Mémoire, la petite et la grande histoire de votre région sur ciclic.fr Toutes les nouveautés de la chaine Mémoire Tue, 24 Oct 2017 09:52:34 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/ Fêtes médiévales à Chinon <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19108/thumbs/155/thum-051.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Une affiche annonce le premier marché médiéval de Chinon qui aura lieu dans le cadre du "Grand Carroi" le 22 juin 1974. Vue de la ville et du château depuis la Vienne. La foule déambule dans la rue Haute Saint-Maurice, décorée aux enseignes de l'époque et armoiries de la ville pour une reconstitution historique. Vue de maisons à pans de bois. Parmi le public, devant les étals, dans les démonstrations des personnes déguisées en costume d'époque. Démonstration de métier dans l'actuel square Raymond Mauny, une femme file du coton ou autre fibre avec un rouet. Une chorale pousse la chansonnette. Zoom sur le château. Dans la rue vente de produits du terroir, d'artisanat d'art, un homme sculpte dans du tuffeau. Vue de la fête et du public venu en nombre pour cette reconstitution. Dans une cour des femmes en costume filent le coton avec des rouets. Reconstitution d'un métier à tisser avec des branches d'arbre, un potier au tour, sur une place une fanfare en costume d'époque. Nouvelle affiche pour annoncer la même fête un an plus tard. Vue de la ville décorée, des badauds et des étals de produits du terroir. Assis sur un échafaudage un homme sculpte une pierre d'angle en tuffeau sur une bâtisse. Dans la rue des musiciens en tenue de troubadours. Un groupe de personnes en tenue de cérémonie passe dans la foule accompagnées par des personnes en costume de baron. Démonstration par un homme sur un métier à tisser, un forgeron, des acrobates en tenue de saltimbanques, danses traditionnelles. Sur un fil un équilibriste jongleur, au sol un homme enchainé fait une démonstration de force.</p><p> Réalisateur(s): Jean Malezy | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 11:28</p> Mon, 23 Oct 2017 09:29:16 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11030-fetes-medievales-a-chinon Explorer Passage du Tour de France (Le) <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19115/thumbs/155/thum-006.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Sur la route entre l'Ile-Bouchard et Azay-le-Rideau des personnes sont venues assister au passage du Tour de France. Un homme debout sur une moto publicitaire "Cinzano" passe suivi d'une voiture publicitaire "Aspro" puis arrive des motards suivis du peloton de tête des cyclistes dont le maillot jaune. Vue du public en bord de route, venu assister au passage de la course, De nouveau des motards précédant un peloton plus important suivi de la caravane publicitaire, voitures Peugeot 203 publicitaires.</p><p> Réalisateur(s): Jean Malezy | Format: Film 8 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 0:49</p> Mon, 23 Oct 2017 06:59:08 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11031-passage-du-tour-de-france-le Explorer Championnat de France de labours <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19113/thumbs/155/thum-030.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>A Ceaux-en-Loudun dans un champ sur un panneau publicitaire "Esso" surmonté de drapeaux français, est écrit "Championnat de France de Labours". Cette manifestation est organisée par le Centre National des Jeunes Agriculteurs "C.N.J.A.". Vue de tracteurs avec charrue. Les tracteurs sur le départ pour le concours. Sur le terrain les commissaires fixent les limites. Un compétiteur sur son tracteur Someca. Le concours a commencé, chaque tracteur équipé d'une charrue bisoc trace des sillons sur une parcelle bien définie. Un tracteur avec une charrue bisoc réversible. Le compétiteur n°:5 près de son tracteur Someca 511. Vue des tracteurs pendant le concours, une charrue creusant des sillons. Les commissaires passent de parcelle en parcelle pour voir le travail de labour et évaluer la profondeur des sillons. Près de l'autocar de ramassage scolaire Citroën/Heuliez de Vouneuil-sur-Vienne on a installé des maquettes représentant des maisons et des routes. Vue du public en tenue de cérémonie, officiels et représentants des différents syndicats organisateurs du concours. Une banderole indique:"l'agriculture française à l'heure européenne". Les officiels et journalistes dans le parc des machines agricoles. Vue des tracteurs en plein travail pendant le concours. Une banderole indique: "Cercle des jeunes agriculteurs de le Vienne, journée de l'agriculture moderne". Les commissaires en pleine réflexion. Sur une parcelle de blé, une moissonneuse Braud 405 en action, à ses côtés un tracteur Someca 511 avec remorque pour le ramassage du grain, puis un tracteur Someca 411R. Vue d'ensemble du champ et des machines. Un panneau indique: "stockage du grain". Le tracteur Someca entre dans la cour d'une ferme et vide sa remorque de grain dans une fosse sous un hangar. Le grain est envoyé dans une trémie de remplissage de sacs. Vue d'une salle de traite, la trayeuse au pis de la vache. Dans les champs une banderole indique:" centre départemental des jeunes agriculteurs, championnat de France des laboureurs". Le tracteur Someca 511 tire une charrue à avant-train avec disques à deux roues. Un tracteur tire une charrue trisocs. Dans un champ un Someca 411 tire une botteleuse, un autre une ensileuse. Vue du public. Public, organisateurs et compétiteurs réunis autour d'un verre.</p><p> Réalisateur(s): Jean Malezy | Format: Film 8 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 12:31</p> Mon, 23 Oct 2017 06:58:42 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11032-championnat-de-france-de-labours Explorer Fête johannique à Chinon <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19110/thumbs/155/thum-086.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Titre de livre: "Jeanne d'Arc". Assise dans un fauteuil une femme tourne les pages d'un livre consacré à Jeanne d'Arc, sur une table un autre livre retrace son parcours. Une affiche annonce les fêtes de Jeanne d'Arc dans la cité royale de Chinon. C'est la commémoration du Cinquième Centenaire de la réhabilitation de Jeanne. Des cavaliers en costume d'époque accompagnés de Jeanne d'Arc portant un drapeau entrent dans la ville de Chinon. Défilé par la rue Jean-Jacques Rousseau, la rue Voltaire, place du Général De Gaulle où le public se presse, Jeanne et son drapeau. Vitrail de l'église Saint-Maurice représentant saint Jacques, saint Maurice et Jeanne d'Arc. Jeanne sort de l'église. Défilé des cavaliers dans les rues de la ville. Vue des cavaliers rue Haute Saint-Maurice. Un crieur public à cheval lit un texte. Les cavaliers suivis du public passent sur le pont, au fond la forteresse médiévale. Jeanne et ses cavaliers défilent dans les rues de la ville, décorées pour la reconstitution. Vue de la tour de l'Horloge. Jeanne et les cavaliers assistent à une grande messe donnée en extérieur en présence de membres important du clergé dont Monseigneur John J. Wright archevêque de Pittsburg et d'officiels. Jeanne au premier rang en compagnie des officiels. Vues de la cérémonie religieuse et des nombreuses personnes y assistant. Les cavaliers suivis d'une fanfare et du public, porte-drapeau en tête, passent le pont. Dans la foule une 4 CV. Place Jeanne d'Arc avec la statue du même nom. Jeanne et les officiels arrivent au pied de la statue, dépôt d'une gerbe. Les cavaliers dans le quartier médiéval de Chinon, le Grand Carroi, le puits où Jeanne posa le pied. Fanfare et cavaliers montent la rue du Grand Carroi. La fanfare, les cavaliers et Jeanne sur les bords de Vienne suivis des chars décorés: Domrémy (village natal de Jeanne), Vaucouleurs, Saint-Maurice, Orléans... Une fanfare, Jeanne en cotte de maille et les cavaliers passent le pont suivis du défilé des chars. Spectacle nocturne, représentation, on allume un bûcher, feu d'artifice et enseigne lumineuse pour le cinquième centenaire. Vues de Chinon, de la forteresse, la tour de l'Horloge. Défilé de personnes en costume d'époque dans la cour du château. La cheminée de la salle de réception détruite, là où Jeanne a rencontré Charles VII, les logis royaux. Vue aérienne de l'église Saint-Maurice, la Vienne. Vues du château, la tour de Boissy au fort du Coudray, la tour du Moulin, les logis royaux, en contre-bas la ville, la Vienne, le Donjon. Vue du défilé de personnes en costume d'époque dans la cour de la forteresse. Jeanne, la tour du Coudray qu'elle habita un peu plus d'un mois. Le livre se referme: Fin.</p><p> Réalisateur(s): Jean Malezy | Format: Film 8 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 35:15</p> Mon, 23 Oct 2017 06:58:10 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11033-fete-johannique-a-chinon Explorer Majorettes et fanfare de Brou à Frankenberg <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19107/thumbs/155/thum-013.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Les majorettes de Brou défilent dans les rues de Frankenberg accompagnées de la fanfare. Vue de maisons à colombage. Vues de la fanfare et des majorettes pendant le spectacle devant le public. Les membres des comités de jumelage réunis.[film sombre] Les majorettes en démonstration dans une salle avec plusieurs drapeaux dont celui de l'Angleterre. Représentation de danses folkloriques en couple et de gymnastique au sol par des jeunes hommes. Panoramique sur les majorettes pendant qu'un homme fait un discours. Retour en France. devant la gare de l'Est à Paris, un groupe de personnes jeunes et moins jeunes attendent près de valises, puis dans un train faisant des signes de la main par les fenêtres.</p><p> Réalisateur(s): Maurice Leclaire | Format: Film 8 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 8:24</p> Fri, 20 Oct 2017 07:25:46 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11029-majorettes-et-fanfare-de-brou-a-frankenberg Explorer Communion à Brou <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19101_1/thumbs/155/thum-011.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Plan sur une femme qui se retourne vers la caméra. Des personnes sont rassemblées devant le porche de l'église Saint-Lubin de Brou. Des communiants sortent de l'église et rejoignent les familles. Deux hommes debout près d'une voiture Simca Ariane regardent en direction de la caméra. Vue de la sortie de l'église. Plan sur un jeune garçon tenant un missel. Une jeune femme porte un bébé dans ses bras, une petite fille marche à ses côtés. Plan sur le bébé et la maman. Elle rejoint les personnes près de la voiture. Le bébé fait quelques pas devant la caméra. Les communiants en compagnie de leur famille. Deux communiants un garçon et une fille, posent devant le porche de l'église et descendent les marches. [film sombre]. Séquences sur le repas de communion, les communiants devant une pièce montée. Vue des personnes pendant le repas, le bébé. </p><p> Réalisateur(s): Maurice Leclaire | Format: Film 8 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 2:34</p> Thu, 19 Oct 2017 07:03:35 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11028-communion-a-brou Explorer Comité de jumelage de Brou à Frankenberg <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19096_1/thumbs/155/thum-008.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Voyage du comité de jumelage de Brou en Allemagne. Dans les rues de Frankenberg en Allemagne vue des vitrines des magasins, d'un petit train. Des jeunes gens vêtus de blanc passent avec des instruments de musique. Les trompettes ont un drapeau vert ou jaune. Un bébé dort dans un landau. Vue de la fanfare composée d'enfants de tous âges. Ils défilent dans les rues de la ville en jouant de la musique. Vue de la ville et des maisons à pans de bois. Plan sur des hommes en tenue de cérémonie en discussion. La fanfare. Remise d'une composition florale à l'un des hommes. Vue de la fanfare. ]seq:2] Deux enfants en compagnie d'un chien jouent et courent dans un jardin. Le chien se dirige et entre dans la véranda d'une maison. Vue du jardin, le chien accompagne un des enfants.</p><p> Réalisateur(s): Maurice Leclaire | Format: Film 8 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 3:04</p> Wed, 18 Oct 2017 06:51:43 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11026-comite-de-jumelage-de-brou-a-frankenberg Explorer Kermesse de l'école Saint Paul <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19090/thumbs/155/thum-008.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Route de Moulins à Brou, une fanfare toute de blanc vêtue passe sous l'ancien pont qui permettait aux tramways d'Eure-et-Loire de franchir la ligne Chartres-Courtalain-Droué. Elle est suivie par un défilé de jeunes enfants costumés pour la kermesse de l'école Saint-Paul à Brou. Ils sont accompagnés de leur enseignante religieuse. Sur le bord de la rue un panneau de signalisation pour Unverre et Authon du Perche. Ils passent devant une voiture Peugeot 203 berline. Vue de la fanfare, du défilé et du public. [film sombre] Différents stands sont installés sur le lieu de la kermesse. Petite représentation théâtrale et dansée interprétée par les jeunes enfants. </p><p> Réalisateur(s): Maurice Leclaire | Format: Film 8 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 4:28</p> Tue, 17 Oct 2017 09:39:30 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11025-kermesse-de-l-ecole-saint-paul Explorer Les Rouissons d'Bréhémont <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/Les.Rouissons.dBréhémont.recadré.JPG" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120"/><p class="textChapo">Si l’Indre ne s’est pas décidée à rejoindre la Loire sur le <strong>territoire de Bréhémont</strong>, mais plutôt à quelques kilomètres plus bas, elle en a bien laissé quelques hésitations en<strong> baignant le village</strong> de ses maigres bras. En se mêlant à ceux du Cher (qui lui se jette dans le fleuve quelques kilomètres plus haut), ils créent les<strong>&nbsp;</strong><strong>"rouissons"</strong>, petits cours d’eau parfaits pour "rouir" le chanvre.</p><p>C’est ainsi que les anciens causaient, à Bréhémont, depuis que le chanvre faisait vivre ses habitants, peut-être depuis toujours. C’est ainsi que se nomme l’association de <strong>Serge Brosseau</strong>, conservateur bénévole du patrimoine ligérien.</p><p>(sur la photo : S. Brosseau à gauche, avec l'équipe des Rouissons d'Bréhémont, en 1997)</p><p>&nbsp;</p><p><strong class="textSubTitle">1. La découverte d'un patrimoine local</strong></p> <p>«&nbsp;Les Rouissons d’Bréhémont&nbsp;» est née de l'envie de transmettre un héritage, découvert dans les murs du village, dans la typique « Maison à Marie&nbsp;», avec son <strong>four à chanvre et son "balet"</strong>&nbsp;(petit hangar où l’on broyait le chanvre), comme la petite centaine de fourneaux subsistant sur le territoire. Chaque cultivateur possédait son four à chanvre.&nbsp;La plupart des Bréhémontais (ou «&nbsp;Brémoniers&nbsp;») vivait de cette culture <strong>difficile mais fructueuse</strong>, qui rythmait intégralement la vie des familles. Un recensement de 1853 montre que Bréhémont comptait un chanvrier pour 3 habitants et que la moitié des terres y étaient consacrée.</p><p>Serge Brosseau en 2014. Crédit : François Côme pour Maisons Paysannes de Touraine</p><p>De découvertes architecturales en rencontres déterminantes, notamment avec l’architecte Michel Mouy (1) et l’historien Bernard Toulier (2), Serge Brosseau se passionne pour la culture du chanvre en allant tout simplement <strong>à la rencontre des derniers chanvriers du village</strong>, alors qu’il n’a que 24 ans. Il est à ce moment-là tisseur en soie de profession. Il fréquente les vieux cultivateurs de chanvre textile, ceux qui connaissent le travail manuel de la transformation de la plante en filasse, selon un savoir-faire en pleine disparition, comme Léandre qui réalise un émouchet entre ses dents&nbsp;ou comme Georges Gourré qui réalise un lien (ce n'est pas tout à fait encore un travail de cordage), en s'exclamant «&nbsp;Oh vous savez&nbsp;! Quand j'serai parti bah les enfants f'ront c'qu'y voudront&nbsp;». Qu'à celà ne tienne, Serge Brosseau et les Rouissons d'Bréhémont arrivent.</p><p>Serge Brosseau acquiert sa première <strong>braie à chanvre</strong> (broyeur) en 1969, et ensemence sa première parcelle quelques années plus tard, tout en suivant une formation à Ethno-Centre. C’est aussi dans ces années-là qu’il achète une caméra pour immortaliser les premières années de ses enfants.&nbsp;Après les films de famille, il tourne en 1988 ses premières images de culture du chanvre&nbsp;avec des anciens cultivateurs désireux de <strong>revivre les gestes du passé et de les immortaliser sur pellicule</strong>. Cette année voit aussi l'édition de son ouvrage co-écrit par Jocelyne Pécault « Le chanvre en l'Isle de Bréhémont » (éditions des Amoureux du Vieux Langeais).</p> <p>C’est là que naît l’association&nbsp;: «&nbsp;À partir de là, les archives, les albums photo, les greniers se sont ouverts. Les anciens chanvriers se sont investis totalement. Pour eux, c’était <strong>la reconnaissance de leur travail</strong>, d’une grande partie de leur vie.&nbsp;»</p><p>&nbsp;</p><p class="textLeftFrame">La fin des <strong>Rouissons d'Bréhémont</strong>. L'association vient de cesser son activité. Les démonstrations devenaient de moins en moins réalistes car le savoir-faire des anciens s'est perdu. De plus, elles étaient très lourdes en terme de montage du matériel (le manège, les machines, les moteurs…) et en terme de dangerosité.&nbsp;Toute la documentation collectée par l’association a été confiée au COMPA à Chartres, ainsi que du petit matériel. Le gros matériel a été confié à plusieurs musées.&nbsp;Serge Brosseau a gardé à Bréhémont quelques objets et documents essentiels. Il travaille maintenant avec l'association <strong>Maisons paysannes de Touraine</strong>, qui œuvre pour la protection du patrimoine et environnemental de la région.</p><p>&nbsp;</p><p><strong class="textSubTitle">2. La sauvegarde des savoir-faire par la vidéo</strong></p> <p>&nbsp;La collecte d'outils et de machines, de documents et de photos liés à la culture du chanvre est bien engagée. Moteurs, érussoirs, braies, peignes à carder...