et salue la foule et la fanfare. Il vient serrer la main du maire, qui lui présente d'autres personnalités officielles. Ils entrent dans l'hôtel Groslot. Arrivée d'un jeune préfet (peut-être François Lota, préfet du Loiret). Puis cérémonie à la cathédrale Sainte-Croix [flou]. Vue sur l'orgue. Vue en forte contre-plongée d'un prêtre dans la chaire. Un clap de cinéma est frappé devant la caméra, puis portrait d'un jeune garçon (rushe du film de fiction "Antoine chef de bande". Film réalisé par André Turbat. Scénario Jean-Louis Foncine. Dialogues Roger Foucault. Prise de vue Roger Foucault. Son Pierre Villiaume). Retour aux fêtes johanniques. A la sortie de la cérémonie, gros plans sur Vincent Auriol saluant un groupe. Puis gros plan sur Pierre Ségelle, député et futur maire d'Orléans. Vue sur une jeep où deux journalistes ou animateurs parlent dans un micro et dans un téléphone. Les personnalités officielles sortent de l'Hôtel de ville. Puis c'est le défilé des différentes délégations : les scouts, les associations sportives, les Anciens Combattants, la Croix Rouge. Dos à la cathédrale, la fanfare de la "Sûreté Nationale" avance, suivie par le général Giraud, par les personnalités officielles et les élus, les magistrats, les prêtres. Puis défilé d'une école de filles puis d'une école de garçons. En arrière-plan, on aperçoit des échafaudages qui maintiennent une façade d'immeuble (suite aux bombardements de 1944). Puis de nouveau les Anciens Combattants et les enfants des écoles, passant devant les marches du théâtre où les spectateurs sont aux premières loges. Vincent Auriol se tient en haut des marches de l'hôtel Groslot. En bas des marches, cérémonie entre le maire Pierre Chevallier (toujours entouré par ses deux conseillers), et Mgr Courcoux, évêque d'Orléans. Puis vues sur le Cardinal Roques (archevêque de Rennes) qui descend les marches de l'hôtel Groslot puis discute avec le maire. Puis défilé des fanfares et des militaires sur la place du Martroi. Petit travelling sur la tribune officielle : on aperçoit Pierre Ségelle, Vincent Auriol discutant avec Pierre Chevallier. Le défilé militaire continue avec les blindés (dont un char nommé "Sidi Brahim"). De nouveau, un clap de tournage et gros plan sur un jeune homme (tournage du film "Antoine chef de bande").</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 11:39</p> Thu, 15 Feb 2018 08:11:38 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11379-fetes-johanniques-a-orleans Explorer Course automobile <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19592/thumbs/155/thum-006.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>À Orléans, sur le circuit près de l'Île Arrault (actuel hippodrome), une voiture de course portant le numéro 9 se gare et le pilote en sort. Plan serré sur des observateurs. En arrière-plan, un stand de vente d'huile pour moteurs, "Monolube". Vue sur une voiture de course immatriculée "4HODP75" conduite par le journaliste et pilote Gérard "Jabby" Crombac. La voiture n° 8 se gare. Vues sur la course. Arrivée des vainqueurs.</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 1:41</p> Wed, 14 Feb 2018 15:58:37 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11375-course-automobile Explorer Obsèques du maire d'Orléans Pierre Chevallier (2/2) <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19587/thumbs/155/thum-014.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Vue en plongée sur la cérémonie : discours de Roger Secrétain, adjoint de Pierre Chevallier et futur maire d'Orléans (de 1959 à 1971). Puis discours de René Dhiver, maire d'Orléans depuis la mort de Chevallier et jusqu'en 1954. Discours de Pierre Dézarnaulds, député du Loiret, puis discours de René Pléven, résident du Conseil. Vues d'ensemble sur la sortie de l'Hôtel Groslot, et vues générales et en plongée sur le défilé funéraire dans la rue Jeanne d'Arc. Plan sur les ouvriers, à la fenêtre des bâtiments en construction (Reconstruction d'après-guerre), qui assistent au défilé.</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 2:50</p> Wed, 14 Feb 2018 10:19:46 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11378-obseques-du-maire-d-orleans-pierre-chevallier-2-2 Explorer Fête des cerises à Olivet (La) <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19521/thumbs/155/thum-011.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Titres : "La fête des cerises", "Olivet". De nuit, sur le Loiret, un bateau circule avec un fumigène. Une famille regarde le spectacle depuis la rive. De jour dans le Parc du Poutyl, des fillettes s'amusent à glisser sur les bords d'un escalier, alors qu'un public semble attendre ou regarder un spectacle sur la terrasse. Vue d'ensemble sur le Loiret, avec le restaurant du Pavillon Bleu en arrière-plan et des barques navigant. Une vedette arrive sur les lieux de la fête. Elle monte sur la terrasse et dit quelques mots au micro. De nouveau, de nuit, défilé de barques avec fumigènes (ou lampes ?). De jour, vue sur la terrasse où le public semble attendre, assis sur le muret.</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 2:17</p> Wed, 14 Feb 2018 09:56:15 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11374-fete-des-cerises-a-olivet-la Explorer Circuit de vitesse à Orléans <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19553/thumbs/155/thum-002.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Portrait d'un homme descendant d'une voiture. Où passe maintenant l'avenue Roger Secrétain, différentes vues sur des voitures de course, des Formule 1, et leurs pilotes. Portraits de supporters. Différentes vues d'ensemble sur la course avenue du Champ-de-MArs, alternées avec vues rapprochées des pilotes, des membres d'équipe, des spectateurs. Différents types de voitures sont en compétition : tourisme, sport, et voitures de course. Portrait d'un homme descendant de sa voiture. Vue sur le jury attablé en train d'écrire. Puis vue sur la course de Formule 1. Des pilotes rient devant la caméra. Derrière eux on aperçoit une affiche annonçant une course automobile le dimanche 8 juin 1952 à Orléans : "circuit de vitesse".</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 2:48</p> Wed, 14 Feb 2018 08:52:23 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11371-circuit-de-vitesse-a-orleans Explorer Un peu, beaucoup, passionnément... <img src="http://memoire.ciclic.frhttp://medias.ciclic.fr/3007_2/thumbs/115/thum-035.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120"/><p class="textChapo">Les images d'un mariage pour fêter la Saint-Valentin car, dans l'Athènes antique, cette période de l'année était le mois de Gamélion, consacré au mariage sacré de Zeus et d'Héra.</p><p>Même si l'amour ne mène pas forcément au mariage, celui-ci n'en demeure pas moins un instant privilégié pour le fêter et le concrétiser aux yeux de son entourage.</p> <p>Tourné en 1945 à Malesherbes, ce film en est une bonne illustration. D'une part à travers les nombreuses images du cortège suivant les mariés à chaque étape de cette journée de noces, et d'autre part dans la scène finale présentant tous les amis et la famille lors d'un bal improvisé autour des mariés sur la musique d'un trompettiste.</p><p>Et ainsi ils fêteront la Saint-Valentin...</p> Wed, 14 Feb 2018 06:50:11 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/decouvrir/article/instantanes/un-peu-beaucoup-passionnement Découvrir Fête paroissiale à Olivet <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19546/thumbs/155/thum-022.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>L'entrée du collège "La Providence" (44 rue Pierre Beaulieu) est encadrée par une porte de château-fort en carton, décorative. Les enfants, en costume médiéval, défilent dans la cour. Le défilé est ponctué de scénettes et de chansons. Une fanfare joue un air (joli montage de différents plans). Dans les allées d'un parc en bord de Loiret, probablement juste derrière le collège, les visiteurs se promènent et participent à différents jeux de kermesse et loteries. Ils s'arrêtent également devant des étals de vente, certainement des produits (décoration, torchons, vêtements...) réalisés par les personnes de la paroisse. Vue sur le "comptoir des lots" où les gagnants viennent chercher leurs cadeaux. Vue sur des religieuses avec leur coiffe traditionnelle. Les jeunes gens en costume médiéval boivent un verre. Vues d'ensemble sur les visiteurs attablés au bord de l'eau. Deux hommes portant une toque de cuisinier cuisent des gaufres. Vue sur un stand de vente de gâteaux (et en arrière-plan une femme qui fait des boules de glace). Le curé discute avec deux personnes : peut-être le curé Augustin Péron, attaché à la paroisse de 1919 à 1955.</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 6:59</p> Tue, 13 Feb 2018 08:19:41 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11372-fete-paroissiale-a-olivet Explorer Moisson de la moutarde <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19532/thumbs/155/thum-001.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Plan serré sur un jeune garçon conduisant une machine agricole de nuit. portrait de deux hommes discutant dans un champ. Gros plan sur les rabatteurs d'une moissonneuse. Gros plans sur la moissonneuse batteuse qui déverse les grains dans une benne et passage de la moissonneuse qui vide la paille dans le champ. Vues sur les tiges de moutarde qui bougent dans le vent. Puis vue générale sur le champ et la moissonneuse qui passe.</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 2:36</p> Tue, 13 Feb 2018 08:18:57 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11373-moisson-de-la-moutarde Explorer Vacances familiales au Maroc <p><img src="http://medias.ciclic.fr/6418/thumbs/155/thum-106.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Un Boeing 727 de la compagnie Air France sur le tarmac d'un aéroport. Survol du Maroc. À Mohammedia, plans très courts sur une plage, l'hôtel Samir et sa piscine. Une voie de chemin de fer, puis la caméra est embarquée dans le train, on découvre donc les abords. À Rabat, une entrée du Palais Royal, un homme en djellaba et chapeau rouge planté devant. La famille part en vacances : elle part de ville en ville en train ou en avion, la caméra souvent embarquée nous fait découvrir les paysages ; elle loge dans des hôtels assez luxueux (quelques plans, notamment sur les piscines). Visite de quelques monuments dans les villes, dont : des porches d'entrée à l'architecture du Maghreb typique (dont la porte d?entrée de Chellah à Rabat), des mosaïques de céramique, des mosquées et le mausolée Mohamed V. Des gens en djellaba, des marchands ambulants, des danseuses ; des places de marché bondées de monde en activité ; des charmeurs de serpent et autre dresseur de singe (Marrakech) Dans les villes traversées, on trouve notamment : Benguerir, Marrakech, des villages de l'Atlas Balades à dos de dromadaire dans le désert, en calèche à cheval dans Marrakech, en voiture dans les montagnes (vues sur des villages, des pistes) La famille passe du temps dans Marrakech, sa place principale avec la foule, les charmeurs de serpent et autre dresseur de singe ; les rues commerçantes, les étals ; le groupe s'arrête prendre la thé dans la cour intérieure d'une maison où les filles défilent pour montrer leurs plus beaux habits, du voile simple à la burqa. Puis ils partent en voiture et parcourent des pistes dans l'Atlas : ils traversent un paysage de rocailles, des villages qui y sont perchés où les hommes vivent près de leurs troupeaux (chèvres) et se déplacent à dos d'âne ou en charrette. On retrouve la famille dans une aérogare, qui monte sur le tarmac dans un petit avion de Royal Air Maroc : survol de paysage, dans un hôtel avec piscine, la côte à Agadir (plans rapides). La caméra embarquée dans un véhicule : vues sur un paysage semi-désertique. Plan sur une carte. La famille arrive dans une cité fortifiée puis se promène dans le désert : des os sur le sol, un troupeau de dromadaires - balade à dos de dromadaire, puis à pied dans les rues où l'on voit des femmes voilées ; balade à cheval. Des bateaux de pêche arrivant dans le port d'Agadir, puis les marocains organisent un petit marché sur le port. Titre : "Fin".