• 0
  • 2 votes
Publié le 12 Avril 2017

Avec toi, sans toi

En savoir plus

En 2011, lors du Mois du film documentaire à Issoudun, était présenté  "Avec toi, sans toi" de Francesca Ragusa, film sur la vie tumultueuse de Josette Géraud, la jeune femme du peintre Henri Hayden. 

Henri Hayden est un peintre français d'origine polonaise, né le 24 décembre 1883 à Varsovie et mort à Paris le 12 mai 1970. Après des études d'ingénieur à Varsovie, Hayden y étudie les beaux-arts. En 1907, il s'installe à Paris dans un atelier situé boulevard Saint-Michel. En 1908, il fréquente l'académie de peinture La Palette et passe l'été en Bretagne, notamment à Pont-Aven. Il participe pour la première fois en 1909 au Salon d'automne. Sa première exposition personnelle se tient en 1911 à la galerie Druet à Paris. À partir de 1912 son admiration pour Cézanne est telle que l'on qualifiera sa production jusqu'en 1914 de période « cézannienne ». À partir des années 1914-1915, Hayden fréquente les cubistes et, recommandé par Juan Gris, signe en 1915 un contrat d'exclusivité avec la galerie de L'Effort Moderne que dirige Léonce Rosenberg, ardent défenseur des cubistes. Dès 1922, pensant avoir “épuisé les ressources offertes par le Cubisme″, Hayden s'adonne à l'étude de la nature, à la recherche de nouvelles formes. Hayden a longtemps peint dans la vallée de l'Ourcq (Mareuil-sur-Ourcq, Oise).

Le vendredi 8 avril 2011 s'était tenue, dans la salle du cinéma L'Apollo de Châteauroux, une table ronde professionnelle dédiée aux différentes démarches cinématographiques impliquant des archives visuelles ou sonores. Cinq projets de films y ont été présentés par leurs réalisateurs, face à un public d'experts et de passionnés. Les échanges étaient animés par Didier Husson, délégué général du festival Les Écrans documentaires à Arcueil. 

Francesca Ragusa, documentariste, présentait son projet Avec toi, sans toi alors en cours de montage. Le film relate la vie tumultueuse de Josette Géraud Hayden, épouse du peintre Henri Hayden et proche de Samuel Beckett. Le témoignage de Francesca Ragusa est illustré par plusieurs extraits de son film, où l'on découvre des conversations avec Josette Hayden et des moments où la vieille dame se replonge dans ses archives personnelles, parcourant de ses mains peintures, dessins, carnets intimes ou notes éparpillés... Le documentaire est émaillée d'images d'archives amateurs de nos confrères italiens de Home Movies.

Henri Hayden rencontre Josette Géraud, alors très jeune, avec qui il vivra jusqu’à sa mort. Sous l'occupation allemande, Henri Hayden et Josette se réfugient dans un premier temps en Auvergne où ils rencontrent Robert Delaunay et sa femme Sonia. Ils rejoignent Mougins sur la côte d'Azur, mais l'avancée allemande de 1943 amène Hayden à se réfugier à Roussillon d'Apt (Vaucluse) où il se lie d'amitié avec Samuel Beckett et sa femme. Avec Josette, sur les conseils de leur ami Samuel Beckett, ils s’installent d'abord à l'hôtel d'Ussy-sur-Marne puis dans une location à Fay-le-Bac (Seine-et-Marne). Ils achèteront leur maison à Reuil-en-Brie en 1964.

Memoire vous propose de revoir cette présentation pour découvrir la génèse de ce projet qui fut ensuite présenté le samedi 26 novembre 2011 au Musée de l'Hospice Saint Roch à Issoudun.

 

  • 2011 -2011
  • Réalisateur : CICLIC Pôle Patrimoine
  • Coloration : Couleur
  • Son : Stereo
  • Format : DV
Voir le film original