&nbsp;Mais la conservation du patrimoine matériel de Bréhémont ne permet pas la sauvegarde des savoir-faire, qui s'amenuisent à mesure que les vieux chanvriers s'éteignent.</p> <p>Dans les années 90, Serge Brosseau troque sa caméra Super 8 contre un caméscope HI8 et entreprend l'<strong>enregistrement des gestes</strong> effectués à chaque étape par les cultivateurs eux-même. Chaque année pour le public, étaient mis en scène le broyage ou le battage, pendant des fêtes locales. Mais la récolte du chanvre à la main, le rouissage à la rivière, le séchage sur pré, le broyage avec manège à cheval, toutes les étapes de la culture du chanvre selon les méthodes du XXème siècle sont <strong>reconstituées une à une et uniquement pour la caméra</strong>, avec des explications des chanvriers qui nous livrent leurs secrets et échangent leurs différents souvenirs.</p> <p>«&nbsp;Mais, dit Serge Brosseau, rien n’aurait été possible sans les rapports humains. (…) Voir ces anciens et anciennes heureux à bêcher, labourer, semer, arracher, lier, rouir, sécher le chanvre dans les prés puis au fourneau, broyer, discuter, comme si c’était encore <strong>l’essentiel de leur vie</strong>, c’est une chance importante&nbsp;».&nbsp;A la manière d'un anthropologue visuel, Serge Brosseau constitue ainsi des <strong>archives inédites</strong> pour qui veut comprendre les gestes et les inventions, l'histoire de l'architecture locale, l'évolution du métier, la dureté du travail, l'attachement à la terre.</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p></p><p class="textSubTitle">&nbsp;</p><p class="textSubTitle"><strong>3. Le manuel du parfait petit chanvrier</strong></p><p>Ou la culture du chanvre filmée étape par étape... &nbsp;</p><p><strong>Les semailles</strong></p><p>Avant que le tracteur n'arrive dans toutes les fermes, le travail se fait à pied et à cheval. La charrue creuse les <strong>lignes de semences</strong>, et le semeur, marcheur, jette les graines avec régularité, puis le cheval passe la planche et la herse, comme on peut le voir dans les deux premiers extraits.&nbsp;Puis Serge Brosseau filme la préparation de la terre au tracteur, avec un cultivateur à plusieurs dents, permettant de tracer plusieurs lignes de semence.</p><p><strong>La récolte</strong></p><p>Dans le film&nbsp;« Apparition du chènevis&nbsp;», le paysan examine ses feuilles et surtout le <strong>chènevis</strong>&nbsp;(les graines) qui commence à apparaître, afin de constater son état de maturité. Les tiges de chanvre sont arrachées à la main et on confectionne des "<strong>poignées</strong>" en les liant avec une tige. L'un des chanvriers se souvient: «&nbsp;Quand on avait lié 100 poignées... à l'heure&nbsp;! Eh ben fallait pas s'amuser&nbsp;!&nbsp;»&nbsp;Plus tard, la récolte s'effectue à l'aide d'une <strong>faucheuse</strong> à deux sièges tractée par un cheval&nbsp;: les tiges coupées sont en même temps rabattues à l'aide d'une grand <strong>bâton à javeler</strong> pour former des poignées (ou "javelles").</p><p><strong>L'érussage et le battage</strong></p><p>On pouvait battre le chanvre une première fois dans le champ, sur une bâche ou un drap, en tapant sur les feuilles avec un simple bâton, afin de faire sortir le chènevis, comme on le voit dans l'extrait&nbsp;« Battage à la main&nbsp;».&nbsp;A la ferme, la méthode manuelle consiste à passer les gerbes dans un <strong>érussoir</strong>, pour enlever les graines et les feuilles.&nbsp;Récoltés sur un drap, les feuilles et graines sont frappées avec un fléau (appelé "flo", une branche d'ormeau bricolée avec des brins d'osier en forme de raquette) pour bien séparer le chènevis, qui est ensuite passé au <strong>tarare</strong>&nbsp;à manivelle pour ôter les résidus&nbsp;et poussières.&nbsp;La méthode mécanique&nbsp;: le battage s'effectue à l'aide d'une machine&nbsp;qui sépare les graines des feuilles,&nbsp;le&nbsp;<strong>lisseur</strong>&nbsp;(qui sert aussi, en dernière étape, à lisser les fibres de chanvre extraites de la tige). Dans le film, le lisseur est&nbsp;actionné par moteur électrique. Le chènevis ainsi obtenu est passé au tarare.</p><p><strong>Le rouissage</strong></p><p><strong></strong></p><p>Dans l'eau courante (en rivière ou dans la Loire), ou dans l'eau stagnante comme dans les "<strong>routoirs</strong>", (bassins alimentés par la rivière et les «&nbsp;rouissons&nbsp;»), on faisait "<strong>rouir</strong>"&nbsp;le chanvre afin de le faire pratiquement pourrir. Les poignées de chanvre étaient mises à l'eau sous forme de radeau ou de roue, et <strong>immergées plusieurs jours</strong> en les couvrant de pierres, pour forcer le détachement de la fibre.&nbsp;Dans le Maine ou en Anjou, la technique la plus courante est la confection d'une "barge", en attachant les poignées de chanvre les unes à côté des autres, en ligne, comme un radeau, comme dans le film&nbsp;« Fête du chanvre à Montjean-sur-Loire&nbsp;». A Bréhémont, à partir de 1850, les chanvriers rouissaient le chanvre dans les routoirs alimentés par le Vieux Cher, où l'on pouvait maitriser le débit d'eau et obtenir une meilleure qualité de filasse.&nbsp;Dans l'extrait «&nbsp;Culture du chanvre : le rouissage », les chanvriers s'attachent à nous montrer une technique rare et ingénieuse, tout à fait propre à leur territoire, qui consiste en la confection d'un <strong>baillage en forme de roue</strong>.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Le séchage sur pré et au four</strong></p><p>Lorsque le chanvre a roui plusieurs jours, on l'étale à l'air libre sur un pré, pour le faire <strong style="line-height: 16px;">sécher et blanchir</strong> (grâce au soleil et à la rosée).&nbsp;Puis de nouveau, on le conditionne en poignées ou «&nbsp;bourdeaux&nbsp;». Le chanvre est séché une ultime fois dans <strong style="line-height: 16px;">un four</strong> spécialement conçu, pendant une nuit. Il est enfin prêt à être broyer.Poupées de filasse.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Le broyage ou "brayage"</strong></p><p>Accolés aux fours à chanvre se trouvaient des "balets", petits hangars qui abritaient le broyeur (ou "<strong>braie</strong>" comme on le dit en Touraine) et le <strong>lisseur</strong>, et où l'on effectuait le broyage (ou "brayage"), et le lissage, les deux machines actionnées conjointement par un moteur. Avant les moteurs, on brayait par la force animale avec le manège à cheval. Ainsi, la tige rigide était cassée et la fibre qui l'entoure pouvait être extraite après plusieurs passages au lisseur. On conditionnait alors la filasse en "balles", "torchons" ou "poupées".&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><strong class="textSubTitle" style="color: #65a126; font-size: 18px; line-height: 1.2;">4. Le chanvre d'antan à demain</strong></p> <p>Tout comme le chanvre de Maine-et-Loire et d'Anjou où ses cultures abondaient, le chanvre de Bréhémont était surtout cultivé pour sa fibre et a connu un plein essor aux XVIIIè et début du XIXè siècle, grâce aux <strong>besoins de la marine</strong> en voiles et cordage. Il partait sur la Loire vers Nantes, Angers, Rochefort, Beaufort-en-Vallée.&nbsp;La <strong>chènevotte</strong>, c'est-à-dire la tige de chanvre rigide dénuée de sa fibre, était utilisée pour l'isolement des constructions et le chauffage des habitations.&nbsp;La graine appelée <strong>le chènevis</strong>, servait bien sûr pour la semence du prochain printemps, mais aussi pour faire de l'huile et nourrir les volailles.</p> <p>Vers la fin du XIXè, avec l'apparition des bateaux à vapeur, la production du chanvre se tourne principalement <strong>vers le textile</strong>. Mais la <strong>concurrence internationale</strong> des autres textiles puis des fibres artificielles est rude et la production de chanvre commence à décliner dans tout le Val de Loire pendant le XXème siècle. De plus, la <strong>mécanisation</strong> de l'entre-deux-guerre puis l'arrivée de l'électricité dans les fermes dans les années 50 continue d'augmenter le rendement mais accentue la diminution du nombre de petits paysans.</p><p>Aujourd'hui, la culture du chanvre connaît un <strong>regain d'intérêt</strong>. La production de semences s'exporte à 50%, et la fibre est demandée pour fabriquer du <strong>papier de qualité</strong>, la chènevotte pour <strong>le bâtiment et l'alimentation animale</strong>.&nbsp;Même si la «&nbsp;grande culture&nbsp;» ultra-mécanisée d'aujourd'hui ne ressemble en rien à la production des petits chanvriers du Val de Loire, nous pouvons retrouver les méthodes et la mémoire de ce patrimoine ligérien dans les différents <strong>musées et festivals</strong> qui se sont multipliés sur l'ensemble du territoire ligérien, et bien sûr, grâce aux films de Serge Brosseau sur notre site mémoire.ciclic.fr.</p> <p>Nous le remercions chaleureusement pour avoir confié ses films à Ciclic et pour sa participation à l'écriture de cet article.</p><p>&nbsp;</p><p>(1) Michel Mouy est architecte, formateur à "Maisons paysannes de Touraine".</p> <p>(2) Bernard Toulier est conservateur général du patrimoine pour le ministère de la culture. A partir de 1972, il a été chercheur au service de l'Inventaire général de la Région Centre.</p><p class="textFrame">Bien que les bénévoles des associations soient les premiers à se préoccuper de la sauvegarde de leur culture, les <strong>pouvoirs publics</strong> se sont peu à peu engagés dans cet effort. Bernard Toulier est chargé par le ministère de la culture en 1972, de l'inventaire architectural en Région Centre et rédige en 1976 ses&nbsp;«&nbsp;Notes sur la culture du chanvre en l'île de Bréhémont&nbsp;» (in. Bulletin de la Société archéologique de Touraine). Il avait notamment réalisé l'inventaire du patrimoine du canton d'Azay-le-Rideau. Citons également la création en 1992 du <strong>Conservatoire régional des rives de la Loire et ses affluents</strong> (CORELA) et en 1994, le "Plan Loire Grandeur Nature". Le<strong>&nbsp;Val de Loire est inscrit au Patrimoine Mondial de l'UNESCO</strong> le 30 novembre 2000. Bréhémont faisant partie du patrimoine retenu, il possède <strong>le girouet</strong> de cette inscription, en référence aux girouets des bateaux de la Loire. La partie centrale représente une feuille de chanvre.</p> Mon, 16 Oct 2017 12:29:19 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/decouvrir/article/grand-angle/les-rouissons-dbrehemont Découvrir Comice agricole de Brou <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19088/thumbs/155/thum-038.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Travelling dans la rue de Châteaudun à Brou. Un rond point décoré annonce le prochain comice agricole. Dans le centre de la ville petit panoramique sur les commerces, zoom sur une affiche collée sur la porte d' une boutique Citroën. Elle annonce le prochain comice agricole de Brou. Carton: "vendredi 13 juin 1997". Vue de l'affiche et du déroulé de la manifestation. Les vitrines des commerces sont décorées pour cette occasion. Carton: "samedi 14 juin 1997". Vues de la ville et des commerces, place de la mairie on installe des décorations. Sur le site de la manifestation le stand des vaches avec leur fiches d'identité, elles se font toute propre pour cette occasion, d'autres arrivent en tracteur ou en camionnette. Vue de l'espace réservé aux engins agricoles: tracteurs, moissonneuse, engins de levage, remorques, semoirs... Arrivée des majorettes, de la fanfare. Carton: "dimanche 15 juin 1997". Le public arrive par la rue de la Chevalerie et se dirige place de la Matrassière, les commerçants ont sorti leurs étals. Depuis la fenêtre d'un appartement des personnes regardent la manifestation: majorettes, fanfares, chars décorés (le livre de cuisine, b?uf ficelle, les ?ufs neige, nos desserts préférés). Les majorettes, la fanfare précèdent le char de Miss Comice et ses dauphines suivit d'attelages et de cavaliers. Vue du public et du défilé rue de la Chevalerie, puis sur le site. Le stand de la Blonde d'Aquitaine, les enfants autour des petits veaux, une jument et son poulain. Des chevaux arrivent tressés. Vue des ânes, des moutons. La fête se termine par un feu d'artifice.</p><p> Réalisateur(s): Michèle et André Herbault | Format: VHS | Coloration: Couleur | Sonorisation: n/d | Durée: 38:01</p> Mon, 16 Oct 2017 06:49:36 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11024-comice-agricole-de-brou Explorer Cavalcade à Oucques <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19072_2/thumbs/155/thum-017.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Grande Rue à Oucques, devant la mairie, passage de Gilles, de danseuses et d'une fanfare colorées, de chars décorés et de danseurs traditionnels. Des personnes à une fenêtre. Nouveau passage du défilé dans l'autre sens avec fanfares, majorettes, troupes de danse et nouveaux chars en plus. Vues de la foule dans la rue et passage du défilé au milieu.</p><p> Réalisateur(s): Jeanne Girard | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 8:40</p> Fri, 13 Oct 2017 07:43:29 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11022-cavalcade-a-oucques Explorer Cavalcade à Oucques <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19027/thumbs/155/thum-075.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Dans la Grande Rue à Oucques, près de l'hôtel de ville, passage de majorettes, de deux fanfares, dont une déguisée, et d'un char décoré. Au même endroit, vues en plongée depuis l'étage de la mairie sur des fanfares, des chars décorés, une fanfare déguisée suivi d'échassiers, des danseurs, d'une fanfare déguisée en mousquetaires et des majorettes. Grande Rue, nouvelle séquence en plongée sur le défilé revenant vers l'hôtel de ville et suivi par la foule au final.</p><p> Réalisateur(s): Jeanne Girard | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 16:04</p> Fri, 13 Oct 2017 06:49:28 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11023-cavalcade-a-oucques Explorer Nouveaux ponts sur le ruisseau de Saint-Mexme <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19043_2/thumbs/155/thum-036.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>[film accompagné de musique et d'un commentaire] Panoramique sur un paysage, zoom sur la gare de Chinon. Vue du ruisseau de Saint-Mexme qui serpente dans les marais et s'arrête à la commune de Cravant-les-Coteaux. Vues des anciens ponts tout au long du ruisseau, ils vont être remplacés par des ouvrages d'art en béton beaucoup plus larges pour permettre un écoulement normal des eaux. Au lieu-dit Malvault, un tractopelle creuse pour élargir le lit du ruisseau et enlever ce qui reste d'un ancien pont. Le chantier étant de grande ampleur on a fait appel à une société de Saumur fabriquant et transportant le béton. Vue de l'usine et des camions toupies transportant le béton frais. Une bétonnière géante fabrique le béton. Arrivé sur le chantier de la construction du nouveau pont le camion toupie verse le béton dans les batardeaux destinés à accueillir les piliers. Vue du chantier, de l'échafaudage. Les camions toupies se succèdent. Vue du cours d'eau et des ponts achevés prêts à recevoir les gardes corps. Le ruisseau Saint-Mexme rejoint la Vienne à Chinon.</p><p> Réalisateur(s): Bernard Robin | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: n/d | Durée: 9:14</p> Thu, 12 Oct 2017 14:27:42 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11021-nouveaux-ponts-sur-le-ruisseau-de-saint-mexme Explorer Fêtes johanniques à Chinon <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19044/thumbs/155/thum-026.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>En juin 1979 à Chinon, sur la promenade du docteur Mattrais, le public nombreux est rassemblé pour assister au défilé des fêtes johanniques. Arrivée du cortège des officiels en présence d'Anémone Giscard d'Estaing, du maire Gérard Percevault, d'un militaire et d'André-Georges Voisin (président du conseil général). Défilé de la fanfare militaire, de groupes de personnes en costume d'époque effectuant des danses ou des scènes de reconstitutions historiques à pied ou à cheval, de fanfares, Jeanne d'Arc à cheval. Vue de façades et des rues de la ville décorées. Quelques divertissements de l'époque: broderie, acrobate, cracheur de feu. Et pour clôturer les fêtes, le feu d'artifice.</p><p> Réalisateur(s): Bernard Robin | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 10:56</p> Thu, 12 Oct 2017 14:24:37 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11020-fetes-johanniques-a-chinon Explorer Modélisme automobile <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19041_2/thumbs/155/thum-002.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Vue de personnes faisant de la mécanique sur des moteurs de voitures télécommandées. Vue des modèles participant à une course. Les pilotes qui vont guidés les voitures sont installés sur un podium. Vue de la piste, du public, des ateliers. Essais de pilotage sur piste. Carton: "1ère course de voitures radiocommandées Chinon parking du centre Rabelais 11 novembre 14h30". Vue de la course.</p><p> Réalisateur(s): Bernard Robin | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 8:49</p> Wed, 11 Oct 2017 06:50:59 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11019-modelisme-automobile Explorer Aéromodélisme <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19041_1/thumbs/155/thum-042.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>A l'hippodrome de Grigny près de Chinon des personnes sont rassemblées pour une démonstration de modélisme aérien. Vue des maquettes d'avion. Décollage et atterrissage d'un avion radiocommandé. Nouvelle démonstration avec un autre modèle, atterrissage dans un champ de vaches. Démonstration de plusieurs modèles volants dont un hélicoptère. Vue de différents modèles rassemblés au sol. Pause déjeuner. Nouvelles démonstrations. Un avion fait de la voltige, un parachutiste descend sur le site. Vue des différentes étapes de la construction d'une maquette. Gros dégâts à l'atterrissage. Démonstration aérienne de modèles d'avions télécommandés tirant un autre avion. </p><p> Réalisateur(s): Bernard Robin | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 20:39</p> Wed, 11 Oct 2017 06:50:59 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11018-aeromodelisme Explorer Descente de la Vienne en kayak <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19037/thumbs/155/thum-057.