• 0
  • 1 vote
Publié le 3 Octobre 2011

Oradour pour mémoire

Alors que le documentaire "Une vie avec Oradour" vient de sortir dans les salles de cinéma, Mémoire vous propose de découvrir un film amateur tourné dans les ruines du village en 1949, seulement cinq ans après le massacre. 

Le 10 juin 1944, une division de l'armée nazie assassine presque tous les habitants, hommes, femmes, enfants, du petit village d'Oradour-sur-Glane.

646 personnes sont tuées dans des circonstances dramatiques. Le village est pillé et incendié. Les ruines du village deviennent le symbole de la cruauté nazie. Dès le 5 mars 1945, le Général de Gaulle se rend à Oradour. En 1946, le site est classé monument historique. 

Après-guerre, des commémorations sont organisées régulièrement dans le village-martyr. En 1949, le cinéaste castelroussin Jacques Griffon visite les ruines d'Oradour. Il est frappé par l'émotion qu'il ressent à cette occasion et décide de réaliser un documentaire pour faire partager cette expérience. Il ajoute aux images tournées dans le village, un titre (dont le support se consume à l'image) et des intertitres qui accentuent le silence assourdissant des ruines désertes.

Voir le film original