• 0
  • 0 vote
Publié le 19 Septembre 2018

Les Fêtes de la Renaissance à Gien

Juillet 1946, à Gien dans le Loiret, les habitants s'apprêtent à célébrer de nouveau les "Fêtes de la Renaissance". Ces festivités, organisées sur quatre jours offrent aux Giennois un retour aux joies et aux plaisirs simples de la vie après les années de guerre.

Nous devons ces images à Monsieur Labassé. Même si nous connaissons malheureusement peu de choses à son sujet, Monsieur Labassé était le patron de l'auberge du Puy-de-Dôme à Nogent-sur-Vernisson (à compter des années 1940). Les films que nous connaissons de lui ont tous été tournés en 8 mm à partir de 1945 environ. Monsieur Labassé a tourné ces images à Gien pour filmer (entre autres) la venue de la fanfare municipale de Nogent-sur-Vernisson présente dans le défilé de chars.

Si les premières fêtes de la Renaissance se sont déroulées à Gien en 1934, 1946 est l'année qui marque le renouveau de ces festivités dans l'immédiate après-guerre. Elles sont organisées les vendredi 19, samedi 20 juillet, dimanche 21 et lundi 22 juillet 1946. La ville de Nice et de Tlemcen (Algérie) sont les marraines de ces fêtes.

C'est par une grande retraite aux flambeaux le vendredi 19 juillet à 21h30 que débutent les festivités. Elle sont agrémentées de fêtes nautiques sur la Loire de même qu'un embrasement des quais et du château.

Le samedi 20 juillet, pour le plus grand bonheur des habitants, diverses animations se succèdent tout au long de la journée sur les bords de Loire : concours de châteaux de sable, de maillots de bain pour les enfants, match de volley-ball, courses de canoës, courses aux canards et concours de natation.

À 20h30, dans la cour du château, un cabaret de nuit est animé par l'acteur célèbre originaire de Gien, Jean-Marc Tennberg (qui a notamment joué dans "Fanfan la Tulipe" de Christian-Jaque ou "French Cancan" de Jean Renoir).

Mais le temps fort de ces fêtes de la Renaissance demeurent la grande reconstitution historique et son défilé dans les rues de la ville qui débute à 15h le dimanche 21 juillet. Le thème de cette reconstitution historique de 1946 est le mariage à Gien en 1410 de Catherine de Bourgogne, fille de Jean sans Peur, âgée de 12 ans, et de Louis III, comte de Guise, duc d'Anjou, âgé de 8 ans.

Précédés par la Garde républicaine, de nombreux chars défilent dans les rues de la ville : le char de la pêche, de la Faïencerie avec ses ouvrières, de la plage, de la chasse, des fleurs avec ses reines de quartier, de Nice et enfin le char de Gien avec la reine de Gien.

Les fêtes continuent le lundi 22 juillet pour se terminer à 21h30 par un grand et magnifique feu d'artifice.

Voir le film original