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Carton: "Chinon CKV" puis "CKC Tours". Des membres du club de canoë kayak de Vivonne dans la Vienne et le canoê kayak club de Tours se retrouvent pour une sortie en kayak sur la Vienne. Renault 16, 4 L arrivent au bord de la rivière avec des kayaks sur le toit, un fourgon tirant une remorque avec plusieurs kayaks. Petits échauffements avant le départ. Les kayakistes sont prêts pour la descente de la Vienne. Deux types d'embarcations à coque étroite pour la vitesse: kayak monoplace et canoë biplace. Départ. Ce sont des sportifs chevronnés, ils donnent de bons coups de pagaies et les fines étraves des bateaux permettent de fendre l'eau. Vue du groupe sur la Vienne depuis le pont de Pouzay. Passage sous le pont où le débit de l'eau est un peu plus rapide, essais à contre-courant. Vue des bords de la Vienne, la commune de Trogues avec son église néo-gothique, le vieux pont de l'Île Bouchard. Vue aérienne des profils des kayaks, il faut lutter contre le courant. Ils sont rejoints par d'autres personnes qui les accompagnent en canoë. Arrivée à Chinon, panoramique sur la ville, le château. Pique-nique pour tout le monde, kayakistes et accompagnateurs. Petite sieste avant de repartir, de nouveau panoramique sur la ville de Chinon depuis la rivière. Vues du groupe sur la berge puis remontant la rivière en kayak. Halte à Pouzay. Fin de la descente sur la Vienne, on rassemble les kayaks. Vue de kayaks monoplaces alignés pour une course. Le départ est donné. Vues de courses sur d'autres types d' embarcations: kayaks biplace et quatre places. Vue des résultats à la fin de la course. "Fin".</p><p> Réalisateur(s): Bernard Robin | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 22:48</p> Tue, 10 Oct 2017 06:50:39 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11016-descente-de-la-vienne-en-kayak Explorer 24 heures du Mans (Les) <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19036/thumbs/155/thum-140.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>[film accompagné de sons en prise directe, de commentaire et de musique] Vue de photos retraçant l'histoire des 24 heures du Mans depuis ses débuts en 1923 jusqu'en 1973. Panoramique sur les 24 heures du Mans, sur les stands et marques publicitaires qui accompagnent la course, les stands réservés aux différentes écuries. Petite sieste sur le capot en attendant que la course démarre. Vue des nombreux spectateurs. Un hélicoptère survole le site. Un dirigeable faisant de la publicité pour Good Year. Les voitures de course défilent sur le circuit devant les spectateurs. La gendarmerie est partout présente. Tout au long du circuit des panneaux publicitaires. Vue du circuit et des voitures pendant la course. Les spectateurs rassemblés derrière les grilles de protection tentent de voir les bolides, certains avec un périscope. Les enseignes publicitaires dans la nuit, les phares et le rugissement des bolides, l'animation autour de la course avec les manèges. De nouveau vue du circuit et des bolides en journée, l'arrivée de la voiture n°16, une Ferrari 312 PB conduite par Arturo Merzario, gagnante de cette course. Les gendarmes envahissent et barrent la piste pour éviter que la foule ne se précipite vers les gagnants. La Matra avec à son volant le pilote automobile Pescarolo.</p><p> Réalisateur(s): Bernard Robin | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: n/d | Durée: 31:03</p> Tue, 10 Oct 2017 06:49:30 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11017-24-heures-du-mans-les Explorer Dali et ses essais sur plexiglas <p><img src="http://medias.ciclic.fr/18229_1/thumbs/155/thum-020.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Ces images sont des rushes du film amateur "l'Apocalypse de Saint-Jean", qui retrace l'histoire de la réalisation de l'oeuvre collective "L'Apocalypse de Saint-Jean", livre-monument unique conçu en 1959 par l'éditeur d'art Joseph Forêt avec la collaboration de nombreux artistes et écrivains. Salvador Dali arrive aux établissements Lumiplex (dirigés par M. Laparra). Joseph Forêt est présent avec la page de titre du livre de l'Apocalypse, calligraphie sur parchemin. Essais d'écrasement de tubes de couleurs pour établir une illustration de l?Apocalypse, "l'ordre du Ciel" ? "Limbe du Ciel " ? avec 666 couleurs. Les journalistes et photographes sont nombreux et se pressent dans le local exigu. Dali choisit des tubes de peinture et s'assoit devant une grande plaque de plexiglas, insérée sous une presse. Joseph Forêt et le chef d'atelier mesurent la page de l'Apocalypse posée sur la plaque de plexiglas et en tracent les contours. Ensuite, Dali trace des carrés et rectangles, à la peinture, directement avec le tube, puis pose ces tubes entamés et ouverts à l'intérieur des cases, ainsi que divers petits objets comme des écrous. Plan large sur la scène : on distingue sur la presse deux photos posées par Dali, portraits de Freud et de Jean-Baptiste Charcot. De nombreux journalistes et photographes s?agglutinent autour de l'artiste. Gala, sa femme, enveloppe la main de Dali avec un bandage (il s'est brûlé avec un poêle à charbon). Une seconde plaque de plexiglas est posée sur la première, emprisonnant les tubes. Puis un artisan fait descendre la presse. Gros plans sur les tubes écrasés et la peinture étalée. </p><p> Réalisateur(s): Joseph Forêt | Format: Film 16 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 5:11</p> Mon, 09 Oct 2017 07:12:18 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11007-dali-et-ses-essais-sur-plexiglas Explorer Dali chez le fondeur d'art <p><img src="http://medias.ciclic.fr/18229_2/thumbs/155/thum-005.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Ces images sont des rushes du film amateur "l'Apocalypse de Saint-Jean", qui retrace l'histoire de la réalisation de l'oeuvre collective "L'Apocalypse de Saint-Jean", livre-monument unique conçu en 1959 par l'éditeur d'art Joseph Forêt avec la collaboration de nombreux artistes et écrivains. Vue sur l'entrée de l'atelier d'André Susse, fondeur d'art, à Paris. A l'intérieur, Salvador Dali, habillé de sa combinaison métallique dorée tout d'abord cachée par son pardessus, attend en compagnie de Joseph Forêt. Puis il se met en scène face à la caméra et face à un autre cameraman dont on voit à peine la caméra. Procédé de moulage en sable, vues sur les trois goulets de coulée, sur les ouvriers qui tassent le sable autour du moule, et vue sur la flamme du bronze en fusion. Puis les ouvriers coulent le bronze dans les moules. Puis décochage, vues sur André Susse qui brise doucement le moule à l'aide d'une tige en métal et d'une brosse, et Joseph Forêt qui observe. Gros plans sur cette opération de décochage qui laisse apparaître l'oeuvre petit à petit. Vue sur sa signature. Puis vue sur l'oeuvre presque terminée, qui a déjà reçu deux bijoux de Pierre Sterlé, joaillier chargé de compléter l'oeuvre avec des pierres précieuses. Dali recherche l'emplacement du futur Jésus crucifié, et fait des tests avec un Christ dessiné (sur du papier ?), puis présente un Christ en métal. Puis il prend la pose à côté de la sculpture et d'une bombe ayant servi à projeter des petits objets sur des plaques de cuivre. </p><p> Réalisateur(s): Joseph Forêt | Format: Film 16 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 10:47</p> Mon, 09 Oct 2017 07:12:18 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11008-dali-chez-le-fondeur-d-art Explorer Dali présente l'ovocipède <p><img src="http://medias.ciclic.fr/18229_3/thumbs/155/thum-025.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Ces images sont des rushes du film amateur "l'Apocalypse de Saint-Jean", qui retrace l'histoire de la réalisation de l'oeuvre collective "L'Apocalypse de Saint-Jean", livre-monument unique conçu en 1959 par l'éditeur d'art Joseph Forêt avec la collaboration de nombreux artistes et écrivains. Vue sur la façade du Palais de Glace à Paris, en forme de rotonde (ne pas confondre avec l'actuelle salle de spectacle Palais des glaces : le Palais de Glace abritait une patinoire de 1893 à 1980, avant d?accueillir le Théâtre du Rond-Point en 1981). Sur un tapis rouge déroulé sur la piste de glace, Dali, habillé de sa combinaison métallique dorée, prend la pose à côté de l'ovocipède, sous les flashs des photographes, puis s'installe à l'intérieur, à l'aide de Joseph Forêt, producteur de l'invention (à la gauche de Dali, avec montre et foulard à poix, se trouve monsieur Laparra, concepteur du ovocipède). L'ovocipède est un engin mobile ayant la forme d'une grosse boule en plexiglas transparent, dans lequel on peut s'installer et avancer en le faisant rouler avec les pieds. Il a été conçu et fabriqué par Monsieur Laparra, des établissements Lumiplex, et servira d'écrin d'exposition au livre l'Apocalypse. Portrait de Dali qui parle aux journalistes. Vue d'ensemble sur la patinoire, où l'on distingue encore les anciennes fresques peintes sur les murs à 360°, à l'époque où le Palais de Glace était un Panorama, de 1860 à 1893. Salvador Dali, accompagné de sa femme Gala et de Joseph Forêt (ce dernier est suivi par son assistante Michèle Brouta et sa femme Renée), quitte la glace et observe la danseuse Claudine Allégret, à l'intérieur de l'ovocipède, qui le fait évoluer sur le tapis rouge devant les journalistes. Elle sort et sert la main de Dali, puis essaie un second passage, qui se conclue par les applaudissements de l'artiste, de Joseph Forêt et des journalistes présents. Puis Dali parle à un homme et sa femme Gala le rejoint. Une femme vient le féliciter. Puis dans une autre pièce de l'établissement, il vient prendre la pose devant quelques pages de l'Apocalypse. Il montre le résultat de l'écrasement d'une machine à coudre sur une plaque de cuivre. Puis il discute avec un homme. Joseph Forêt montre "La Pieta" de Dali, l'une des oeuvres réalisée par Dali sur parchemin, pour l'Apocalypse. Puis vue sur les deux plaques de cuivre marquées par l'écrasement de la machine à coudre. Puis vues sur le départ de Dali : dehors devant le Palais de Glace, il discute un peu puis monte à bord d'une Cadillac.</p><p> Réalisateur(s): Joseph Forêt | Format: Film 16 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 6:37</p> Mon, 09 Oct 2017 07:12:18 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11009-dali-presente-l-ovocipede Explorer Dali et Don Quichotte <p><img src="http://medias.ciclic.fr/18239/thumbs/155/thum-071.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>En 1956, l'éditeur d'art Joseph Forêt commande à Dalí des lithographies pour illustrer le roman de Cervantès, Don Quichotte. A Portlligat, Cadaques, des hommes déchargent des pierres lithographiques et des plaques de gravure du coffre de la Ford Thunderbird bleue de Joseph Forêt, devant la maison de Salvador Dali. Ils portent les lourdes pierres de lithographie sur la tête. Dali, assis sur un mur, fait des essais avec l'encre grasse dite lithographique sur l'une des pierres : il utilise une petite grenouille qu'il recouvre d'encre et qui, en se déplaçant, laisse des traces. Vue sur sa maison (où il a vécu de 1930 à 1982, transformant une petite maison de pêcheur en villa labyrinthique). Il observe son oeuvre qui deviendra "Don Quichotte a la tête qui éclate", et réfléchit. Puis il expérimente différents procédés de peinture avec Joseph Forêt : un élastique qui'il fouette sur une plaque métallique, des boules de Noël remplies d'encre grasse qu'il fait tomber sur une pierre et qui éclatent. Vue sur un carton de boules. Puis il remplit des coquilles d'escargot avec de l'encre, qu'il écrase sur la pierre. Vue sur l'empreinte d'une main dans l'encre grasse noire. Gros plans sur son pouce qui étale la peinture. Un de ses assistants tire au fusil des balles d'encre qui éclatent sur la pierre. Puis il froisse un papier japon imbibé d'encre et en imprime le dessin sur une plaque. Enfin, il frotte l'encre au torchon sur une pierre et dépose un mastic en forme de ver de terre sur une pierre. Il y verse de l'encre. Vue sur une forme éclatée.</p><p> Réalisateur(s): Joseph Forêt | Format: Film 16 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 14:57</p> Mon, 09 Oct 2017 07:11:26 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11006-dali-et-don-quichotte Explorer Centenaire de la musique à Sours <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19022/thumbs/155/thum-020.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>À l'entrée de Sours, rue Louis Isambert, la panneau d'entrée de ville puis un portique fleuri portant la mention "Bienvenue". Un groupe de personnes près d'un pavillon. Deux vues de pots de fleurs alignés le long de la rue Louis Isambert, puis une décoration florale "25 mai 1980" près du groupe scolaire. L'allée du parc décorée de fleurs puis un portique fleuri dans une entrée en face de l'allée. Une décoration place de Verdun (avec les dates 1980-1880). Un portique simulant une porte en pierre à l'entrée de la rue de la Commanderie. Place du Calvaire, des pots de fleurs autour du monument au mort. Une banderole "Bienvenue à nos visiteurs" au-dessus de la rue Pasteur puis des fleurs sur ses trottoirs. Une décoration avec des instruments de musique et des fleurs à l'entrée de la rue de Fonteny. Décoration florale et partitions devant une grange au niveau du 19 rue de Fonteny. Décorations florales rue de la Commanderie puis rue Césarine Martin. Un portique simulant une porte en pierre rue de la Cigogne. Alignement de pots de fleurs à l'entrée de la rue du Clos de Brye. Passage d'un défilé rue Pasteur : char décoré, automobile ancienne, majorettes et fanfare. Le portique rue Louis Isambert vu de l'autre côté où est inscrit "Merci".</p><p> Réalisateur(s): François Paris | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 3:21</p> Mon, 09 Oct 2017 07:09:49 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11015-centenaire-de-la-musique-a-sours Explorer De Cadaquès à Portlligat avec Salvador Dali <p><img src="http://medias.ciclic.fr/18138/thumbs/155/thum-021.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Ces images sont des rushes du film amateur "l'Apocalypse de Saint-Jean", qui retrace l'histoire de la réalisation de l'oeuvre collective "L'Apocalypse de Saint-Jean", livre-monument unique conçu en 1959 par l'éditeur d'art Joseph Forêt avec la collaboration de nombreux artistes et écrivains. Joseph Forêt, en compagnie de sa femme Renée Forêt, roule dans sa Ford Thunderbird dans Cadaquès, et arrive au village de Portlligat, où habite Salvador Dali. Prise de vue par Robert Descharnes, photographe spécialiste de Dali, depuis sa voiture. Forêt se gare au bord de l'eau. Vues sur Salvador Dali allongé sur un bateau. Vue sur quatre personnes à bord : Gala (l'épouse de Dali), Renée Forêt, le photographe Robert Descharnes portant des lunettes noires, Arturo Caminada (chauffeur de Dali) et une troisième femme.</p><p> Réalisateur(s): Joseph Forêt | Format: Film 16 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 4:12</p> Mon, 09 Oct 2017 07:01:27 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11005-de-cadaques-a-portlligat-avec-salvador-dali Explorer Salvador Dali à l'hôtel Meurice <p><img src="http://medias.ciclic.fr/18141/thumbs/155/thum-016.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Ces images sont des rushes du film amateur "l'Apocalypse de Saint-Jean", qui retrace l'histoire de la réalisation de l'oeuvre collective "L'Apocalypse de Saint-Jean", livre-monument unique conçu en 1959 par l'éditeur d'art Joseph Forêt avec la collaboration de nombreux artistes et écrivains. Vue sur les jardins des Tuileries depuis la fenêtre de la chambre de Salvador Dali, à l'hôtel Meurice à Paris. Joseph Forêt, de dos, discute avec le peintre Isis Kiscka et Salvador Dali. Succession de gros plans sur les trois personnes. Puis Dali prend une boîte en bois (contenant un petit tableau que l'on ne verra pas). Les trois hommes continuent de discuter. Pierre Sterlé, joaillier travaillant pour Dali, rejoint la conversation. Puis Dali arrive dans le couloir, portant une combinaison dorée, au bras de Luis Miguel Dominguin, célèbre matador. Ce dernier serre la main de Forêt. Gala, l'épouse de Dali, saute au cou de Dominguin. Forêt, Dali et Dominguin sont debout devant la couverture en bronze de l'Apocalypse qu'il a réalisée. Dali montre des photos à Dominguin puis vient s'assoir devant la couverture du livre pour une séance de photographie.</p><p> Réalisateur(s): Joseph Forêt | Format: Film 16 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 2:35</p> Fri, 06 Oct 2017 06:54:30 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11010-salvador-dali-a-l-hotel-meurice Explorer Pieta de Salvador Dali (La) <p><img src="http://medias.ciclic.fr/18137/thumbs/155/thum-008.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Ces images sont des rushes du film amateur "l'Apocalypse de Saint-Jean", qui retrace l'histoire de la réalisation de l'oeuvre collective "L'Apocalypse de Saint-Jean", livre-monument unique conçu en 1959 par l'éditeur d'art Joseph Forêt avec la collaboration de nombreux artistes et écrivains. Vue sur la plaque de cuivre gravée, réalisée par Salvador Dali pour son oeuvre "La Pietà", en utilisant bombe et coups de fusil chargés de clous. Puis vue sur l'épreuve imprimée.</p><p> Réalisateur(s): Joseph Forêt | Format: Film 16 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 1:20</p> Fri, 06 Oct 2017 06:53:44 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11011-pieta-de-salvador-dali-la Explorer Fin des travaux au château de Verneuil-sur-Indre <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19009_2/thumbs/155/thum-008.