• 0
  • 3 votes
Publié le 18 Mai 2016

Prévention routière : en piste !

Prudence et patience recommandées pour la première vague de départ en vacances. Et si nous en profitions pour revoir le code de la route ?

Les premiers vacanciers sont déjà partis... En attendant votre tour, vous avez bien sûr consulté toutes les recommandations de la prévention routière... Mais au fait ! Depuis quand ça existe la prévention routière ? 

A la fin des années 1940, le parc automobile est en pleine croissance mais le réseau routier est encore dévasté par les séquelles de la guerre et contribue à provoquer de nombreux accidents mortels. C'est à cette époque que les sociétés d'assurances et l'union routière de France créent l'association "Prévention Routière". Créée en 1949, elle est reconnue d'utilité publique le 3 mai 1955.   

L'association se fixe, dès sa création, une priorité : l'éducation routière à l'école. En 1953, elle commande la construction d'une première piste d'éducation routière. Grâce à cet outil, la gendarmerie anime des actions "grandeur nature" dans les écoles. 

C'est à cette époque que Joseph Segui à Toury (1958) et Bernard Valéry à Pithiviers (1959) filment des actions de prévention routière dans leur commune. Est-ce un hasard ? A chaque fois, il s'agit d'une session programmée à l'occasion d'une foire ou d'une semaine commerciale organisée par l'union locale des commerçants. Quoi qu'il en soit, les deux films sont savoureux. Ils suivent les enfants s'appropriant le code de la route sur un circuit qui reproduit les rues, les carrefours et leurs panneaux de signalisation. 

Dans le film de Bernard Valery, une voix off lue malicieusement par un petit garçon nous explique le déroulement  de ces exercices. Première étape : vérification des connaissances théoriques par un gendarme. Deuxième étape : épreuve pratique sur la piste !

Découvrez les leçons de prévention routière filmées par nos cinéastes amateurs de 1958 jusqu'à 1982 sur Mémoire et... attention sur la route des vacances !