Publié le 30/03/2011

Archives en chantier #5

Découvrez un projet de documentaire sur la ville du Havre. Ce projet a été présenté l'an dernier à "Archives en chantier", la table ronde professionnelle de "retours vers le futur".

Les archives, visuelles et sonores, feront l'objet d'une table ronde professionnelle lors de "retours vers le futur", manifestation organisée par le cinéma apollo en association avec Centre Images, qui propose depuis cinq ans une programmation autour des archives amateurs et professionnelles. Dans le cadre de ces rencontres cinématographiques, le vendredi 8 avril 2011, se tiendra une table-ronde professionnelle pour approcher la diversité des démarches cinématographiques impliquant des archives visuelles ou sonores. Familiales, cinématographiques, télévisuelles…, ces matières préexistantes sont-elles un point de départ ou ont-elles été recherchées par les cinéastes ? Des cinéastes ayant un film en cours d'écriture, de tournage ou de montage exposeront leurs projets et leurs questionnements.

Lors de la précédente édition des rencontres cinématographiques de Châteauroux, cinq projets de documentaire à base d'archives ont été présentés par leurs auteurs devant une assistance de documentalistes, réalisateurs, archivistes, producteurs...

Mémoire vous propose de revoir ensemble les présentations de ces projets tout au long des mois qui nous séparent de la prochaine édition de retours vers le futur.

Françoise Poulin-Jacob présentait son projet de documentaire Je vous écris du Havre.

Il n'aura suffit que de quelques jours pour que les bombardements de septembre 44 anéantissent le centre du Havre. L’horreur de cette destruction sera signifiée par une seule photo vue de façon fragmentaire tout au long du film et dans son intégralité à la fin. À partir de 48, Auguste Perret reconstruit la ville. Le Progrès et la Modernité se construisent et s'affichent sur un sol surélevé d'un mètre. Un mètre multiplié par 150 hectares. Un volume plein des gravats et des ossements qui forment désormais les soubassements de la ville reconstruite. À quoi pense l’architecte devant un champ de ruines ? Qu’est ce qu’une ville idéale ? Que signifiait chez moi quand on était havrais dans les années 5O ? Se fixant la limite de ne jamais tomber dans la nostalgie, Françoise Poulin-Jacob aborde ces questions en explorant sa fascination pour cette ville. Une exploration qui fait se croiser des archives amateurs, des verso de cartes postales, un souvenir d'enfance des années 60, des écrits de Michel Leiris et de Raymond Queneau, son regard actuel sur le béton…

Redécouvrez sur Mémoire la présentation du projet de Lisa Diaz, Regarder un peu ce qui reste à finir..., de Laurence Bazin et Marie-Catherine Delacroix, Ils ont filmé les grands ensembles, d'Elena Valsania et Christian Grappiolo, L'archiviste et de Amaury Brumauld, Prendre son envol.

Dans le fonds Mémoire