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Au château de Verneuil-sur-Indre, le réalisateur qui est aussi le patron de l'entreprise de couverture, filme les travaux de réfection de la toiture du château datant du 15ème, endommagée suite à un incendie. Vue d'un toit neuf polygonal posé dans la cour du château de Verneuil-sur-Indre. Entre le château du 15ème et celui du 18ème un camion avec une grue de levage. Depuis le bas du château datant du 15ème, zoom sur l'emplacement sur une des tours où doit se poser le toit. Une sangle est accrochée au faîte du toit. Il décolle du sol guidé par les ouvriers. Vue de l'architecture de la charpente. La grue le soulève dans les airs, passe au-dessus des autres toits du château et le dépose sur la tour polygonale.</p><p> Réalisateur(s): Roland Desperches | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 1:11</p> Fri, 06 Oct 2017 06:53:03 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11012-fin-des-travaux-au-chateau-de-verneuil-sur-indre Explorer Travaux sur la charpente du château de Verneuil-sur-Indre <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19006/thumbs/155/thum-005.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Au château de Verneuil-sur-Indre, le réalisateur qui est aussi le patron de l'entreprise de couverture, filme les travaux de réfection de la toiture du château datant du 15ème, endommagée suite à un incendie. Vue de la charpente médiévale qui doit être remplacée et des dégâts sur la toiture d'une des tours suite à un incendie. Vue aérienne du jardin depuis le toit du château. Au sol dans le chantier, vue de l'architecture polygonale de la nouvelle charpente en bois. Vue du chantier, des ouvriers et du cocker. Zoom sur un charpentier utilisant une perceuse de charpente pour un perçage en profondeur sur une poutre. Derrière lui, un monte-charge. Un autre ouvrier arrive avec une tronçonneuse, une hache est plantée dans une poutre. En haut d'une des tours un ouvrier accroche une sangle au toit endommagé qui doit être enlevé. Le toit est soulevé à l'aide d'une grue de levage et descendu vers le sol. Vue des toits du village et de l'église.</p><p> Réalisateur(s): Roland Desperches | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 3:21</p> Fri, 06 Oct 2017 06:51:35 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11013-travaux-sur-la-charpente-du-chateau-de-verneuil-sur-indre Explorer Travaux sur le donjon du château de Verneuil-sur-Indre <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19004/thumbs/155/thum-007.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Au château de Verneuil-sur-Indre, le réalisateur qui est aussi le patron de l'entreprise de couverture, filme les travaux de réfection de la toiture du château datant du 15ème, endommagée suite à un incendie. Vue d'une charpente en bois qui s'élève dans les airs à l'aide d'une grue de levage. Ce châssis de forme pyramidale est la charpente du nouveau toit du donjon du château de Verneuil-sur-Indre. Vue de l'architecture de cette charpente composée de quatre arbalétriers assemblés d'un bout dans le poinçon, les contre-fiches. Les ouvriers la maintiennent et l'ajustent pour l'assemblage des arbalétriers dans les entraits d'une armature en bois déjà en place et servant de base. Des filets de protection sont installés en hauteur tout autour du chantier. Vue du chantier, des ouvriers pendant l'assemblage. L'un d'eux porte une machette à bardeau à la ceinture, un autre une masse. Vue de la structure qui fait plusieurs mètres de haut. Un ouvrier monte sur une échelle qu'il fixe à la charpente à l'aide d'une corde, il est lui-même retenu par une sangle. Il détache le crochet de la grue qui retient la charpente par le sommet.</p><p> Réalisateur(s): Roland Desperches | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 3:04</p> Fri, 06 Oct 2017 06:50:26 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11014-travaux-sur-le-donjon-du-chateau-de-verneuil-sur-indre Explorer Salvador Dali travaille pour l'Apocalypse <p><img src="http://medias.ciclic.fr/18115/thumbs/155/thum-002.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Ces images sont des rushes du film amateur "l'Apocalypse de Saint-Jean", qui retrace l'histoire de la réalisation de l'oeuvre collective "L'Apocalypse de Saint-Jean", livre-monument unique conçu en 1959 par l'éditeur d'art Joseph Forêt avec la collaboration de nombreux artistes et écrivains. A Portlligat, au bord de la mer, Salvador Dali travaille sur la couverture du livre à partir du procédé de "cire perdue", et insère divers objets, dont les fourchettes, dans la cire. Vue rapide sur la maison de Salvador Dali à Portlligat, en Espagne (où il a vécu de 1930 à 1982, transformant une petite maison de pêcheur en villa labyrinthique). Dans sa maison, il travaille sur une des illustrations du livre, "l'Hostie". Avec un pinceau à trois poils, il peint sur une feuille de papier qu'il a lui-même fabriquée avec une pâte à papier d'Auvergne du Moulin Richard de Bas.</p><p> Réalisateur(s): Joseph Forêt | Format: Film 16 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 3:33</p> Thu, 05 Oct 2017 06:59:20 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11001-salvador-dali-travaille-pour-l-apocalypse Explorer Salvador Dali à Portlligat <p><img src="http://medias.ciclic.fr/18055/thumbs/155/thum-007.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Ces images sont des rushes du film amateur "l'Apocalypse de Saint-Jean", qui retrace l'histoire de la réalisation de l'oeuvre collective "L'Apocalypse de Saint-Jean", livre-monument unique conçu en 1959 par l'éditeur d'art Joseph Forêt avec la collaboration de nombreux artistes et écrivains. A Portlligat, Cadaquès, en Espagne, à bord de son bateau amarré nommé le "Gala" (nom de sa femme), Salvador Dali discute avec un groupe de personnes dont André Susse, fondeur d'art, et Joseph Forêt. Vues d'ensemble puis vues rapprochées sur la maison de Salvador Dali, où il a vécu de 1930 à 1982, transformant une petite maison de pêcheur en villa labyrinthique. Puis vue d'ensemble sur la baie de Portlligat. </p><p> Réalisateur(s): Joseph Forêt | Format: Film 16 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 2:29</p> Thu, 05 Oct 2017 06:57:57 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11002-salvador-dali-a-portlligat Explorer Fête des battages à Saint-Jean-Saint-Germain (La) <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19002_1/thumbs/155/thum-007.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>A Saint-Jean-Saint-Germain vues de la fête des battages. Trois hommes sont au sommet d'une meule de paille pendant que d'autres personnes en costume traditionnel préparent des gerbes en vue du battage. Vue d'une batteuse Merlin locomobile avec table de liage. Mise en route de la chaudière et de la locomobile. Depuis la meule les hommes jettent la paille dans la batteuse. Après le dépiquage la paille est ramassée en ballot. Vue du public, en arrière-plan une moissonneuse batteuse Clayson M133. Vue de la chaudière qui entraine la batteuse. Les participants au battage, hommes et femmes, s'affairent autour de la meule et de la batteuse. Le grain est mis en sac et pesé sur une bascule à romaine. Le sac, porté à dos d'homme, est déposé dans une charrette. Les enfants en costume. Vues de la fête, des participants, du public. </p><p> Réalisateur(s): Roland Desperches | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 6:09</p> Thu, 05 Oct 2017 06:57:08 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11003-fete-des-battages-a-saint-jean-saint-germain-la Explorer Descente du coq (La) <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19000_1/thumbs/155/thum-009.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>A Saint-Jean-Saint-Germain, un fourgon utilitaire Ford MK1 est stationné au pied de l'église Saint-Germain datant du 11ème siècle. Un échafaudage entoure le clocher de l'église, des échelles sur le toit, un monte-charge. Un filet entoure l'échafaudage et protège les ouvriers qui effectuent la réfection de la toiture sur le clocher. Vue du coq au sommet du clocher. Les ouvriers l'enlèvent. Le coq est posé sur l'échafaudage. Vue aérienne et panoramique de Saint-Germain. Vue de l'Indre en crue. Un petit garçon tenu par une femme descend d'un toit. Au sommet de l'échafaudage un ouvrier lance une corde, le coq y est attaché et descendu doucement au sol. Vue de la girouette. Un groupe de personnes dont les ouvriers, entourent le coq en buvant un verre. </p><p> Réalisateur(s): Roland Desperches | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 5:25</p> Thu, 05 Oct 2017 06:54:37 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11004-descente-du-coq-la Explorer Paris-Tours et le cyclisme en Eure-et-Loir <img src="http://memoire.ciclic.frhttp://medias.ciclic.fr/9090/thumbs/115/thum-055.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120"/><p class="textChapo">Dimanche 8 octobre 2017, l’Eure-et-Loir accueille une nouvelle fois le départ de la célèbre course Paris-Tours. Mémoire vous présente donc un film à base de témoignages et d'archives pour mieux vous expliquer le monde du cyclisme dans ce département.</p><p>Les 22 équipes et les 220 coureurs participant à la 111e édition de cette épreuve cycliste, prendront cette année le départ de Brou. Leur arrivée sera ensuite jugée, comme veut la tradition, sur la mythique avenue de Grammont, à Tours.</p><p>Une artère qui évoque&nbsp;à certains&nbsp;de nombreuses anecdotes… C'est de ces souvenirs et de leur expérience en tant que responsables locaux de clubs et d'associations cyclistes départementales, que nous parlent nos trois témoins, <strong>Michel Guillemette</strong>, <strong>François Quiniou</strong> et <strong>Jacques Perraud</strong>, dans le montage que nous vous proposons.&nbsp;</p><p>Paris-Tours, l'incontournable classique de fin de saison, est un événement exceptionnel pour l'Eure-et-Loir. Mais il ne faut pas oublier le Tour cycliste d'Eure-et-Loir, le Tour de l'avenir, les différents critériums et… les passages du Tour de France&nbsp;dans le département ! Et pour ne pas citer que le cyclisme sur route, en Eure-et-Loir, les habitants font aussi depuis bien longtemps du VTT, du BMX ou du cyclo-cross.</p><p><strong>Pour tout savoir sur le cyclisme en Eure-et-Loir, &nbsp;traverser Voves, Amboise, Châteaudun, Toury, Dreux et Janville, entre 1945 et 1975 grâce aux cinéastes amateurs de notre région, découvrez vite La pratique du cyclisme en Eure-et-Loir.&nbsp;</strong></p> Wed, 04 Oct 2017 06:58:47 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/decouvrir/article/studio-memoire/paris-tours-et-le-cyclisme-en-eure-et-loir Découvrir Congrès départemental de pompiers à Issoudun <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19007_2/thumbs/155/thum-002.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Sur la place du Sacré-Coeur à Issoudun, cérémonie avec dépôt de gerbe au monument au mort, en présence notamment de nombreux pompiers t d'une fanfare. Passage de fanfares, de nombreux pompiers et de véhicules rue du Père Jules Chevalier et s'engageant sur le boulevard Marx Dormoy. Le défilé dans la rue Dardault et s'engageant place de la Croix de Pierre.</p><p> Réalisateur(s): Gérard Dutour | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 5:33</p> Wed, 04 Oct 2017 06:56:30 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/10999-congres-departemental-de-pompiers-a-issoudun Explorer Nouveau centre de secours à Issoudun <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19007_1/thumbs/155/thum-015.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Suivi de la construction du nouveau centre de secours d'Issoudun entre le 5 mars 1976 et le 30 avril 1977. Entre la rue des Champs d'Amour et le Faubourg de la Croix Rouge, vues d'engins et de camions préparant un terrain et d'ouvriers dans des fondations. Vues des bâtiments de la future caserne en cours de construction. Du sommet de la tour de manoeuvre, plongées sur des bâtiments terminés, des ouvriers et des véhicules de chantier, puis panoramique sur les environs. Vues des différents bâtiments terminés, dont une contre-plongée sur la tour de manoeuvre, et d'ouvriers travaillant sur les espaces. Le blason d'Issoudun sur la tour de manoeuvre. Vues d'ouvriers faisant des travaux de finition (peinture, aplanissement, tuyauterie...). Un arc-en-ciel sur la ville. Vues de véhicules de pompiers stationnés sur le site du nouveau centre de secours. Travaux en cours près du site. Le jour de l'inauguration du nouveau centre, des pompiers alignés devant le portail d'entrée puis le maire, André Laignel, coupant le ruban inaugural et dévoilant une plaque. Des pompiers et des officiels entrent sur le site. La plaque : "Centre principal de secours Lt Colonel Pichené" puis un drapeau français. Vues de pompiers dans les locaux. </p><p> Réalisateur(s): Gérard Dutour | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 10:45</p> Wed, 04 Oct 2017 06:56:30 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/10998-nouveau-centre-de-secours-a-issoudun Explorer Démolition d'un château d'eau à Issoudun <p><img src="http://medias.ciclic.fr/19008/thumbs/155/thum-035.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Boulevard Franklin Roosevelt à Issoudun, nombreuses vues d'une pelleteuse de l'entreprise Forichon commençant à casser le château d'eau en pierre érigé en 1877. Deux ouvriers en haut du château d'eau à moitié détruit. Le château d'eau abattu, nombreuses vues d'une pelleteuse chargeant des gravats dans un camion, aidée plus tard par un petit bulldozer. Vue de l'ancien emplacement du château d'eau nettoyé et aplani.</p><p> Réalisateur(s): Gérard Dutour | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 8:18</p> Wed, 04 Oct 2017 06:55:02 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/11000-demolition-d-un-chateau-d-eau-a-issoudun Explorer Tour de France <p><img src="http://medias.ciclic.fr/7356_3/thumbs/155/thum-014.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Pancarte sur un mur : "Emplacement réservé à la Maison Arhuero". Vues de badauds. Panneau officiel du Tour de France. À Sestrières, le 6 juillet 1952, vues d'une foule nombreuse dans les rues pour le Tour de France et de bâtiments (Casa del Comune, hôtel Albergo, aubergo La Torres, chapelle). De nombreux autocars stationnés. Différents drapeaux européens flottant au vent et la chapelle au second plan. Pancarte indiquant : "Emplacement réservé à la Maison Kohler" et montagnes en arrière-plan. Un grand bâtiment et des camions du Tour de France. Vues de la foule et des véhicules. Trois hommes autour d'une voiture (de presse ?). Vues de la foule et de la ville. Véhicules "Perrier" puis "Radio Monte Carlo". La foule nombreuse autour de la ligne de départ. Un camion descendant une route de montagne, suivi de voitures de la caravane du Tour. Au Bourg d'Oisans, le pont de la D1091 sur la Romanche et montagnes en arrière-plan. Un camion "Kohler" près d'une maison. panneau indiquant "Hotel Pension La Cascade" et panoramiques sur une montagne, puis panneaux indiquant Grenoble à 50kms et l'Alpe-d'Huez à 13kms. Un scooter à la sortie du pont. Au col du Lauteret, un camion "L'Intrépide" passe devant l'hôtel des Glaciers. Spectateurs, paysages environnants et arrivée d'un camion "Miroir Sprint". Un vendeur de glaces. Badauds et camions sur le site. À Pau le 15 juillet 1952, vues de nombreux spectateurs, dont certains assis sur des véhicules ou des bâtiments. Sur une estrade devant la caserne Bernadotte, place de Verdun, des hommes parlant dans un micro. Deux hommes discutant. Des hommes en combinaison dans des cabines téléphoniques dans un bureau de poste. Un coureur cycliste parmi la foule, puis un autre passant sur une place au milieu de nombreux spectateurs. Près d'un camion "Byrrh", des enfants avec des ballons de baudruche. De nombreux ballons dans le ciel puis redescendant sur le camion [truquage]. Sur la place de la Comédie à Bordeaux, des badauds et un camion "Kohler" stationné près de la fontaine. Chassé-croisé de camions sur une route de campagne. Vendeurs de journaux dans les rues. Des personnes autour d'un camion "Byrrh" auquel sont fixés de nombreux ballons de baudruche qui son ensuite détaché et s'envolent dans le ciel. De nuit, la façade d'un camion de vente d?électroménager "Benoix" puis un spectacle de marionnettes dans un véhicule "La Vache qui rit".</p><p> Réalisateur(s): Jean Arhuero | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 11:57</p> Tue, 03 Oct 2017 07:36:58 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/10997-tour-de-france Explorer Une famille apprivoise des volatiles <p><img src="http://medias.ciclic.fr/7356_2/thumbs/155/thum-046.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/> Ce film est un montage de scènes filmées sur plusieurs années au sein d'une famille quand elle joue avec des animaux qu'elle a apprivoisés. Séquence sur une femme et un petit garçon, puis un homme, qui jouent avec une pie dans le jardin d'une maison de Joué-les-Tours. Le garçon est à l'intérieur de la maison, la pie de l'autre côté de la fenêtre : il agite un chiffon et elle essaie de l'attraper. Deux canards sont installés dans une bassine qui flotte sur l'eau d'un bassin [insolite] : le garçon vient jouer avec eux, il les fait tournoyer puis les fait glisser sur une tôle installée en guise de toboggan, puis les fait jouer avec un ballon. Il installe l'un d'eux dans un panier faisant office de berceau et le borde. Dans la maison, séquence autour d'une perruche qui joue avec un citron ; installée devant un chien, elle le défend. Puis un homme se tient devant une balance avec laquelle il pèse un ?uf. Il se saisit d'un autre dans une petite armoire transformée en couveuse, puis il l'ouvre pour en faire éclore un oisillon. Toujours en intérieur, le chien joue avec un coq. Un caneton sort la tête d'une caisse, quelqu'un lui donne à boire avec une pipette. On retrouve l'oiseau - et deux autres - sur une table, un jeune homme assis près d'elle. </p><p> Réalisateur(s): Jean Arhuero | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 16:19</p> Tue, 03 Oct 2017 07:36:58 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/10996-une-famille-apprivoise-des-volatiles Explorer Moto-cross international à Mehun <p><img src="http://medias.ciclic.fr/18953_4/thumbs/155/thum-049.