• 0
  • 0 vote
Publié le 15 Octobre 2012

Derniers pompistes avant automates

Mémoire vous propose une petite promenade en région Centre pour faire le plein de souvenirs de 1938 aux années 1960.

La réorganisation du réseau routier, avec l'apparition de nombreuses autoroutes, et la concurrence des grandes surfaces ont entrainé la disparition de nombreuses stations-service (leur nombre a été divisé par trois en trente ans). Aujourd'hui la grande distribution ne représente qu'un tiers de l'ensemble des stations mais 60% du carburant vendu en France, et ce sont les 1400 indépendants qui en souffrent le plus.

A travers un parcours cartographique, Mémoire vous propose donc de rédécouvrir ce que furent les stations-service. Ici pas de machines à carte ou d'opérateur saisissant sur un système informatique, mais un réel contact avec des personnes à votre service et qui, le plus souvent, habitent dans ou à côté de la station.

Qu'elle se situe au bord d'un grand axe routier, comme celle de la Celle-Saint-Avant sur le RN10 ou celle de Bourges sur la RN76, ou en pleine ville, comme celle de l'avenue de la Tranchée à Tours, elles sont toujours présentes sur la route des vacances, d'une promenade dominicale ou des activités professionnelles.

Pour commencer cette balade, nous vous proposons quelques images d'un carnaval à Courville-sur-Eure où la vedette n'est autre qu'un pompiste.