</p><p> Réalisateur(s): Descamps | Format: Film 9,5 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 19:29</p> Mon, 12 Feb 2018 08:28:11 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11360-vacances-familiales-au-maroc Explorer Fêtes johanniques à Orléans <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19488/thumbs/155/thum-042.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Arrivée du corps ecclésiastique à la cathédrale Sainte-Croix d'Orléans, le cardinal Roques suivi de Mgr Robert Picard de La Vacquerie, alors évêque d'Orléans. Plusieurs vues sur les évêques pendant la messe. Vues en plongée sur la cérémonie depuis les hauteurs de l'orgue. Sortie de la cathédrale. Portrait du nonce apostolique Paolo Marella. Puis sortie des préfets et des élus, notamment le député-maire d'Orléans Pierre Ségelle, suivi par Roger Secrétain, conseiller municipal et député du Loiret, futur maire d'Orléans. Les enfants des écoles défilent en groupe, les étudiants, les groupes sportifs, un groupe composé essentiellement de femmes en uniforme (la Croix Rouge), puis vue sur la fanfare militaire et la représentante de Jeanne d'Arc sur sa monture, incarnée par Marcelle Desrousseaux de Vandières. Puis le maire Pierre Ségelle et les membres du gouvernement, les évêques. Vues sur les groupes d'enfants (musiciens, scouts...) passant devant la statue équestre de Jeanne d'Arc. La cavalière représentant Jeanne d'Arc prend la pose devant la statue. Passage des généraux et des préfets, les magistrats, et de nouveaux les évêques. Puis une cérémonie débute avec un discours du maire.</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 11:09</p> Mon, 12 Feb 2018 08:24:29 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11367-fetes-johanniques-a-orleans Explorer Fêtes johanniques à Orléans <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19489/thumbs/155/thum-021.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Lors des Fêtes Johanniques d'Orléans, défilé militaire et traditionnel dans la Rue Jeanne d'Arc et la place du Martroi. Vues en plongée sur une cérémonie à la cathédrale Sainte-Croix, prise depuis les hauteurs de l'orgue. Vue sur de nombreuses communiantes en aube et voile, avançant dans la cathédrale avec un cierge. Puis de nouveau, vues sur la cérémonie. Filmés depuis le parvis, les enfants de choeurs et/ou communiants sortent de la cathédrale, missel à la main.</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 3:45</p> Mon, 12 Feb 2018 08:22:35 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11368-fetes-johanniques-a-orleans Explorer Promenade en bord de Loire <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19490/thumbs/155/thum-001.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Une famille se promène sur un sentier en bord de Loire, près de Jargeau. Deux des promeneurs semblent discuter de ce qu'ils voient face à eux. A côté d'eux l'on aperçoit un mât avec des drapeaux français qui flottent. Puis plan d'ensemble sur le rivage et une maison, deux promeneurs avancent. L'un d'eux semble porter des médailles sur sa veste. Devant la maison s'élève le mât avec les drapeaux. Gros plan sur le logo d'une voiture "Peugeot 301".</p><p> Réalisateur(s): Pierre Villiaume | Format: Film 16 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 0:40</p> Mon, 12 Feb 2018 08:21:29 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11369-promenade-en-bord-de-loire Explorer Clémenceau (Le) <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19653/thumbs/155/thum-017.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Le porte-avions le Clémenceau dans la rade de Brest. Embarqué sur le porte-avions, le réalisateur filme les avions sur la piste : F-8E Crusader, Breguet Alizé, GAMD Etendard IV. Panoramique sur le port militaire de Brest. Des mousses en embarquement de découverte. [noir]. Vue du bâtiment. Les militaires sur la piste pour le décollage d'un avion GAMD Etendard IV. Atterrissage de plusieurs avions dont un F-8E Crusader.</p><p> Réalisateur(s): Michel Moreau | Format: Film 8 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 4:25</p> Mon, 12 Feb 2018 08:20:21 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11370-clemenceau-le Explorer Cavalcade à Oucques <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19631/thumbs/155/thum-005.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Dans la Grande Rue de Oucques, face à la mairie, passage d'un défilé avec fanfares, chars décorés, majorettes, clowns, petit train coloré et groupe costumé. Des fanfares passent dans l'autre sens. Un clown danse dans le défilé. Plongée sur le passage du petit train coloré. Passage de groupes costumés, d'un char avec canon à confettis et d'une fanfare déguisée en cuisiniers.</p><p> Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 3:20</p> Fri, 09 Feb 2018 08:45:26 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11363-cavalcade-a-oucques Explorer Cavalcade à Oucques <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19629/thumbs/155/thum-024.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>[film accompagné de musique] À Oucques, une foule nombreuse dans la Grande Rue. Des manèges sur la place du Château (clocher de l'église Saint-Jacques en arrière-plan). Plongée sur le passage d'un défilé dans la Grande Rue : monsieur Loyal, majorettes, fanfares, chars décorés et groupes costumés. [sombre] Rue Carbonnier, passage de fanfares (dont l'Union Musicale de Pontlieue), de chars décorés, de majorettes et d'un groupe costumé.</p><p> Réalisateur(s): Michel Bertet | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: n/d | Durée: 8:24</p> Fri, 09 Feb 2018 08:44:07 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11364-cavalcade-a-oucques Explorer Cavalcade à Oucques <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19613_2/thumbs/155/thum-031.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>[film accompagné de musique] Titre : "Oucques Cavalcade 1978". Rue Carbonnier, passage d'une troupe traditionnelle écossaise, de chars décorés, de majorettes, de fanfares parfois déguisée et d'enfants costumés. Grande pancarte près d'une façade de maison au niveau du 65 Grande Rue : "Cavalcade 5 et 12 février", puis, en face, un grand sapin sous la neige. La façade décorée de la mairie. Grande Rue, près du carrefour avec la rue Carbonnier et de la palce du Château, passage sous la neige tombante de fanfares (dont "Les Gars de Jouix" de Pontarlier), de chars décorés, d'enfants costumés et de majorettes. Passage Grande Rue, près de la f^te forain installée sur la place du Château, de chars décorés, de fanfares et de majorettes. "Fin".</p><p> Réalisateur(s): Michel Bertet | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: n/d | Durée: 10:09</p> Fri, 09 Feb 2018 08:43:29 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11366-cavalcade-a-oucques Explorer Cavalcade à Oucques <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19613_1/thumbs/155/thum-013.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>[film accompagné de musique] Titre : "Oucques Fevrier 1977". Grande Rue, au bord de la place du Château, plongée sur un monsieur Loyal puis sur le passage de fanfares (dont certaines déguisées), de chars décorés, d'échassiers, d'un groupe d'enfants déguisés, de majorettes et de cyclistes sur des vélos décorés. Passage d'une fanfare Grande Rue, au niveau de l'entrée de la rue Carbonnier dans laquelle passent ensuite le monsieur Loyal, des fanfares, des chars décorés, des majorettes (dont celles d'Oucques) et des enfants déguisés. De nuit, la façade la mairie avec une décoration lumineuse. "Fin". </p><p> Réalisateur(s): Michel Bertet | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: n/d | Durée: 11:30</p> Fri, 09 Feb 2018 08:43:29 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11365-cavalcade-a-oucques Explorer Festival de Cannes : les affiches, les lieux <p><img src="http://medias.ciclic.fr/6461/thumbs/155/thum-005.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>A Cannes pendant le festival, le réalisateur fait le tour des affiches de films et des endroits les plus fréquentés pour cet événement. Affiches : "Flashback", "Antonio das mortes", "Dillinger est mort". Des voitures sur la Croisette, l'entrée du Carlton, le Palais des festivals (sa tour, ses drapeaux, les gens qui attendent).</p><p> Réalisateur(s): Descamps | Format: Film 9,5 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 0:52</p> Thu, 08 Feb 2018 08:17:07 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11356-festival-de-cannes-les-affiches-les-lieux Explorer Vacances en Suède <p><img src="http://medias.ciclic.fr/6422/thumbs/155/thum-020.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Film de montage retraçant des vacances familiales en Suède le tout accompagné par un commentaire explicatif ainsi que de la musique. La voiture familiale embarque sur un ferry à Helsingør (Danemark) vers la Suède (quelques images du port de Helsingør, du ferry, des passagers). Puis arrivée à Göteborg (Suède) : plans sur le port, des bateaux amarrés, des grues de déchargement puis dans la ville (circulation), puis dans le musée moderne et son parvis, orné de statues et autres ?uvres d'art contemporain. Durant tout le film la famille va se déplacer en voitures de ville en ville (avec un dispositif parfois mis en place où le cameraman est mis en avant de la voiture pour la voir arriver). La famille emprunte de petites routes bordées de lacs et de forêts de sapins sur lesquels on a de nombreux plans. Sur les lacs et rivières flottent des billes de bois, signe de l'exploitation de la forêt (plan sur un camion transportant du bois et séquence dans une exploitation qui fabrique du papier : les pompiers interviennent lors d'un incendie, on voit donc des tractopelles et des hommes armés de jets d'eau en action). Durant ce périple on trouve : - la famille qui se promène autour d'un lac et fabrique un pont à l'aide d'un tronc d'arbre pour traverser un bras d'eau - la famille installée dans un camping avec des tentes - la famille qui rencontre des Suédois qui leur montre des toiles de peinture d'un artiste local, juchés sur l'escalier d'accès à une maison de bois rouge - une vache sans corne ( le commentaire explique que les cornes des vaches suédoises ont disparu pour être remplacer par une bosse sur le haut du front). - un train partant sur une ligne de chemin de fer - des plans sur une église de bois rouge à Hagfors (Suède) Puis la famille arrive à Stockholm (Suède) : vues sur le port, puis dans la ville sur des parcs, des fontaines, des bâtiments, des cabines téléphoniques ; la famille attablée à la terrasse d'un restaurant ; séquence sur un musée de plein air qui présente des habitations de bois du Moyen-Âge, puis danse traditionnelle suédoise en costume ; vues sur le c?ur de Stochol qui repose sur des pilotis, appelé "la venise du Nord" ; visite des extérieurs du palais royal (diverses plans, d'ensemble et de détail ; la garde royale ; fanfare et défilé militaire). Puis la voiture repart dans la campagne vers la région des lacs (séquence de baignade). Plans sur une escorte de mouette depuis le ferry de retour. Titre : "Fin".