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Titre : "Moto-cross international à Mehun". Longs plans sur une rutilante Honda CB 450 K4, bicylindre emblématique de la marque Honda dès les années 60. Arrière d'une 750 Four Honda, 4 cylindres. Vues de pilotes attendant sur une ligne de départ. Longue séquence sur les passages des concurrents en différents endroits du circuit. A cette époque, il n'était plus permis aux cinéastes d'approcher les trajectoires. Les images sont toutes faites en longue focale et perdent de leur intérêt.</p><p> Réalisateur(s): Philippe Guignement | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 10:14</p> Thu, 28 Sep 2017 08:01:08 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/10990-moto-cross-international-a-mehun Explorer Huilerie du maitre huilier Vigean <p><img src="http://medias.ciclic.fr/18998/thumbs/155/thum-032.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>[film accompagné de musique et d'un commentaire] Titre : "mise au . merci", "Camera Photo Club Lochois" puis"dans la série les vieux métiers Jean Dieu présente", "Huilerie du maitre huilier VIGEAN". Film sur fond de musique traditionnelle et récit en berrichon. Vue de couverts posés sur une table en formica dans une cuisine. Une personne verse de l'huile sur de la salade. Dans la cour d'une entreprise des bidons sont entreposés. Deux personne se serrent la main, nous sommes à l'huilerie artisanale de Clion. Elle a été fondée au 19e siècle puis reprise par André Vigean en 1930. Vue d'une meule en action datant de l'époque de Napoléon. Vue des roues qui entrainent électriquement la meule. On y produit des huiles traditionnelles de noix, noisettes, pavot, lin, tournesol...Vue du four avec palettes rotatives, des presses, le compresseur à air. L'huile vierge coule des presses dans un baquet par un bec verseur . Vue de graines pas cuites versées dans la presse. Vue des machines en action, les noix noisettes et graines oléagineuses concassées, la trémie avec les sacs pour recevoir la matière. Rien n'est perdu, la chaudière marche avec les déchets. Après le pressoir, l'huile contenue dans des cuves est mise en bouteille. Vue de l'huile claire et transparente coulant dans un entonnoir.</p><p> Réalisateur(s): Jean Dieu | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: n/d | Durée: 5:24</p> Wed, 27 Sep 2017 16:03:12 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/10994-huilerie-du-maitre-huilier-vigean Explorer BALMA, le roi des produits à détacher ! <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/Droguerie Biard small.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120"/><p class="textChapo">En épousant le 26 avril 1933 Germaine Biard, fille des droguistes de la rue Saint-Cyran à Châteauroux, Joseph Limousin entre dans le domaine de la droguerie et de la chimie.</p><p>La Droguerie Centrale E. Biard est une grande entreprise qui commercialise les produits chimiques, couleurs et vernis, le verre, les fournitures électriques, les produits cinématographiques et photographiques et bien entendu la brosserie, les éponges, les pinceaux, la parfumerie sans compter les tapis, carpettes, linoléum et toiles cirées.</p> <p>Joseph Limousin s’intéresse à la chimie. Installé dans la famille Biard, il décide de proposer une gamme de produits d'entretien à laquelle il donne le nom de Balma. Le nom BALMA viendrait des initiales de Biard, Alexandre, Limousin, le reste serait les premières lettres du nom du chimiste M. Marion qui élaborait les compositions des produits. Balbutiante et artisanale avant la 2e&nbsp;guerre mondiale, cette activité va se développer grandement dès 1945 sous le nom de Produits Balma.</p> <p class="textLeftFrame">Joseph Limousin est né en 1908 à Châteauroux, son père est fonctionnaire colonial. En 1930, la famille Limousin rentre en France, Joseph termine ses études à l’incontournable collège Léon XIII de Châteauroux. En 1933, il épouse Germaine Biard et rejoint la célèbre Droguerie Centrale Biard, il y développe le rayon photographie et cinéma. Leur fils unique, Jean-Claude, naît en 1937. C’est à cette occasion que Joseph Limousin commence à filmer avec une caméra 16mm Kodak mécanique. Membre actif de la société civile castelroussine, il anime la semaine berrichonne et présidera la société des fêtes de Châteauroux. Il suit les actualités castelroussines avec sa caméra. Pendant l’occupation, il fait partie des Tréteaux du Lombardon, compagnie amateur menant une revue destinée à rassembler des fonds pour les prisonniers français en Allemagne. Il est cofondateur du Caméra Club de l’Indre en 1947 avec Jacques Griffon. François Balsan, l'explorateur, lui confie le montage de tous ses films.</p><p>Le nettoyant BALMA est à base de trichloréthylène, aujourd’hui interdit. La recette n’a rien de spécial mais elle est promue par dix commerciaux qui sillonnent la France dès la fin de la guerre afin de proposer ses produits aux drogueries et quincailleries. Une ambulance Matford (1) recyclée sert à faire la promotion et les livraisons sur les routes et dans les différentes foires et marchés.</p> <p>Dès 1947, les produits Balma prennent leur essor. La marque d’Alexandre Biard et de Joseph Limousin (Ernest Biard préfère alors se faire appeler Alexandre) propose un détachant, un produit anti-fourmis, un anti-mites, des encaustiques, des vernis et peintures mais également des insecticides agricoles. Un laboratoire-usine est ouvert impasse Auliard à Châteauroux et emploie dix personnes.</p><p>La droguerie Biard continue de fournir en produits chimiques l’agriculture et l’élevage&nbsp;: sulfate de cuivre, souffre et bouillies cupriques pour la vigne, produits vétérinaires, bi-phosphate de chaux, farine lactée pour l’alimentation du bétail.</p> <p>BALMA est présent à la Semaine Berrichonne mais également dans les foires-expositions de Paris et Marseille. Joseph Limousin est avant tout un chef d’entreprise, ce que l’on appelait alors un "meneur d’hommes", tout comme son beau-père Ernest-Alexandre. Il veut développer le Labo Balma et ouvre le capital de la société, les principaux actionnaires viennent de l’agriculture et sont principalement des céréaliers. Joseph Limousin veut développer l’affaire et investir dans le domaine phytosanitaire, ses actionnaires sont timorés. De guerre lasse, il revend ses parts de la société en 1965. Sans chef de file, les produits BALMA &nbsp;ne savent pas faire face aux nouveaux enjeux de la concurrence et disparaissent peu à peu de la scène commerciale. On ne trouve aujourd’hui que de très faibles traces de l’intense activité des années 50, quelques présentoirs cartonnés sont encore vendus sur des sites en ligne pour collectionneurs.</p><p>&nbsp;</p> <p class="textFrame">Symptomatique de la créativité des entreprises françaises de l’après-guerre, les produits BALMA auraient pu avoir un autre destin. Eugène Schueller, père fondateur de l’Oréal, ne vendait-il pas du savon, du shampoing et la fameuse peinture Valentine&nbsp;?</p><p>&nbsp;</p> <p>(1) constructeur français fruit d’un accord entre Ford France et la société alsacienne Mathis</p> Wed, 27 Sep 2017 14:17:09 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/decouvrir/article/grand-angle/balma-le-roi-des-produits-detacher Découvrir Ma rivière en Touraine <p><img src="http://medias.ciclic.fr/18997/thumbs/155/thum-008.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>[film accompagné de musique et d'un commentaire] Titre : "Camera Photo Club Lochois présente", "ma rivière en Touraine". Sur fond de musique et texte poétique, vues de la rivière l'Indrois s'écoulant paisiblement à travers la campagne. Un petit garçon au bord de la rivière tient un journal. Il y pose, à sa source à Villegouin, un petit bateau en papier sous le regard de trois canards. Vues du bateau en papier tout au long du cours d'eau, des paysages, de la flore, les vaches. Vues des monuments depuis la rivière l'Indrois: le château de Préaux, le pont de Loché-sur-Indrois, l'ancienne abbaye bénédictine Saint-Sauveur de Villeloin-Coulangé, le château de Montrésor et les ruines de la forteresse médiévale, le pont du jardinier, le pont à Chédigny, le confluent avec l'Indre à Azay-sur-Indre.</p><p> Réalisateur(s): Jean Dieu | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: n/d | Durée: 7:30</p> Wed, 27 Sep 2017 06:54:41 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/10995-ma-riviere-en-touraine Explorer Défilé du Père Cent à Vierzon <p><img src="http://medias.ciclic.fr/18992_1/thumbs/155/thum-008.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Vue de l'entrée du Lycée Henri Brisson à Vierzon sous la neige, puis de la façade avec son horloge. Dans la cour sous le porche, des jeunes garçons costumés avancent doucement. Certains sont en queue-de-pie, chapeau haut-de-forme et n?ud papillon, d'autres en costume de moine. Sur le linteau de la porte d'entrée est écrit: "École Professionnelle". Les élèves sortent par cette porte. Une personne filme le défilé. Vue d'une petite fanfare suivie d'un ecclésiastique puis six élèves en costume noir et blanc portant un cercueil, ils fêtent le "Père Cent" (100 jours avant le bac). D'autres élèves suivent en costume professionnel et en portant un objet ou un outil. Vue du public. Ils défilent lentement avenue Henri Brisson. </p><p> Réalisateur(s): Jean-Claude Boucher | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: n/d | Durée: 2:29</p> Fri, 22 Sep 2017 06:58:12 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/10993-defile-du-pere-cent-a-vierzon Explorer Remise de décoration à Bourges <p><img src="http://medias.ciclic.fr/18967_2/thumbs/155/thum-003.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Carton : "Maurice Desquand Croix de Guerre Médaille des Évadés 11 novembre 1950". Sur la place Séraucourt à Bourges, devant un public nombreux, vues d'une troupe de soldats alignés. Au milieu d'autres décorés, deux gradés remettent chacun une médaille à monsieur Desquand. Vues des soldats défilant sur la place. Une famille parmi le public. Avenue Jean Jaurès, passage d'un défilé mené par le préfet (Raymond Vivant), le maire (André Cothenet) à sa gauche, des gradés et des officiels. Vues du monument aux morts situé carrefour de Verdun. "Fin" (apparaissant derrière un grillage).</p><p> Réalisateur(s): Jacques Desquand | Format: Film 8 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: Muet | Durée: 2:08</p> Thu, 21 Sep 2017 13:17:52 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/10992-remise-de-decoration-a-bourges Explorer Fête de la Saint Vincent <p><img src="http://medias.ciclic.fr/18994/thumbs/155/thum-024.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Vue d'une procession dans la rue à Saint-Jean-Saint-Germain à l'occasion de la fête de la Saint Vincent. La statue de Saint-Vincent est portée par des hommes en tenue traditionnelle de vigneron. La procession, précédée du curé, est suivie de la population. La commune est décorée avec des fleurs en papier. Vue de l'église Saint-Jean-Batiste datant du XI siècle puis du défilé-procession rue du Déversoir. La statue rentre dans l'église puis en sort après l'office religieux. Défilé à la sortie de l'église et chemin des Templiers. La procession est suivie d'un verre dans la salle paroissiale. La statue reste seule dans le porche de l'église. Fin janvier il ne fait pas chaud. Discours d'une personne dans la salle paroissiale pendant le banquet, peut-être le maire. Chansons et histoires animent le repas pendant que l'on s'amuse en cuisine.</p><p> Réalisateur(s): Alain Arnould | Format: Film 16 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 7:46</p> Wed, 20 Sep 2017 12:48:20 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/10991-fete-de-la-saint-vincent Explorer La Fête des vendanges à Coust <img src="http://memoire.ciclic.frhttp://medias.ciclic.fr/10260_3/thumbs/115/thum-016.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120"/><p class="textChapo">Vers 1950, Marcel Petitjean, photographe à Saint-Amand-Montrond, filme la fête des vendanges dans un petit village du Cher : défilé de chars, vins nouveaux, mât de cocagne et couronnement d'une reine !</p><p>A quelques kilomètres de Saint-Amand-Montrond, <strong>le village de Coust a longtemps vécu de l'exploitation de la vigne</strong>. C'est l'invasion du phylloxera au XIXe qui a mis fin à la prépondérance des vignerons.</p><p>Au milieu du XXe siècle, la fête des vendanges reste cependant un événement d'importance pour cette petite communauté de 500 habitants. <strong>Cette année-là, le photographe filme la fête</strong>. Grâce au premier plan du film, nous savons que la fête se passe le dimanche 9 octobre. Cela pourrait donc être en 1949 ou en 1955... L'affiche nous donne aussi le déroulé précis des festivités : "à partir de 14h30, mât de cocagne, avec les vins nouveaux, course aux ânes avec prix" et encore "Couronnement de la reine, bal de jour et de nuit, avec surprise" et "défilés de char".&nbsp;</p><p><strong>A vous de découvrir tous ces petits moments de joie !</strong></p> Wed, 20 Sep 2017 06:52:27 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/decouvrir/article/instantanes/la-fete-des-vendanges-coust Découvrir Circulation automobile à Vierzon <p><img src="http://medias.ciclic.fr/18951/thumbs/155/thum-005.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>À Vierzon, circulation automobile rue des Ponts, au niveau de ce qui était la caserne de pompiers sur l'île du Saint-Esprit : vue depuis la caserne vers le centre-ville puis vue vers Vierzon-Bourgneuf et l'avenue du 14 juillet. Passages de voitures devant l'ancienne caserne. Une file d'automobiles rue Armand Brunet, en direction de l'avenue de la République. Des voitures garées sur la place de l'Hôtel de Ville. Passage d'automobiles rue du Docteur Roux et rue Gourdon.</p><p> Réalisateur(s): Philippe Guignement | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 1:48</p> Tue, 19 Sep 2017 07:01:57 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/10988-circulation-automobile-a-vierzon Explorer Circulation automobile à Vierzon <p><img src="http://medias.ciclic.fr/18949/thumbs/155/thum-003.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>À Vierzon, vues de voitures passant sur une route. Vue rapide d'automobiles sortant de la place de l'Hôtel de Ville (vue partielle de l'ancien bureau de poste). Circulation automobile rue des Ponts, au niveau de ce qui était la caserne de pompiers sur l'île du Saint-Esprit : vue depuis la caserne puis vue devant la caserne. Vue d'automobiles sortant de la place de l'Hôtel de Ville (vue partielle de l'ancien bureau de poste). Nouvelle vue de la circulation devant l'ancienne caserne puis vues de la cour de la caserne où des véhicules de pompiers sont stationnés. un homme passe devant la caserne en marchant.</p><p> Réalisateur(s): Philippe Guignement | Format: Film super 8 | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 1:48</p> Tue, 19 Sep 2017 07:01:31 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/10989-circulation-automobile-a-vierzon Explorer Fête des écoles (La) <p><img src="http://medias.ciclic.fr/18978_6/thumbs/155/thum-005.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Vue d'enfants déguisés à l'occasion de la fête des écoles à Chinon. Il ne fait pas beau, ils sont légèrement vêtus. Ils défilent dans les rues. Ils sont rejoints par la fanfare et avancent rue Descartes sous le regard des badauds. Plusieurs écoles sont représentées, certains déguisements sont du plus bel effet. </p><p> Réalisateur(s): Yves Pion | Format: Film 8 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 4:23</p> Mon, 18 Sep 2017 10:05:18 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/10986-fete-des-ecoles-la Explorer Promenade <p><img src="http://medias.ciclic.fr/18978_7/thumbs/155/thum-009.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>Vue de personnes dans une cour privée à Chinon. Une voiture peugeot 404 Berline quitte les lieux. Deux jeunes garçons, les fils d'Yves Pion, accompagnent une personne d'un certain âge. Ils marchent le long de la Vienne, près du pont de la Nonnain, et se dirigent ensuite vers la pharmacie familiale à l'angle du quai Jeanne d'Arc et de la rue Neuve de l'Hôtel de Ville. </p><p> Réalisateur(s): Yves Pion | Format: Film 8 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 2:09</p> Mon, 18 Sep 2017 10:05:18 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/10987-promenade Explorer Élagage des arbres à Chinon <p><img src="http://medias.ciclic.fr/18978_3/thumbs/155/thum-021.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>A Chinon vue de la ville, du pont datant du 18ème siècle franchissant la Vienne. Des hommes sont en discussion au bord de la rivière, c'est l'hiver et la période pour l'élagage des arbres. Vue sur quelques maisons de l'Ile de Tours, le pont entre deux maisons et, au fond, les maisons de l'entrée du Faubourg Saint-Jacques.. Un homme monté sur une échelle élévatrice avec plate-forme, tronçonne une branche. Les grosses branches sont prédécoupées et tirées vers le sol à l'aide d'une corde. Vue de la rangée d'arbres. </p><p> Réalisateur(s): Yves Pion | Format: Film 8 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: Muet | Durée: 4:14</p> Mon, 18 Sep 2017 10:05:18 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/10985-elagage-des-arbres-a-chinon Explorer Porcelaine de Vierzon, vous connaissez ? (La) <p><img src="http://medias.ciclic.fr/18963/thumbs/155/thum-055.