• 1
  • 3 votes
Publié le 14 Novembre 2011

Un agriculteur sélectionneur en Beauce

En savoir plus

Au milieu des années 1960, le jeune cinéaste amateur Denis Pichot décide de réaliser un film sur la ferme de son père à Bazoches-en-Dunois. Cinquante ans plus tard, il livre les souvenirs de ce tournage à l'équipe de Mémoire.

En 1963, Denis Pichot reçoit en cadeau, pour l'obtention de son bac, une caméra 8 mm. C'est le milieu des années 1960, une période riche de changements pour l'agriculture en Beauce. Il décide donc de filmer, tout au long des saisons, les travaux quotidiens dans la ferme de son père, André Pichot

Son film fait d'abord le portrait d'une exploitation agricole en Beauce à l'heure des progrès du machinisme agricole. C'est le moment où la région se spécialise dans la production végétale et abandonne progressivement l'élevage. Grâce à la caméra de Denis Pichot, nous pouvons par exemple découvrir les premiers traitements aériens sur des champs de colza, mais aussi les étapes de la culture du maïs (alors tout récemment introduit en Beauce). 

Denis Pichot braque également son objectif sur les champs d'essais de son père. Passionné depuis ses études d'ingénieur par la sélection généalogique, André Pichot menait des recherches et des expériences de croisement de variétés de blé sur plus de dix hectares de sa ferme de Bazoches-en-Dunois. Sélectionneur de blé indépendant en Beauce, il a créé de nombreuses variétés d'avoine, d'orge et de blé... Le film de son fils permet de découvrir une partie de ce patient travail. 

Tous à la Maison de la Beauce ! Pour en savoir plus sur le sujet de la sélection génétique, la Maison de la Beauce propose au public une exposition intitulée "De la sélection aux OGM" jusqu'en janvier 2012. André Pichot a beaucoup contribué à la création de cet espace. Il a notamment légué à la Maison de la Beauce une collection de gerbes qui retrace l'évolution des variétés de blé.