</p><p> Réalisateur(s): Descamps | Format: Film 9,5 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: n/d | Durée: 14:39</p> Thu, 08 Feb 2018 08:16:00 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11357-vacances-en-suede Explorer Cavalcade à Oucques <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19474_1/thumbs/155/thum-011.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>[film accompagné de musique] Carton : "Oucques 1982". Rue de Fréteval, passage d'un groupe de joueurs de cornemuse écossais, de chars décorés, de groupes d'enfants déguisés et de majorettes. Rue Carbonnier, passage de chars décorés, de fanfares, de groupes d'enfants déguisés, de majorettes </p><p> Réalisateur(s): Michel Bertet | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: n/d | Durée: 6:31</p> Thu, 08 Feb 2018 08:15:11 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11358-cavalcade-a-oucques Explorer Cavalcade à Oucques <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19474_2/thumbs/155/thum-049.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>[film accompagné de musique] Carton : "Cavalcade Oucques Février 1983". Deux manèges sur la place du Château. Au début de la Grande Rue, côté rue de Châteaudun, passage de fanfares (dont l'harmonie municipale de Suèvres et la musique de St-Vincent-des-Prés (72)), de chars décorés, d'une troupe traditionnelle alsacienne, de groupes déguisés et de majorettes. Près de la mairie, dans la Grande Rue, passage de Gilles, de chars décorés, de majorettes, de fanfares, de groupes d'enfants déguisés et d'une troupe traditionnelle. Passage rue Carbonnier d'une fanfare et d'un char. Arrivant de la rue Beau, un char décoré s'engage dans la Grande Rue. "Fin".</p><p> Réalisateur(s): Michel Bertet | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: n/d | Durée: 8:44</p> Thu, 08 Feb 2018 08:15:11 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11359-cavalcade-a-oucques Explorer Floralies à Orléans <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19451_2/thumbs/155/thum-027.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Sur une ardoise : "Les Floralies Orléans 1967". Au parc floral de la Source, vues du village gaulois reconstitué sur le thème d'Astérix le Gaulois. Promenade dans le parc avec vues de nombreuses compositions florales. Passage de deux petits trains touristiques. Panoramique sur le site. Nouvelles vues de compositions florales en extérieur puis en intérieur. La fontaine du parc. des pigeons picorant au sol. Panoramique sur la façade de la cathédrale Sainte-Croix à Orléans. </p><p> Réalisateur(s): Michel Bertet | Format: Film 8 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 6:50</p> Thu, 08 Feb 2018 08:10:26 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11361-floralies-a-orleans Explorer Le Carnaval de Manthelan, pays des bons enfants <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/19893-A_0.png" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120"/><p class="textChapo">«&nbsp;Manthelan, Manthelan, Pays très gai très amusant, Manthelan, Manthelan, Pays des bons enfants&nbsp;»</p> <p>Quand <strong>Augustin Branger, dit «&nbsp;Pipelet&nbsp;», a inventé cet hymne en 1869</strong>, il ne se doutait pas que les manthelanais le chanteraient encore 150 ans plus tard. Ce violoniste amateur, accompagné de son acolyte <strong>Théodore Fontaine, dit «&nbsp;Cocodache&nbsp;»</strong>, parvint à fédérer l'amitié et l'esprit de fête de tout un village, qui s'animait de musique et de déguisements pendant quelques jours autour de Mardi-Gras.</p><p>D'années en années, ces fêtes ont attiré de plus en plus de participants et de visiteurs, et se sont enrichies par de nombreuses activités annexes, telles que l'élection de Miss Carnaval, la confection de chars géants, la participation des écoles, l'organisation d'un bal ou encore l'invitation de fanfares qui aujourd'hui viennent de toute la France.</p> <p>Classé n° 1 de la Région Centre, <strong>inscrit au «&nbsp;Patrimoine culturel immatériel en France&nbsp;» en 2014</strong>, le Carnaval de Manthelan attire entre 5000 et 10000 visiteurs chaque année. Et c'est la cavalcade qui fait le plus d'adeptes le dimanche suivant le mercredi des cendres. La fabrication d'une dizaine de chars géants, dont les thèmes varient chaque année, est entièrement gérée par les <strong>bénévoles du Comité des Fêtes du Carnaval de Manthelan</strong>, association créée spécialement pour ces festivités en 1959. Pouvant aller jusqu'à 6 mètres de hauteur, ces sculptures en carton-pâte sont parfois articulées par un moteur comme des automates. Leur déambulation spectaculaire dans les rues de la ville, au son des trompettes et des tambours, marque le temps fort de ces festivités et en fait l'un des sujets favoris des cinéastes amateurs de la région lochoise.</p> <p>Si <strong>Jacques Nouhaud</strong>, co-fondateur du caméra-club de Loches, et <strong>André Voirin</strong>, habitant de La Croix-en-Touraine, ont filmé le défilé en 1962 et 1984, c'est surtout grâce à&nbsp;<strong>Paul Indrault </strong>que l'on doit le plus de reportages. Gérant de l'Hôtel Moderne rue Nationale, très investi dans différentes associations puis élu maire de Manthelan, Paul Indrault filme <strong>les actualités de la ville entre 1960 et 1980</strong>, principalement les défilés du Carnaval auxquels il participait déjà lorsqu'il était enfant.</p> <p>La prochaine édition se tiendra le 18 février ! En attendant, venez découvrir les images des années 1960 et celles des années 1980... Bonnes fêtes carnavalesques à toutes et tous&nbsp;!</p> Tue, 06 Feb 2018 11:37:01 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/decouvrir/article/retrospectives/le-carnaval-de-manthelan-pays-des-bons-enfants Découvrir 1937, l'Aviation Populaire <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/Aviation Pop_0.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120"/><p class="textChapo">Devant la montée en puissance des dictatures autour de la France (Allemagne, Espagne, Italie) les dirigeants du Front Populaire savaient que l’Armée de l’Air ne serait jamais en nombre suffisant de pilotes. Il faut donc recruter et former de futurs aviateurs, c'est en partie pour cela que le gouvernement lance "L'Aviation Populaire".</p><p><strong>En mai 1936</strong>, l’arrivée au pouvoir du Front Populaire dans un contexte international difficile, va bouleverser la société française. Un mouvement de grève générale oblige le gouvernement Blum à prendre des mesures importantes pour contenter la population et relancer l’économie&nbsp;: congés payés, semaine de 40 heures et hausses de salaires. L’état de l’aviation et, en particulier de l’aviation privée qui n’a pas réussi à s’ouvrir au plus grand nombre malgré les aspirations de la jeunesse, sert alors à <strong>Pierre Cot, ministre de l’Air du gouvernement de Léon Blum</strong>, pour justifier le lancement d’une politique hardie et novatrice, l’Aviation Populaire.</p><p>L'Etat veut offrir à tous les jeunes qui veulent voler la possibilité de rejoindre une Section d’Aviation Populaire (S.A.P.), au sein d’un aéro-club. Des moyens importants sont votés pour financer cette politique, dont l’objectif est aussi de former de futurs personnels pour l’armée de l’Air. Les écoles, les collèges, les lycées de la Région Centre-Val de Loire, région engagée dans l'aéronautique depuis le début du XXe siècle, se mettent à l'oeuvre en initiant des ateliers de sensibilisation par l'aéromodélisme et des cours théoriques d'aérodynamisme et de mécanique. L'objectif évident est de favoriser l'orientation des futurs ouvriers et ingénieurs vers la construction aéronautique et notamment la&nbsp;<strong>Société Nationale de&nbsp;Construction Aéronautique</strong><strong>&nbsp;</strong>(SNCAC -&nbsp;Bourges, Châteauroux) mais aussi de favoriser des vocations de pilotes.</p> <p class="MsoNormal">Ces films proviennent des fonds <strong>Joseph Limousin</strong> et Charles Petiot De Laluisant. De Joseph Limousin, on connaît beaucoup de choses, 35 films ont été déposés à Ciclic par son fils. Joseph Limousin était un patron d’entreprise, lié à la famille Biard, quincaillier à Châteauroux, et créateur des produits Balma. <strong>Le film exceptionnel que nous vous présentons sur cette période de l’Aviation Populaire</strong> faisait partie du fonds, il s’agit très probablement d’un film de club, réalisé à plusieurs mains. Les qualités techniques de Joseph Limousin ne sont pas à démontrer, il aidait le célèbre explorateur François Balsan dans le montage de ses films. On sait peu de choses sur <strong>Charles Petiot De Laluisant</strong>, si ce n’est qu’il a une trentaine d’année au moment où il filme ces images en 8mm sur l’aéro-club d’Air Touraine, promenade du dimanche ou intérêt manifeste pour l’aviation de cet homme de 37 ans qui travaillait pour la Société des Charbonnages de France et qui utilisait peut-être l’avion régulièrement. L’intérêt du film étant de nous révéler, en arrière-plan, la toute nouvelle aérogare civile dessinée par Pierre Lacape et inaugurée les 23 et 24 juillet 1938. Cette belle construction n’aura qu’une existence éphémère car elle sera détruite par les allemands en 1940 afin d'étendre la piste.&nbsp;</p><p>Jusque-là réservée à quelques élites, intellectuelles et financières, l’aviation est une activité élitiste et un marqueur social. Les trajets en avions de ligne étaient dispendieux, l'armée de l'air réservait ses avions de chasse aux officiers.&nbsp;<strong>Pierre Cot, avec l’aide du Ministre de l’Éducation Nationale de l’époque&nbsp;Jean Zay</strong>, présenta un programme visant à répandre l’aviation auprès du plus grand nombre. Bien entendu cette idée ne faisait pas l’unanimité, notamment auprès des militaires français, héritiers de vieilles traditions qui voyaient mal l’aviation tomber entre les mains des petits artisans, des commerçants, et surtout des ouvriers.</p><p>Pierre Cot, modeste aviateur, pilote amateur, comptait s’appuyer sur un réseau d’aéroclubs. En 1932, il n’existe que 90 aéroclubs en France mais ils seront 324 en 1937. Les responsables de<strong>&nbsp;l’Aéro-Club de France</strong>&nbsp;voyaient aussi en l’Aviation Populaire un moyen de se développer de manière importante. Finalement lorsque la France entre en guerre aux côtés du Royaume-Uni contre le Nazisme, l’Aviation Populaire a formé plusieurs milliers de nouveaux aviateurs. En 1939, le rapporteur du budget de l’air signale que 3500 élèves ont passé leur brevet de tourisme 1er degré et 1250 le 2ème degré grâce à l’Aviation Populaire. Ils pourront venir gonfler les rangs d’une Armée de l’Air totalement inadaptée à l’affrontement contre la Luftwaffe, les nouveaux chasseurs français Bloch MB 150 n’étant livrés qu’en septembre 1939.