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>[film accompagné de musique et d'un commentaire] Carton : Le "Photo Ciné Club de Vierzon". L'entrée de l'usine de porcelaine CNP, rue Léo Mérigot à Vierzon. Générique sur une assiette décorée d'une image de carte postale : "Le P.C.C.V", "présente", "La porcelaine de Vierzon", "Vous connaissez ?". À l'aide d'un transpalette, deux hommes déchargent des pièces d'un four dans l'usine CNP. Avant la cuisson, vues d'ouvriers préparant des moules en plâtre. Des stocks de pâte en forme de boudin (mélange de kaolin et de feldspath) qui est ensuite découpée et formée sur une machine. Stock de pièces. Sortie de pièces d'un séchoir automatisé et ébavurage. Stock de pièces. Vues d'ouvriers travaillant sur une machine de calibrage en creux (pour bols et tasses). Vues de stocks de pièces. Une femme moulant et démoulant des objets ne pouvant être calibrés en raison de leur forme (fabriqués par coulage de barbotine dans des moules creux). Vues d'objets dans des rayonnages. Une ouvrière filetant des pièces au niveau du joint du moule avec un cuter. Une femme collant des anses de tasse. Sur une machine, un homme fait de grands plats avec la technique du calibrage en bosse. Une femme émaille des tasses en les trempant dans un bain de glaçure, puis celles-ci sont essuyées pour qu'il ne reste pas d'émail. Vues d'hommes essuyant des assiettes émaillées. De grandes piles d'assiettes. Vues d'ouvrières décorant des pièces par sérigraphie. Un homme fait des filets sur des pièces à l'aide d'un pinceau et en une seule fois, sans reprise. L'intérieur du four tunnel servant à la cuisson des objets décorés, puis son tableau de commande. Des assiettes à la sortie du four puis de nombreuses pièces en porcelaine. Une femme frottant des tasses puis d'autres conditionnant des objets dans des cartons. Vues d'objets en vitrine dans la salle d'exposition de l'usine. Zoom sur une assiette décorée d'une image de carte postale (objet promotionnel de l'association de commerçants CE.VI.CO, Centre Ville Commercial). Des ouvriers quittant l'usine CNP puis panoramique sur une cour de l'usine où se trouvent de nombreuses voitures. Générique de fin : "en collaboration avec la", "C.N.P et CE.VI.CO", "Ets Chamrobert Photo-Vidéo", "Éclairage Mrs Barbotin " Salque Mme Perriot", "Le commentaire Mr Patrinaian", "La voix Melle Guyard", "Images A. Perriot". Nouveau zoom sur l'assiette décorée puis "Fin".</p><p> Réalisateur(s): Photo Ciné-Club de Vierzon | Format: Film 16 mm | Coloration: Couleur | Sonorisation: n/d | Durée: 17:10</p> Fri, 15 Sep 2017 07:08:08 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/10983-porcelaine-de-vierzon-vous-connaissez-la Explorer Fabrication de la porcelaine et gaz de ville <p><img src="http://medias.ciclic.fr/18958/thumbs/155/thum-038.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10"/>[film accompagné de musique et d'un commentaire] Générique : "La Société pour le Développement de l'Industrie du Gaz en France présente", "La fabrication de la porcelaine et le gaz de ville", "un film Tadié-Cinéma-Production, réalisation Roger Caron". Paysage et passage d'une voiture. À Vierzon, vue du canal de Berry, du monument au mort dans le jardin de l'Abbaye et du clocher de l'église Notre-Dame. Le pont de la rue Voltaire puis, sous celui-ci, un lavoir sur l'Yèvre. L'ombre d'une main sur une assiette puis vues d'objets en porcelaine. Séquence sur des ouvriers au travail dans l'usine de porcelaine Larchevêque (montage de maquette, chargement de matière, broyage avec filtre magnétique et extraction de l'eau, élimination de l'air dans la pâte, travail de la pâte pour créer des objets, remplissage de moules à la barbotine, passage au séchoir et démoulage, façonnage ). Vues d'un grand four rond au bois puis un four tunnel fonctionnant au gaz. Préparation et enfournage de pièces. Schéma explicatif du fonctionnement du four à gaz. Deux hommes devant le tableau de commande du four. Sortie d'un chargement du four, trempage dans l?émail, contrôle et préparation de la seconde cuisson. Chargement dans le four tunnel de 45 mètres de long. Schéma explicatif du fonctionnement du four à gaz. Vues des canalisations calorifugées de distribution d'air et de fumée au brûleur. un regard permettant de contrôler la température. Dans une cabine de commande, un homme devant un appareil de mesure des températures. Déchargement du grand four tunnel puis tri des pièces cuites. Nombreuses vues d'ouvriers au travail dans l'atelier de décoration. Chargement du four pour la cuisson des décors. Montage sur le dressage d'une table avec notamment des assiettes en porcelaine. À l'occasion des Assises du congrès mondial de la céramique à Paris en mai 1952, visite par de nombreux congressistes de l'usine Larchevêque à Vierzon (première à utiliser le gaz de ville pour la cuisson de la porcelaine). Vues d'une usine à gaz. "Fin".</p><p> Réalisateur(s): Roger Caron | Format: Film 16 mm | Coloration: Noir & Blanc | Sonorisation: n/d | Durée: 16:49</p> Fri, 15 Sep 2017 07:07:02 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/10984-fabrication-de-la-porcelaine-et-gaz-de-ville Explorer Poterie ancestrale de Bazaiges <img src="http://memoire.ciclic.frhttp://medias.ciclic.fr/16097/thumbs/115/thum-080.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120"/><p class="textChapo">A travers un très beau film réalisé dans les années 1950, Raymond Gesell et Jacques Allain, tous deux membre du Ciné-Club d'Argenton-sur-Creuse, présentent les poteries de terre de Bazaiges et leur mode de fabrication avec la participation de Fernand Baudat, représentant de la dernière lignée de potiers locaux.</p><p><strong>Un réalisateur pour l'histoire</strong>En 1945, <strong>Raymond Gesell </strong>et sa femme ouvrent une boutique de photographie à Argenton-sur-Creuse où ce type de commerce n'existait pas encore. A partir de cette date, il <strong>devient témoin de son temps et tourne des actualités</strong> sur les communes d'Argenton-sur-Creuse, de Saint-Marcel et du Pêchereau.</p><p>Ami avec <strong>Jacques Allain</strong>,<strong> fondateur du Musée d'Argentomagus</strong>, Raymond Gesell prend de nombreuses photographies au fur et à mesure des fouilles du site, recensant ainsi par l'image de nombreux objets archéologiques. Et c'est également avec Jacques Allain qu'il tourne le film "Technique archaïque des potiers de Bazaiges", présentant ces<strong> poteries spécifiques faites à la main</strong> et le savoir-faire du dernier potier en fabriquant, Fernand Baudat. <strong>Une technique typiquement bazaigeoise</strong>Présentant la fabrication d'un cuvier à lessive, ce film est un <strong>document historique sur une technique du XIXè siècle</strong> décrite par George Sand comme spécifique à Bazaiges, les autres potiers utilisant plus souvent le tour à roue et à bâton. La Dame de Nohant achetait à l'époque ces pots à Justin Baudat pour orner son jardin et se déplaçait elle-même de Gargilesse à Bazaiges pour les commander.<strong>La fabrication de la poterie</strong> commence par le malaxage de la terre avec de l'eau puis le battage de la pâte obtenue. Ensuite commence le long travail de modelage, soit la mise en forme de la terre par la pression des doigts. Une fois l'ouvrage en terre formé et terminé, ici un cuvier, il est placé parmi d'autres poteries pour sécher. Plus tard le potier les recouvre d'autres poteries et de terre pour transformer le tout en un four dans lequel il introduit un feu pour cuire son ouvrage.<strong>Le maintien de la tradition</strong>Toute la démonstration du savoir-faire bazaigeois présenté dans ce film est effectuée par le dernier potier l'utilisant, <strong>Fernand Baudat</strong>.</p><p>Petit-fils de Justin Baudat, dont le fils Lucien n'a pas pu prendre la suite en raison d'une blessure lors de la Première Guerre Mondiale, <strong>il décide en 1936 de reprendre la fabrication des pots</strong>. Mais, prisonnier durant toute la Seconde Guerre Mondiale, il lui faut attendre la Libération pour s'installer à Dampierre car son atelier de Bazaiges est occupé et son épouse, institutrice, y a été nommée. <strong>Il construit ses fours à Gargilesse</strong> où il développe son activité en profitant notamment des retombées touristiques amenées par le label des "Plus beaux villages de France". Cette opportunité lui permet de se diversifier. L'offre, jusqu'ici essentiellement axée sur l'utilitaire avec des cuviers pour la lessive, des pichets ou des saloirs, évolue vers l'ornemental et la décoration.Fernand Baudat reste <strong>très présent dans le paysage local</strong> puisque la place de la mairie de Gargilesse-Dampierre porte son nom et que, depuis 2012, une poterie qu'il réalisa en 1965, offerte par son fils Guy, trône sur la place principale de Bazaiges.A travers la caméra de Raymond Gesell, découvrez le savoir-faire d'un potier de Bazaiges, seul village de potiers en Europe qui travaillait l'argile sans tour jusqu'en 1956.</p> Wed, 13 Sep 2017 07:20:11 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/decouvrir/article/grand-angle/poterie-ancestrale-de-bazaiges Découvrir Mémoire chez vous ! <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/lecteur exportable 11.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Grâce à notre lecteur exportable, vous avez la possibilité d'intégrer à votre site web (ou votre blog) les films que nous avons mis en ligne sur le site Mémoire.&nbsp;</p><p>Vous êtes webmaster ? Et vous vous occupez du site web d'une commune de la région Centre ? D'une association dont les activités ont été filmées par un cinéaste amateur ? Vous animez un blog ou un forum de passionnés de vieilles automobiles ou des paysages de Sologne ? <strong>En quelques clics, vous pouvez intégrer un film consultable sur Mémoire à votre propre site</strong> ou à votre propre blog !</p><p class="textRightFrame">Sur votre site, il est impératif de <strong>citer la source du film</strong> que vous faites découvrir à vos visiteurs. Le plus simple est probablement d'écrire : "Source : Site Mémoire de Ciclic.fr". &nbsp;</p>Pour exporter le lecteur de Mémoire, vous devez au préalable <strong style="line-height: 16px;">être abonné au site</strong> et <strong style="line-height: 16px;">avoir déclaré votre nom de domaine</strong> en utilisant la fonction mes sites dans votre compte. Sans cette déclaration et sa validation par le modérateur en conformité avec la charte d'utilisation, vous ne pourrez pas exporter de films.Vous devez ensuite repérer précisément la page du film qui vous intéresse. Sur cette page, il suffit de cliquer sur l'icône "<strong>Exporter le film</strong>", située en troisième place dans la colonne d'icônes sur la droite du lecteur.<p>Une fenêtre s'ouvre. Elle propose un <strong>code HTML </strong>que vous n'avez plus qu'à copier-coller dans le code-source de votre site (ou à travers les fonctionnalités prévues par votre éditeur pour intégrer du HTML).&nbsp;</p><p><strong>Le lecteur Mémoire apparaît désormais sur votre site !&nbsp;</strong></p><p>&nbsp;</p> Wed, 09 Jul 2014 17:29:21 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/memoire-chez-vous Actualités Collecte de films amateurs anciens à Mennetou-sur-Cher <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/13801-1ere-foire-andouillettes-mennetou.JPG" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Dans le cadre de l’opération « Mémoire filmée de Loir-et-Cher », Ciclic et le Conseil général de Loir-et-Cher organisent en partenariat avec la commune de Mennetou-sur-Cher une collecte de films amateurs anciens.</p><p>En vue <strong>des projections qui auront lieu le 4 novembre 2014 à la salle des fêtes de Mennetou-sur-Cher</strong>, Ciclic recherche des films tournés dans la commune de Mennetou, son canton et dans le Loir-et-Cher depuis les débuts du cinéma.</p><p><strong>Vous avez filmé la petite et la grande histoire de Mennetou et ses environs</strong>, les cérémonies, les concours sportifs ou les fêtes d'école, les plaisirs de l'eau à la plage de Mennetou (et ses bals de plein air), le travail des artisans et des commerçants ou la foire de Maray, les comices agricoles, les visites officielles, le travail agricole ou la vie quotidienne des années 1920 à nos jours.</p><p>Que vos films soient tournés en 9,5 mm, 16 mm, 8 mm, en super 8 ou en vidéo (HI-8, video 8, VHS, S-VHS, DV), <strong>vous pouvez en faire le dépôt auprès du pôle patrimoine de Ciclic</strong>. Vous leur offrez des conditions idéales de conservation, vous participez à la constitution du patrimoine cinématographique régional et <strong>vos films viendront enrichir le programme des projections de novembre 2014</strong>. Une copie de vos films (DVD ou fichier numérique), remise gratuitement, vous permettra également de les revoir très facilement.</p><p>&nbsp;</p><p class="textFrame">Pour plus d’informations, vous pouvez contacter : Ciclic, pôle patrimoine, Jean-Benoît Pechberty (02 47 56 08 08) / jean-benoit.pechberty@ciclic.fr</p> Tue, 01 Apr 2014 16:01:04 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/collecte-de-films-amateurs-anciens-mennetou-sur-cher Actualités Archives en chantier : appel à projets 2013 <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/crieuse-dreux.JPG" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Vous développez un projet de réalisation incluant des archives ? Venez-nous le présenter. Ciclic et le cinéma apollo de Châteauroux lancent un appel à projets pour la prochaine édition de ces rencontres en avril 2013.&nbsp;</p><p class="textRightFrame">Depuis 2007, les rencontres cinématographiques <strong>"Retours vers le futur"</strong> sont consacrées à l’histoire et à la mémoire au travers des archives audiovisuelles et cinématographiques : programmes d’archives locales, films contemporains travaillant l’archive, œuvres du patrimoine, films inédits ou rares sur grand écran sont ainsi mis à l’honneur.</p><p>Le jeudi 4 et le vendredi 5 avril 2013 se tiendront les journées professionnelles <strong>"Attention : archives en chantier !" </strong></p><p>En examinant plusieurs projets de films ayant recours à l'archive, ces journées visent à questionner les enjeux esthétiques, narratifs, politiques... d'une telle pratique.&nbsp;</p><p>Pendant deux jours, quatre projets seront présentés par leurs auteurs, analysés et discutés collectivement avec l'équipe des rencontres et le grand public. <strong>Didier Husson, délégué général du festival "Les Écrans documentaires" à Arcueil, mènera l'échange avec les cinéastes présents</strong>, en insistant notamment sur le regard qu'ils portent sur les archives et la manière dont ils se les approprient.</p><p>&nbsp;</p><p class="textFrame"><strong>Vous développez un projet de réalisation</strong> d'une oeuvre cinématographique ou audiovisuelle, courte ou longue, de fiction ou documentaire, incluant des archives ? <strong>Venez nous le présenter !</strong>&nbsp;Vos propositions sont à envoyer, par courrier et par email, <strong>au plus tard le 8 février 2013.</strong></p><p class="textFrame"><strong>Contact : Alba Lombardia -&nbsp;rvf1.apollo@orange.fr</strong></p> Fri, 11 Jan 2013 17:26:34 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/archives-en-chantier-appel-projets-2013 Actualités Sortie du DVD "Du Côté de Chartres" <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/10702_st_andre01.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">"Du Côté de Chartres" est le dernier opus de la collection "Carnets d'images, histoires euréliennes". Le documentaire est disponible en DVD depuis le 20 novembre 2012.&nbsp;</p><p>La collection <strong>"Carnets d’images, histoires euréliennes"</strong> réunit des documentaires réalisés par des professionnels à partir de films amateurs collectés dans le cadre de l'opération <strong>"La Mémoire des images d'Eure-et-Loir"</strong> menée conjointement par Ciclic et le Conseil général d'Eure-et-Loir depuis 2006. Chaque fois, les images sont enrichies de nombreux témoignages.</p> <p>Jusqu’à maintenant,&nbsp;trois films ont déjà été proposés au public eurélien&nbsp;:</p>La Beauce 1930-1980 de Xavier Selva (2008)Quatre preneurs d’images du Drouais, 1927-1982, un ensemble de quatre portraits de cinéastes amateurs du nord du département (2009)Le Perche, images parlées d’Evelyne Wander (2010) <p><strong>Le quatrième opus est désormais achevé</strong>. Il s’agit d’un documentaire sur le développement urbain de l’agglomération chartraine au XXe siècle, intitulé Du Côté de Chartres, réalisé par Benoit Cornuau.&nbsp;</p><p>Le DVD est en vente au prix de <strong>10 euros</strong> à la boutique du COMPA à Chartres.&nbsp;</p><p class="textFrame"><strong>Résumé.</strong> Depuis les années 1920, photographes et cinéastes amateurs ont filmé Chartres. Architecte, universitaires et habitants observent et commentent ces images arrachées au temps en analysant ce qu’elles révèlent des lieux, de la manière dont les chartrains occupent cet espace tout au long du XXe siècle.&nbsp;L’opposition entre la ville haute et la ville basse, entre les abords de la Cathédrale et les rives de l’Eure, la structuration socio-économique des différents quartiers, la proximité de Paris et des grandes régions agricoles, le rôle des places et des grands boulevards périphériques, <strong>les évolutions urbaines et les grands travaux sont abordés par les intervenants à travers les films tournés par les euréliens eux-mêmes</strong>. Aux commentaires des scientifiques répondent parfois ceux des cinéastes amateurs ou de leurs familles qui y mêlent leurs souvenirs : les bombardements d’Illiers en 1940 et l’arrivée des américains dans la commune, la forte impression laissée par les étudiants venus pour le Pèlerinage de la Pentecôte, les fêtes, la Foire de la Saint-André ou encore les débuts des Actualités chartraines en 1978.&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> Wed, 21 Nov 2012 20:54:05 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/sortie-du-dvd-du-cote-de-chartres Actualités Appel à projets : Archives en chantier ! <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/table ronde_0.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Vous dévéloppez un projet de réalisation incluant des archives ? Venez nous le présenter !&nbsp;Ciclic et le cinéma apollo de Châteauroux lancent un appel à projets.&nbsp;</p><p>Les <strong>rencontres cinématographiques</strong> de Châteauroux se consacrent, depuis six ans, à <strong>l’histoire</strong> et à la <strong>mémoire</strong> au travers des archives audiovisuelles et cinématographiques&nbsp;: programmes d’archives locales, films contemporains travaillant l’archive, œuvres du patrimoine, films inédits ou rares sur grand écran sont ainsi mis à l’honneur.</p><p>Le<strong> jeudi 12</strong> et le<strong> vendredi 13 avril 2012</strong> se tiendront les <strong>journées professionnelles</strong> Attention : archives en chantier !&nbsp;Ces journées approchent la diversité des démarches cinématographiques impliquant des archives visuelles ou sonores. Familiales, cinématographiques, télévisuelles… Ces matières préexistantes sont-elles un point de départ ou ont-elles été recherchées par leurs auteurs ?