• 0
  • 4 votes
Publié le 4 Juillet 2011

Les Lendits en Eure-et-Loir

Mémoire vous promène de fête en fête en Eure-et-Loir, à travers les lendits scolaires filmés par l'instituteur René Hemmler.

Tout commence le jour où une caméra 16 mm est achetée au niveau départemental pour filmer les grands événements scolaires.

Réné Hemmler, directeur de l'école de Combres, se charge de filmer les fêtes départementales à Brezolles, à Cloyes-sur-le-Loir, à Nogent-le-Rotrou ou encore à Auneau. En Eure-et-Loir, une fête de jeunesse était organisée chaque année par arrondissement. Tous les quatre ans, une fête départementale rassemblait les écoliers de tout le département. 

Bien souvent, les spectacles se déroulaient autour d'un grand thème décliné en plusieurs tableaux. Sur certaines affiches, on peut déchiffrer le thème officiel : "En écoutant la chanson des siècles" à Cloyes-sur-le-Loir, "Enfants de tous pays" à Auneau ou encore "Pages d'histoire chartraine" à Chartres... A chaque rendez-vous, une foule considérable remplit les tribunes pour assister aux saynètes costumées et aux mouvements d'ensemble. 

Pour désigner ces grands rassemblements scolaires, les anciens parlent parfois de "lendits". Le lendit était, au Moyen Âge, la foire la plus importante de la région parisienne, ayant lieu à la mi-juin. On y venait de France et de l'étranger pour s'y approvisionner en produits artisanaux, acheter bestiaux et chevaux, mais aussi par curiosité et pour s'y amuser. Ce même nom désigne, dès le XIXe siècle, les grands rassemblements régionaux et départementaux pour la jeunesse, prévoyant des défilés, des exercices de gymnastique, des danses folkloriques et des grands mouvements d'ensemble. On retrouve toutes ces caractéristiques, filmées par René Hemmler, lors des fêtes scolaires d'Eure-et-Loir...