</p><p>Aujourd’hui, on voit les traces laissées par l’Aviation Populaire dans les nombreux aéroclubs métropolitains.&nbsp;<strong>L’aviation de tourisme tire en partie ses origines du programme de Pierre Cot et Jean Zay</strong>.</p><p><strong>TOURS - Air Touraine</strong></p><p>A Tours, Air Touraine, issu de la fusion des aéro-clubs tourangeaux, fait partie des premiers à ouvrir une section. Le vol à voile devient une étape vers le brevet de pilote de tourisme. Le ministère dote la Section d’Aviation Populaire de deux planeurs XI-A et XV-A, en plus des planeurs d’Air Touraine. Le club Air-Touraine, présidé par le&nbsp;<strong>général Emile Muiron</strong>, s’est lancé à fond dans le projet. Sans se soucier de politique. Plusieurs centaines de jeunes se sont inscrits. Ils venaient de l’école des cheminots de Saint-Pierre-des-Corps, de familles de commerçants, d’artisans, parfois de milieux plutôt aisés. Le club devient rapidement un des plus gros de France avec près de 400 membres, parmi eux, Jean Tulasne, lieutenant à la base défense d’Avord. Air-Touraine, c’est aussi une section vol à voile, une section modèles réduits et, dès octobre 1936, la section de l’Aviation populaire. Le moniteur en chef de la section de vol à voile de la&nbsp;<strong>SAP Air Touraine</strong>&nbsp;est Jean Anthonioz, ancien pilote militaire.</p><p><strong>CHATEAUROUX – LA MARTINERIE - Aéro-Club de l'Indre</strong></p> <p>C'est en 1925 que quelques anciens pilotes de la guerre de 1914-1918, fondèrent l'Aéro-Club de l'Indre. Sous la direction du Capitaine de Bondy, le club s'installe sur la<strong> partie nord-est du terrain militaire de la Martinerie</strong> avec un avion Morane 149. En 1936, avec l'achat d'un Caudron Luciole, le club prend vraiment son essor. A cette époque, les <strong>Sections de l’aviation populaire</strong> initiées par l’Etat entrainent un nouveau départ. Les écoles, collèges et lycées de la région initient dans les classes de dessins et travaux manuels à la confection de planeurs, les élèves sont initiés aux théories de l'aérodynamique : le collège Balzac à Issoudun,&nbsp;l'École Primaire de Moulins-sur-Cephons, le Lycée de Châteauroux. La conséquence fait que l'Aéro-Club de l'Indre accueille&nbsp;250 inscrits au pilotage. L'écurie du club se composait de quatre Luciole, un Henriot 16, deux Cricri Samson. Deux moniteurs supplémentaires vinrent renforcer les deux moniteurs en place. Les heures de vol et le matériel étaient payés par l'État. Il n'en coûtait aux membres qu'une modeste cotisation. L’Aéro-club de l’Indre, comme beaucoup d'autres, fut le berceau de nombreux pilotes militaires et professionnels.</p><p class="textFrame"><strong>Vous pourrez visionner ci-dessous les nombreux extraits couvrant la section scolaire du Collège Balzac d'Issoudun, la S.A.P. de Châteauroux, grands et petits, la section scolaire de l'école primaire de Moulins-sur Cephons, la section scolaire du Lycée de Châteauroux. Toutes situées dans les abords de La Martinerie où se construisaient, à Déols entre 1936 et 1937, les usines d'aviation Bloch. Le 16 janvier 1937, la société des Avions Marcel Bloch est intégralement nationalisée. L'usine de Châteauroux-Déols rejoint la SNCAC, Société Nationale de Construction Aéronautique du Centre.</strong></p> Fri, 26 Jan 2018 16:27:10 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/decouvrir/article/grand-angle/1937-laviation-populaire Découvrir Nos amis les animaux <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/7189-00-05-06.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120"/><p class="textChapo">Chiens, chats, cochons, renards, sangliers ou perruches, animaux de compagnie, de la ferme ou sauvages... Les "bêtes" de tout poil et de toute plume sont à l'honneur !</p><p>Les cinéastes amateurs n'ont pas attendu Youtube, Dailymotion ou Facebook pour filmer et diffuser les images animées de leurs animaux favoris. Armés de leur caméra 8 mm, Super 8 ou 9,5 mm, les cinéastes amateurs ont filmé leurs relations drôles, touchantes ou improbables avec leurs animaux.</p><p>&nbsp;</p><p>Petit chien et gros ballon</p><p>Georges Carlou, cinéaste originaire de Touraine, réalise un petit "film de famille animalier". En 1937, il tourne en région parisienne une séquence digne des meilleurs numéros de cirque. Un <strong>fox-terrier</strong>, au milieu d'un campement, s'adonne à un véritable <strong>exercice de jongle du bout de la truffe</strong> sous le regard amusé de son maître et du cinéaste tourangeau.</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p>Chien ou cochon, qui sera la vedette ?</p><p>En 1942, Hélène Mariette, photographe à Amboise, tourne un film où <strong>chien et cochon sont à l'affiche</strong>. Tout commence par un dimanche en famille à la ferme. Le chien est à l'honneur, joue avec ses maîtres... Mais attention le repas du cochon arrive pour un <strong>dîner mouvementé</strong>, presque endiablé. <strong>Qui du cochon ou du chien aura les faveurs de la petite famille ?</strong></p><p><strong></strong></p><p>Le sanglier, copain comme cochon !</p><p><strong>Un sanglier apprivoisé ? </strong>Si, si c'est possible ! En témoigne ces deux films, l'un tourné en 1963 par Jean-Marie Blanchard et l'autre tourné par Martial Hurault en 1992 où l'on découvre que le sanglier, animal sauvage par excellence, peut être un très bon animal de compagnie <strong>à qui l'on peut donner le biberon et qui vous accompagne en balade !</strong></p><p><strong></strong></p><p>&nbsp;</p><p>"Pauvre toutou"</p><p>Avoir un <strong>animal de compagnie</strong>, c'est souvent l'occasion de s'amuser et lui faire <strong>jouer la comédie</strong>. <strong>"Pauvre toutou"</strong> est l'exemple parfait de la fiction familiale mettant en scène <strong>l'animal fétiche de la famille : le chien</strong>. Tourné en 1950 à Joué-les-Tours, par Marie-Françoise Arhuero, le film met en scène <strong>les péripéties d'une petite fille lorsque celle-ci a décidé de balader le chien en poussette !</strong></p><p><strong></strong></p><p>Un renard à l'école ou comment "Goupil a retrouvé une famille"</p><p>C'est en 1970, qu'Edmond Vialaret, instituteur à l'école publique primaire de Veilleins, tourne de petits films en Super 8 avec ses élèves. <strong>La même année un renardeau abandonné trouve refuge à l'école</strong>. C'est l'occasion rêvée pour toute une classe d'élèver et de prendre soin de l'animal. L'instituteur capte ces scènes d'une grande tendresse unissant l'homme et l'animal sauvage.<strong>&nbsp;</strong><strong>&nbsp;</strong></p><p>&nbsp;</p><p>En direct du Parc des Princes : les perruches de Saint-Etienne</p><p>Voici un <strong>grand match de football</strong> au Parc des Princes ! Les perruches aux "maillots" des verts de Saint-Etienne vont vous prouver leur talent de sportifs en matière de ballon rond ; le tout <strong>filmé en famille et commenté en direct</strong> par le réalisateur Philippe Sevestre. Messieurs les footballeurs, à vos crampons, la concurrence va être rude !</p><p>&nbsp;</p><p>La course au chat</p><p>Un sélection de films sur les animaux, ne serait pas une vraie sélection s'il n'y avait pas de <strong>chats à l'honneur</strong>. Voici donc un autre film de Philippe Sevestre réalisé en 1982. Il tourne en <strong>caméra subjective</strong> <strong>à la poursuite de son chat dans le jardin</strong>. Le résultat, vous le verrez, est particulièrement réaliste et inventif. <strong>Chat, ch'est chouette !</strong></p><p><strong></strong></p><p><strong>Maintenant à vos clics pour remonter le temps à rebrousse-poils et découvrir cette belle sélection animalière !</strong></p> Wed, 24 Jan 2018 12:58:41 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/decouvrir/article/carnets/nos-amis-les-animaux Découvrir Le pont de Sully-sur-Loire effondré <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/2017_89249.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120"/><p class="textChapo">En janvier 1985, la France est frappée par une intense vague de froid. Cet évènement météorologique exceptionnel d'une ampleur inédite en France n'a pas échappé à l'objectif des cinéastes amateurs, témoins attentifs des transformations qui affectent leur quotidien et leur environnement.</p><p class="textRightFrame"><strong>Jean-Michel Régneau</strong> est né le 10 juin 1943 à Orléans. Il commence à tourner des films en 8 mm puis en Super 8 notamment dans le cadre du caméra club "PTT Loisirs" lié à son activité professionnelle au sein de France Télécom. Proche du Photo Ciné Club Orléanais, notamment de Jean-François Lambert et Philippe Sevestre, il a tourné des films relatant les festivités de Jargeau et son carnaval, les évènements météorologiques exceptionnels comme la crue de la Loire, les floralies d'Orléans et les fêtes de Jeanne d'Arc.</p><p>Cette vague de froid qui touche la France à l'hiver 1985 est comparable en intensité à celle de février 1956 et janvier 1963. <strong>Dans le Loiret le froid frôle des records et atteint les −20 °C</strong>. La Loire dont l'embâcle est partielle mais suffisamment conséquente, charrie de gros morceaux de glace. <strong>Le pont suspendu de Sully-sur-Loire</strong>, mis en en service en 1836, <strong>s'effondre dans le lit de la Loire le 16 janvier 1985 vers 7h40.</strong></p><p>La cause de l'effondrement est due aux câbles de suspension en acier qui ont cédé sous l'effet du gel. Le tablier du pont s'effondre sur toute sa longueur et ne restent debout que les piles du pont.</p><p><strong>L'évènement est spectaculaire et il attire une foule nombreuse.&nbsp;</strong>Les badauds affluent et viennent voir, photographier ou filmer cet évènement exceptionnel, comme <strong>Jean-Michel Regneau qui a fait le déplacement depuis Orléans pour saisir en Super 8 l'ampleur des dégâts.</strong></p><p>Au moment où le pont s'écroule, y circulent un camion, une voiture et un vélo. Par chance, les six personnes en cause sont seulement blessées, elles se trouvaient sur le côté plage du pont et ont échappé aux eaux glacées de la Loire.</p><p>Afin d'assurer la traversée de la Loire une passerelle pour piétons est mise en place le long du pont de chemin de fer.<strong> La construction d'un nouveau pont</strong> - le 7e construit pour la traversée du fleuve - <strong>est décidée la même année en 1985. Le nouveau pont est livré le 23 septembre 1986</strong>.</p> Wed, 17 Jan 2018 09:24:23 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/decouvrir/article/instantanes/le-pont-de-sully-sur-loire-effondre Découvrir Mémoire chez vous ! <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/lecteur exportable 11.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Grâce à notre lecteur exportable, vous avez la possibilité d'intégrer à votre site web (ou votre blog) les films que nous avons mis en ligne sur le site Mémoire.&nbsp;</p><p>Vous êtes webmaster ? Et vous vous occupez du site web d'une commune de la région Centre ? D'une association dont les activités ont été filmées par un cinéaste amateur ? Vous animez un blog ou un forum de passionnés de vieilles automobiles ou des paysages de Sologne ? <strong>En quelques clics, vous pouvez intégrer un film consultable sur Mémoire à votre propre site</strong> ou à votre propre blog !