• 0
  • 0 vote
Publié le 23 Juillet 2019

Cours de natation dans le Cher à Tours

Dans les années 1950 à Tours, des infrastructures en dur pour la baignade et la natation commencent à être construites, notamment la piscine "Marc Piffre" ou piscine des "Enfants de Neptune". L'apprentissage de la nage se faisait alors indifférement en piscine comme dans des cours d'eau naturels tels que le Cher, comme en témoigne le film tourné par Jacques Normand.

Jacques Normand est né à Tours en 1912. Il commence assez jeune à tourner des films vers 16/17 ans à la fin des années 1920. Il filme avec une caméra 9,5 mm. Au moment où il tourne ces images, il est alors instituteur à Athée-sur-Cher.

Construit en deux parties, le témoignage filmé de Jacques Nomand débute au lieu-dit « Rochepinard » au niveau de l’écluse du canal de Tours qui reliait le Cher à la Loire. Cet endroit a complètement changé car depuis le canal a été couvert. Puis dans les années 1960, l’autoroute A10 a été construite au même emplacement.

Mais à la fin des années 1940 et durant les années 1950, des cours de natation étaient donnés à cet endroit-là. Il est d'ailleurs très amusant de mesurer à quel point l'enseignement de la natation a changé ; en témoignent ces répétitions "à sec" des différents mouvements de brasse.

Les élèves nageurs, hommes comme femmes, mettent la théorie en pratique dans l’eau. Mais pour plus de sécurité, ils sont reliés aux pontons par des filins afin d'éviter toute noyade.

Les cours de natation se poursuivent à la plage du Cher. Il s'agit d'une plage située en contrebas de la piscine des "Enfants de Neptune" (ou piscine "Marc Piffre") tout près du pont ferroviaire de la ligne Bordeaux-Paris. Outre une plage de sable fin où des cours de natation étaient donnés, il y avait aussi des cabines de plage, une buvette et un ponton s’avançant sur le Cher où des défilés de bikini étaient organisés.

Préparez-vous, enfilez vos maillots de bain, direction les plages du Cher à Tours !

Voir le film original