</p><p>Des cinéastes ayant un film en cours d'écriture, de tournage ou de montage exposeront leurs projets et leurs questionnements. Mené par <strong>Didier Husson</strong>, délégué général des Écrans documentaires d’Arcueil, l'échange avec les cinéastes concernera notamment le regard qu'ils portent sur les archives et la manière dont ils se les approprient.</p><p><strong>Vous développez un projet de réalisation d'une oeuvre cinématographique ou audiovisuelle, courte ou longue, de fiction ou documentaire, incluant des archives ? Venez nous le présenter !</strong>&nbsp;</p><p>Vos propositions sont à envoyer, par courrier et par email, au plus tard le <strong>24 février 2012</strong>.</p><p>Contact : Carla Mancini</p><p>Ciclic - Pôle Patrimoine</p><p>Rue Bât le Tan</p><p>36100 Issoudun</p><p>Courriel : rvf1.apollo@orange.fr</p><p>Téléphone : 06 49 98 04 23</p><p>&nbsp;</p><p class="textFrame">A découvrir sur Mémoire deux extraits de la captation de la table ronde professionnelle de l'an dernier, dédiés aux films Avec toi, sans toi de Francesca Ragusa et Le facteur humain de Thibault Letexier.&nbsp;</p> Mon, 30 Jan 2012 10:28:47 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/appel-projets-archives-en-chantier-0 Actualités Ciclic.fr à Ina Expert <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/interface.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Ciclic.fr servira d’étude de cas dans le cadre d’une formation Ina EXPERT, FRAME, destinée aux professionnels européens travaillant dans le domaine des archives audiovisuelles.</p><p>Ina EXPERT, direction de l’enseignement, de la formation et de la recherche de l’Ina, organisera, du 17 au 21 octobre, 5 journées de formation sur l’organisation, le marketing et l’utilisation d’archives numériques à destination de 12 responsables d’archives audiovisuelles de 10 pays européens. Cette formation est soutenue par le programme MEDIA de la Commission européenne et organisée en partenariat avec la FIAT/IFTA et EBU training.</p><p>Une demi-journée, animée par Sophie Philippet du cabinet OUROUK, sera consacrée aux principes de base d’un projet de valorisation d’archives audiovisuelles pour lequel Ciclic.fr sera pris comme illustration. Les stagiaires devront se mettre à la place des responsables d’une initiative similaire et tenter de répondre aux nombreuses questions qui se sont posées tout au long du projet.</p><p><strong>Une bonne façon de se confronter à un exercice « grandeur réelle ».</strong></p><p></p> Tue, 04 Oct 2011 15:28:45 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/ciclicfr-ina-expert-2 Actualités 100 000 visites depuis le lancement de Mémoire ! <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/foule3.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">99 999... 100 000... Le compte est bon ! En quelques mois, Mémoire a accueilli plus de 100 000 visites d'internautes. Merci à eux !</p><p>Chers internautes de la région Centre et d'ailleurs,&nbsp;nous sommes heureux de vous annoncer que Mémoire a franchi le seuil des 100 000 visites au coeur du mois de juillet 2011 ! Un grand MERCI à vous tous, pour votre enthousiasme et votre envie de découvrir&nbsp;les trésors filmés que Mémoire ne cesse de proposer.</p><p><strong>Voilà une bonne occasion pour revoir les films que vous avez le plus appréciés.</strong></p> Fri, 15 Jul 2011 14:19:04 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/100-000-visites-depuis-louverture-de-memoire-3 Actualités Montargois ! A vos films ! <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/BER_03-loing.JPG" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Centre Images recherche des films amateurs anciens tournés dans le Montargois et le Gâtinais depuis les débuts du cinéma.&nbsp;</p><p>Vous avez filmé les cavalcades de Montargis à partir de 1966, les comices agricoles ou les fêtes de la Madeleine, des exploitations agricoles du Gâtinais, des artisans au travail, des chantiers de démolition ou de reconstruction, l'arrivée des Américains ou Mai 68, une balade sur le Loing, des fêtes scolaires, des kermesses, des inaugurations, des spectacles, des compétitions sportives ou simplement la vie quotidienne à Villemandeur, à Châlette-sur-Loing, à Amilly ou jusqu'à Lorris, Châtillon-Coligny ou Châteaurenard.</p><p class="textRightFrame"><strong>Vos films ont peut-être un intérêt patrimonial !&nbsp;</strong>N'hésitez pas à vous renseigner près de chez vous à la Médiathèque de l'AME auprès de Catherine Leclerc ou Charlène Ferrand, à Alticiné ou bien en contactant directement Julie Guillaumot à Centre Images au 02 47 56 08 08 ou par email à julie.guillaumot@centreimages.fr.&nbsp;</p><p>Vous pouvez confier vos films sur pellicule ou vidéo à Centre Images pour qu'ils soient numérisés gratuitement, conservés et redécouverts lors du week-end des 22 et 23 octobre à Montargis.&nbsp;</p><p>A l'occasion de la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel initiée par l'UNESCO, Centre Images prépare&nbsp;un week-end à Montargis dédié aux films amateurs anciens et à leur sauvegarde, en partenariat avec la Mairie de Montargis, la Médiathèque de l’AME et Alticiné.&nbsp;</p><p>Deux projections gratuites sont prévues à Alticiné. Une exposition de matériel ancien et des ateliers seront organisés dans l’espace Thouvenot de la Médiathèque de l’Agglomération montargoise et des rives du Loing.&nbsp;</p><p><strong>En attendant, découvrez la bande annonce !</strong></p><p><strong></strong></p> Wed, 27 Apr 2011 15:47:41 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/montargois-vos-films Actualités Archives en chantier #5 <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/thum-014_0.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Découvrez un projet de documentaire sur la ville du Havre. Ce projet a été présenté l'an dernier à "Archives en chantier", la table ronde professionnelle de "retours vers le futur".</p><p class="textRightFrame">Les archives, visuelles et sonores, feront l'objet d'une table ronde professionnelle lors de "<strong>retours vers le futur</strong>", manifestation organisée par le cinéma apollo en association avec Centre Images, qui propose depuis cinq ans une programmation autour des archives amateurs et professionnelles. Dans le cadre de ces rencontres cinématographiques, le <strong>vendredi 8 avril 2011</strong>, se tiendra une table-ronde professionnelle pour approcher la diversité des démarches cinématographiques impliquant des archives visuelles ou sonores. Familiales, cinématographiques, télévisuelles…, ces matières préexistantes sont-elles un point de départ ou ont-elles été recherchées par les cinéastes ? Des cinéastes ayant un film en cours d'écriture, de tournage ou de montage exposeront leurs projets et leurs questionnements.</p><p>Lors de la précédente édition des rencontres cinématographiques de Châteauroux, cinq projets de documentaire à base d'archives ont été présentés par leurs auteurs devant une assistance de documentalistes, réalisateurs, archivistes, producteurs...</p><p><strong>Mémoire </strong>vous propose de revoir ensemble les présentations de ces projets tout au long des mois qui nous séparent de la prochaine édition de retours vers le futur.</p><p><strong>Françoise Poulin-Jacob</strong> présentait son projet de documentaire<strong> Je vous écris du Havre</strong>.</p><p>Il n'aura suffit que de quelques jours pour que les bombardements de septembre 44 anéantissent le&nbsp;centre du Havre. L’horreur de cette destruction sera signifiée par une seule photo vue de façon fragmentaire&nbsp;tout au long du film et dans son intégralité à la fin. À partir de 48, Auguste Perret reconstruit la ville. Le&nbsp;Progrès et la Modernité se construisent et s'affichent sur un sol surélevé d'un mètre. Un mètre multiplié par&nbsp;150 hectares. Un volume plein des gravats et des ossements qui forment désormais les soubassements de la&nbsp;ville reconstruite. À quoi pense l’architecte devant un champ de ruines ? Qu’est ce qu’une ville idéale ? Que&nbsp;signifiait chez moi quand on était havrais dans les années 5O ? Se fixant la limite de ne jamais tomber dans la&nbsp;nostalgie, Françoise Poulin-Jacob aborde ces questions en explorant sa fascination pour cette ville. Une&nbsp;exploration qui fait se croiser des archives amateurs, des verso de cartes postales, un souvenir d'enfance des&nbsp;années 60, des écrits de Michel Leiris et de Raymond Queneau, son regard actuel sur le béton…</p><p>Redécouvrez sur <strong>Mémoire </strong>la présentation du projet de Lisa Diaz, Regarder un peu ce qui reste à finir..., de Laurence Bazin et Marie-Catherine Delacroix, Ils ont filmé les grands ensembles, d'Elena Valsania et Christian Grappiolo, L'archiviste et de&nbsp;Amaury Brumauld,&nbsp;Prendre son envol.</p> Wed, 30 Mar 2011 09:18:34 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/archives-en-chantier-5-2 Actualités Les étoiles, qu'est-ce que c'est ? <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/3310-chiffres2.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Cinq étoiles ! C'est la note maximale que vous pouvez attribuer à un film qui vous plait. Mode d'emploi d'un système de notation plus poétique qu'objectif et surtout sans barème.&nbsp;</p><p>Sur la chaîne Mémoire, vous pouvez consulter des documentaires ou des fictions réalisés par des cinéastes amateurs avertis, rompus aux exercices de montage ou de sonorisation, des moments de vie collective archivés sur pellicule par les gens qui les ont vécu, des fragments d'histoire familiale aux hésitations plus visibles avec des flous, des bougés, de longs panoramiques....&nbsp;</p><p>Sur la chaîne Mémoire, vous pouvez voir aussi des films réalisés par des cinéastes d'aujourd'hui avec les films des cinéastes amateurs de toute la région.&nbsp;</p><p>Tous ces films peuvent vous toucher, pour des raisons différentes, propres à chaque regard.&nbsp;</p><p><strong>Attribuer une étoile, ce n'est donc pas forcément un choix objectif</strong>. C'est un souvenir qui s'est réveillé, l'attitude d'un enfant qui vous a touché, un documentaire qui vous a appris bien des choses... <strong>C'est un film que vous avez envie de conseiller aux autres internautes</strong>.&nbsp;</p><p>Alors il suffit de vous abonner à la chaîne Mémoire (c'est gratuit) et de passer votre souris sur les étoiles grisées pour qu'elles deviennent vertes. Pour que votre vote soit enregistré, il faut cliquer une fois, quand sont devenues vertes toutes les étoiles que vous souhaitez attribuer au film. Attention aux dérapages de souris !&nbsp;</p><p>Pour vous aider à choisir le nombre d'étoiles que vous souhaitez attribuer, pensez à l'effeuillage des marguerites : un peu, beaucoup, passionnément... Attention ! Cinq étoiles, cela ne veut pas dire "pas du tout" !&nbsp;</p> Tue, 22 Mar 2011 11:05:36 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/les-etoiles-quest-ce-que-cest Actualités Archives en chantier #4 <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/thum-086.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Découvrez un projet de documentaire sur le célèbre cascadeur Rémy Julienne. Ce projet a été présenté l'an dernier à "Archives en chantier", la table ronde professionnelle de "retours vers le futur".</p><p class="textRightFrame">Les archives, visuelles et sonores, feront l'objet d'une table ronde professionnelle lors de <strong>"retours vers le futur"</strong>, manifestation organisée par le cinéma apollo en association avec Centre Images, qui propose depuis cinq ans une programmation autour des archives amateurs et professionnelles. Dans le cadre de ces rencontres cinématographiques, le <strong>vendredi 8 avril 2011</strong>, se tiendra une table-ronde professionnelle pour approcher la diversité des démarches cinématographiques impliquant des archives visuelles ou sonores. Familiales, cinématographiques, télévisuelles…, ces matières préexistantes sont-elles un point de départ ou ont-elles été recherchées par les cinéastes ? Des cinéastes ayant un film en cours d'écriture, de tournage ou de montage exposeront leurs projets et leurs questionnements.</p><p>&nbsp;</p><p>Lors de la précédente édition des rencontres cinématographiques de Châteauroux, cinq projets de documentaire à base d'archives ont été présentés par leurs auteurs devant une assistance de documentalistes, réalisateurs, archivistes, producteurs...</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Mémoire </strong>vous propose de revoir ensemble les présentations de ces projets tout au long des mois qui nous séparent de la prochaine édition de retours vers le futur.</p><p><strong>Amaury Brumauld</strong>&nbsp;présentait son projet de documentaire <strong>Prendre son envol</strong>.</p><p>Dans un vaste atelier, Rémy Julienne et son dessinateur et ami Amaury Brumauld se retrouvent pour&nbsp;travailler sur une ébauche de scénario. Dans ce laboratoire où sont disposés bureau et table de montage de&nbsp;films, les esquisses du dessinateur vont se mêler aux récits du célèbre cascadeur. À partir de là, une lente&nbsp;exploration d'images d’archives va raconter ce que peut être la mise en scène d’une cascade. Un voyage dans&nbsp;la fiction va se construire et révéler les fragilités du vieil homme et du métier qu’il a exercé toute sa vie.</p><p>Prochainement vous pourrez voir sur Mémoire la présentation du projet <strong>Je vous écris du Havre</strong> de Françoise Poulin-Jacob. Redécouvrez, aussi, la présentation du projet de Lisa Diaz, <strong>Regarder un peu ce qui reste à finir...</strong>, de Laurence Bazin et Marie-Catherine Delacroix, <strong>Ils ont filmé les grands ensembles</strong> et d'Elena Valsania et Christian Grappiolo, <strong>L'archiviste</strong>.</p> Fri, 18 Mar 2011 10:31:37 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/archives-en-chantier-4 Actualités Archives en chantier #3 <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/archiviste.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Découvrez un projet de documentaire sur l'archiviste de l'Institut de la résistance au fascisme et au nazisme de Turin. Ce projet a été présenté l'an dernier à "Archives en chantier", la table ronde professionnelle de "retours vers le futur".</p><p class="textRightFrame" style="margin-bottom: 9px; line-height: 16px;">Les archives, visuelles et sonores, feront l'objet d'une table ronde professionnelle lors de <strong>"retours vers le futur"</strong>, manifestation organisée par le cinéma apollo en association avec Centre Images, qui propose depuis cinq ans une programmation autour des archives amateurs et professionnelles. Dans le cadre de ces rencontres cinématographiques, le <strong>vendredi 8 avril 2011</strong>, se tiendra une table-ronde professionnelle pour approcher la diversité des démarches cinématographiques impliquant des archives visuelles ou sonores. Familiales, cinématographiques, télévisuelles…, ces matières préexistantes sont-elles un point de départ ou ont-elles été recherchées par les cinéastes ? Des cinéastes ayant un film en cours d'écriture, de tournage ou de montage exposeront leurs projets et leurs questionnements.</p><p style="margin-bottom: 9px; line-height: 16px;">Lors de la précédente édition des rencontres cinématographiques de Châteauroux, cinq projets de documentaire à base d'archives ont été présentés par leurs auteurs devant une assistance de documentalistes, réalisateurs, archivistes, producteurs...</p><p style="margin-bottom: 9px; line-height: 16px;">&nbsp;</p><p style="margin-bottom: 9px; line-height: 16px;"><strong>Mémoire&nbsp;</strong>vous propose de revoir ensemble les présentations de ces projets tout au long des mois qui nous séparent de la prochaine édition de retours vers le futur.</p><p style="margin-bottom: 9px; line-height: 16px;">Elena Valsania&nbsp;et Christian Grappiolo présentaient leur projet de documentaire&nbsp;<strong>L'archiviste</strong>.</p><p style="margin-bottom: 9px; line-height: 16px;">Ce film raconte le métier de Luciano à un moment de sa vie où il doit le transmettre. Il a passé ses trente dernières années à l'Institut de la résistance au fascisme et au nazisme de Turin. Il y a analysé, classé et trié des documents qui racontent des histoires d'arrogance, de violence et de résistance. À chacun il a assigné un code pour pouvoir les retrouver et les faire à nouveau parler. Son travail lui permet de déceler aujourd'hui les signes de nouvelles arrogances et de nouvelles résistances, celles des archives du futur. En instaurant un dialogue entre la vie de Luciano et les archives qu'il collecte, Elena Valsania prend la mesure de ce qu’elles nous rapportent du passé.</p><p class="textFrame" style="margin-bottom: 9px; line-height: 16px;">Prochainement vous pourrez voir sur <strong>Mémoire </strong>les présentations des projets suivants : <strong>Prendre son envol</strong> de Amaury Brumauld et<strong>&nbsp;Je vous écris du Havre</strong> de Françoise Poulin-Jacob. Redécouvrez, aussi, la présentation du projet de Lisa Diaz, <strong>Regarder un peu ce qui reste à finir...&nbsp;</strong>et celui de&nbsp;Laurence Bazin et Marie-Catherine Delacroix,&nbsp;<strong>Ils ont filmé les grands ensembles.</strong></p><p>&nbsp;</p> Tue, 01 Mar 2011 08:53:02 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/archives-en-chantier-3 Actualités Archives en chantier #2 <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/thum-032.jpeg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Découvrez un projet de documentaire sur les grands ensembles du département de l'Essonne, filmés par des cinéastes amateurs à partir des années 1950. Ce projet a été présenté l'an dernier à "Archives en chantier", la table ronde professionnelle de "retours vers le futur".</p><p class="textRightFrame">Les archives, visuelles et sonores, feront l'objet d'une <strong>table ronde professionnelle </strong>lors de "retours vers le futur", manifestation organisée par le cinéma apollo en association avec Centre Images, qui propose depuis cinq ans une programmation autour des archives amateurs et professionnelles. Dans le cadre de ces rencontres cinématographiques, le <strong>vendredi 8 avril 2011</strong>, se tiendra une table-ronde professionnelle pour approcher la diversité des démarches cinématographiques impliquant des archives visuelles ou sonores. Familiales, cinématographiques, télévisuelles…, ces matières préexistantes sont-elles un point de départ ou ont-elles été recherchées par les cinéastes ? Des cinéastes ayant un film en cours d'écriture, de tournage ou de montage exposeront leurs projets et leurs questionnements.