</p><p class="textRightFrame">Sur votre site, il est impératif de <strong>citer la source du film</strong> que vous faites découvrir à vos visiteurs. Le plus simple est probablement d'écrire : "Source : Site Mémoire de Ciclic.fr". &nbsp;</p>Pour exporter le lecteur de Mémoire, vous devez au préalable <strong style="line-height: 16px;">être abonné au site</strong> et <strong style="line-height: 16px;">avoir déclaré votre nom de domaine</strong> en utilisant la fonction mes sites dans votre compte. Sans cette déclaration et sa validation par le modérateur en conformité avec la charte d'utilisation, vous ne pourrez pas exporter de films.Vous devez ensuite repérer précisément la page du film qui vous intéresse. Sur cette page, il suffit de cliquer sur l'icône "<strong>Exporter le film</strong>", située en troisième place dans la colonne d'icônes sur la droite du lecteur.<p>Une fenêtre s'ouvre. Elle propose un <strong>code HTML </strong>que vous n'avez plus qu'à copier-coller dans le code-source de votre site (ou à travers les fonctionnalités prévues par votre éditeur pour intégrer du HTML).&nbsp;</p><p><strong>Le lecteur Mémoire apparaît désormais sur votre site !&nbsp;</strong></p><p>&nbsp;</p> Wed, 09 Jul 2014 17:29:21 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/memoire-chez-vous Actualités Collecte de films amateurs anciens à Mennetou-sur-Cher <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/13801-1ere-foire-andouillettes-mennetou.JPG" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Dans le cadre de l’opération « Mémoire filmée de Loir-et-Cher », Ciclic et le Conseil général de Loir-et-Cher organisent en partenariat avec la commune de Mennetou-sur-Cher une collecte de films amateurs anciens.</p><p>En vue <strong>des projections qui auront lieu le 4 novembre 2014 à la salle des fêtes de Mennetou-sur-Cher</strong>, Ciclic recherche des films tournés dans la commune de Mennetou, son canton et dans le Loir-et-Cher depuis les débuts du cinéma.</p><p><strong>Vous avez filmé la petite et la grande histoire de Mennetou et ses environs</strong>, les cérémonies, les concours sportifs ou les fêtes d'école, les plaisirs de l'eau à la plage de Mennetou (et ses bals de plein air), le travail des artisans et des commerçants ou la foire de Maray, les comices agricoles, les visites officielles, le travail agricole ou la vie quotidienne des années 1920 à nos jours.</p><p>Que vos films soient tournés en 9,5 mm, 16 mm, 8 mm, en super 8 ou en vidéo (HI-8, video 8, VHS, S-VHS, DV), <strong>vous pouvez en faire le dépôt auprès du pôle patrimoine de Ciclic</strong>. Vous leur offrez des conditions idéales de conservation, vous participez à la constitution du patrimoine cinématographique régional et <strong>vos films viendront enrichir le programme des projections de novembre 2014</strong>. Une copie de vos films (DVD ou fichier numérique), remise gratuitement, vous permettra également de les revoir très facilement.</p><p>&nbsp;</p><p class="textFrame">Pour plus d’informations, vous pouvez contacter : Ciclic, pôle patrimoine, Jean-Benoît Pechberty (02 47 56 08 08) / jean-benoit.pechberty@ciclic.fr</p> Tue, 01 Apr 2014 16:01:04 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/collecte-de-films-amateurs-anciens-mennetou-sur-cher Actualités Archives en chantier : appel à projets 2013 <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/crieuse-dreux.JPG" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Vous développez un projet de réalisation incluant des archives ? Venez-nous le présenter. Ciclic et le cinéma apollo de Châteauroux lancent un appel à projets pour la prochaine édition de ces rencontres en avril 2013.&nbsp;</p><p class="textRightFrame">Depuis 2007, les rencontres cinématographiques <strong>"Retours vers le futur"</strong> sont consacrées à l’histoire et à la mémoire au travers des archives audiovisuelles et cinématographiques : programmes d’archives locales, films contemporains travaillant l’archive, œuvres du patrimoine, films inédits ou rares sur grand écran sont ainsi mis à l’honneur.</p><p>Le jeudi 4 et le vendredi 5 avril 2013 se tiendront les journées professionnelles <strong>"Attention : archives en chantier !" </strong></p><p>En examinant plusieurs projets de films ayant recours à l'archive, ces journées visent à questionner les enjeux esthétiques, narratifs, politiques... d'une telle pratique.&nbsp;</p><p>Pendant deux jours, quatre projets seront présentés par leurs auteurs, analysés et discutés collectivement avec l'équipe des rencontres et le grand public. <strong>Didier Husson, délégué général du festival "Les Écrans documentaires" à Arcueil, mènera l'échange avec les cinéastes présents</strong>, en insistant notamment sur le regard qu'ils portent sur les archives et la manière dont ils se les approprient.</p><p>&nbsp;</p><p class="textFrame"><strong>Vous développez un projet de réalisation</strong> d'une oeuvre cinématographique ou audiovisuelle, courte ou longue, de fiction ou documentaire, incluant des archives ? <strong>Venez nous le présenter !</strong>&nbsp;Vos propositions sont à envoyer, par courrier et par email, <strong>au plus tard le 8 février 2013.</strong></p><p class="textFrame"><strong>Contact : Alba Lombardia -&nbsp;rvf1.apollo@orange.fr</strong></p> Fri, 11 Jan 2013 17:26:34 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/archives-en-chantier-appel-projets-2013 Actualités Sortie du DVD "Du Côté de Chartres" <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/10702_st_andre01.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">"Du Côté de Chartres" est le dernier opus de la collection "Carnets d'images, histoires euréliennes". Le documentaire est disponible en DVD depuis le 20 novembre 2012.&nbsp;</p><p>La collection <strong>"Carnets d’images, histoires euréliennes"</strong> réunit des documentaires réalisés par des professionnels à partir de films amateurs collectés dans le cadre de l'opération <strong>"La Mémoire des images d'Eure-et-Loir"</strong> menée conjointement par Ciclic et le Conseil général d'Eure-et-Loir depuis 2006. Chaque fois, les images sont enrichies de nombreux témoignages.</p> <p>Jusqu’à maintenant,&nbsp;trois films ont déjà été proposés au public eurélien&nbsp;:</p>La Beauce 1930-1980 de Xavier Selva (2008)Quatre preneurs d’images du Drouais, 1927-1982, un ensemble de quatre portraits de cinéastes amateurs du nord du département (2009)Le Perche, images parlées d’Evelyne Wander (2010) <p><strong>Le quatrième opus est désormais achevé</strong>. Il s’agit d’un documentaire sur le développement urbain de l’agglomération chartraine au XXe siècle, intitulé Du Côté de Chartres, réalisé par Benoit Cornuau.&nbsp;</p><p>Le DVD est en vente au prix de <strong>10 euros</strong> à la boutique du COMPA à Chartres.&nbsp;</p><p class="textFrame"><strong>Résumé.</strong> Depuis les années 1920, photographes et cinéastes amateurs ont filmé Chartres. Architecte, universitaires et habitants observent et commentent ces images arrachées au temps en analysant ce qu’elles révèlent des lieux, de la manière dont les chartrains occupent cet espace tout au long du XXe siècle.&nbsp;L’opposition entre la ville haute et la ville basse, entre les abords de la Cathédrale et les rives de l’Eure, la structuration socio-économique des différents quartiers, la proximité de Paris et des grandes régions agricoles, le rôle des places et des grands boulevards périphériques, <strong>les évolutions urbaines et les grands travaux sont abordés par les intervenants à travers les films tournés par les euréliens eux-mêmes</strong>. Aux commentaires des scientifiques répondent parfois ceux des cinéastes amateurs ou de leurs familles qui y mêlent leurs souvenirs : les bombardements d’Illiers en 1940 et l’arrivée des américains dans la commune, la forte impression laissée par les étudiants venus pour le Pèlerinage de la Pentecôte, les fêtes, la Foire de la Saint-André ou encore les débuts des Actualités chartraines en 1978.&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> Wed, 21 Nov 2012 20:54:05 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/sortie-du-dvd-du-cote-de-chartres Actualités Appel à projets : Archives en chantier ! <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/table ronde_0.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Vous dévéloppez un projet de réalisation incluant des archives ? Venez nous le présenter !&nbsp;Ciclic et le cinéma apollo de Châteauroux lancent un appel à projets.&nbsp;</p><p>Les <strong>rencontres cinématographiques</strong> de Châteauroux se consacrent, depuis six ans, à <strong>l’histoire</strong> et à la <strong>mémoire</strong> au travers des archives audiovisuelles et cinématographiques&nbsp;: programmes d’archives locales, films contemporains travaillant l’archive, œuvres du patrimoine, films inédits ou rares sur grand écran sont ainsi mis à l’honneur.</p><p>Le<strong> jeudi 12</strong> et le<strong> vendredi 13 avril 2012</strong> se tiendront les <strong>journées professionnelles</strong> Attention : archives en chantier !&nbsp;Ces journées approchent la diversité des démarches cinématographiques impliquant des archives visuelles ou sonores. Familiales, cinématographiques, télévisuelles… Ces matières préexistantes sont-elles un point de départ ou ont-elles été recherchées par leurs auteurs ?</p><p>Des cinéastes ayant un film en cours d'écriture, de tournage ou de montage exposeront leurs projets et leurs questionnements. Mené par <strong>Didier Husson</strong>, délégué général des Écrans documentaires d’Arcueil, l'échange avec les cinéastes concernera notamment le regard qu'ils portent sur les archives et la manière dont ils se les approprient.</p><p><strong>Vous développez un projet de réalisation d'une oeuvre cinématographique ou audiovisuelle, courte ou longue, de fiction ou documentaire, incluant des archives ? Venez nous le présenter !</strong>&nbsp;</p><p>Vos propositions sont à envoyer, par courrier et par email, au plus tard le <strong>24 février 2012</strong>.</p><p>Contact : Carla Mancini</p><p>Ciclic - Pôle Patrimoine</p><p>Rue Bât le Tan</p><p>36100 Issoudun</p><p>Courriel : rvf1.apollo@orange.fr</p><p>Téléphone : 06 49 98 04 23</p><p>&nbsp;</p><p class="textFrame">A découvrir sur Mémoire deux extraits de la captation de la table ronde professionnelle de l'an dernier, dédiés aux films Avec toi, sans toi de Francesca Ragusa et Le facteur humain de Thibault Letexier.&nbsp;</p> Mon, 30 Jan 2012 10:28:47 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/appel-projets-archives-en-chantier-0 Actualités Ciclic.fr à Ina Expert <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/interface.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Ciclic.fr servira d’étude de cas dans le cadre d’une formation Ina EXPERT, FRAME, destinée aux professionnels européens travaillant dans le domaine des archives audiovisuelles.</p><p>Ina EXPERT, direction de l’enseignement, de la formation et de la recherche de l’Ina, organisera, du 17 au 21 octobre, 5 journées de formation sur l’organisation, le marketing et l’utilisation d’archives numériques à destination de 12 responsables d’archives audiovisuelles de 10 pays européens. Cette formation est soutenue par le programme MEDIA de la Commission européenne et organisée en partenariat avec la FIAT/IFTA et EBU training.</p><p>Une demi-journée, animée par Sophie Philippet du cabinet OUROUK, sera consacrée aux principes de base d’un projet de valorisation d’archives audiovisuelles pour lequel Ciclic.fr sera pris comme illustration. Les stagiaires devront se mettre à la place des responsables d’une initiative similaire et tenter de répondre aux nombreuses questions qui se sont posées tout au long du projet.