Figures de Mémoire
Découvrir des cinéastes amateurs ou professionnels.
Des années 20 à nos jours, leurs images constituent le fonds de Mémoire.
Page 3 sur 5
  • Publié le 26 Septembre 2014

    Émile Lauquin, entre la pâtisserie et le cinéma

    « J'ai filmé plusieurs fois la hauteur de la Tour Eiffel en métrage de pellicule ». C'est ainsi que se présente Emile Lauquin, pâtissier d'Orléans, qui tourne en 16 mm de 1931 à 1978.

    Réalisateur prolifique, Émile Lauquin est né en 1898 à Tours. D'abord apprenti-pâtissier chez son père à 16 ans, il devient plus tard propriétaire de la Pâtisserie du Palais à Orléans, plus connue[...]

  • Publié le 15 Janvier 2014

    René Duneau, cinéaste ouvrier

    Cette semaine Mémoire rend hommage à un cinéaste amateur ouvrier et syndicaliste originaire d'Orléans : René Duneau.

    Les premièrs films tournés par René Duneau datent de 1938. On y découvre des images nous racontant la vie familiale autour de leurs loisirs : un pique-nique en bord de Loire (1938), une sortie à moto[...]

  • Publié le 13 Novembre 2013

    Jean Lemosse, photographe et cinéaste à Montargis

    Pendant 25 ans, le photographe professionnel Jean Lemosse utilise une caméra 16mm pour fixer sur pellicule les grands événements de Montargis. 

    C'est en 1931 que la famille Lemosse s'installe à Montargis. Madame Lemosse, veuve depuis peu, achète un fonds de commerce au 56 rue Dorée. Elle embauche un photographe et installe un laboratoire au[...]

  • Publié le 25 Juin 2013

    Le Caméra Photo Club du Lochois

    Cette semaine Mémoire vous invite à découvrir l'un des clubs de cinéastes amateurs les plus importants d'Indre-et-Loire : le Caméra Photo Club du Lochois.

    C'est à René Deroche, opticien et photographe, que l'on doit les premières images témoignant de la vie à Loches en 1937. Le film s'intitule "Fête à Loches". Privilège et émerveillement pour l'époque,[...]

  • Publié le 29 Mai 2013

    L'inconnu d'Ouzouer-sur-Trézée (retrouvé !)

    Trois bobines 9,5mm achetées sur une brocante à Châtillon-sur-Loire, et déposées au pôle Patrimoine de Ciclic, permettent de découvrir la vie d'Ouzouer-sur-Trézee dans les années 1940.

    A travers ces bobines regroupant une dizaine de séquences différentes, le réalisateur nous présente un aperçu de thématiques souvent abordées par le cinéma amateur.Des membres de la famille...En[...]