</p><p>Lors de la précédente édition des rencontres cinématographiques de Châteauroux, cinq projets de documentaire à base d'archives ont été présentés par leurs auteurs devant une assistance de documentalistes, réalisateurs, archivistes, producteurs...</p><p><strong>Mémoire </strong>vous propose de revoir ensemble les présentations de ces projets tout au long des mois qui nous séparent de la prochaine édition de retours vers le futur.</p><p>Laurence Bazin et Marie-Catherine Delacroix,&nbsp;respectivement monteuse et fondatrice de Cinéam, présentaient leur projet de documentaire&nbsp;<strong>Ils ont filmé les grands ensembles</strong>.</p><p>Des images tournées par des amateurs dans les grands ensembles au cours des années 50 à 80&nbsp;défilent. Parfois celui qui était derrière la caméra les décrit, se souvient. Puis des observateurs avertis les&nbsp;commentent : le cinéaste Laurent Roth, le philosophe Thierry Paquot et l'historienne Danièle Voldman. Les&nbsp;images amateurs sont à l'origine de ce film, la découverte et le dévoilement de leur portée sont leur intention.&nbsp;Les observant, les fouillant, elles font advenir ce qu'elles disent de leur époque, de cet urbanisme, de la&nbsp;famille, de la pratique du film amateur… Se dessine ainsi une histoire intime de ces grands ensembles.&nbsp;</p><p class="textFrame">Prochainement vous pourrez voir sur <strong>Mémoire </strong>les présentations des projets suivants : <strong>Prendre son envol</strong> de Amaury Brumauld, <strong>Je vous écris du Havre</strong> de Françoise Poulin-Jacob et <strong>L'Archiviste </strong>d'Elena Valsania et Christian Grappiolo. Redécouvrez, aussi, la présentation du projet de Lisa Diaz, <strong>Regarder un peu ce qui reste à finir</strong>...</p> Tue, 15 Feb 2011 10:38:58 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/archives-en-chantier-2 Actualités Archives en chantier #1 <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/regarder un peu006.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Les archives, visuelles et sonores, feront l'objet d'une table ronde professionnelle à "retours vers le futur", les rencontres cinématographiques de Châteauroux.&nbsp;</p><p>Organisées par le <strong>cinéma apollo</strong> en association avec <strong>Centre Images</strong>, ces&nbsp;rencontres cinématographiques&nbsp;proposent depuis cinq ans une programmation autour des archives amateurs et professionnelles.</p><p>Dans le cadre de ces rencontres, le <strong>vendredi 8 avril 2011</strong>, se tiendra une <strong>table-ronde professionnelle</strong> pour approcher la diversité des démarches cinématographiques impliquant des archives visuelles ou sonores. Familiales, cinématographiques, télévisuelles…, ces matières préexistantes sont-elles un point de départ ou ont-elles été recherchées par les cinéastes ? Des cinéastes ayant un film en cours d'écriture, de tournage ou de montage exposeront leurs projets et leurs questionnements. Mené par <strong>Didier Husson</strong>, délégué général des Écrans documentaires d’Arcueil, l'échange avec les cinéastes concernera notamment le regard qu'ils portent sur les archives et la manière dont ils se les approprient.</p><p>Lors de la précédente édition, cinq projets ont été présentés par leurs auteurs devant une assistance de documentalistes, réalisateurs, archivistes, producteurs...&nbsp;<strong>Mémoire vous propose de revoir ensemble les présentations de ces projets tout au long des mois qui nous séparent de la prochaine édition de retours vers le futur.&nbsp;</strong></p><p><strong>Lisa Diaz</strong>, réalisatrice, présentait son projet de documentaire <strong>Regarder un peu ce qui reste à finir</strong>...&nbsp;</p><p>En 1983, au crépuscule de leurs années d’utopie, les parents de la réalisatrice et leurs copains tournèrent un film qui ne fut jamais achevé : Le trésor des Rutas Bagos. Sur le parcours où se reconstitue leur histoire, elle essaie de comprendre ce qu’ils cherchaient et pourquoi ils ont cessé de chercher. Elle interroge l'utopie, les désirs qui les ont animés et ceux qui les animent encore. Par allers-retours entre leur mémoire et leur présent, elle s'essaie à comprendre son héritage et mène un combat contre cette philosophie de l’inachèvement jusqu'à proposer au sein de son film des prolongements à ce tournage resté inachevé.</p><p class="textFrame">Prochainement&nbsp;vous pourrez voir sur Mémoire les présentations des projets suivants :&nbsp;<strong>Ils ont filmé les grands ensembles</strong> de Laurence Bazin et Marie-Catherine Delacroix, <strong>Prendre son envol </strong>de Amaury Brumauld, <strong>Je vous écris du Havre</strong> de Françoise Poulin-Jacob et&nbsp;<strong>L'Archiviste </strong>d'Elena Valsania et Christian Grappiolo.</p> Mon, 31 Jan 2011 16:28:17 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/archives-en-chantier-1 Actualités Un Sherlock dépasse les 100 énigmes résolues <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/sherlocks-1.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Le 22 janvier dernier, un des Sherlocks du site Mémoire a atteint la barre des 100 énigmes résolues, son pseudo : A.lelu</p><p>Afin de marquer le coup et de fêter ce petit évènement pour notre jeune site, l'équipe de Mémoire a décidé de remercier les trois internautes les plus participatifs en leur offrant chacun un DVD issu des productions du Pôle Patrimoine de Centre Images.</p><p>Nous leur disons bravo et encore merci pour leur participation !</p><p class="textFrame">Qu'est-ce qu'un Sherlock ? Les <strong>Sherlocks</strong> récompensent les meilleurs enquêteurs&nbsp;: fins limiers des films d’archives en région Centre. Ces derniers ont réussi à identifier un monument ou un bâtiment mystérieux, reconnaître un village ou une rue sans nom… bref, à résoudre ce qui restait une énigme pour les documentalistes de Mémoire.</p> Wed, 26 Jan 2011 11:27:53 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/un-sherlock-depasse-les-100-enigmes-resolues Actualités Meilleurs voeux pour 2011 ! <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/2276-danseurs.JPG" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">L'équipe de la chaîne Mémoire vous souhaite une douce et belle année 2011 à la découverte des films de notre région !</p><p>Et pour commencer l'année, vous pourrez bientôt découvrir des images inédites de Jean Moulin, les péripéties d'une statue entre 1942 et 2011, une fête de tous les diables dans les années 1950 ou de folles pirouettes sur la glace. A très bientôt sur la chaîne Mémoire.</p> Wed, 12 Jan 2011 17:09:52 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/meilleurs-voeux-pour-2011 Actualités Appel à projets : Archives en chantier ! <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/table ronde.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Les rencontres cinématographiques de Châteauroux, retours vers le futur, organisées par le cinéma apollo en association avec Centre Images proposent depuis cinq ans une programmation autour des archives amateurs et professionnelles. Chaque édition est l'occasion de montrer des programmes d'archives brutes, des essais, fictions ou documentaires réalisés avec des archives.</p><p>Le <strong>vendredi 8 avril</strong> se tiendra une table-ronde professionnelle pour approcher la diversité des démarches cinématographiques impliquant des archives visuelles ou sonores. Familiales, cinématographiques, télévisuelles…, ces matières préexistantes sont-elles un point de départ ou ont-elles été recherchées par les cinéastes ? Des cinéastes ayant un film en cours d'écriture, de tournage ou de montage exposeront leurs projets et leurs questionnements. Mené par <strong>Didier Husson</strong>, délégué général des Écrans documentaires d’Arcueil, l'échange avec les cinéastes concernera notamment le regard qu'ils portent sur les archives et la manière dont ils se les approprient.</p><p>Lors de cette journée, cinq projets seront présentés par leurs auteurs devant une assistance de documentalistes, réalisateurs, archivistes, producteurs... pendant environ trois-quarts d'heure. Cette présentation s'articulera autour d'un ou plusieurs temps de projection (archives brutes, films annonces, rushes ou séquences en cours de montage) et de moments d'échange avec le public.</p><p>Vous pouvez nous envoyer les éléments de votre choix pour nous présenter votre projet : note d'intention (écrite ou filmée), film-annonce, synopsis, extraits de carnets de bord de travail... La présence d'archives (quelles qu'elles soient) et le fait que le film soit en cours de fabrication (écriture, tournage ou montage) sont les deux seuls critères. Vos propositions sont à nous envoyer par courrier et en deux exemplaires au plus tard le <strong>22 janvier</strong> (cachet de la poste faisant foi).</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Contact : Damien Monnier&nbsp;</strong></p><p><strong>19 rue Jacques-Marie Rougé</strong></p><p><strong>37 000 Tours </strong></p><p><strong>Courriel : rvf1.apollo@orange.fr </strong></p><p><strong>Téléphone : 02.47.34.07.15</strong></p><p><strong></strong></p><p class="textFrame">A découvrir sur Mémoire un extrait de la captation de la table ronde professionnelle de l'an dernier, ainsi qu'un extrait du film de Françoise Poulin-Jacob "Je vous écris du Havre", achevé fin 2010.</p> Wed, 12 Jan 2011 14:12:55 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/appel-projets-archives-en-chantier Actualités 10 000e visiteur sur Mémoire <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/Masson.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Depuis le lancement de Mémoire, plus de 10 000 internautes sont venus y découvrir des films.&nbsp;</p><p>Nous avons une pensée pour tous les cinéastes et les vidéastes amateurs ou professionnels qui construisent encore aujourd'hui notre mémoire audiovisuelle régionale.&nbsp;</p><p><strong>Longue vie à leurs films !&nbsp;</strong></p><p>Pour rendre hommage à ces filmeurs du quotidien, une photographie nous montre ici <strong>Paul Masson</strong>, cinéaste amateur drouais, et l'un de ses amis en plein tournage. C'est dans ces conditions qu'il réalise de nombreux films, dont voici deux exemples : <strong>une partie de pêche en Eure-et-Loir</strong> et <strong>une course cycliste à Dreux</strong>.&nbsp;</p> Fri, 17 Dec 2010 11:38:48 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/10-000e-visiteur-sur-memoire Actualités Un nouvel outil de chapitrage sur Mémoire ! <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/outilchapitrage.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Baladez-vous en un clic à travers les films !</p><p>Depuis l’ouverture du site, pour chaque film, les internautes ont accès à l’onglet «&nbsp;miniatures&nbsp;». Derrière ce terme se cache une fonctionnalité qui permet d’extraire de chaque film une imagette toutes les dix secondes. Cette suite de miniatures permet à l’internaute de se faire très rapidement une idée du contenu du film.</p> <p><strong>Il est maintenant possible de se servir des miniatures comme d’un outil de chapitrage</strong>. Au-dessus de chaque imagette, une indication de temps a été ajoutée. <strong>En cliquant sur cette référence temporelle, vous pouvez désormais accéder au film à différents endroits</strong>.</p> <p>Par exemple, pour découvrir le film tourné dans le village de Meslay-le-Vidame en 1938, vous pouvez voir le film dans son intégralité (il dure plus de 45 minutes) ou bien vous servir du chapitrage. Grâce aux miniatures, il est possible de commencer le visionnage du film par la séquence à la ferme (5:00), par celle sur les métiers du village (20:00), par celle sur la chasse (27:30) ou encore d’aller directement à la séquence sur l’école (29:30).</p> <p>Bonne balade sur la Chaîne Mémoire&nbsp;!</p> Tue, 14 Dec 2010 15:03:40 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/un-nouvel-outil-de-chapitrage-sur-memoire Actualités La Loire, 10 ans au patrimoine mondial <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/loire.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Le patrimoine audiovisuel de la Région Centre rejoint le patrimoine mondial de l’Unesco à l’occasion des 10 ans de l’inscription du Val de Loire à la liste mondiale du patrimoine culturel et naturel.</p><p>La Région Centre et Centre Images vous offrent, dans le cadre de cet anniversaire, <strong>«&nbsp;Images et Mémoire du Val de Loire&nbsp;</strong>», un montage de films d’archives montrant le Val de Loire, son fleuve, ses villes et ses vignes, d’Orléans jusqu’à Tours.</p><p>Ce film sera montré à différentes occasions, notamment sur les stands de la Région Centre au&nbsp;Centre international de conférences&nbsp;Vinci, à Tours, toujours dans le cadre des 10 ans de l’inscription à l’Unesco.&nbsp;</p><p></p> Tue, 16 Nov 2010 23:43:20 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/la-loire-10-ans-au-patrimoine-mondial Actualités Patrimoine au Festival de Vendôme <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/VisuelVendome2010-RVB.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Le prochain Festival du Film de Vendôme se tient du 3 au 8 décembre prochain et le pôle Patrimoine de Centre Images s’y révèle ... protéiforme.</p><p>En effet, la présentation dans le hall du Minotaure de la toute nouvelle chaîne Mémoire sur&nbsp;ciclic.fr&nbsp;y côtoiera celle de la fameuse ciné-valise inventée par le réalisateur Gérard Sergent, un dispositif poétique, artisanal et simple pour présenter des films en tout lieu et en toute circonstance.</p><p>Dans la grande salle, les festivaliers pourront aussi découvrir quatre courts métrages imaginés par des réalisateurs d’aujourd’hui à partir des films tournés par des cinéastes amateurs en Pays Loire Touraine à partir de 1939.</p><p>Enfin, les professionnels présents lors du festival pourront se pencher lors d’une rencontre sur la question de la diffusion des œuvres orphelines et des films en rupture de droits. &nbsp;</p><p>Tous les détails sur le site du festival&nbsp;:&nbsp;http://www.vendome-filmfest.com/&nbsp;&nbsp;</p><p>&nbsp;</p> Tue, 16 Nov 2010 23:38:46 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/patrimoine-au-festival-de-vendome Actualités Mémoire, un site relayé par une campagne de communication sur toute la région Centre. <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/Aff-Mémoire.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Une grande campagne de com' pour ne pas oublier "Mémoire"</p> <p>Au delà des articles de <strong>presse</strong>, sujets <strong>radio</strong>, émissions sur les <strong>télévisions locales</strong> (TV Tours, BIP TV…), vous croiserez, sans aucun doute, le visuel générique de la campagne (des films numérisés sortis d'un tiroir d'archives), dans toute la région Centre.</p> <p>Des <strong>affiches</strong> (en vitrine de nombreux commerces des principales villes), des <strong>bannières</strong> (sur les sites de la Nouvelle République et de l'Echo Républicain), des <strong>insertions</strong> (dans plusieurs éditions du p'tit Zappeur), des <strong>spots radio</strong> (sur toutes les stations de France Bleu en région centre), des <strong>flyers</strong> disponibles dans les <strong>présentoirs</strong> prévus dans une centaine de mairies, toutes les salles de cinéma, les musées, les conseils généraux, les centres culturels, les châteaux, les bibliothèques et médiathèques de la région Centre.</p><p>Toutes les séances du <strong>pôle Patrimoine</strong> mais aussi de <strong>Cinémobile</strong> seront également accompagnées de leur présentoir grand format et&nbsp; flyers à disposition.</p> <p>Le site Mémoire présentant également un très grand intérêt pédagogique, une information auprès de l'ensemble des<strong> lycées et collèges de la Région Centre</strong> sera envoyée.</p> <p class="textChapo"><strong>Bref, jusqu'à la fin de l'année, vous n’oublierez pas "Mémoire"!</strong></p> Tue, 16 Nov 2010 13:06:58 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/memoire-un-site-relaye-par-une-campagne-de-communication-sur-toute-la-region-cent Actualités En Pays Loire Touraine : Films d’hier, gens d’ici <img src="http://memoire.ciclic.fr/sites/default/files/plt.jpg" align="left" vspace="5" hspace="10" width="120" /><p class="textChapo">Depuis septembre 2007, le Pays Loire Touraine s’est associé à Centre Images pour organiser une collecte de films amateurs dans les 58 communes de son territoire.</p><p>Amboise, Athée-sur-Cher, Autrèche, Auzouer-en-Touraine, Azay-sur-Cher, Bléré, Cangey, Céré-la-Ronde, Chançay, Chanceaux-sur-Choisille, Chargé, Château-Renault, Chenonceaux, Chisseaux, Cigogné, Civray-de-Touraine, Courçay, Crotelles, Dame-Marie-les-Bois, Dierre, Epeigné-les-Bois, Francueil, La Croix-en-Touraine, La Ferrière, La Ville-aux-Dames, Le Boulay, Les Hermites, Larçay, Limeray, Lussault-sur-Loire, Luzillé, Monnaie, Monthodon, Montlouis-sur-Loire, Montreuil-en-Touraine, Morand, Mosnes, Nazelles-Négron, Neuillé-le-Lierre, Neuville-sur-Brenne, Noizay, Nouzilly, Parçay-Meslay, Pocé-sur-Cisse, Reugny, Rochecorbon, Saint-Laurent-en-Gâtines, Saint-Martin-le-Beau, Saint-Nicolas-des-Motets, Saint-Ouen-les-Vignes, Saint-Règle, Saunay, Souvigny-de-Touraine, Sublaines, Véretz, Vernou-sur-Brenne, Villedômer et Vouvray. De nombreux films ont été collectés. Des projections intitulées «&nbsp;<strong>Films d’hier, gens d’ici&nbsp;</strong>» permettent de voir chaque année gratuitement les films collectés, tournés en Pays Loire Touraine à partir des années 1930… en attendant d’en découvrir de plus anciens encore. Pour mieux connaître l’opération, vous pouvez contacter&nbsp;le pôle Patrimoine de Centre Images au 02 47 56 08 08. </p> Thu, 21 Oct 2010 13:21:14 +0000 GMT http://memoire.ciclic.fr/actualites/article/en-pays-loire-touraine-films-d’hier-gens-d’ici Actualités