</p><p><strong>Une bonne façon de se confronter à un exercice « grandeur réelle ».</strong></p><p></p> Tue, 04 Oct 2011 15:28:45 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/ciclicfr-ina-expert-2 Actualités 100 000 visites depuis le lancement de Mémoire ! <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/foule3.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">99 999... 100 000... Le compte est bon ! En quelques mois, Mémoire a accueilli plus de 100 000 visites d'internautes. Merci à eux !</p><p>Chers internautes de la région Centre et d'ailleurs,&nbsp;nous sommes heureux de vous annoncer que Mémoire a franchi le seuil des 100 000 visites au coeur du mois de juillet 2011 ! Un grand MERCI à vous tous, pour votre enthousiasme et votre envie de découvrir&nbsp;les trésors filmés que Mémoire ne cesse de proposer.</p><p><strong>Voilà une bonne occasion pour revoir les films que vous avez le plus appréciés.</strong></p> Fri, 15 Jul 2011 14:19:04 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/100-000-visites-depuis-louverture-de-memoire-3 Actualités Montargois ! A vos films ! <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/BER_03-loing.JPG" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Centre Images recherche des films amateurs anciens tournés dans le Montargois et le Gâtinais depuis les débuts du cinéma.&nbsp;</p><p>Vous avez filmé les cavalcades de Montargis à partir de 1966, les comices agricoles ou les fêtes de la Madeleine, des exploitations agricoles du Gâtinais, des artisans au travail, des chantiers de démolition ou de reconstruction, l'arrivée des Américains ou Mai 68, une balade sur le Loing, des fêtes scolaires, des kermesses, des inaugurations, des spectacles, des compétitions sportives ou simplement la vie quotidienne à Villemandeur, à Châlette-sur-Loing, à Amilly ou jusqu'à Lorris, Châtillon-Coligny ou Châteaurenard.</p><p class="textRightFrame"><strong>Vos films ont peut-être un intérêt patrimonial !&nbsp;</strong>N'hésitez pas à vous renseigner près de chez vous à la Médiathèque de l'AME auprès de Catherine Leclerc ou Charlène Ferrand, à Alticiné ou bien en contactant directement Julie Guillaumot à Centre Images au 02 47 56 08 08 ou par email à julie.guillaumot@centreimages.fr.&nbsp;</p><p>Vous pouvez confier vos films sur pellicule ou vidéo à Centre Images pour qu'ils soient numérisés gratuitement, conservés et redécouverts lors du week-end des 22 et 23 octobre à Montargis.&nbsp;</p><p>A l'occasion de la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel initiée par l'UNESCO, Centre Images prépare&nbsp;un week-end à Montargis dédié aux films amateurs anciens et à leur sauvegarde, en partenariat avec la Mairie de Montargis, la Médiathèque de l’AME et Alticiné.&nbsp;</p><p>Deux projections gratuites sont prévues à Alticiné. Une exposition de matériel ancien et des ateliers seront organisés dans l’espace Thouvenot de la Médiathèque de l’Agglomération montargoise et des rives du Loing.&nbsp;</p><p><strong>En attendant, découvrez la bande annonce !</strong></p><p><strong></strong></p> Wed, 27 Apr 2011 15:47:41 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/montargois-vos-films Actualités Archives en chantier #5 <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/thum-014_0.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Découvrez un projet de documentaire sur la ville du Havre. Ce projet a été présenté l'an dernier à "Archives en chantier", la table ronde professionnelle de "retours vers le futur".</p><p class="textRightFrame">Les archives, visuelles et sonores, feront l'objet d'une table ronde professionnelle lors de "<strong>retours vers le futur</strong>", manifestation organisée par le cinéma apollo en association avec Centre Images, qui propose depuis cinq ans une programmation autour des archives amateurs et professionnelles. Dans le cadre de ces rencontres cinématographiques, le <strong>vendredi 8 avril 2011</strong>, se tiendra une table-ronde professionnelle pour approcher la diversité des démarches cinématographiques impliquant des archives visuelles ou sonores. Familiales, cinématographiques, télévisuelles…, ces matières préexistantes sont-elles un point de départ ou ont-elles été recherchées par les cinéastes ? Des cinéastes ayant un film en cours d'écriture, de tournage ou de montage exposeront leurs projets et leurs questionnements.</p><p>Lors de la précédente édition des rencontres cinématographiques de Châteauroux, cinq projets de documentaire à base d'archives ont été présentés par leurs auteurs devant une assistance de documentalistes, réalisateurs, archivistes, producteurs...</p><p><strong>Mémoire </strong>vous propose de revoir ensemble les présentations de ces projets tout au long des mois qui nous séparent de la prochaine édition de retours vers le futur.</p><p><strong>Françoise Poulin-Jacob</strong> présentait son projet de documentaire<strong> Je vous écris du Havre</strong>.</p><p>Il n'aura suffit que de quelques jours pour que les bombardements de septembre 44 anéantissent le&nbsp;centre du Havre. L’horreur de cette destruction sera signifiée par une seule photo vue de façon fragmentaire&nbsp;tout au long du film et dans son intégralité à la fin. À partir de 48, Auguste Perret reconstruit la ville. Le&nbsp;Progrès et la Modernité se construisent et s'affichent sur un sol surélevé d'un mètre. Un mètre multiplié par&nbsp;150 hectares. Un volume plein des gravats et des ossements qui forment désormais les soubassements de la&nbsp;ville reconstruite. À quoi pense l’architecte devant un champ de ruines ? Qu’est ce qu’une ville idéale ? Que&nbsp;signifiait chez moi quand on était havrais dans les années 5O ? Se fixant la limite de ne jamais tomber dans la&nbsp;nostalgie, Françoise Poulin-Jacob aborde ces questions en explorant sa fascination pour cette ville. Une&nbsp;exploration qui fait se croiser des archives amateurs, des verso de cartes postales, un souvenir d'enfance des&nbsp;années 60, des écrits de Michel Leiris et de Raymond Queneau, son regard actuel sur le béton…</p><p>Redécouvrez sur <strong>Mémoire </strong>la présentation du projet de Lisa Diaz, Regarder un peu ce qui reste à finir..., de Laurence Bazin et Marie-Catherine Delacroix, Ils ont filmé les grands ensembles, d'Elena Valsania et Christian Grappiolo, L'archiviste et de&nbsp;Amaury Brumauld,&nbsp;Prendre son envol.</p> Wed, 30 Mar 2011 09:18:34 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/archives-en-chantier-5-2 Actualités Les étoiles, qu'est-ce que c'est ? <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/3310-chiffres2.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Cinq étoiles ! C'est la note maximale que vous pouvez attribuer à un film qui vous plait. Mode d'emploi d'un système de notation plus poétique qu'objectif et surtout sans barème.&nbsp;</p><p>Sur la chaîne Mémoire, vous pouvez consulter des documentaires ou des fictions réalisés par des cinéastes amateurs avertis, rompus aux exercices de montage ou de sonorisation, des moments de vie collective archivés sur pellicule par les gens qui les ont vécu, des fragments d'histoire familiale aux hésitations plus visibles avec des flous, des bougés, de longs panoramiques....&nbsp;</p><p>Sur la chaîne Mémoire, vous pouvez voir aussi des films réalisés par des cinéastes d'aujourd'hui avec les films des cinéastes amateurs de toute la région.&nbsp;</p><p>Tous ces films peuvent vous toucher, pour des raisons différentes, propres à chaque regard.&nbsp;</p><p><strong>Attribuer une étoile, ce n'est donc pas forcément un choix objectif</strong>. C'est un souvenir qui s'est réveillé, l'attitude d'un enfant qui vous a touché, un documentaire qui vous a appris bien des choses... <strong>C'est un film que vous avez envie de conseiller aux autres internautes</strong>.&nbsp;</p><p>Alors il suffit de vous abonner à la chaîne Mémoire (c'est gratuit) et de passer votre souris sur les étoiles grisées pour qu'elles deviennent vertes. Pour que votre vote soit enregistré, il faut cliquer une fois, quand sont devenues vertes toutes les étoiles que vous souhaitez attribuer au film. Attention aux dérapages de souris !&nbsp;</p><p>Pour vous aider à choisir le nombre d'étoiles que vous souhaitez attribuer, pensez à l'effeuillage des marguerites : un peu, beaucoup, passionnément... Attention ! Cinq étoiles, cela ne veut pas dire "pas du tout" !&nbsp;</p> Tue, 22 Mar 2011 11:05:36 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/les-etoiles-quest-ce-que-cest Actualités Archives en chantier #4 <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/thum-086.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Découvrez un projet de documentaire sur le célèbre cascadeur Rémy Julienne. Ce projet a été présenté l'an dernier à "Archives en chantier", la table ronde professionnelle de "retours vers le futur".</p><p class="textRightFrame">Les archives, visuelles et sonores, feront l'objet d'une table ronde professionnelle lors de <strong>"retours vers le futur"</strong>, manifestation organisée par le cinéma apollo en association avec Centre Images, qui propose depuis cinq ans une programmation autour des archives amateurs et professionnelles. Dans le cadre de ces rencontres cinématographiques, le <strong>vendredi 8 avril 2011</strong>, se tiendra une table-ronde professionnelle pour approcher la diversité des démarches cinématographiques impliquant des archives visuelles ou sonores. Familiales, cinématographiques, télévisuelles…, ces matières préexistantes sont-elles un point de départ ou ont-elles été recherchées par les cinéastes ? Des cinéastes ayant un film en cours d'écriture, de tournage ou de montage exposeront leurs projets et leurs questionnements.</p><p>&nbsp;</p><p>Lors de la précédente édition des rencontres cinématographiques de Châteauroux, cinq projets de documentaire à base d'archives ont été présentés par leurs auteurs devant une assistance de documentalistes, réalisateurs, archivistes, producteurs...</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Mémoire </strong>vous propose de revoir ensemble les présentations de ces projets tout au long des mois qui nous séparent de la prochaine édition de retours vers le futur.</p><p><strong>Amaury Brumauld</strong>&nbsp;présentait son projet de documentaire <strong>Prendre son envol</strong>.</p><p>Dans un vaste atelier, Rémy Julienne et son dessinateur et ami Amaury Brumauld se retrouvent pour&nbsp;travailler sur une ébauche de scénario. Dans ce laboratoire où sont disposés bureau et table de montage de&nbsp;films, les esquisses du dessinateur vont se mêler aux récits du célèbre cascadeur. À partir de là, une lente&nbsp;exploration d'images d’archives va raconter ce que peut être la mise en scène d’une cascade. Un voyage dans&nbsp;la fiction va se construire et révéler les fragilités du vieil homme et du métier qu’il a exercé toute sa vie.</p><p>Prochainement vous pourrez voir sur Mémoire la présentation du projet <strong>Je vous écris du Havre</strong> de Françoise Poulin-Jacob. Redécouvrez, aussi, la présentation du projet de Lisa Diaz, <strong>Regarder un peu ce qui reste à finir...