• 0
  • 3 votes
Publié le 7 Septembre 2011

Slogans d'autrefois

Pour vous Mesdames, pour vous Messieurs, les dernières nouveautés de la saison 1950 - 1960 ! 

Après-guerre, des petites sociétés de production fabriquaient à la pelle des publicités pour les cinémas de quartier, vantant les lunettes ou les parapluies proposés par les commerçants locaux ou les talents du coiffeur du coin. Grâce aux films conservés par Robert Brochard, propriétaire du cinéma Bellevue à Bléré ou bien par Léon Borget, animateur d'un cinéma itinérant dans l'Indre, nous pouvons découvrir aujourd'hui avec délice ces petits films très simples où quelques enchaînements de photographies suffisent à introduire un slogan un brin rétro aujourd'hui. 

Certains ne se contentent pas de ces diaporamas préfabriqués et tournent eux-mêmes des films. Léon Borget filme par exemple la devanture du magasin Kaléka à Châteauroux et met en scène les coordonnées du magasin en faisant tenir la pancarte par ses enfants. 

Jean Aruéhro, inventeur d'une développeuse ultra-rapide, proposait aussi ses services pour la réalisation de films publicitaires, de reportages ou de films techniques. Dans ses archives, en plus d'un montage pour promouvoir son activité, l'équipe de la chaîne Mémoire a retrouvé un ensemble de films tournés pour des boutiques tourangelles, dans lesquels des jeunes femmes présentent avec élégance vêtements, sous-vêtements et accessoires à la mode. 

A côté de ces films publicitaires classiques destinés aux salles de cinéma, les cinéastes amateurs ont aussi inventé leur propre manière de faire de la publicité ! 

Raymond Jacquet, cinéaste amateur et teinturier, filmait chaque année la fête de son quartier à Vendôme. Quelques semaines après l'événement, il organisait une grande séance publique pour que tous les habitants puissent ainsi se revoir sur les chars, les manèges ou dans le public. Pour clôre le film de l'édition 1954, il glisse une publicité sur son commerce, la teinturerie Roger, montrant la modernité des machines à laver et le sérieux de ses employées. 

De même, Jean Rémia, membre du Caméra Club de l'Indre et assureur à la Mutuelle de l'Indre, a tourné et monté en 8 mm une série de spots publicitaires pour illustrer les contrats proposés par son employeur. Il les projetait sans doute lui-même, avec son propre matériel, lors de foires agricoles, assurant pour les clients le commentaire en direct.