• 0
  • 1 vote
Publié le 10 Novembre 2015

André Sorand et les commémorations du 11 novembre 1937

André Sorand est né en 1904 à Nogent-le-Rotrou. Il tourne avec sa caméra 9.5 mm dès les années 1930. Prêtre à Maillebois à partir de 1933, il y filme les petits et les grands évènements jusqu'en 1947.

Dès 1933, à Maillebois, André Sorand organise des séances de cinéma dans les cafés. S'il y projette des grands classiques du cinéma, la première partie de séance est ocupée par des "portraits d'habitants" et les films "d'actualité" qu'il tourne.

Si une partie des films d'André Sorand se rapproche bien souvent du film de famille, notamment au travers des portraits d'habitants de la commune, une autre partie de ses films témoigne des évènements et des manifestations publiques qui jalonnent la vie de sa paroisse.

C'est ainsi qu'il tourne, tout proche de Maillebois, à Saint-Ange et Torçay, les commémorations célébrant l’armistice du 11 novembre en 1937. L'évènement est d'une grande importance et toute la population y participe : les enfants des écoles, le maire, son conseil municipal et le préfet défilent en direction du monument aux morts pour y déposer une gerbe à la mémoire des Morts pour la France.

Alors, pour que ce souvenir demeure, Mémoire vous propose de revivre cette commémoration en l'honneur des soldats "Morts pour la France".

 

 

Voir le film original