</strong>, de Laurence Bazin et Marie-Catherine Delacroix, <strong>Ils ont filmé les grands ensembles</strong> et d'Elena Valsania et Christian Grappiolo, <strong>L'archiviste</strong>.</p> Fri, 18 Mar 2011 10:31:37 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/archives-en-chantier-4 Actualités Archives en chantier #3 <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/archiviste.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Découvrez un projet de documentaire sur l'archiviste de l'Institut de la résistance au fascisme et au nazisme de Turin. Ce projet a été présenté l'an dernier à "Archives en chantier", la table ronde professionnelle de "retours vers le futur".</p><p class="textRightFrame" style="margin-bottom: 9px; line-height: 16px;">Les archives, visuelles et sonores, feront l'objet d'une table ronde professionnelle lors de <strong>"retours vers le futur"</strong>, manifestation organisée par le cinéma apollo en association avec Centre Images, qui propose depuis cinq ans une programmation autour des archives amateurs et professionnelles. Dans le cadre de ces rencontres cinématographiques, le <strong>vendredi 8 avril 2011</strong>, se tiendra une table-ronde professionnelle pour approcher la diversité des démarches cinématographiques impliquant des archives visuelles ou sonores. Familiales, cinématographiques, télévisuelles…, ces matières préexistantes sont-elles un point de départ ou ont-elles été recherchées par les cinéastes ? Des cinéastes ayant un film en cours d'écriture, de tournage ou de montage exposeront leurs projets et leurs questionnements.</p><p style="margin-bottom: 9px; line-height: 16px;">Lors de la précédente édition des rencontres cinématographiques de Châteauroux, cinq projets de documentaire à base d'archives ont été présentés par leurs auteurs devant une assistance de documentalistes, réalisateurs, archivistes, producteurs...</p><p style="margin-bottom: 9px; line-height: 16px;">&nbsp;</p><p style="margin-bottom: 9px; line-height: 16px;"><strong>Mémoire&nbsp;</strong>vous propose de revoir ensemble les présentations de ces projets tout au long des mois qui nous séparent de la prochaine édition de retours vers le futur.</p><p style="margin-bottom: 9px; line-height: 16px;">Elena Valsania&nbsp;et Christian Grappiolo présentaient leur projet de documentaire&nbsp;<strong>L'archiviste</strong>.</p><p style="margin-bottom: 9px; line-height: 16px;">Ce film raconte le métier de Luciano à un moment de sa vie où il doit le transmettre. Il a passé ses trente dernières années à l'Institut de la résistance au fascisme et au nazisme de Turin. Il y a analysé, classé et trié des documents qui racontent des histoires d'arrogance, de violence et de résistance. À chacun il a assigné un code pour pouvoir les retrouver et les faire à nouveau parler. Son travail lui permet de déceler aujourd'hui les signes de nouvelles arrogances et de nouvelles résistances, celles des archives du futur. En instaurant un dialogue entre la vie de Luciano et les archives qu'il collecte, Elena Valsania prend la mesure de ce qu’elles nous rapportent du passé.</p><p class="textFrame" style="margin-bottom: 9px; line-height: 16px;">Prochainement vous pourrez voir sur <strong>Mémoire </strong>les présentations des projets suivants : <strong>Prendre son envol</strong> de Amaury Brumauld et<strong>&nbsp;Je vous écris du Havre</strong> de Françoise Poulin-Jacob. Redécouvrez, aussi, la présentation du projet de Lisa Diaz, <strong>Regarder un peu ce qui reste à finir...&nbsp;</strong>et celui de&nbsp;Laurence Bazin et Marie-Catherine Delacroix,&nbsp;<strong>Ils ont filmé les grands ensembles.</strong></p><p>&nbsp;</p> Tue, 01 Mar 2011 08:53:02 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/archives-en-chantier-3 Actualités Archives en chantier #2 <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/thum-032.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Découvrez un projet de documentaire sur les grands ensembles du département de l'Essonne, filmés par des cinéastes amateurs à partir des années 1950. Ce projet a été présenté l'an dernier à "Archives en chantier", la table ronde professionnelle de "retours vers le futur".</p><p class="textRightFrame">Les archives, visuelles et sonores, feront l'objet d'une <strong>table ronde professionnelle </strong>lors de "retours vers le futur", manifestation organisée par le cinéma apollo en association avec Centre Images, qui propose depuis cinq ans une programmation autour des archives amateurs et professionnelles. Dans le cadre de ces rencontres cinématographiques, le <strong>vendredi 8 avril 2011</strong>, se tiendra une table-ronde professionnelle pour approcher la diversité des démarches cinématographiques impliquant des archives visuelles ou sonores. Familiales, cinématographiques, télévisuelles…, ces matières préexistantes sont-elles un point de départ ou ont-elles été recherchées par les cinéastes ? Des cinéastes ayant un film en cours d'écriture, de tournage ou de montage exposeront leurs projets et leurs questionnements.</p><p>Lors de la précédente édition des rencontres cinématographiques de Châteauroux, cinq projets de documentaire à base d'archives ont été présentés par leurs auteurs devant une assistance de documentalistes, réalisateurs, archivistes, producteurs...</p><p><strong>Mémoire </strong>vous propose de revoir ensemble les présentations de ces projets tout au long des mois qui nous séparent de la prochaine édition de retours vers le futur.</p><p>Laurence Bazin et Marie-Catherine Delacroix,&nbsp;respectivement monteuse et fondatrice de Cinéam, présentaient leur projet de documentaire&nbsp;<strong>Ils ont filmé les grands ensembles</strong>.</p><p>Des images tournées par des amateurs dans les grands ensembles au cours des années 50 à 80&nbsp;défilent. Parfois celui qui était derrière la caméra les décrit, se souvient. Puis des observateurs avertis les&nbsp;commentent : le cinéaste Laurent Roth, le philosophe Thierry Paquot et l'historienne Danièle Voldman. Les&nbsp;images amateurs sont à l'origine de ce film, la découverte et le dévoilement de leur portée sont leur intention.&nbsp;Les observant, les fouillant, elles font advenir ce qu'elles disent de leur époque, de cet urbanisme, de la&nbsp;famille, de la pratique du film amateur… Se dessine ainsi une histoire intime de ces grands ensembles.&nbsp;</p><p class="textFrame">Prochainement vous pourrez voir sur <strong>Mémoire </strong>les présentations des projets suivants : <strong>Prendre son envol</strong> de Amaury Brumauld, <strong>Je vous écris du Havre</strong> de Françoise Poulin-Jacob et <strong>L'Archiviste </strong>d'Elena Valsania et Christian Grappiolo. Redécouvrez, aussi, la présentation du projet de Lisa Diaz, <strong>Regarder un peu ce qui reste à finir</strong>...</p> Tue, 15 Feb 2011 10:38:58 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/archives-en-chantier-2 Actualités Archives en chantier #1 <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/regarder un peu006.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Les archives, visuelles et sonores, feront l'objet d'une table ronde professionnelle à "retours vers le futur", les rencontres cinématographiques de Châteauroux.&nbsp;</p><p>Organisées par le <strong>cinéma apollo</strong> en association avec <strong>Centre Images</strong>, ces&nbsp;rencontres cinématographiques&nbsp;proposent depuis cinq ans une programmation autour des archives amateurs et professionnelles.</p><p>Dans le cadre de ces rencontres, le <strong>vendredi 8 avril 2011</strong>, se tiendra une <strong>table-ronde professionnelle</strong> pour approcher la diversité des démarches cinématographiques impliquant des archives visuelles ou sonores. Familiales, cinématographiques, télévisuelles…, ces matières préexistantes sont-elles un point de départ ou ont-elles été recherchées par les cinéastes ? Des cinéastes ayant un film en cours d'écriture, de tournage ou de montage exposeront leurs projets et leurs questionnements. Mené par <strong>Didier Husson</strong>, délégué général des Écrans documentaires d’Arcueil, l'échange avec les cinéastes concernera notamment le regard qu'ils portent sur les archives et la manière dont ils se les approprient.</p><p>Lors de la précédente édition, cinq projets ont été présentés par leurs auteurs devant une assistance de documentalistes, réalisateurs, archivistes, producteurs...&nbsp;<strong>Mémoire vous propose de revoir ensemble les présentations de ces projets tout au long des mois qui nous séparent de la prochaine édition de retours vers le futur.&nbsp;</strong></p><p><strong>Lisa Diaz</strong>, réalisatrice, présentait son projet de documentaire <strong>Regarder un peu ce qui reste à finir</strong>...&nbsp;</p><p>En 1983, au crépuscule de leurs années d’utopie, les parents de la réalisatrice et leurs copains tournèrent un film qui ne fut jamais achevé : Le trésor des Rutas Bagos. Sur le parcours où se reconstitue leur histoire, elle essaie de comprendre ce qu’ils cherchaient et pourquoi ils ont cessé de chercher. Elle interroge l'utopie, les désirs qui les ont animés et ceux qui les animent encore. Par allers-retours entre leur mémoire et leur présent, elle s'essaie à comprendre son héritage et mène un combat contre cette philosophie de l’inachèvement jusqu'à proposer au sein de son film des prolongements à ce tournage resté inachevé.</p><p class="textFrame">Prochainement&nbsp;vous pourrez voir sur Mémoire les présentations des projets suivants :&nbsp;<strong>Ils ont filmé les grands ensembles</strong> de Laurence Bazin et Marie-Catherine Delacroix, <strong>Prendre son envol </strong>de Amaury Brumauld, <strong>Je vous écris du Havre</strong> de Françoise Poulin-Jacob et&nbsp;<strong>L'Archiviste </strong>d'Elena Valsania et Christian Grappiolo.</p> Mon, 31 Jan 2011 16:28:17 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/archives-en-chantier-1 Actualités Un Sherlock dépasse les 100 énigmes résolues <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/sherlocks-1.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Le 22 janvier dernier, un des Sherlocks du site Mémoire a atteint la barre des 100 énigmes résolues, son pseudo : A.lelu</p><p>Afin de marquer le coup et de fêter ce petit évènement pour notre jeune site, l'équipe de Mémoire a décidé de remercier les trois internautes les plus participatifs en leur offrant chacun un DVD issu des productions du Pôle Patrimoine de Centre Images.</p><p>Nous leur disons bravo et encore merci pour leur participation !</p><p class="textFrame">Qu'est-ce qu'un Sherlock ? Les <strong>Sherlocks</strong> récompensent les meilleurs enquêteurs&nbsp;: fins limiers des films d’archives en région Centre. Ces derniers ont réussi à identifier un monument ou un bâtiment mystérieux, reconnaître un village ou une rue sans nom… bref, à résoudre ce qui restait une énigme pour les documentalistes de Mémoire.</p> Wed, 26 Jan 2011 11:27:53 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/un-sherlock-depasse-les-100-enigmes-resolues Actualités Meilleurs voeux pour 2011 ! <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/2276-danseurs.JPG" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">L'équipe de la chaîne Mémoire vous souhaite une douce et belle année 2011 à la découverte des films de notre région !