• 0
  • 1 vote
Publié le 8 Janvier 2019

"Dreux Air Base" : une base américaine en Eure-et-Loir

Appelée "Dreux Air Base", "Dreux Senonches", "Base aérienne de Dreux-Louvilliers" ou encore "Base de Crucey", elle désigne l'ancienne base américaine de l'U.S. Air Force in Europe située sur les communes de Crucey-Villages, Maillebois et Louvilliers-lès-Perche, dans le nord de l'Eure-et-Loir.

Construite en pleine Guerre Froide en mars 1952, la "Dreux Air Base" fait partie de ces bases américaines de l'OTAN installées sur le sol français. Dernière née des bases américaines en France, elle a été une véritable ville qui a compté jusqu’à 2 200 soldats américains (avec leurs familles) et 600 employés français.

De ces années, les habitants d'Eure-et-Loir (Crucey, Senonches, Châteauneuf-en-Thymerais, Dreux) gardent un vif souvenir de cette base où l' "americain way of life" est à portée de main et fait rêver les français, dans ces années difficiles d'après-guerre. En témoignent les équipements dont profitent alors les soldats américains et leurs familles : voiture américaines rutilantes, théâtre, dancing, cinéma et bowling !

Bien que généreusement équipées les bases américaines de l'OTAN en France n'en oublient pas pour autant leurs proches habitants d'Eure-et-Loir. Chaque année, au moment de la fête nationale américaine, elles organisent des journées "portes ouvertes" où le public fait la découverte des défilés de soldats, des démonstrations aériennes, des sauts en parachutes, des avions sur le tarmac... C'est ainsi que le cinéaste amateur René Debray, originaire de Nogent-le-Rotrou, a immortalisé (en 8 mm couleur) ces festivités de la Dreux Air Base, le 4 juillet 1952.

Voici le témoignage d'un internaute laissé sur Mémoire au sujet de ces journées portes ouvertes auxquelles il a assisté étant enfant : "Je me souviens, pour la fête nationale américaine le 4 Juillet 1956 avoir assisté à une fête similaire (j'avais dix ans). Les Américains avaient invité des enfants des écoles de Dreux arrivés par cars à cette fête. Il y avait des démonstrations militaires, décollage et visite d'avions. C'était la première fois que mes camarades et moi découvrions les hot-dogs et le coca cola !"

Mais "l'american way of life" en Eure-et-Loir est de courte durée. A compter de 1964, après le retrait des français par Charles de Gaulle des forces de l’OTAN, les Américains quittent la base aérienne définitivement en 1967. La Dreux Air Base est aujourd’hui devenue un grand parc photovoltaïque.

Voir le film original