• 0
  • 2 votes
Publié le 16 Décembre 2015

Saint-Florent-sur-Cher et le cinéma d'André Petit

Dès 1931, André Petit, au gré de fréquents voyages auprès de sa belle famille florentaise dans le Berry, retrace en images animées la chronique familiale et dessine en pointillé la mémoire filmée de Saint-Florent-sur-Cher de 1931 à 1941.

André Petit est né le 15 avril 1904 à Alfortville. En juin 1927, il épouse une florentaise, Odette Pinssont. Il s'installent tous deux à Paris dans le 15e arrondissement, rue du Théâtre. Il travaille comme artisan peintre décorateur. Sitôt la naissance de ses deux filles jumelles (Denise et Nicole), il commence à tourner, au début des années 1930, des films en 9,5 mm, pour conserver le souvenir de sa famille.

Pendant près de 10 ans, André Petit et sa femme Odette, font de fréquents aller-retours, en compagnie de leurs filles, entre Paris et Saint-Florent-sur-Cher pour rendre visite à la belle famille berrichonne. Les films que tourne André Petit à Saint-Florent-sur-Cher sont de vrais films de montage, entre souvenirs de famille et "actualités locales filmées".

En témoigne cette séquence issue du premier "journal filmé" d'André Petit, tourné entre 1931 et 1933, entièrement titré et monté, qui en suivant la promenade familiale des parisiens dans le Berry, nous permet de découvrir le marché de Saint-Florent, les baignades des florentais sur les bords du Cher, des scènes de battage dans la cour d'une ferme et un monumental concours de pêche organisé sur l'île du Cher !

A mesure que ses filles grandissent, les voyages entre Paris et Saint-Florent-sur-Cher continuent, à l'image de cette séquence tournée en 1933 sur l'île du Cher où toute la famille Petit profite des plaisirs de l'eau : on joue à saute-mouton, on se baigne, et les soeurs jumelles jouent avec des ombrelles "Pierrot Gourmand"

Plus les années passent, plus le cinéaste s'aguerrit. Il lit des manuels techniques sur la prise de vues, réalise les titres et intertitres de ses films, s'emploie à travailler son montage (de plus en plus vif) et la composition de ses prises de vues.

C'est ainsi qu'en 1935, il nous donne une illustration de son talent de cinéaste, dans un film intitulé "Souvenir de mes filles". Il s'agit d'un film de fiction dans lequel le cinéaste fait jouer ses deux filles. Denise et Nicole écoutent le phonographe, ouvrent le grand album des photographies de famille ou bien assistent à une séance de Pathé Baby. Chacune de ces séquences fictionnelles permet au cinéaste de réintroduire des vues de Saint-Florent et des événements qui s’y sont déroulés : le défilé du 1er mai, les baignades avec leur grand-père maternel, la visite du château de Saint-Florent, la venue au marché de la famille ou encore l'arrivée du dernier de la fratie : Christian.

Entre 1937 et 1941, André Petit continue d'explorer les possibilités que lui offre sa caméra 9,5 mm, animant ses titres et ses intertitres et allant même jusqu'à peindre à même la pellicule ! Certaines transitions entre les plans sont peintes directement sur la pellicule image par image ; des fermetures au noir venant de la droite, du haut de l’écran, renforcent le dynamisme du montage et accentuent l'esthétique visuellement riche de ses "films de famille" : "Entre Paris et Saint-Florent, 1937", "Chronique de la vie à Saint-Florent, 1938-1941".

Après la guerre, André Petit continuera de tourner des films jusqu'en 1973, au délà du Berry et de la région Centre-Val de Loire. Ses "films de famille" sont, à notre connaissance, les plus anciens qui nous ont été donnés de voir à Saint-Florent-sur-Cher au début des années 1930.

Les films 9,5 mm d'André Petit font partie de la collection du Forum des Images à Paris. Le cinéaste amateur a tourné de nombreuses images dans la capitale, où il vivait. Ses films sont aussi les plus anciens films amateurs connus tournés dans la commune de Saint-Florent-sur-Cher. Grâce à un partenariat entre Ciclic et le Forum des Images en 2012, avec l'accord de la famille du cinéaste, ils ont pu être projetés à Saint-Florent et sont désormais accessibles sur le site Mémoire.