</p><p>Et pour commencer l'année, vous pourrez bientôt découvrir des images inédites de Jean Moulin, les péripéties d'une statue entre 1942 et 2011, une fête de tous les diables dans les années 1950 ou de folles pirouettes sur la glace. A très bientôt sur la chaîne Mémoire.</p> Wed, 12 Jan 2011 17:09:52 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/meilleurs-voeux-pour-2011 Actualités Appel à projets : Archives en chantier ! <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/table ronde.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Les rencontres cinématographiques de Châteauroux, retours vers le futur, organisées par le cinéma apollo en association avec Centre Images proposent depuis cinq ans une programmation autour des archives amateurs et professionnelles. Chaque édition est l'occasion de montrer des programmes d'archives brutes, des essais, fictions ou documentaires réalisés avec des archives.</p><p>Le <strong>vendredi 8 avril</strong> se tiendra une table-ronde professionnelle pour approcher la diversité des démarches cinématographiques impliquant des archives visuelles ou sonores. Familiales, cinématographiques, télévisuelles…, ces matières préexistantes sont-elles un point de départ ou ont-elles été recherchées par les cinéastes ? Des cinéastes ayant un film en cours d'écriture, de tournage ou de montage exposeront leurs projets et leurs questionnements. Mené par <strong>Didier Husson</strong>, délégué général des Écrans documentaires d’Arcueil, l'échange avec les cinéastes concernera notamment le regard qu'ils portent sur les archives et la manière dont ils se les approprient.</p><p>Lors de cette journée, cinq projets seront présentés par leurs auteurs devant une assistance de documentalistes, réalisateurs, archivistes, producteurs... pendant environ trois-quarts d'heure. Cette présentation s'articulera autour d'un ou plusieurs temps de projection (archives brutes, films annonces, rushes ou séquences en cours de montage) et de moments d'échange avec le public.</p><p>Vous pouvez nous envoyer les éléments de votre choix pour nous présenter votre projet : note d'intention (écrite ou filmée), film-annonce, synopsis, extraits de carnets de bord de travail... La présence d'archives (quelles qu'elles soient) et le fait que le film soit en cours de fabrication (écriture, tournage ou montage) sont les deux seuls critères. Vos propositions sont à nous envoyer par courrier et en deux exemplaires au plus tard le <strong>22 janvier</strong> (cachet de la poste faisant foi).</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Contact : Damien Monnier&nbsp;</strong></p><p><strong>19 rue Jacques-Marie Rougé</strong></p><p><strong>37 000 Tours </strong></p><p><strong>Courriel : rvf1.apollo@orange.fr </strong></p><p><strong>Téléphone : 02.47.34.07.15</strong></p><p><strong></strong></p><p class="textFrame">A découvrir sur Mémoire un extrait de la captation de la table ronde professionnelle de l'an dernier, ainsi qu'un extrait du film de Françoise Poulin-Jacob "Je vous écris du Havre", achevé fin 2010.</p> Wed, 12 Jan 2011 14:12:55 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/appel-projets-archives-en-chantier Actualités 10 000e visiteur sur Mémoire <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/Masson.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Depuis le lancement de Mémoire, plus de 10 000 internautes sont venus y découvrir des films.&nbsp;</p><p>Nous avons une pensée pour tous les cinéastes et les vidéastes amateurs ou professionnels qui construisent encore aujourd'hui notre mémoire audiovisuelle régionale.&nbsp;</p><p><strong>Longue vie à leurs films !&nbsp;</strong></p><p>Pour rendre hommage à ces filmeurs du quotidien, une photographie nous montre ici <strong>Paul Masson</strong>, cinéaste amateur drouais, et l'un de ses amis en plein tournage. C'est dans ces conditions qu'il réalise de nombreux films, dont voici deux exemples : <strong>une partie de pêche en Eure-et-Loir</strong> et <strong>une course cycliste à Dreux</strong>.&nbsp;</p> Fri, 17 Dec 2010 11:38:48 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/10-000e-visiteur-sur-memoire Actualités Un nouvel outil de chapitrage sur Mémoire ! <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/outilchapitrage.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Baladez-vous en un clic à travers les films !</p><p>Depuis l’ouverture du site, pour chaque film, les internautes ont accès à l’onglet «&nbsp;miniatures&nbsp;». Derrière ce terme se cache une fonctionnalité qui permet d’extraire de chaque film une imagette toutes les dix secondes. Cette suite de miniatures permet à l’internaute de se faire très rapidement une idée du contenu du film.</p> <p><strong>Il est maintenant possible de se servir des miniatures comme d’un outil de chapitrage</strong>. Au-dessus de chaque imagette, une indication de temps a été ajoutée. <strong>En cliquant sur cette référence temporelle, vous pouvez désormais accéder au film à différents endroits</strong>.</p> <p>Par exemple, pour découvrir le film tourné dans le village de Meslay-le-Vidame en 1938, vous pouvez voir le film dans son intégralité (il dure plus de 45 minutes) ou bien vous servir du chapitrage. Grâce aux miniatures, il est possible de commencer le visionnage du film par la séquence à la ferme (5:00), par celle sur les métiers du village (20:00), par celle sur la chasse (27:30) ou encore d’aller directement à la séquence sur l’école (29:30).</p> <p>Bonne balade sur la Chaîne Mémoire&nbsp;!</p> Tue, 14 Dec 2010 15:03:40 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/un-nouvel-outil-de-chapitrage-sur-memoire Actualités La Loire, 10 ans au patrimoine mondial <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/loire.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Le patrimoine audiovisuel de la Région Centre rejoint le patrimoine mondial de l’Unesco à l’occasion des 10 ans de l’inscription du Val de Loire à la liste mondiale du patrimoine culturel et naturel.</p><p>La Région Centre et Centre Images vous offrent, dans le cadre de cet anniversaire, <strong>«&nbsp;Images et Mémoire du Val de Loire&nbsp;</strong>», un montage de films d’archives montrant le Val de Loire, son fleuve, ses villes et ses vignes, d’Orléans jusqu’à Tours.</p><p>Ce film sera montré à différentes occasions, notamment sur les stands de la Région Centre au&nbsp;Centre international de conférences&nbsp;Vinci, à Tours, toujours dans le cadre des 10 ans de l’inscription à l’Unesco.&nbsp;</p><p></p> Tue, 16 Nov 2010 23:43:20 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/la-loire-10-ans-au-patrimoine-mondial Actualités Patrimoine au Festival de Vendôme <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/VisuelVendome2010-RVB.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Le prochain Festival du Film de Vendôme se tient du 3 au 8 décembre prochain et le pôle Patrimoine de Centre Images s’y révèle ... protéiforme.</p><p>En effet, la présentation dans le hall du Minotaure de la toute nouvelle chaîne Mémoire sur&nbsp;ciclic.fr&nbsp;y côtoiera celle de la fameuse ciné-valise inventée par le réalisateur Gérard Sergent, un dispositif poétique, artisanal et simple pour présenter des films en tout lieu et en toute circonstance.</p><p>Dans la grande salle, les festivaliers pourront aussi découvrir quatre courts métrages imaginés par des réalisateurs d’aujourd’hui à partir des films tournés par des cinéastes amateurs en Pays Loire Touraine à partir de 1939.</p><p>Enfin, les professionnels présents lors du festival pourront se pencher lors d’une rencontre sur la question de la diffusion des œuvres orphelines et des films en rupture de droits. &nbsp;</p><p>Tous les détails sur le site du festival&nbsp;:&nbsp;http://www.vendome-filmfest.com/&nbsp;&nbsp;</p><p>&nbsp;</p> Tue, 16 Nov 2010 23:38:46 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/patrimoine-au-festival-de-vendome Actualités Mémoire, un site relayé par une campagne de communication sur toute la région Centre. <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/Aff-Mémoire.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Une grande campagne de com' pour ne pas oublier "Mémoire"</p> <p>Au delà des articles de <strong>presse</strong>, sujets <strong>radio</strong>, émissions sur les <strong>télévisions locales</strong> (TV Tours, BIP TV…), vous croiserez, sans aucun doute, le visuel générique de la campagne (des films numérisés sortis d'un tiroir d'archives), dans toute la région Centre.</p> <p>Des <strong>affiches</strong> (en vitrine de nombreux commerces des principales villes), des <strong>bannières</strong> (sur les sites de la Nouvelle République et de l'Echo Républicain), des <strong>insertions</strong> (dans plusieurs éditions du p'tit Zappeur), des <strong>spots radio</strong> (sur toutes les stations de France Bleu en région centre), des <strong>flyers</strong> disponibles dans les <strong>présentoirs</strong> prévus dans une centaine de mairies, toutes les salles de cinéma, les musées, les conseils généraux, les centres culturels, les châteaux, les bibliothèques et médiathèques de la région Centre.</p><p>Toutes les séances du <strong>pôle Patrimoine</strong> mais aussi de <strong>Cinémobile</strong> seront également accompagnées de leur présentoir grand format et&nbsp; flyers à disposition.</p> <p>Le site Mémoire présentant également un très grand intérêt pédagogique, une information auprès de l'ensemble des<strong> lycées et collèges de la Région Centre</strong> sera envoyée.</p> <p class="textChapo"><strong>Bref, jusqu'à la fin de l'année, vous n’oublierez pas "Mémoire"!</strong></p> Tue, 16 Nov 2010 13:06:58 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/memoire-un-site-relaye-par-une-campagne-de-communication-sur-toute-la-region-cent Actualités En Pays Loire Touraine : Films d’hier, gens d’ici <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/plt.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Depuis septembre 2007, le Pays Loire Touraine s’est associé à Centre Images pour organiser une collecte de films amateurs dans les 58 communes de son territoire.</p><p>Amboise, Athée-sur-Cher, Autrèche, Auzouer-en-Touraine, Azay-sur-Cher, Bléré, Cangey, Céré-la-Ronde, Chançay, Chanceaux-sur-Choisille, Chargé, Château-Renault, Chenonceaux, Chisseaux, Cigogné, Civray-de-Touraine, Courçay, Crotelles, Dame-Marie-les-Bois, Dierre, Epeigné-les-Bois, Francueil, La Croix-en-Touraine, La Ferrière, La Ville-aux-Dames, Le Boulay, Les Hermites, Larçay, Limeray, Lussault-sur-Loire, Luzillé, Monnaie, Monthodon, Montlouis-sur-Loire, Montreuil-en-Touraine, Morand, Mosnes, Nazelles-Négron, Neuillé-le-Lierre, Neuville-sur-Brenne, Noizay, Nouzilly, Parçay-Meslay, Pocé-sur-Cisse, Reugny, Rochecorbon, Saint-Laurent-en-Gâtines, Saint-Martin-le-Beau, Saint-Nicolas-des-Motets, Saint-Ouen-les-Vignes, Saint-Règle, Saunay, Souvigny-de-Touraine, Sublaines, Véretz, Vernou-sur-Brenne, Villedômer et Vouvray. De nombreux films ont été collectés. Des projections intitulées «&nbsp;<strong>Films d’hier, gens d’ici&nbsp;</strong>» permettent de voir chaque année gratuitement les films collectés, tournés en Pays Loire Touraine à partir des années 1930… en attendant d’en découvrir de plus anciens encore. Pour mieux connaître l’opération, vous pouvez contacter&nbsp;le pôle Patrimoine de Centre Images au 02 47 56 08 08. </p> Thu, 21 Oct 2010 13:21:14 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/en-pays-loire-touraine-films-d’hier-gens-d’ici Actualités