• 0
  • 0 vote
Publié le 8 Mars 2019

Le CCAM en sortie dans le Sancerrois

Le Club des Cinéastes Amateurs de Malesherbes était réputé pour leurs sorties régulières dans la région à la découverte des trésors architecturaux, gastronomiques et touristiques. Leurs films reflètent ces moments convivaux et dessinent, derrière l'anecdotique, un lien avec la mémoire des lieux qu'ils traversent.

Le C.C.A.M. (le Club des Cinéastes Amateurs de Malesherbes) était une association née en 1949 dans une commune du nord du Loiret. Tous les ans, il organisait des rallyes dont le but était à la fois de visiter des lieux remarquables de la région et de passer du bon temps. De ces virées touristiques il ramenait des films tournés par André Lacombe, l'un des fondateur du club.

Dans cette sortie dans le Sancerrois, on retrouve un esprit proche du film de famille, soulignant la complicité des moments heureux passés ensemble et l'insolite de certaines situations (la dégustation à la pipette, la traversée de la riviére). De rares plans peuvent évoquer tour à tour l'univers pictural des bords de l'eau d'un Seurat ou d'un Manet, les corps de Leni Riefenstahl ou la photo d'art et d'architecture.

                                                   

Le reste du film donne un bel aperçu de l'âme de Sancerre (les plans de rues ou les longs panoramiques sur des paysages) et intéresse par la manière dont l'anecdotique apparent de certains plans peut tisser des liens plus profonds avec l'Histoire, la mémoire et les traditions du territoire. Ainsi, les plans sur les crottins de chavignol de la fromagerie Denizot renvoient à la fois à l'identité berrichonne et à une tradition gastronomique du territoire ; la fromagerie Denizot fait partie des premières fromageries familiales à se lancer dans la fabrication du crottin de Chavignol avec la fromagerie Dubois- Boulayau au début du 20e siècle.

Il en est de même pour l'épisode dans la cave du domaine de la Perrière située dans les différents caveaux creusés au XIVème siècle par les Moines de Saint-Benoît à proximité du Piton de Sancerre. Le rituel de la dégustation à la pipette, qui consiste à avaler d'une traite le vin, est le moment clé du baptême de Sancerre mis en place par le domaine. Il se retrouvera dans l'intronisation des Chevaliers du Cep créé en 1960 par l'Association Familiale et Rurale de Verdigny qui a pour but de valoriser l'appellation AOC de Sancerre.

La déambulation touristique dans la ville de Sancerre renvoit elle aussi, au détour de plans sur un édifice ou sur des plaques, au passé de la ville. Ainsi l'Hostellerie de la Tour du Chancelier de Giac ou la maison de Jacques Coeur, une des plus anciennes de la ville, replonge le spectateur à l'époque de Charles VII.  Enfin, la tour des Fiefs, dernier vestige du Château féodal sur le modèle de celui de Mehun-sur-Yèvre, domine le vignoble de Sancerre et la Loire et clôt cette sortie du CCAM plein d'Histoire et de bon vivre.

Voir le film original