Figures de Mémoire
Découvrir des cinéastes amateurs ou professionnels.
Des années 20 à nos jours, leurs images constituent le fonds de Mémoire.
Page 1 sur 4
  • Publié le 28 Février 2011

    Gien et son cinéaste inconnu

    Il y a une dizaine d'années, un habitant du Cher achète deux films en 16 mm sur une brocante du Loiret. Et il découvre deux documents formidables sur Gien et ses environs.

    Le premier film est bien identifié. Il s'agit du comice agricole de Gien en 1972. Les habitants déguisés défilent à travers les rues de la commune au son des airs joués par la musique municipale de[...]

  • Publié le 15 Juin 2011

    Lucien Borcelle, instituteur cinéaste à Manchecourt

    Lucien Borcelle est instituteur dans la petite école de Manchecourt entre 1935 et 1966. Il filme en 9,5 mm les sorties scolaires, les jeux dans la cour et un formidable documentaire sur la moisson. 

    Lucien Borcelle est né en 1910 à Sully-sur-Loire. Il fait presque toute sa carrière d'instituteur à Manchecourt où il est installé avec sa famille depuis le milieu des années 1930. Ses enfants[...]

  • Publié le 27 Août 2012

    Jean Rousselot et les Studios de La Celle-Saint-Avant

    Des studios à La Celle-Saint-Avant ? Avec humour, c'est ainsi que Jean Rousselot désigne sa table de travail dans le générique de ses films des années 1960. Patient cinéaste amateur, il fait ses premières armes en pleine Seconde Guerre Mondiale et chronique la vie dans le sud de l'Indre-et-Loire jusqu'au début des années 1970. 

    Embarquement immédiat Jean Rousselot est né à Sainte-Maure de Touraine en 1917. Son enfance s'est déroulée au rythme des changements d'affectation de son père, chef de gare à la SNCF. Les trains[...]

  • Publié le 13 Novembre 2013

    Jean Lemosse, photographe et cinéaste à Montargis

    Pendant 25 ans, le photographe professionnel Jean Lemosse utilise une caméra 16mm pour fixer sur pellicule les grands événements de Montargis. 

    C'est en 1931 que la famille Lemosse s'installe à Montargis. Madame Lemosse, veuve depuis peu, achète un fonds de commerce au 56 rue Dorée. Elle embauche un photographe et installe un laboratoire au[...]

  • Publié le 26 Septembre 2014

    Émile Lauquin, entre la pâtisserie et le cinéma

    « J'ai filmé plusieurs fois la hauteur de la Tour Eiffel en métrage de pellicule ». C'est ainsi que se présente Emile Lauquin, pâtissier d'Orléans, qui tourne en 16 mm de 1931 à 1978.

    Réalisateur prolifique, Émile Lauquin est né en 1898 à Tours. D'abord apprenti-pâtissier chez son père à 16 ans, il devient plus tard propriétaire de la Pâtisserie du Palais à Orléans, plus connue[...]