• 0
  • 1 vote
Publié le 24 Mai 2013

Gérard Fretigné, cinéaste amateur à Chartres

En 1956, Gérard Fretigné fait l'acquisition de sa première caméra 8 mm. Déjà maître dans l'art du dessin, il se lance dans le plaisir du cinéma d'amateur... En 2011, Ciclic rencontrait son épouse pour mieux connaître l'auteur de très beaux films sur Chartres et la Beauce. 

La Saint-André en 1956, une balade dans le vieux Chartres autour de 1960, le travail des meuniers de Ouarville et Moutiers-en-Beauce, le chantier du bâtiment du GAMF... Pendant dix ans, Gérard Fretigné, commis d'architecte, se passionne pour le cinéma d'amateur et réalise de véritables documentaires sur sa ville, sur sa région. 

Madeleine Fretigné nous raconte ses souvenirs. Un portrait de son mari permet de comprendre son histoire de cinéaste, son implication dans le Club des cinéastes amateurs beaucerons et sa rencontre avec André Rioton. 

Pour plusieurs films, nous avons adjoint aux images tournées par Gérard Fretigné, le commentaire de Madeleine, pour mieux voir et comprendre ces documents des années 1950 et 1960. 

Si vous ne connaissez pas Chartres, voilà une belle introduction !